Songe d'un soir

Grands moments d'un instant...

Modérateur: Guardian

Songe d'un soir

Messagepar JEL » 24 Jan 2009 00:53

Je pars du bureau et saute dans le train. Mon esprit part doucement ; une grande torpeur m'envahit. En un instant, je reprends mes esprits. Je suis debout, en blouson sportif, jean's et bottines. Devant moi, une rue qui m'est inconnue. Une ville qui m'est inconnue, avec son odeur épicée, bien loin de l'odeur grasse de Paris. Il fait bon, malgré le ciel étoilé. Instinctivement, je sors un paquet de cigarettes de ma poche, mon briquet et en allume une, comme si ce blouson était le mien. Ma cigarette n'a pas le goût habituel, mais il s'accorde parfaitement à cet air. La rue est calme mais vivante. Les gens sont souriants et rentrent chez eux comme s'ils revenaient d'une sortie dominicale en famille. Alors qu'on est seulement vendredi.
Au moment où je tire une dernière bouffée sur ma cigarette, j'entends une moto qui arrive à vive allure. J'écrase mon mégot quand la machine rugissante s'arrête à trois mètres de moi. Le pilote met la béquille, pose ses gants sur le réservoir de l'engin dont le moteur tourne encore, descend et enlève son casque. Pas le temps de se dire que la manoeuvre est imprudente : c'est elle. Je la reconnais au regard qu'elle pose sur moi. Elle sourit et s'approche. Elle me prend par la taille. Elle m'embrasse. Elle me met la main aux fesses et me plaque contre elle. Oui, elle a senti... Oui, c'est bien elle.
Elle dessert son étreinte ; nos lèvres se quittent. Elle me conduit à la moto et me tend casque et gants en m'invitant à prendre place en premier. Je débéquille ; elle s'installe et m'enlace. Un petit coup de gaz et l'aiguille du compte-tours s'envolle dans un rugissement extraordinaire, qui vous envoie la cavalerie entre les jambes.
Débrayage, pression du pied gauche, filet de gaz et nous nous envolons. J'ai tellement rêvé de ce moment que j'ai l'impression de connaître la machine par coeur, moi qui n'ai même jamais conduit de mobilette.
Nous quittons la ville. L'asphalte se déroule de plus en plus vite. Poignée en coin, la machine devient bestiale ; la vitesse est folle. Je la sens qui se blottit contre moi.

Je ne sais pas depuis combien de temps nous roulons. Je ralentis pour prendre une petite route. L'atmosphère relache sa pression. Au détour d'un virage, un belvédère qui expose devant nous l'immensité de la mer qui brille sous la lune. J'arrête la moto. Je l'emmène vers le bord du précipice, nos regards posé sur l'horizon.

[à suivre]
La vie est une partie de Go dont les règles ont été inutilement compliquées. (Proverbe chinois)
Avatar de l’utilisateur
JEL
 
Messages: 353
Inscription: 18 Oct 2008 00:37
Localisation: Béthisy-Saint-Martin (ca. Compiègne)

Re: Songe d'un soir

Messagepar Aphrodite » 24 Jan 2009 01:55

JEL a écrit:
Nous quittons la ville. L'asphalte se déroule de plus en plus vite. Poignée en coin, la machine devient bestiale ; la vitesse est folle. Je la sens qui se blottit contre moi.

Joliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii :!: Ta femme :?:
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Messagepar JEL » 24 Jan 2009 01:56

Oui ! Pas la moto !
La vie est une partie de Go dont les règles ont été inutilement compliquées. (Proverbe chinois)
Avatar de l’utilisateur
JEL
 
Messages: 353
Inscription: 18 Oct 2008 00:37
Localisation: Béthisy-Saint-Martin (ca. Compiègne)


Retourner vers Petit coin d'aventures à partager

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron