Séjour chez les extra-terrestres

Grands moments d'un instant...

Modérateur: Guardian

Séjour chez les extra-terrestres

Messagepar Brumes » 06 Avr 2008 11:17

SEJOUR CHEZ LES E.T.


Elle fut projetée dans le monde des extra terrestres, sans avertissement, en quelques heures elle se trouva dans cet autre monde peuplé de robots. Le premier moment de surprise passée elle essaya de faire face à la situation, d’abord sur ses gardes, prête à s’enfuir si c’était possible.

Pourtant, elle réalisa vite que l’évasion était impossible. Une seringue plantée dans la veine, tantôt pour prélever du sang, tantôt pour injecter un liquide, attachée sur une table, les bras en général levés hauts vers l’arrière, empêchant toute velléité de quitter la couche. De plus, le strip-tease étant hautement pratiqué, difficile de courir dans les couloirs dans ces conditions !

Attentive. Ce fut d’abord des bruits, craquements, cliquetis, la machine se mettait en marche. Elle fixa au-dessus ce qu’elle considérait comme la tête de cet E.T. Des yeux en forme de fentes, elle sentait que lui pouvait la scruter mais elle ne pouvait le faire. Elle était à sa merci, il descendait lentement, son cœur se mit à battre plus vite, jusqu’où irait-il ? Elle ne comprenait pas son langage fait de sons inconnus.

Il finit par s’arrêter à moins de cinq centimètres de sa poitrine, de son visage, elle continuait à le fixer se rendant compte qu’il pénétrait en elle, la jaugeant, évaluant ce qu’il allait faire de cet être qu’il dominait totalement. Une voix métallique « ne bougez pas », comme si elle avait pu le faire ! Toujours ces bruits, le robot se déplaça légèrement sur la gauche pour ne rien perdre de ce corps, l'auscultant à l'intérieur, violant ainsi son intimité, corps qu’il pourrait broyer s’il le souhaitait.

Toujours lentement il bougeait, c’est alors qu’elle aperçut son « pendant » qui arrivait sur la droite. Depuis le début elle était épiée et les voici à présent tous les deux de chaque côté, à quelques centimètres de sa peau et pourtant elle les sent, une légère pression, il en faudrait peu pour que les deux éléments se rejoignent. Elle n’a pas peur, mais frissonne en pensant à ce qui pourrait être. L’E.T. tourne et c’est à présent la tête de droite qui est au-dessus. Ne pas baisser les yeux, au contraire affronter, mais comment le faire quand il n’y a pas de regards, ils resteront ainsi, un long moment, puis il se retira, son travail ( !) accompli, la laissant pantelante.

Détachée, seringue enlevée, elle se lève, un peu étourdie. Lui se met au repos, se redressant, se repliant élément après élément, toujours avec ces bruits particuliers, finissant par se stabiliser. Elle sent pourtant qu’il ne dort pas, prêt à se remettre en route et fondre à nouveau sur sa proie s’il en éprouve le désir, elle sait qu’elle ne pourrait lui échapper car elle est dans son monde à LUI.

Elle verra d’autres robots, tout aussi impressionnants, mais il n’y aura pas se rapport de force, cette intimité ressentie avec celui-ci, son premier contact avec un extra-terrestre, où, malgré elle, elle s’est donnée entièrement.

Le moins spectaculaire est allé pourtant plus loin. Elle a dû se mettre tout contre et l’enlacer ! Malgré son imagination débordante, elle n’a pu voir autre chose qu’une étreinte avec une simple plaque opaque, un peu froide. Que voulez-vous faire avec ??.

Elle se retrouva dans le monde des terriens et commence à peine à réaliser que pendant quelques jours elle a été ailleurs, dans des bras d’inconnus où la forme, le langage, le comportement sont autant d’énigmes…

Tout compte fait, ce voyage n’a pas été désagréable mais instructif. Il est vrai, que se fichant éperdument de l’issue, elle a pu vivre et apprécier, avec le recul, ces moments dans la science fiction qu’elle adore.
Brumes
 

Messagepar livrerose » 06 Avr 2008 12:11

ben ma Brumes!....ton séjour a l'hosto n'a pas été vain!!!!!!
ça nous a donner une belle histoire mécanique(non pas orange Claude!!) :wink: .............faut être toi ,pour nous transformer tout cela ,avec un aussi beau récit subjectif???
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Re: Séjour chez les extra-terrestres

Messagepar charlestone » 06 Avr 2008 14:00

Brumes a écrit:SEJOUR CHEZ LES E.T.

Ton histoire est formidable et j'étais attiré par la lecture de ton récit de "voyage". En effet, ton "carnet de voyage" m'a rappelé mon périple de 7 jours la "haut" durant mes délires fièvreux.
Belle imagination. Et, c'était un plaisir de te lire.
charlestone
 

Messagepar Brumes » 06 Avr 2008 14:34

OUI, j'ai préféré ne retenir que cet épisode de mon séjour forcé, le reste n'ayant aucun intérêt !
Brumes
 

Messagepar charlestone » 06 Avr 2008 14:45

Brumes a écrit:OUI, j'ai préféré ne retenir que cet épisode de mon séjour forcé, le reste n'ayant aucun intérêt !

Ca fait plaisir que tu prennes ces trucs la en dérision. Ca ne fait que remonter le moral.
charlestone
 

Messagepar Nelly » 06 Avr 2008 15:39

Fantastique, Brumes, quelle belle interprétation. Ca n'a pas dû être drôle, sur le coup, mais c'est formidable de pouvoir le tourner en dérision. Merci de nous l'avoir fait partager. :lol:
Nelly
 
Messages: 1434
Inscription: 25 Sep 2007 17:12
Localisation: Lorraine

Un séjour fou à l'hôpital

Messagepar Aphrodite » 06 Avr 2008 16:31

Je ne sais pas, mais la lecture du récit de Brumes m'a rappelée un souvenir enfoui dans ma mémoire.

J'ai fait un séjour en hôpital dans un service chargé des maladies infectieuses. Pour cause, mauvais diagnostic qu'on peut aisément appeler erreur médicale puisque ça a failli me coûter la vie.
En fait, j'ai fait une crise d'appendicite qui est passée inaperçue et ça m'a causée un plastron.

Entretemps, j'ai été placée dans ce service pour rechercher l'origine de mon mal. Mon fils avait 13 mois. Du jour au lendemain, j'ai été arrachée à lui et je n'ai pas supporté ça, je n'arrêtais pas de pleurer et j'ai su à quel point un corps peut se tordre de douleur. Et la douleur était présente avec une forte fièvre. Mais quand même, de mon séjour, je garde un bon souvenir, je suis tombée sur un personnel très humain, les malades aussi l'étaient.
Et j'ai même quelques anecdotes :

- Une fois, une dame très âgée du Sud (Biskra) voulait me mettre du henné. J'ai refusé (je n'aime pas tellement l'odeur). Comme je faisais de fortes fièvres qui me plongeaient quasiment dans le coma, j'étais sûr que j'allais mourir. Donc la nuit je me réveille et je sens une gêne au niveau de la paume, je vérifie ce que c'est et je trouve du henné.
Chez nous, il existe une croyance qui dit que les gens pieux lorsqu'ils meurent, les anges leur mettent du henné et ils rentrent ainsi au paradis.
Donc, quand j'ai vu le henné, j'ai pensé que j'étais morte et que j'étais au paradis et je me suis mise à marmonner : "mais je n'ai jamais été pieuse!" Et c'est là que j'entrevois la dame qui m'essuyait le front et me disait :" Mais non petite, tu es la plus pure de tous"et j'ai compris que j'étais toujours en vie et que la dame a profité de mon sommeil pour me mettre le henné.
Le personnel s'est égosillé de cette histoire pendant toute une semaine.

Une autre fois, que je n'arrivais pas à dormir, un jeune infirmier était venu me tenir compagnie. Il était si beau! je me rappelle qu'il avait un bouc.
On discutait à bâtons rompus, lorsqu'il s'est mis à me parler du sida et des cas dont il s'est occupé, notamment une jeune fille qui a dû le marquer puisque il m'en a longuement parlée. A un certain moment, il m'a dit :"Tu sais, elle me suppliait de la tuer la pauvre, d'ailleurs, je me rappelle de ça, comme si c'était aujourd'hui! tu sais, elle est morte sur ce lit (le mien!) et elle a été enterrée dans ce cimetière. C'est là que je me suis rendue compte que ma chambre faisait face à un cimetière. J'ai eu tellement peur, je me suis mise à trembler, il a fallu qu'il s'allonge à côté de moi qu'il me prenne dans ses bras et qu'il me calme pour dormir.
Il me faisait dormir comme ça tous les soirs, et puis un jour, à l'aube, il s'en va en me disant :"ne m'oublie jamais poupée"
je ne l'ai plus revu. Je n'arrêtais pas de demander après lui et puis un jour la police débarque dans ma chambre pour m'interroger. Vous savez quoi :?: Il a dérobé des médicaments et il est monté au maquis rejoindre l'AIS, à l'époque. Vous vous rendez compte, un terroriste me câlinait tous les soirs. Mais ça, c'est l'Algérie la multi-faces :!:

Quand je suis sortie de là-bas, je nageais dans le bonheur de retrouver mon fils, mais j'éprouvais une petite nostalgie. Comme quoi un séjour à l'hôpital peut se révéler rebondissant à plus d'un titre.
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: Un séjour fou à l'hôpital

Messagepar charlestone » 06 Avr 2008 16:50

Sighine a écrit:Je ne sais pas, mais la lecture du récit de Brumes m'a rappelée un souvenir enfoui dans ma mémoire.

Tres belle histoire Sighine, tenu en haleine jusqu"a la fin! décidement, Brumes fait des emules. Et, on se rend compte qu'on est tous les memes. Qu"on soit au Nord ou au Sud :wink:
charlestone
 

Bel infirmier

Messagepar Brumes » 06 Avr 2008 17:37

Ah Sighine, à qui peut-on se fier ! Un infirmier, beau de surcroît, qui te prends dans les bras pour t'endormir (?) c'est tout ? et apprendre que ..., ça vous sape le moral !

On peut même pas rêver à une idylle hors clinique et il aurait pu te faire "couic" ? sans que tu t'en aperçoives?. Tu l'as séduit sans aucun doute, ouf ! tu l'as échappé belle.

Je ne te demande pas si tu as eu des nouvelles par la suite...
Brumes
 

Re: Bel infirmier

Messagepar charlestone » 06 Avr 2008 19:50

Brumes a écrit:Je ne te demande pas si tu as eu des nouvelles par la suite...

Il a volé des médicaments. Et, Il est monté au maquis des Islamistes.
charlestone
 

Re: Un séjour fou à l'hôpital

Messagepar Nelly » 06 Avr 2008 20:43

Sighine a écrit: Chez nous, il existe une croyance qui dit que les gens pieux lorsqu'ils meurent, les anges leur mettent du henné et ils rentrent ainsi au paradis.
Donc, quand j'ai vu le henné, j'ai pensé que j'étais morte et que j'étais au paradis et je me suis mise à marmonner : "mais je n'ai jamais été pieuse!"
Il faut croire que si puisque, non seulement du avais du henné sur la main mais, en plus, tu étais encore en vie pour t'occuper de ton petit garçon : c'est lui qui a contribué au miracle, le petit ange.
Nelly
 
Messages: 1434
Inscription: 25 Sep 2007 17:12
Localisation: Lorraine

Re: Bel infirmier

Messagepar Nelly » 06 Avr 2008 20:45

Brumes a écrit:Ah Sighine, à qui peut-on se fier ! Un infirmier, beau de surcroît, qui te prends dans les bras pour t'endormir (?) c'est tout ? et apprendre que ..., ça vous sape le moral !

On peut même pas rêver à une idylle hors clinique et il aurait pu te faire "couic" ? sans que tu t'en aperçoives?. Tu l'as séduit sans aucun doute, ouf ! tu l'as échappé belle.
Mais il avait bon coeur puisqu'il a refusé la mort à quelqu'un, tout malade qu'il était ! C'est fou, ce qu'on peut trouver dans le coeur de gens !
Nelly
 
Messages: 1434
Inscription: 25 Sep 2007 17:12
Localisation: Lorraine

Re: Bel infirmier

Messagepar livrerose » 06 Avr 2008 21:17

Nelly a écrit:Mais il avait bon coeur puisqu'il a refusé la mort à quelqu'un, tout malade qu'il était ! C'est fou, ce qu'on peut trouver dans le coeur de gens !


dit ma Nelly!...t'avait quelque chose a fêter aujourd'hui????.............t'as bus???
c'était pas l'infermier qui était malade,....mais sighine.....madame la modératrice se retrouve dans des vapeurs!!!!...........ça devrait t'être passé depuis un petit temps ..NON??? :wink: :P :lol:
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Re: Bel infirmier

Messagepar Nelly » 06 Avr 2008 21:33

livrerose a écrit:
Nelly a écrit:Mais il avait bon coeur puisqu'il a refusé la mort à quelqu'un, tout malade qu'il était ! C'est fou, ce qu'on peut trouver dans le coeur de gens !

dit ma Nelly!...t'avait quelque chose a fêter aujourd'hui????.............t'as bus???
c'était pas l'infermier qui était malade,....mais sighine.....madame la modératrice se retrouve dans des vapeurs!!!!...........ça devrait t'être passé depuis un petit temps ..NON??? :wink: :P :lol:
J'ignore laquelle de nous deux a bu, mais je te recopie ce qu'a dit l'infirmier de Sighine : "il m'a dit : Tu sais, elle me suppliait de la tuer la pauvre, d'ailleurs, je me rappelle de ça, comme si c'était aujourd'hui! tu sais, elle est morte sur ce lit (le mien!) et elle a été enterrée dans ce cimetière.
Alors oui, Sighine était malade, mais l'infirmier parlait d'une autre personne atteinte du SIDA.
Nelly
 
Messages: 1434
Inscription: 25 Sep 2007 17:12
Localisation: Lorraine

Re: Bel infirmier

Messagepar livrerose » 06 Avr 2008 23:40

Nelly a écrit:Mais il avait bon coeur puisqu'il a refusé la mort à quelqu'un, tout malade qu'il était ! C'est fou, ce qu'on peut trouver dans le coeur de gens !


ah!....... ce doit être la tournure de ta phrase qui m'a induite en erreur!
:wink:

bah!.......ça m'a donné l'occasion de parler de BERNARD!! :roll: :lol: :P
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Re: Bel infirmier

Messagepar Aphrodite » 07 Avr 2008 02:37

Brumes a écrit:Ah Sighine, à qui peut-on se fier ! Un infirmier, beau de surcroît, qui te prends dans les bras pour t'endormir (?) c'est tout ? et apprendre que ..., ça vous sape le moral !

On peut même pas rêver à une idylle hors clinique et il aurait pu te faire "couic" ? sans que tu t'en aperçoives?. Tu l'as séduit sans aucun doute, ouf ! tu l'as échappé belle.

Je ne te demande pas si tu as eu des nouvelles par la suite...


Non, il n'a pas tenté. Je ne sais pas comment j'aurai réagi s'il l'a fait, j'étais tellement vulnérable! et il était si beau! si tendre, surtout!
J'avoue qu'après, à chaque fois qu'une photo de terroriste était publiée quelquepart, je courrais voir si ce n'était pas lui, après, j'ai laissé tomber.
Tu sais, la personnalité des terroristes est très complexe, l'Algérie l'est encore plus. Difficiles à cerner, ces gens là, pas toujours style Afghan, difficiles à reconnaître, donc à mettre hors d'état de nuire.
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Messagepar livrerose » 07 Avr 2008 12:13

sois prudente sighine dans tes propos sur le forum,au sujet brulant des terroristes!...tu sais si ils veulent,ils savent facilement retrouver ta trace par ordinateur,.....................
ceci est un conseil amical, le pseudo,ne garanti pas l'anonymat!!!!............ :wink:
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Messagepar charlestone » 07 Avr 2008 13:12

livrerose a écrit:sois prudente sighine dans tes propos sur le forum,au sujet brulant des terroristes

Bravo Rose........
charlestone
 

Messagepar Aphrodite » 07 Avr 2008 15:06

livrerose a écrit:sois prudente sighine dans tes propos sur le forum,au sujet brulant des terroristes!...tu sais si ils veulent,ils savent facilement retrouver ta trace par ordinateur,.....................
ceci est un conseil amical, le pseudo,ne garanti pas l'anonymat!!!!............ :wink:


Merci rose, c'est vrai que je ne suis pas du tout prudente. Tu es un ange :wink: :D
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger


Retourner vers Petit coin d'aventures à partager

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron