l'écriture!

Nos grands maîtres.

Modérateur: Guardian

l'écriture!

Messagepar livrerose » 04 Juin 2008 12:03

chacun de nous a bien eu une fois dans sa vie ,une envie d'écrire!.....certains avec plus de capacités que d'autres,....mais toujours avec l'envie de raconter un épisode de sa vie , ou une histoire qui nous vient a l'esprit.
Vouloir écrire, c'est poursuivre un bonheur ou un désespoir!...c'est souvent quand rien ne se passe , que l'on a envie de raconter.
Nous écrivons pour satisfaire quelque chose à l'intérieur de nous même, non pour les autres! si les autres approuvent votre travail, cela augmente notre satisfaction interieure, comme disait Freud
"c'est surtout pour obéir à une compulsion interne que nous écrivons"
le travail d'écriture, est souvent une carapace, quand vous vous y adonnez, personne ne peut vous atteindre, vous oubliez le monde autour de vous!
Les mots, restent le seul moyen de communiquer et de pénétrer l'âme.
La magie de l'écriture,"aimer les hommes qu'on invente"!!!!
Il y a ceux qui écrivent pour vivre et ceux qui vivent pour écrire!
on oublie presque toujours ce qu'on a lu, pourtant, la différence entre un homme qui a lu et un qui n'a pas lu est immense.
Il faudrait être aussi sévère dans le choix de nos lectures que de nos amitiés.
Rose--
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Messagepar dombom » 12 Juin 2008 19:41

“Quand tu écris, tu vois cette liberté et tu l’entends, à l’instant où tu écris, où tu lis, où tu entends, la liberté existe dans ton expression même, tu as soif de ce petit luxe: l’expression de la liberté et la liberté de t’exprimer; et quand tu l’as obtenu tu te sens à l’aise”

(Gao Xing Jian: le livre d’un homme seul)
dombom
 
Messages: 707
Inscription: 25 Sep 2007 09:51
Localisation: Le grand nord

Messagepar DD » 29 Juil 2008 22:37

Je ne sais pas trés bien ou mettre ce qui suit. Claude si tu veux le mettre ailleurs, tu me dis.
*************************************************

"C'était un tambourinayre, un de ces musiciens ambulant qui parcouraient le pays autrefois avec comme seul bagage le tambourin, le galoubet, et une mauvaise couverture pour les nuits à la belle étoile. Il voyageait dans la vallée de la Durance et des ses alentours au fil des fètes et des saisons, échangeant sa musique et ses mélodies contre une tranche de fougasse par-ci, une poigné d'olives par là, ou encore les jours fastes: un lapin de garenne et une petite bouteille de rosé de Provence ! Ah ! Il en avait parcouru des villes et des villages, de Digne à Forcalquier, d'Oraison à Manosque, de Reillane à Apt, partout il était connu, apportant au seul son des ses instruments la joie dans les coeurs et le sourire aux lèvres, faisant danser les jeunes et les moins jeunes. Il avait parcouru le monde entier. Té: une fois, il avait même été à la capitale: à Aix en Provence. C'est dire... Et il en a fait du chemin au fil des années...
Seulement des fois, la haute provence, elle peut ètre dure, méchante, impitoyable... Lors d'un hiver particulièrement rigoureux, du coté de Peyruis, il prit froid alors qu'il se rendait à Sisteron. Et au lieu d'atteindre les portes de la citadelle, il se retrouva devant les portes du Paradis.
Quand saint Pierre le vit arriver, un large sourire se dessina sur son visage:
- Mais je te reconnais ! Tu es le tambourinayre de haute Provence ! Viens mon ami, entre ici, tu es le bienvennu tellement tu a semé de la joie et du bonheur derrière toi. Pas de purgatoire, ta place est prète depuis longtemps. Viens, pose tes instruments là, et entre.
- Mes instruments ? répondit le tambourinayre étonné. Je les garde avec moi ?
- Ah non, je suis désolé, reprit saint Pierre, le règlement l'interdit, tu dois les laisser là.
- Mais je ne veux pas ! protesta le tambourinayre, ces instruments font partie de moi même. Ils vont là ou je vais. Si je ne peux pas les garder avec moi, je n'entre pas !
- je t'explique, reprit saint Pierre embarrassé. Les nuages ici sont assez fragiles. Le son du galoubet les fait tomber en morceau, et le tambourin provoque des orages sur Terre, et en plus çà fait des interférences avec le son des harpes. Allons; sois raisonnable, laisse les là et entre au paradis
- Non, non, non ! s'emportait le tambourinayre. Jamais je ne me séparerai de mes instruments. Eux: c'est moi, et moi, c'est eux ! Si c'est comme çà, je préfère encore aller en enfer ! Ou alors, renvoyez moi sur Terre ?
Saint Pierre du coup ne savait plus à quel saint se vouer. En désespoir de cause, il demanda à Dieu de trouver une solution. Dieu se fit expliquer le problème, quoiqu'il le connaissait déjà. Vé; quand on est Dieu, on sait toujours tout, peuchère ! Et il réfléchit.
- Voyons... tu ne peux pas rentrer avec tes instruments, çà c'est sur. D'autre part, il est hors de question que tu ailles en enfer. Je connais le diable, il n'est pas fréquentable. Et il n'est pas question non plus que tu retourne sur Terre, ou tu risquerais de faire des péchés qui t'empècherait de regagner le Paradis que tu as bien mérité... Et puis il y a tes confrères qui sont déjà venus, qui se plaignent d'avoir perdu leurs instruments, et ceux qui viendront aprés feront de même... Mais j'ai une idée !
Il se tourna vers le tambourinayre.
- Alors voilà: toi et tes confrères, je vais vous renvoyer sur Terre avec vos instruments. Oh, ce ne sera pas sous une forme humaine, vous serez déguisés, de petite taille avec vos ailes dans le dos, et vous vous cacherez dans les arbres pour jouer. Tu es d'accord ?
Le tambourinayre tout joyeux accepta, suivi par les milliers de ses confrères. Et c'est ainsi qu'un beau jour d'éternité, Dieu créa... les cigales."

D'aprés Jean Coutarel, conteur et tambourinayre professionel
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar livrerose » 29 Juil 2008 22:48

voilà une bien belle histoire DD!................
ça change un peu du ton de ces derniers temps sur ce forum!.......;MERCI! :lol: :wink:
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique


Retourner vers Littérature

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités