Nouvelles de la science

Propositions de débats

Nouvelles de la science

Messagepar DD » 28 Nov 2008 00:25

Il y a de tout en sciences. De l'ardu, du chiant, du technique, mais aussi du surprenant, du rève, l'apprentissage de la modestie,ou le vertige.
Ici je vous ferai partager des sujets scientifiques, anecdotes, découvertes ou constructions théoriques qui pour une raison ou une autre m'ont touché.
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Elle a fait un bébé toute seule...

Messagepar DD » 28 Nov 2008 00:26

...comme le chantait Goldman. Voilà une info qui aurait mérité d'étre parmi les posts traitant de la féminisation de l'espèce humaine. Qui ? Une femelle de Requin Bordé d'un aquarium que s'est permis de se reproduire par parthénogénèse, sans l'appui d'aucun male, à partir d'un ovule non fécondé ! C'est extrèment rare, mais çà arrive chez les vertébrés parait-il. N'allez pas en conclure mesdames que vous pouvez dorénavant vous passer des mecs. Vous avez plus de chance de gagner au loto que de faire votre propre clonage.
Dites les mecs, il va falloir qu'on se bouge. D'ici que ces dames s'en servent comme argument pour dire qu'on ne sert à rien, il n'y a pas loin.
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar DD » 29 Nov 2008 00:19

Grantecan
Sous ce nom se cache le plus grand telescope jamais construit. Si vous trouvez que le miroir de votre salle de bain est de grande taille, c'est une poussière par rapport a celui qui équipe ce télescope mis en service récement par les Espagnols aux Canaries. Le miroir mesure 10.4 m de diamètre. Déjà en soi les dimensions sont blufantes, j'ai du mal à imaginer. Ca fait quand même prés de 80 m2 de surface, l'équivalent de cinq chambres, ou déjà un beau petit appartement. De quoi aller voir aux fin fond de l'univers avec l'espoir de voir comme disent les astronomes "le doigt de Dieu".
Le plus beau, c'est que ce géant parmi les géants est considéré par les scientifiques comme... une maquette ! En effet ils ont dans leurs cartons à délai de dix ans un télescope, baptisé l'EEL qui lui sera affublé d'un miroir de... 42 mètres; a peu prés le quart d'un terrain de football. De quoi avoir une belle vue...
(*) Les Canaries font partie des meilleurs sites d'observations de la planète avec les iles Hawai et les Andes Chiliennes. Bizarement, ces trois sites sont perchés sur d'anciens volcans. Il y en a qui n'ont pas peur...
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar DD » 23 Déc 2008 23:46

La queue des spermatozoides
Voilà une info qui m'a bien fait rigoler. Des chercheurs qui étudient la fertilité liée aux spermatozoides ont constaté que leur mobilité n'est pas lié comme on le croyait à la longueur de leur flagelle, mais aux caractéristiques de leur "tète" et ce qu'ils soient X ou Y. Et du coup, çà confirme ce que je pensais intuitivement et confirmeront probablement les représentantes du "beau" sexe: dans la vie pour réussir, il vaut mieux se servir de sa tète plutot que se focaliser sur la longueur de sa queue !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar DD » 24 Déc 2008 21:49

La souris congelée
Ca c'est un truc digne de Frankestein ! Au Japon, le docteur Wakayama a réussi à cloner une souris mais pas n'importe laquelle. Une souris congelée depuis plusieurs années conservées dans une simple boite sans la moindre précaution ! l'histoire ne dit pas combien d'essai il a effectué, mais il a réussis à obtenir treize souriceaux vivants ! Un truc de fou !
C'est surtout une démonstration bluffante de l'endurance de la vie, parce qu'il lui a suffi d'un peu d'ADN de la souris pour parvenir à cet exploit alors qu'il était en mauvais état (l'ADN, pas la souris). Or non seulement cet ADN s'est réparé, mais est redevenu fonctionnel pour donner à terme, aprés quelques bricolages dont les biologistes ont le secret, d'adorables bestioles vives et remuantes
Du coup çà fait fantasmer du monde, parce que le rève secret c'est de pouvoir renouveler le même exploit avec des animaux congelés dans le grand nord sibérien: lion des cavernes, cerfs "megaceros" rhinocéros laineux et évidement le mamouth.
Le commentaire qui accompagne cette info est: on n'en est pas encore là. Moi je veux bien, mais il n'empèche ! Il y a seulement quelques années, reconstituer un animal à partir d'un bout de viande conservé dans un congélateur aurait fait rigoler, et pourtant c'est exactement ce qui s'est passé. Et puis outre l'interet purement scientifique de l'exploit, le projet est de sauvegarder des tissus vivants d'espèces en voie de disparition, pour les faire revivre si notre bétise arrive à les faire disparaitre. Et çà, c'est beaucoup plus sèrieux qu'on ne le pense.
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar DD » 03 Jan 2009 09:40

Le bois tueur de bactéries
Drole de truc que j'ai trouvé dans un bouquin titré "Bois de marine - Les bateaux naissent en forèt". Au départ çà c'est passé aux US suite à une enquète consécutive à une série d'intoxications alimentaire. De la viande de boucherie étant en cause, sans qu'on sache laquelle, les chercheurs ont testé les plans de travail des uns et des autres, bois, métal, plastique en les saupoudrant de bactéries. Les plans de travail ont été préparés comme le faisaient les bouchers, aprés lavage à l'eau
A leur grande surprise, ils ont constaté que les bactéries survivaient ou s'étaient multipliées sur le métal et le plastique, mais s'étaient considérablement diminuées voire disparues sur les plans de travail en bois !
L'auteur rapporte un phénomène similaire chez les pécheurs espagnols du pays Basque. Passé des caissettes en bois aux caissettes en plastique, ils ont eu la mauvaise surprise de constater qu'une grande parti de leurs anchois se gataient avant d'arriver au port et devenaient invendable. Ils ont eu l'inspiration de revenir aux caissettes en bois et le phénomène a disparu.
Le bois contient-il des bactéricides inconnus ? Je suis tenté de le croire. Aprés tout, des bois restent des siècles enfouis dans la vase, bourré de bactéries et résistent là ou du métal aurait disparu depuis longtemps. La conclusion de l'article est : lessivez vos bois, mais n'ayez pas peur de les utiliser pour des applications dites hygiéniques. Affaire à suivre.
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar DD » 29 Jan 2009 23:43

La vie sexuelle des nématodes.
C'est marrant le nombre d'études touchant au tagada du vivant parmi les chercheurs. Au point d'aller fouiller chez les nématodes, des petits vers microscopiques qui pullulent dans le moindre gramme sol. mais ils ont découvert un truc (*) rigolo. Ils ont constaté que (sans doute) pour éviter de gaspiller leur énergie a des futilites, les nématodes males ne produisent pas de spermatozoides, a condition qu'aucune femelle ne soit dans les environs. Cette production ne redémarre que lorsque des femelles se pointent dans le voisinage.
Remarquez, chez nous c'est un peu pareil. prenez un bande de bons copains et mettez une jeune et jolie demoiselle au milieu d'eux, et vous verrez qu'immédiatement il y aura une poussée d'hormones chez ces messieurs, qu'il vont se mettre a faire les beaux, voire à se fritter comme si tout d'un coup, ils avaient les vers !

(*) j'utilise beaucoup le terme "truc". mais allez chercher des qualificatifs adequats devant ce que nous sortent parfois les scientifiques ?
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar DD » 30 Jan 2009 00:03

Les globicéphales des iles Feroes
Les globicéphales sont des cousins des dauphins et des marsouins. Peut-etre vous rappelez vous avoir vu ces images de cette "pèche" pratiquée par les Feroéens, qui consiste à rabattre les troupeaux vers de petites criques en eau peu profonde. Là les "pécheurs" sautent à l'eau et massacrent les animaux à l'arme blanche. Une boucherie inommable sans réelle justification autre qu'une tradition venue du fond des ages, un vrai bain de sang au plein sens du terme, un spectacle à gerber
Je vous en offre un échantillonci-dessous. Vous n'ètes pas obligé de le regarder. Sachez seulement qu'il s'insèrerait trés bien dans "Earthling", la video dont Aphrodite nous a donné l'adresse dans une autre section du forum.
http://fr.youtube.com/watch?v=Ah1TRe4AOiA
Révoltant non ? Eh bien bonne nouvelle: ce massacre a toute les chances d'appartenir au passé, car la viande de ces animaux a été déclarée impropre à la consommation à cause de... la pollution. Eh oui: étant au sommet d'une chaine alimentaire, les saloperies que nous deversons dans l'océan se concentrent de proie en prédateur jusqu'aux globicéphales, de telle sorte que leur chair dépasse les seuils dangereux pour l'homme en ce qui concerne les pesticides et les métaux lourds ! Nombre de Feroens sont intoxiqués par du mercure, du cadmium et autres joyeusetés issues de notre activité débridée. Joli retour de baton !
L'article de S&V ne dit pas si les globicéphales soufrent de cette accumulation de toxines, mais çà me donne une idée. Empoisonnons notre environnement, comme çà nous ne pourrons plus consommer ses fruits et bien des espèces vivantes vont ètre sauvées. Pas nous; on va crever de faim ou de maladies. Chic !
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar DD » 04 Fév 2009 23:32

La SLA des footballeurs italiens
Une info qui d'une certaine façon donne froid dans le dos. Une "épidémie" de SLA frappe des footballeurs ayant évolué à haut niveau dans le Calcio dans les années 70-80; eux et seulement eux.
C'est quoi la SLA ? description ici:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Scl%C3%A9r ... otrophique
L'article que j'ai lu dans S&V fait état de 39 cas dans cette classe de population là ou statistiquement il devrait y en avoir un ou deux. Cette "épidémie" ne frappe pas les autres sportifs Italiens de cette époque ni même des athlètes d'autres disciplines.
Alors ? Alors on pense évidement au dopage. Et d'aprés moi c'est la démonstration des risques pris par des sportifs et des médecins apprentis sorciers. On peut bien se retrancher derrière des arguments du style "il n'y a pas d'effets secondaires, c'est pas dangereux" voire "c'est des cocktails de vitamines !" administrés à l'insu de leur plein gré. Car il faut etre bien conscient que dans le cas présent, les premiers cas se sont déclarés dix a quinze ans aprés la fin de carrière et que pour l'instant, personne ne connait la ou les substances responsables et a plus forte raison, combien de futures victimes vont ètre frappées... De quoi faire réfléchir ceux qui sont tentés par le dopage et dont l'avenir dans le meilleur des cas est de passer des années à l'état de légume. Tout le monde n'a pas la chance d'avoir l'intellect de Stephen Hawking.

Et si çà ne suffit pas, j'ai du fond de ma mémoire le cas d'une lanceuse de disque (je crois) allemande, médaillée, championne de je sais plus quoi, qui s'est dopée à mort il y a vingt ou trente ans. Et ce n'est pas une vue de l'esprit. Les mèdecins ont découvert dans sa pharmacie plus 130 substances dopantes diverses. Elle en avait tellement pris et était dans un tel état de manque au cours des derniers jours que plus rien ne faisait effet. Elle est morte aprés trois jours d'agonie en ayant hurlé de douleur à chaque seconde...
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar DD » 24 Mar 2009 23:38

Elysia Chlorotica
L'appellation "limaces de mer" m'a fait toujours un peu sourire jusqu'au jour ou je me suis rendu compte que ce n'était que des escargots marins dépourvus de coquille, exactement comme nos limaces communes terrestres.
Sous ce nom se cache une petite limace de mer dotée d'une caractéristique presque unique. Avez vous rêvé devivre simplement d'amour et d'eau fraiche, débarrassés des contraintes de la recherche de nourriture ? Eh bien ce petit animal le fait. Comment ? En intégrant à son organisme des cellules végétales.
Et qui fonctionnent ! Peu après son éclosion, cette limace se contente de faire un repas d'algues et d'un seul. Et c'est là que se passe l'extraordinaire. Les "chloroplastes" des cellules végétales ne sont pas digérés comme le fait tout animal constitué, mais ils traversent la paroi intestinale et vont se loger à fleur de peau de la limace ou ils continuent à fonctionner. La limace vit alors comme un végétal. Les chloroplastes utilisent le gaz carbonique et la lumière du soleil pour produire les protéines dont la limace va profiter, ce qui lui permet de vivre sans se nourrir
D'après ce que j'ai lu, quelques rares animaux sont capables de cet exploit. Mais les chloroplastes absorbés dégénèrent plus ou moins vite ce qui les oblige a se nourrir de temps en temps pour renouveler le stock. Mais dans le cas d'Elysia, elle absorbe et intègre également des gènes végétaux nécessaire à la survie de ses chloroplastes et l'intègre à son propre ADN . Un transfert de gène entre végétal et animal, un cas unique ! Elle n'a donc besoin que de faire un seul repas, rarement plus pour le reste de sa vie.
Ca fait rêver, mais je me demande si c'est forcément quelque chose de pertinent pour l'évolution. A quoi servirait dorénavant qu'il y ait compétition entre individus d'une même espèce si la recherche de nourriture n'est plus une nécessité ? Sans parler que les plaisirs de la table... Voilà un pan gigantesque de la culture française qui disparaitrait !
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 26 Juin 2009 22:44

Males allaitant !
Curieuse info sur S&V du mois de juin. Un des lecteurs demandait pourquoi les mammifères mâles ont des tétons, pourquoi la nature a conservé ce truc qui ne sert pas, puisqu'ils n'allaitent pas ? Eh bien ce n'est pas tout à fait vrai. Chez une espèce de chauve-souris dont je n'ai pas retenu le nom, le mâle et la femelle participent à l'allaitement du nouveau-né ? Au delà de la bizarrerie, puisque je me demande quel "signal" déclenche la lactation chez le mâle (chez la femelle c'est bon, on sait), je me suis amusé à imaginer des situations si çà se passait comme çà chez les humains. Je suis prêt à parier que la perspective d'avoir des hommes avec des seins émoustillerait copieusement ces dames.
Et au fond, il est vrai que çà existe marginalement, surtout au Brésil m'a t-on dit, mais pas vraiment dans un but alimentaire !
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 09 Juil 2009 22:57

Sucre ou cocaïne ?
Voilà une info qui fout en l'air bien des idées reçues. Qu'est-ce qui procure le plus de plaisir à votre avis ? Un chercheur qui faisait des recherches sur les mécanismes de l'addiction, a proposé ce choix à des rats de laboraoire, lesquels avaient le choix entre du sucre ou une dose de coke. Le croiriez vous ? A plus de 90 % les rats ont choisis le sucre. Plus fort, des rats rendus au préalable rendus dépendants à la coke ont choisi eux aussi le sucre à leur dose de dope, et ce même si l'on mettait des obstacles pour rende l'accés au sucre plus difficile.
Remarquez bien qu'il ne faut pas croire que pour décrocher de la coke il suffit de se taper un kilo de sucre ! C'est un raccourci que personne ne prend pour l'instant. mais... maimaimais, je me rappelle avoir lu un article parlant de drogués qui ont réussi a décrocher seuls de la dope en abusant de comprimés à la codeine, ou ces fumeurs qui se ruent sur les haribos (et prennent du poids, aïe...). Bien sur çà demande à ètre vérifié, mais du coup je me dis: et s'il y avait un effet réel, çà serait peut-ètre plus simple de désintoxiquer les drogués non ?
Quant à moi, il n'y a pas de doute, j'ai toujours préféré une boite de chocolats à un pétard !
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 29 Juil 2009 15:04

Des M'MS contre le mal de dos ???

Je viens de tomber sur cette info sur Yahoo que je vous livre tel quelle:

"Rochester, États-Unis - Des scientifiques américains auraient découvert que le colorant alimentaire utilisé pour le M&M's bleu pourrait aider les patients atteints de blessures spinales.

Le colorant, le Brilliant Blue G, pourrait bloquer un composé chimique qui empire les blessures à la colonne vertébrale en provoquant l'inflammation et la destruction des cellules. Selon les chercheurs de l'université de Rochester, un traitement au Brillant Blue G pourrait réduire la taille de la lésion et même favoriser la guérison.Cependant, les tests en laboratoire sur des rats auraient eu un effet secondaire assez étonnant puisque la peau des animaux serait temporairement devenue bleue. Le colorant devrait également être injecté dans une veine du blessé dans les 15 minutes suivant l'accident pour être vraiment efficace. Utilisé dans les temps, il aurait permis aux rats blessés de marcher à nouveau. Les animaux n'ayant pas reçu le produit n'auraient, eux, jamais retrouvé la capacité de marcher. "

Ben, si à se vérifie et que le seul risque est de ressembler à un Schtroumpf, je signe tout de suite !
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 27 Aoû 2009 22:51

L'azurée du serpolet
C'est compliqué l'écologie. L'azurée du serpolet est un papillon bleu qui avait disparu de Grande Bretagne depuis trente ans et qui a été réintroduite avec succés. Comment ? Simplement en gérant les prairies pour que l'herbe ne soit pas trop haute ! Ca parait déjà bizarre comme çà, mais çà l'est encore plus quand on sait qu'en réalité c'était une pièce mettant en scène aussi les éleveurs, les lapins, les moutons et une espèce de fourmi ayant pour finalité d'avoir des sols 2 à 3°C plus chauds. Un truc de dingue, c'est compliqué l'écologie.
Il faut déjà savoir que la larve du papillon vit en symbiose avec cette espèce de fourmi. Elle grandit bien à l'abri dans leur nid, nourrie aux frais de la princesse, en les dupant à coups de phéromones. Or ces fourmis avaient disparu de Grande Bretagne parce que les sols étaient trop frais ! En cause l'arrêt progressif des grands pâturages de moutons, et une maladie qui a décimé en d'autre temps les lapins. Du coup, les herbes des prairies sont devenues plus hautes, les sols plus frais, et ces fourmis trés sensibles aux variations de température ont disparu, entrainant avec elles le fameux papillon. Vous m'avez suivi ?
Pour rétablir l'équilibre, les services compétents ont fait modifier la gestion des prairies pour que l'herbe soit plus rase, les sols se sont légèrement réchauffés, les fourmis sont revenues et le papillon bleu avec elles. Ouf ! On avait accusé en d'autre temps les collectionneurs d'ètre responsables, comme quoi, il faut parfois chercher bien plus loin et inciterait à innocenter (parfois) certains "préleveurs" de la nature. Quand je vous disais que c'est compliqué l'écologie...
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 24 Sep 2009 23:18

Swima Bombiviridis
On n'a vraiment rien inventé. Il s'agit d'un membre d'une famille de vers marins. Peu spectaculaire, il vit dans les profondeurs, mesure de 2 à 10 cm, pas de quoi en faire un plat. Mais ce petit ver a la particularité en cas de danher d'éjecter des petites sphères qui deviennent luminescente afin de détourner l'attention d'un prédateur.
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a ... -23132.php
Ce que je trouve rigolo dans l'histoire ? Eh bien c'est exactement le principe de défense des avions de combat modernes pour tromper les missiles anti aériens ! On n'a rien inventé !
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 26 Nov 2009 23:57

Les nouveaux immigrants
Sauriez vous me dire ou vivent les boas ? Et les pythons ? Et les Anacondas ? Si vous me répondez respectivement l'Afrique, l'Indonésie et l'Amérique du sud, vous avez bon, mais réponse incomplète. Parce que les biologistes américains se sont rendus compte qu'il existe des représentants de ces trois variétés de serpents en Floride, ils sont relativement nombreux, et leur nombre en augmentation. Et quand on sait que la taille moyenne de ces engins est de six mètres...
La bourde une fois de plus en revient à l'homme. Ces charmantes bêtes de la classe des NAC (nouveaux animaux de compagnie) descendent de spécimens importés et achetés par de types dont j'aimerai bien étudier l'intellect, qui se sont échappés ou ont été largués dans la nature lorsqu'ils sont devenus un peu encombrant. Manque de pot, avec le réchauffement climatique, ces bestioles ont survécu et font partie à présent des espèces dites invasives.
Notez qu'en Europe c'est pas mieux. Les tortues de Floride sont présentes en liberté dans le midi, et on m'a rapporté la présence de piranhas dans je ne sais plus quel lac des Pyrénées orientales. Là aussi j'aimerai faire connaissance des débiles mentaux en cause pour leur expliquer, un qu'importer un animal exotique est imbécile et le lâcher dans la nature criminel. Quant aux animaux échappés ayant profité de la négligence des gardiens de zoos et autres, ils comptent quelques spécimens aussi inquiétant que des pumas ou des léopards, dans le sud de l'Angleterre si je me remémore correctement une info lue dans un journal l'an dernier. Il ne me reste plus qu'a espérer que les crocodiles du Nil, pensionnaires à la ferme du même nom a coté de chez moi ne trouvent pas le chemin de la sortie. Brrrrr........
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 08 Sep 2010 22:47

Reconstruction d'organes
Je suis assez émerveillé des progrès de la science en général, mais là cette fois, j'ai été médusé. Des chercheurs en biologie ont réussi a faire des organes "neufs" a partir d'organes malades ou hors service. Pour celà ils ont utilisé une méthode qui s'apparente aux restauration des maisons anciennes, vous savez celles ou on tombe tout ce qui est pourri ou émietté pour ne garder que ce qui est sain et reconstruire ensuite autour. Je m'explique:
Si j'ai tout compris, nos organes sont construits grossièrement autour de deux composantes. Les cellules qui constituent l'organe lui-même et lui permettent de remplir sa fonction, et une sorte de "charpente" ou de "structure" sur laquelle sont insérées les cellules. Le meilleur exemple est l'os ou l'on a des cellules intégrées à un support dur et solide. Mais tous les organes sont un support, le plus fragile étant parait-il le foie d'après ce que j'ai retenu.
Leur constatation est que lorsqu'un organe ne parvient plus a remplir sa fonction, c'est que les cellules défaillent les unes aprés les autres, mais que la charpente reste intègre. Certains se sont demandés si on ne pourrait pas remplacer ces cellules malades par des cellules saines issues par exemple de cellules souche. Ils ont donc imaginé la manip suivante. L'organe HS est plongé dans ce que dans leur jargon ils appellent un "détergent" (essayez pas avec Ariel ou Vizir, çà marche pas), et au bout de quelques heures a quelques jours, les cellules ont disparu et ne reste que la structure plus ou moins molle et décolorée suivant le type d'organe. Aprés quoi, il suffit de placer cette structure dans une solution nutritive spécifique a chaque organe et l'ensemencer avec des cellules souches et espérer qu'elles vont se différencier et donner de nouvelles cellules fonctionnelles.
Le plus incroyable, c'est que çà a marché ! Plusieurs équipes indépendantes ont ainsi reconstitué des foies, des poumons et des coeurs fonctionnels, et ce en quelques jours seulement ! Et les chercheurs ont eu une sacrée émotion, quand sur une structure cardiaque en cours de recolonisation, le coeur a commencé à battre spontanément...
Et la technique n'en est qu'à ses débuts. L'idéal parait-il est d'utiliser les propres cellules souches du patient ce qui élimine complètement les risques de rejet contrairement aux greffes d'organe classique. Par contre, on peut utiliser n'importe quelle organe d'autres patients, puisque seule la structure est conservée laquelle n'induit pas de réaction de rejets. Encore plus extraordinaire, on peut utiliser comme support des organes d'animaux, çà marche aussi !!!
Science fiction ? Même pas... C'est au point sur les rats, et les premiers essais cliniques sur l'homme devraient débuter dans trois ans pour devenir routine dans dix ans. Il y a tout de même un défaut: on ne peut recréer qu'un organe particulier, pas un assemblage, donc désolé Claude, çà ne marchera pas pour cet assemblage de pièces que tu viens de perdre. Quand au cerveau, c'est une autre histoire. J'en connais des tas qui mériteraient d'en avoir un nouveau, mais j'ai peur que celà ne reste que de la science fiction !
Quoique...........
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 02 Fév 2011 23:36

L'elixir de jeunesse.
La science m'épate, mais quand elle se met à marcher sur les traces du docteur Faust, alors là çà devient dingue ! La vieillesse vous connaissez ? C'est quand l'organisme commence à se dégrader, les cellules ne se renouvelent plus, tout part en couille, abus de langage puisque justement cet organe cesse de fonctionner, les cheveux blanchissent, les dents tombent et çà finit là justement, dans la tombe. Scientifiquement parlant, la division cellulaire qui oeuvre depuis le jour de notre conception ne permet plus de créer des cellules fonctionelles. En cause ? Des brins d'ADN qui se trouvent sur les gènes, que l'on appelle les "télomères" et qui ont la propriété de raccourcir à chaque division. Et ces télomères ont un influence majeure, puisque arrivé à un certain stade de division, ils deviennent trop court, et la cellule ne fonctionne plus.
Mais les scientifiques se sont dit que si çà se passait comme çà dès la conception, l'unique cellule initiale n'aurait pas de télomères assez longs pour "alimenter" les milliards de ses descendantes, et ils donc cherché s'il n'existait pas un mécanisme de réparation ou d'entretien des télomères. Et effectivement, ils ont trouvé en la personne d'une enzyme qu'ils ont baptisé "télomérase" et qui existe chez tous les ètres vivants, laquelle enzyme répare vaille que vaille les télomères au fil du temps.
Seulement voilà, ils se sont rendu compte que la concentration de cette enzyme diminuait avec l'age jusqu'à étre presque absente chez les vieux. Ils se sont alors demandé ce qui se passerait si d'une façon ou d'une autre, la concentration de cette enzyme devait remonter. Des chercheurs de Harvard ont donc mis à contribution les souris de laboratoire, les ont laissé vieillir, puis se sont débrouillés (je sais pas comment) pour relancer la production de télomérase sur un groupe. Résulatt hallucinant: les souris traitées ont retrouve le poil brillant, se sont remises au tac-tac avec les souricettes, ont oublié arthrose et rhumatismes et elles ont retrouvé la quasi totalité de leur performance intellectuelles. Notez que je ne sais pas comment on mesure le QI d'une souris, je leur fait confiance, mais bref, les souris du groupe traité ont rajeuni !
Or cette enzyme est présente chez tous les ètres vivants, et il y a fort à parier que ce qui est constaté sur les souris soit immédiatement applicable chez l'homme. Alors, on a trouvé l'élixir de jeunesse ? C'est possible, mais comme d'habitude, quand on fait un pacte avec le diable, il y a un prix à payer. Car cette enzyme en relançant la division cellulaire déclenche immediatement la prolifération de cellules cancéreuses s'il s'en trouve dans l'organisme.
Aïe, il y a un os. Parce que du coup, il n'y a plus que deux solutions: ou laisser la nature faire son oeuvre et mourir de vieillesse, ou en pleine jeunesse d'un cancer généralisé dans d'atroces soufrances. Remarquez, je ne doute pas qu'à terme les chercheurs ne parviennent à contourner cet écueil et qu'on sera tous éternellement jeunes et beaux, comme actuellement (non ?), Mais celà risque de générer d'autres problèmes, car si on ne meurt pas, il faut cesser de faire des gosses. Ou faire la guerre. Parce que ou va t-on mettre tous ces vivants ?
Et puis je me demande... A un moment donné, est-ce qu'on ne va t-on pas se lasser de vivre ? Parce que si on y réfléchit bien, elle ne vaut le coup d'ètre vécue que parce qu'on sait qu'il y aura un terme, non ?
Quoique... quelques années de plus, je ne dis pas non !
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 20 Sep 2011 19:19

La valse des planètes
un des articles du dernier S&V m'a stupéfié. Il concerne l'histoire de notre système solaire.
A la base, rappelons nous qu'il est né il y a quelques 5 milliards d'année. Mais jusqu'à présent les étrangetés de sa composition (masse et répartition des planètes, composition des uns et des autres...), celà n'était pas expliqué. Comme on ne peut pas (théoriquement) reculer dans le temps, les astrphysiciens font des simulations numériques. Ils partent sur des hypothèses de départ, lancent la simulation et regardent si ce qui sort correspond à ce que l'on connait.
Surprise il y a quelques mois à l'observatoire de Nice (? je crois), l'une des simulations a touché le jackpot. Elle explique intégralement ce qui s'est produit pour que le système solaire ressemble a ce qu'il est aujourd'hui. Or ses conclusions sont assez incroyables. Alors que le système solaire est né je le rappelle il y a cinq milliards d'année, çà nou rajeunit pas, il a fallu seulement 3.5 millions d'année pour que se forment les planètes géantes, jupiter, saturne, Uranus et Neptune. De Terre, venus, mars et mercure, point. Et là l'incroyable se produit. En 100000 ans seulement, Jupiter et Saturne plongent vers le soleil en foutant le bordel au sein d'un anneau de débris, jusqu'à ce que leurs orbites entrent en résonnance et les renvoient à leur place actuelle, ou ils se sont stabilisés. Derrière eux, ils ont laissé les embryons des planètes telluriques, les deux ceintures d'astéroides, et nous leur devons probablement aussi la présence de l'eau sur notre planète.
Ca fait réfléchir, parce que le destin futur de notre planète s'est joué dans un temps trés court, et à la suite d'un phénomène à priori invraisemblable. Si je voulais la jouer poétique, je dirai que la danse du couple de ces deux planètes a accouché de quatre petits. Et au fait, d'aprés la mythologie grecque, saturne n'est-il pas l'ancètre de tous les dieux ?
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 09 Nov 2011 20:10

L'ours et la pomme
Il y a comme çà des infos scientifiques qui me font hésiter entre l'hilarité et l'émerveillement. Nos pommes sont gravement mencées parait-il, les insectes et les champignons les adorant autant que nous. Or les dégats de ces organismes deviennent de plus en plus préoccupants au fur et à mesure que les variétés sélectionnées perdent peu à peu de leur résistance naturelle. Imaginez qu'un pommier aujourd'hui subit entre 35 et 55 traitements par insecticides ou antifongiques ! Et çà ne s'arrange pas, l'homme est en train de perdre la bataille de la pomme. Pour quelqu'un comme moi qui aime bien croquer des pommes (et non "la" pomme, c'est une autre histoire), c'est une nouvelle épouvantable. La solution ? Revenir à des variétés plus rustiques, plus proches de l'ancètre naturel originel pour produire de nouvelles variétés à la fois savoureuses et résistantes aux maladies.
Plus facile à dire qu'à faire, car jusqu'à il n'y a pas trés longtemps, on ne savait pas formellement de quelle variété de pommier sauvage descendent nos variétés cultivées. C'est chose faite, on a trouvé les forèts de pommiers sauvage au Khazakstan dans les montagnes du Tian Shan, Ces forèts sont immenses et les arbres croulent sous les fruits qui en plus sont trés sucrés et savoureux. Et c'est là qu'interviennent les ours. Je ne savais pas jusqu'à aujourd'hui qu'une pomme tombée à terre ne germe pas, ou plus exactement ses pépins. Bizarrerie de la nature ou haute stratégie évolutive, pour qu'un pépin de pomme soit prèt à germer, il faut d'abord qu'il soit passé par... le transit intestinal. Or les ours sont trés nombreux au Tian Shan et ces gourmands sélectionnent les meilleures pommes. Donc, non content d'assurer la dissémination des pommiers, ils ont également procédé sans le vouloir à une "sélection naturelle" dans le sens de la qualité gustative !
L'écologie me laisse toujours émerveillé. Qui pourrait penser que les pommes dans nos assiettes vont continuer à ètre présentes grace à des ours présents dans une montagne d'Asie ? Mais j'en tire une idée. Si vous voulez des pommiers dans vos jardins, vous savez ce qu'il vous reste à faire: quand vous mangez des pommes, avalez les pépins avec, puis... allez faire un tour dehors !
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 10 Nov 2011 20:29

L'autre nucléaire

Le dernier numéro de S&V est pour un travailleur du nucléaire comme moi particulièrement passionant. Le nucléaire et ses dangers, vous les connaissez presque aussi bien que moi abreuvés que vous l'ètes par les médias, plus catastrophistes qu'autre chose, mais qui ne débitent pas toujours des anneries. Je dis parfois qu'un réacteur est comme un dragon potentiellement malfaisant, solidement maintenu par de multiples chaines. Tout l'art consiste à jongler avec ces chaines de telle sorte que le dragon ne puisse jamais s'échapper.
Et malheureusement çà arrive de temps en temps. Je vous les résume: Three miles island, Tchernobyl, Fukushima, trois accidents majeurs surmédiatisés aux conséquences spectaculaires sinon réelles. D'ou les réactions bien compréhensibles du public ou de certains gouvernements imbéciles de tout laisser tomber et de se tourner en masse vers le charbon, le vent, le solaire ou les courants marins. Que çà coute trés cher, que çà occupe une place considérable pour des puissances dérisoires, que ce soit ingérable ou que çà foute en l'air la météo mondiale ne sont pas des arguments recevables, sauf quand il sera trop tard.
Le nucléaire à contrario a comme avantage de concentrer sur un petit espace de trés grande puissance et de pouvoir adapter en permanence la production à la demande, et celà sans mettre le feu à la bombe à CO2 qui est l'apanage des centrales au charbon. La question qui se pose est comment conserver ces avantages sans en avoir les inconvénients. Pour celà, on cherche à "blinder" les centrales nucléaires avec de nouveaux systèmes de sécurité, multiplier leurs sources d'approvisionnement electrique, leurs moyens de refroidissement et celà afin de tendre vers un maximum de sureté... sans pouvoir garantir que ces installations ne dérailleront pas un jour.
Alors, mission impossible ? Eh bien non ! Parce que figurez vous, il n'y a pas qu'une façon de faire du nucléaire, si j'ose m'exprimer ainsi. D'autres types de réacteurs sont réalisables. Si l'imense majorité est du type à eau pressuriée (Three Milles Island) ou bouillante (Fukushima), en France on a utlisé la filière graphite-gaz (accidents de Saint Laurent des eaux) et le Pu239-Sodium (surgénérateur Creys Malville), en URSS le graphite-eau bouillante (Tchernobyl), etc. Que des emmerdements. Comme argument c'est un peu léger. Et pourtant il existe un type de réacteur qui répond sans hésitation à tous les critères de sureté du nucléaire, ce sont les réacteurs au Thorium
On n'en entend pas beaucoup parler pas vrai ? Et pourtant, des prototypes ont déjà fonctionné. Je vous le fait trés schématiquement: du Thorium est injecté dans une cuve de... sels fondus à trés haute température (800 °c environ, non, vous ne révez pas), le réacteur lui même. Là sous l'effet des neutrons, il se transforme en un isotope de l'uranium un peu particulier qui n'existe pas à l'état naturel sur Terre, l'U233. Cet isotope est fissible. Les fissions maintiennent le bain de sel à trés haute température, il suffit d'un échangeur de chaleur avec un circuit d'eau pour produire la vapeur qui fera tourner le groupe turboalternateur. En parallèle, un circuit permet d'éliminer les produits de fission du bain au fur et à mesure de leur production.
Les avantages ? Considérables !
Comme les produits de fission sont éliminés en continu, si perte de refroidissement, les fissions s'arrètent et le réacteur refroidit lentement de lui même. Exit TMI
Ne contenant pratiquement pas de produits de fission, il n'y a pas de rejets dans l'environnement par ce canal, exit Fukushima.
Comme le réacteur ne contient que la quantité de combustible necessaire à son fonctionnement à l'instant présent, il ne peut pas s'emballer. Exit Tchernobyl
Le thorium/uranium baignant dans les sels, il n'y a pas ces fichues gaines de combustibles qui ont généré l'hydrogène responsable de la destruction des trois réacteurs de Fukushima
Des réserves de thorium ? Massives, pour des millénaires !
Cerises sur le gateau, il est presque impossible de fabriquer des bombes nucléaires à partir de l'U233 produit, et les fameux émetteurs alphas générés par le fonctionnement est réduit d'un facteur 10000 !
Dernier avantage et non des moindre, il fonctionne à pression atmosphérique là ou un REP fonctionne à 155 bar....

Le rève de tout exploitant. Alors dans ce cas me direz vous, comment cette petite merveille n'a t-elle pas dépassé le stade du prototype ? Eh bien on tombe ici dans des considérations philosophiques qui sont valides pour bien d'autres domaines. Il faut remonter 60 ans en arrière. A cette époque, plusieurs concepts de réacteurs étaient à l'étude, mais la filière REP a été lancée pour une raison trés particulière, elle était idéale pour... la propulsion des sous-marins américains à venir. La Navy a jeté son dévolu sur le REP (ou PWR comme vous voulez) parce que le temps pressait. Et il s'est passé ce qui s'est passé pour bien d'autres domaines technologiques, c'est à dire que l'industrie s'est engoufrée dans le créneau, parce que la technologie était arrivée à maturité, et une fois lancée, il est trés difficile de la faire dévier. Il est bien plus facile de faire ce que l'on sait déjà faire, en développant un concept éprouvé, plutot que de partir de presque zéro sur une approche différente. C'est pour cette raison qu'on envisage déjà le successeur de l'EPR, encore plus gros, encore plus blindé, encore plus cher, ou alors relancer les surégénérateurs, parce qu'on sait faire, alors que développer une nouvelle filière seulement à partir des prototypes des années 50 rebute les industriels. C'est aussi le même raisonnement qui a conduit dans l'industrie automobile à la suprématie des moteurs à explosion au détriment des moteurs électriques, à vapeur voire même à air comprimé, ou encore dans l'informatique à la domination écrasante de Microsoft, de son DOS et autres Windows alors que d'autres concept sont plus performants (Linux !). Oui vraiment, il est trés difficile de faire changer de cap l'industrie, et c'est bien dommage. Il faudrait développer une nouvelle filière d'extraction et de traitement du minerai, lancer de nouvelles études à partir de presque zéro, construire un prototype semi-industriel, definir, calculer, lancer la fabrication des éléments de cette nouvelle centrale. Il faudra sans doute pas mal de temps pour que le rève des réacteurs au thorium et toute ses qualités devienne réalité.

Dossier à suivre sur Vox Populi
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 26 Jan 2012 23:53

Les maladies du cerveau

Bizarre article sur S&V ce mois-ci qui traite des maladies du cerveau telles que l'autisme, la schizophrénie, Parkinson ou Alzheimer. C'est l'approche de ces maladies qui est bizarre. Il y a pas mal de temps quoique ayant une culture médicale trés légère, à force de lire des trucs et des machins, je me suis rendu à l'évidence à savoir que n'importe quel organe peut tomber malade et que tous sont vulnérables aux microbes, virus ou bactéries au point qu'on peut affirmer que chaque organe a son prédateur et inversement, chaque virus a sa cible. Or bizarrement, je me répète (ou je radote) cette approche fait défaut chez les toubibs dans la grande majorité des cas lorsqu'on s'attaque au cerveau. Dans l'immense majorité des cas, on parle de prédisposition génétique, vraie pour une certaine proportion, ou carrément d'anomalies congénitales certainement réelles parfois, ou encore de facteurs psychosociaux, ou comme le disait le brave Freud d'obsession sexuelle (encore que lui je pense qu'il en tenait une sacrée couche sur ce point là). Et çà peut paraitre vrai puisqu'à force de suivi et de psychologie, on arrive à guérir certains malades.
Oui mais les virus et les microbes ? Ils ne s'attaquent pas au cerveau ? Aussi étrange (je change de vocabulaire) que çà puisse paraitre, cette approche est exceptionnelle et n'a pas la faveur des médecins. Et pourtant ! Pasteur dès la fin du XIXeme siècle à prouvé qu'un extrait d'encéphale d’animal atteint de la rage injecté à un autre animal suffisait à le rendre enragé aussi. C'était la preuve absolue que le cerveau est vulnérable aux micro-organisme, un virus dans le cas présent.
Or l'approche de Pasteur "serait" en train de faire des émules. Je résume vite fait, dans nombre de prélèvements des victimes des maladies citées plus haut, on trouve nombre de protéines et d’anticorps qui sont la signature d'attaques virales ou bactériennes. Et çà change tout ! Parce qu'une infection, on sait comment la combattre ou du moins on a les pistes pour l'attaquer. Du coup, ces maladies et peut être bien d'autres maladies du cerveau seraient simplement dues aux dégâts dus à des infections microbiennes ou du moins aux toxines qu'ils émettent, parfois même avant la naissance si j'ai tout compris.
En fait ma vraie interrogation, c'est de dire :pourquoi inconsciemment a t-on toujours refusé que le cerveau échappe aux microbes ? Est-ce que c'est le sacro-siège de l'esprit et qu'on ne conçoit pas que nos pensées, ou notre être puisse ètre affecté par de vulgaires microbes ? Ou avons nous peur quelque part que ce qu'on appelle l'intelligence et la conscience ne soit du qu'à des réactions biochimiques au sein d'un organe somme toute ordinaire, et que ces deux particularités humaines puisse derailler à cause d'une banale infection ?
On est peu de chose pas vrai ? Alors je me console comme je peux. Aussi le prochain qui me dit que je suis un peu fou, je lui répliquerai : "oui; mais j'ai été malade !"

Dossier à suivre sur Vox Populi
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 24 Mai 2012 23:03

Les babouins savent lire !

Encore une info qui met à mal notre orgueil et notre suffisance. En résumé, les babouins sont capables de reconnaitre et mémoriser des mots écrits en les associant à des objets, les plus doués arrivant à en retenir pas moins de 300. Or ces singes sont loins d'ètre les plus intelligents des anthropoïdes, les gorilles, orang-outang et autres chimpanzés évoluent à un niveau supèrieur. Je ne connais pas les détails de l'expèrience, mais çà donne sèrieusement à réfléchir sur ce dont sont capables les derniers nommés, à priori plus performants, mais aussi d'autres animaux à priori moins bien lotis que les babouins. L'autre point intéressant est qu'il semble que les babouins procèdent pour leur apprentissage de la même façon que les enfants humains. Là encore, je suis obligé de faire confiance aux infos parcellaires dont je dispose. Ce que l'expèrience ne dit pas, c'est si ces primates sont capables d'associer un mot avec un action au lieu d'un objet, sans parler d'un acte ou d'un concept abstrait.
Seraient-ils capables de composer des phrases simples, par exemple "donner banane" ? Je n'en sais rien. mais alors que certains chercheurs ont essayé en vain d'apprendre à parler aux chimpanzés, d'autres avec un certain succés d'utiliser le langage des signes, peut ètre a t-on là un moyen étonnamment simple pour communiquer avec nos frères dits infèrieurs.
La seule chose qui m'ennuie et je reviens au thème de l'orgueil et de notre prétendue supériorité, c'est que quand on voit qu'au sein de l'espèce humaine certains malgré qu'ils aient eu accés à l'education, non seulement ne savent pas lire, mais encore ne font pas l'effort d'apprendre, je me demande dans quelle mesure traiter quelqu'un de singe ou de primate n'est pas simplement insultant envers les membres de notre famille biologique..............
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 11 Sep 2012 22:34

En l'an de grâce 775 aprés J.C...............

Que s'est-il passé dans le ciel du monde ? Eh bien on n'en sait rien ! Je vous explique.

Tout est parti d'une constatation faite inopinément par des scientifiques qui cherchaient a déterminer le taux de carbone 14 dans le temps. Ce dernier, rappel, se forme en haute atmosphère par action des rayons cosmiques sur l'azote atmosphérique. Il est instable, il se désintègre spontanément et devrait donc disparaitre dans le temps, mais le flux de rayons cosmique étant relativement constant, le taux de carbone 14 dans notre environnement l'est également.
Ce carbone ayant les mêmes caractéristiques chimiques que notre bon vieux carbone 12 ordinaire, est absorbé par les plantes et les animaux. Tout le règne vivant a à peu de chose prés la même proportion de carbone 14 en son sein. Lorsqu'un organisme meurt, comme il n'absorbe plus de carbone, celui qui se désintègre n'est plus remplacé, son taux diminue et c'est ainsi que l'on date la plupart des fossiles récents.
Et c'est là que çà devient rigolo, puisque ces scientifiques se sont amusés à mesurer le taux de carbone 14 contenu dans les cernes de vieux bois déjà datés par dendrochronologie (étude des cernes dans le temps) et ont découvert dans deux cèdres ayant poussé au 8e siècle un taux de carbone 14 complètement anormal datant précisément de l'année 775. Ce taux monte brusquement cette année là, puis redescend en une quarantaine d'année à son niveau normal. Les mesures sont suffisamment étayées pour être considérées comme fiables, d'autant que d'autres mesures éparses faites dans les années précédentes avaient relevé quelque chose d'anormal correspondant à cette époque, tant dans d'autres échantillons de bois que dans des carottes glaciaires.
La réalité de l'évènement donc ne fait pas débat. Celui sur la cause par contre fait rage. Parce que pour avoir une telle élévation du taux de carbone 14, il faut un flux de rayons cosmique très supérieur a ce qu'on connait. Et là, pour les hypothèses cosmiques, çà y va copieusement ! En vrac : éruption solaire gigantesque cent fois supérieures à tout ce qu'on peut imaginer, supernova, sursaut gamma proche, éruption d'un magnétar (d'un quoi ?),..... Le hic, c'est qu'un phénomène cosmique comme ceux-là durent déjà quelques jours à quelques mois, se voient comme les "eeeuuuuh" dans les discours de F. Hollande ou ses lunettes sur son nez, sauf qu'aucune des civilisations qui scrutaient le ciel avec attention à cette époque, Chinois, Arabes et Mayas ne font mention de quoi que ce soit autour de cette année là. C'est tout juste si un texte sibyllin trouvé dans un monastère d'Europe rapporte une "grande croix rouge après le coucher du soleil" cette année là, sans autre précision................
Alors ? Eh bien on ne sait pas. On cherche quelque chose de trés bref à l'échelle cosmique ce que ne sont pas les hypothèses ci-dessus, d'une violence rare ce qui laisse imaginer quelque chose de proche, de quasiment invisible lors de l'évènement, et qui ne laisse pas de traces dans le temps. Autant dire le genre de problème qui énerve les scientifiques puisqu'ils sont obligés de tirer des plans sur la comète si vous pouvez me passer l'expression.
Je ne sais pas si l'on trouvera une explication convaincante pour l'avenir, mais j'en tire au moins deux enseignements. Primo, c'est que malgré notre science, il y a encore bien des choses qui échappent à notre connaissance. Et deuxio, c'est que finalement, la Terre peut-être balayée par un ouragan de radioactivité sans que la vie sur terre ne s'en rende compte le moins du monde....

http://blogues.lapresse.ca/sciences/201 ... r-la-tete/
http://www.lemonde.fr/sciences/article/ ... 50684.html

MERCI DE REPONDRE SUR VOX POPULI, rubrique "En l'an de grâce 775..."
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 31 Déc 2012 00:24

Petites merveilles de la nature

Je viens de lire un petit bouquin exposant une sélection de "cents merveilles de la nature". J'en extrait deux, relatives à la reproduction qui m'ont particulièrement fait sourire.

Primo la Crépidule, un petit coquillage d'Amérique du Nord. Quel homme n'a pas un jour révé d'ètre une femme ? Eh bien ce petit coquillage le fait d'une façon originale. Imaginez que vous apparteniez à une espèce dont les femelles ont de nombreux descendants. Particularité: tous sont des males. Vous naissez donc et grandissez en grands garçons attendant d'arriver à votre maturité sexuelle. Vient alors l'heure de votre premier rapport. mais ce sera le premier et le seul en temps que male, car le grand soir passé, vous devenez pour le reste de votre vie... une femelle. Donc si vous voulez grder longtemps des gros muscles et du poil au menton, réfléchissez bien avant de franchir le pas

Quant à une espèce de lézard site "a queue en fouet", elle ravirait je pense les communautés lesbiennes qui estiment qu'elles peuvent se passer de hommes. Car chez ce lézard, les males n'existent pas ! Toutes sont des femelles qui pondent des oeufs sans la moindre fécondation, à condition toutefois (pour déclencher l'ovulation ?) de se livrer à un simulacre d'accouplement avec une autre femelle. Tout existe dans la nature ma pauvre dame, les hommes n'ont rien inventé.
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar coriolan » 01 Jan 2013 19:59

DD a écrit:Vous naissez donc et grandissez en grands garçons attendant d'arriver à votre maturité sexuelle. Vient alors l'heure de votre premier rapport. mais ce sera le premier et le seul en temps que male, car le grand soir passé, vous devenez pour le reste de votre vie... une femelle.

Voila qui devrait laisser rêveur les créationnistes ! C'est du lamarckisme pur jus. La Nature se rééquilibre en fonction de ses besoins ; pour ce faire, elle se 'transforme'.

Toutes sont des femelles qui pondent des oeufs sans la moindre fécondation, à condition toutefois (pour déclencher l'ovulation ?) de se livrer à un simulacre d'accouplement avec une autre femelle.

Constat d'un autre phénomène qui fait la démonstration de la puissance de l'esprit sur la matière. Le but du vivant est de se perpétuer, donc de procréer par tous les moyens en utilisant toutes les astuces possibles, et il y parvient. Encore de la matière à réflexions...
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5767
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 22 Jan 2013 23:45

Je ne me rappelle plus dans quel coin du forum je parlais de recréer les espèces disparues. ben voilà, on y est :

http://fr.news.yahoo.com/cherche-m%C3%A ... 09828.html
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar coriolan » 23 Jan 2013 16:40

George Church a écrit: le clonage de Néandertal, et l'accroissement de la diversité du genre Homo pourrait "être bénéfique pour l'Humanité.

Le con ! Et vive la diversité car, con à ce point-là, ça diversifie vachement !

D'autre part j'étais resté avec l'idée que le croisement Néandertalien / Cro-Magnon était impossible... faux ? Si vrai, comment le rejeton d'une éventuelle mère porteuse pourrait-il se reproduire ?
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5767
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Nouvelles de la science

Messagepar DD » 23 Jan 2013 23:15

coriolan a écrit:
George Church a écrit: le clonage de Néandertal, et l'accroissement de la diversité du genre Homo pourrait "être bénéfique pour l'Humanité.

Le con ! Et vive la diversité car, con à ce point-là, ça diversifie vachement !

D'autre part j'étais resté avec l'idée que le croisement Néandertalien / Cro-Magnon était impossible... faux ? Si vrai, comment le rejeton d'une éventuelle mère porteuse pourrait-il se reproduire ?
Ca fait débat, les uns disent que ce sont deux espèces distinctes, les autres preuves a l'appui assurent qu'il y a eu au moins de "hybrides" et que les occidentaux ont une partie d'ADN Neandertalien plus élevés que dans le reste de l'humanité.
Ce qui est sur c'est que l'info est un bug, né d'une erreur de traduction parait-il. le démenti a suivi quelques heures plus tard. Ce SERAIT théoriquement possible et il SUFFIRAIT d'une mère porteuse volontaire. Le chercheur a l'origine de l'info a d'ailleurs précisé qu'il était contre ce genre d'opérations !
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Nouvelles de la science

Messagepar coriolan » 24 Jan 2013 16:18

DD a écrit:Ce SERAIT théoriquement possible et il SUFFIRAIT d'une mère porteuse volontaire. Le chercheur a l'origine de l'info a d'ailleurs précisé qu'il était contre ce genre d'opérations !

A-t-on le droit de jouer aux apprentis sorciers à ce point-là ? Au nom de la science, oui, peut-être... mais au nom du rejeton... je ne voudrais pas être lui !
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5767
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Suivante

Retourner vers Tribune de DD

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron