de SPIRIT : Violence ou non-violence

Marchons, marchons...

Modérateur: Guardian

de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar coriolan » 29 Sep 2014 12:51

Je ne fais que rapporter ci-dessous ce que m'a écrit Spirit le 22 septembre 2014 et qui a été mal dirigé :

bonjour à tous

lors de nos échanges sur Gandhi malheureusement supprimés du site ,l'importance de la non violence comme arme face aux autorités en place avait fait débat.

je reviens sur ce sujet avec un article trouver sur internet http://nonviolence.fr/spip.php?article888" qui illustre bien l’intérêt de passer à la non violence.Le 22 août 2014 a eu lieu à Aléria en Corse une cérémonie en mémoire des événements de la cave en 1975...

A cette occasion Monsieur Jean-François Bernardini revient sur ses événements:

« Ce que je vous dis n’est que la moitié de la vérité, mais je vous le dis pour que nous puissions ensemble trouver la deuxième moitié. » (Khalil Gibran)

Les faits

Les gérants d’une cave viticole surchaptalisent le vin, et bénéficient en Corse d’accords très spéciaux avec certaines banques françaises. Ce système permet aux six propriétaires de la cave d’Aléria de s’enrichir avec un vin trafiqué, d’acheter de nouvelles vignes alors que les petits vignerons de la région n’en ont ni les moyens ni la possibilité.
Malgré la demande des syndicats agricoles corses, l’État avait refusé la création d’une Safer (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural) en Corse, ce qui aurait permis aux petits vignerons d’acheter des vignobles en dehors de toute spéculation foncière.
Pour dénoncer ce scandale, le jeudi 21 août 1975, 13 militants de l’ARC (Action régionaliste corse) pénètrent dans la cave, portant quelques fusils de chasse.
Les 13 hommes entrent sans effraction. Ils découvrent, dans une masure, face à la cave, des travailleurs immigrés. Ils les amènent dans la cave d’Aléria pour ne pas les exposer aux risques d’un affrontement. Le climat est excellent, après des explications, et promesses - tenues - de leur payer leur journée de travail. Tout se passe bien malgré la surprise du début.
Le Préfet, aussitôt alerté « sur la prise d’otages de malheureux travailleurs immigrés », demande des instructions à son Ministre.
Le lendemain vendredi 22 août, à l’aube, la cave viticole est encerclée par des forces de l’ordre. Une frégate militaire de la Marine vient mouiller en face de la cave. Une douzaine d’avions Transall de l’armée font des rotations incessantes entre le continent et la Corse.
Débarqués en toute hâte, ce sont alors huit escadrons de la gendarmerie mobile, six compagnies de CRS, huit véhicules blindés dont quatre automitrailleuses, huit hélicoptères Puma qui prennent position autour de la cave.
L’État ne cherche pas la voie du dialogue, mais veut conduire une opération de guerre, avec une logistique décidée en quelques heures.

Ce vendredi 22 août 1975 à 16 heures, la gendarmerie déclenche la répression après les sommations d’usage exigeant une reddition immédiate. Les insurgés libèrent les pseudo-otages. Les militaires montent à l’assaut, ouvrent le feu et mitraillent largement la cave. Un militant corse, Pierre Susini, a un pied déchiqueté par une grenade offensive. Les fusils de chasse répondent.
Deux gendarmes, Jean-Yves Giraud et Michel Hugel sont tués. Edmond Simeoni décide, avec l’accord de ses camarades, de se livrer.
Lors du procès qui s’est tenu à Paris en 1976, l’expert balisticien a établi que les balles qui ont tué les deux gendarmes ne pouvaient pas provenir de la cave.
Edmond Simeoni, considéré comme le chef d’un commando armé contre l’autorité de l’Etat, fut condamné à cinq ans de réclusion avec deux ans de sursis.
Que dit la non-violence aujourd’hui ?

Les hommes d’Aleria ne constituaient aucunement une organisation militaire. Les ennemis des hommes d’Aleria n’étaient ni les gendarmes, ni les pieds-noirs, ni les travailleurs immigrés, ni l’Etat français. Leurs ennemis étaient une violence structurelle, une politique injuste, et des pratiques désastreuses pour la société insulaire.
Les insurgés d’Aleria étaient-ils dans la vérité ?
Oui, ils exigeaient que la vérité soit dite.
Les insurgés d’Aleria étaient-ils dans la justice ?
Oui, ils voulaient combattre l‘injustice que personne n’avait le courage de dénoncer.
Où fut donc la faille ?
La présence de fusils a été pour l’Etat le motif qui a validé, justifié une répression et une propagande dont le seul but fut de détourner les regards. C’est ainsi que l’on a enseveli la justesse et la noblesse de la cause défendue par les 13 militants de l’ARC.
Le mot "commando" a été utilisé à dessein par l’Etat, pour transformer une initiative citoyenne en crime terroriste.

Au lieu d’entendre le message initial « Nous protestons contre l’injustice », l’Etat a répondu : « Vous êtes très dangereux », et il a rajouté :
« Vous êtes dangereux, or nous sommes encore plus dangereux que vous ! »
« Vous êtes fous, nous sommes encore plus fous et surtout plus forts que vous ! »

Aujourd’hui on comprend que les fusils de chasse ont été le « prétexte béni » pour construire un immense mensonge sur Aleria, sur Edmond Simeoni et ses camarades.
Oui, les hommes d’Aleria ignoraient tout de la stratégie d’action non-violente à l’époque, mais ils étaient guidés par des valeurs, par un sens de la justice que la non-violence salue.
Les fusils de chasse ont suffi pour justifier un arsenal militaire totalement disproportionné face à des citoyens agissant à visage découvert.
En face, on n’a pas hésité à utiliser cette faille, à exploiter « l’erreur stratégique » qui transformait de simples citoyens indignés en criminels dangereux, en menace pour la sécurité et pour la République.
Aujourd’hui, 22 août 2014, c’est tout à l’honneur de ces hommes de revenir sur les lieux.
Cette stèle honore les victimes. La Corse et la non-violence s’inclinent toujours devant le deuil, car toute vie humaine arrachée est une défaite irréversible pour l’humanité.
Cette stèle fait mémoire d’une protestation citoyenne face à une violence structurelle et à son injustice.
La tragédie d’Aleria est d’avoir engendré deux morts, mais aussi d’avoir vu cette protestation juste et courageuse détournée de son sens, tel un piège, qui a mis les indignés dans une position qui n’était pas la leur : celle de dangereux terroristes, alors qu’ils étaient les seules voix à se lever pour exiger vérité et justice.
A l’époque, l’ARC ne connaissait pas les impératifs de l ‘action non-violente, laquelle demande une véritable formation, de même que les militaires ont besoin d’une formation au combat violent.
Partout et toujours, la présence de fusils est incompatible avec une démarche non-violente.
On est forts quand on est ensemble.
On est forts quand on veut la justice.
On est forts quand on recherche la vérité.
Et nous pouvons dignement rajouter aujourd’hui :
Nous sommes encore plus forts sans un seul fusil.

Sans fusil nous sommes encore plus proches des valeurs ancestrales de la Corse.
On ne renonce pas à lutter, au contraire, on lutte cent fois mieux.
On n’offre pas alors à l’adversaire le prétexte, la faille qui lui permettent d’ensevelir la cause, de pervertir une protestation citoyenne en acte terroriste.
C’est bien cela que nous apprend Aleria, 39 ans plus tard.

C’est tout à l’honneur des hommes d’Aleria de porter aujourd’hui, seuls, la responsabilité de ces événements dans lesquels l’Etat n’a toujours pas reconnu ses propres égarements.
C’est tout à leur honneur de continuer à chercher « la route nouvelle » pour leur peuple, pour la communauté humaine, éclairée par les leçons de l’histoire.
C’est tout à l’honneur des hommes d’Aleria et d’Edmond Simeoni en particulier, d’ériger les fondements symboliques d’une réconciliation, d’une société où les justes rejoignent les justes, où les justes reconnaissent les justes.
Avec eux, la non-violence, outil merveilleux pour construire le 21e siècle, nous apprend à éviter les pièges des pouvoirs établis.
Celui qui ne comprend pas sa propre Histoire, est condamné à la voir se répéter. Pour rien, si ce n’est des larmes.
Seuls ceux qui apprennent et se transforment, restent fidèles à eux-mêmes.

Jean-François Bernardini


En espérant que cela vous ai intéressé,et convaincu, :D n'hésitez pas à transmettre le message, bonne continuation
Spirit
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5743
Inscription: 24 Sep 2007 19:25

Re: de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar coriolan » 29 Sep 2014 14:14

spirit2421 a écrit: lors de nos échanges sur Gandhi malheureusement supprimés du site

De mémoire il n'y a pas eu de site ouvert sur Gandhi et a fortiori de site supprimé ! Nous avons discuté SUR Ganghi sur différents forums et si tu veux retrouver ces échanges, écris "Gandhi" en haut et à droite de n'importe quelle page d'index et clique sur "rechercher". A chacune des 20 réponses que tu trouveras, clique sur le titre du sujet mentionné et tu retrouveras l'échange en entier...

Je verrai demain pour te répondre car aujourd'hui ce n'est pas la forme olympique, je dois être opéré prochainement d'un anévrisme et on ne sait pas si mon amputation sous le genou ne devra pas être prolongée jusqu'à l'aine ! Te dire si le moral est au beau fixe... et ça fait plus d'un an que ça dure ! Si bien que j'ai dû tout abandonner ou presque de mes activités, y compris l'écriture à part...facebook ! Ainsi Exodoxe est en déliquescence ! Mais, c'est quand tu veux si tu me me donnes le temps de répondre... et Dieu aussi :lol:
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5743
Inscription: 24 Sep 2007 19:25

Re: de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar coriolan » 29 Sep 2014 14:17

Réponse de Spirit :

coriolan a écrit:De mémoire il n'y a pas eu de site ouvert sur Gandhi et a fortiori de site supprimé !


nous avons bien ouvert un sujet sur gandhi! tu en parles toi même dans BOÎTE AUX LETTRES de CORIOLAN le 18 Fév 2013 15:08
coriolan a écrit:Au sujet de ce film, je te mets quelques mots sur le forum qui a pour titre, justement, GANDHi, sous la rubrique 'spiritualité'. Il compte 47 posts qui ont été vus 1257 fois. Après avoir parcouru l'ensemble, je pense que j'aurai bien à y ajouter quelque chose.

la mémoire peu faire défaut quand on est fatigué! :D
Tu l'as supprimé quand tu as fais le grand nettoyage du site ,il y a à peu près un an.J'avoue qu'a l'époque je ne t'avais pas précisé que ce sujet était important pour moi!Alors ne t'inquiète pas pour cela :D
coriolan a écrit:Je verrai demain pour te répondre car aujourd'hui ce n'est pas la forme olympique,Ainsi Exodoxe est en déliquescence !
Mais, c'est quand tu veux si tu me me donnes le temps de répondre... et Dieu aussi :lol:

Prends soin de toi,j'espère que tu n'auras pas besoin d'opération, c'est vrai qu' exodoxe repose sur tes épaules mais c'est normale, c'est ton hall d'exposition :wink: .j'attendrais donc tes réponses avec plaisir tant que Dieu te le permettras évidement :D !
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5743
Inscription: 24 Sep 2007 19:25

Re: de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar coriolan » 29 Sep 2014 14:19

spirit2421 a écrit: la mémoire peu faire défaut quand on est fatigué! :D

Oui mais à ce point-là, tu m'inquiètes...
Tu l'as supprimé quand tu as fais le grand nettoyage du site

Je me vois mal supprimer un site 'SPIRITUALITE' alors que c'est l'essentiel de mes préoccupations...Enfin, les faits parlent d'eux-mêmes... Ca ne peut être qu'une erreur de ma part à moins que nous ayons été victimes d'une malveillance... :x

Bref... J'ai lu ton post avec plaisir et tels qu'ils sont présentés, les faits sont imparables mais cette présentation est la vision d'un homme, et là, d'un homme seul ! UNE vérité peut avoir autant de facettes qu'elle a de témoins ! Même pour certains la Shoah est sujette à caution, alors...

Mais abordons le sujet par une voie incontestable de nos jours : la lutte contre les djihadistes. Au nom d'un dieu et de la conception qu'ils en ont, des individus lambda en arrivent aux extrémités que l'on connaît. Comment comptes-tu, sinon lutter contre eux, pour le moins annihiler leurs actions ? En ce qui me concerne je ne vois qu'une éradication mortelle avec les mêmes moyens qu'ils emploient. Pour moi, ce ne sont pas des "barbares" mais des "sauvages" car je les radie de mon humanité et qu'on ne vienne pas me raisonner avec les Droits de l'Homme ; ceux dont je parle ne sont pas des hommes !

Ta réponse m'intéresse.

P.S. : Pourquoi as-tu lancé ce sujet sur la rubrique "Essais" ? Il fallait me demander l'ouverture d'une rubrique "Violence et non-violence" ! Je vais voir ce que je peux faire en espérant ne pas tout supprimer ! Sinon il faudra relancer le sujet... :? c'est que je ne suis pas expert en ce genre de manipulation... :(
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5743
Inscription: 24 Sep 2007 19:25

Re: de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar spirit2421 » 30 Sep 2014 13:41

coriolan a écrit:

Mais abordons le sujet par une voie incontestable de nos jours : la lutte contre les djihadistes.


Si tu le veux bien je te propose un petit retour sur se qui à déjà été fait et sur les résultats obtenu!

-1979 première révolution islamique:
le Shah d'Iran est renversé par la révolution islamique. L'ayatollah Rouhollah Khomeini proclame la république islamique après le départ forcé du souverain déchu, en février 1979. Il instaure une république islamique nationaliste, anticapitaliste, antisioniste et anti-impérialiste, dont la législation s'inspire de la charia (la loi islamique). il appelle dès 1980 les Irakiens à renverser le régime de Saddam Hussein arrivé au pouvoir un an plus tôt. Son objectif est de promouvoir le mouvement islamique à travers tout le Proche-Orient.

-première stratégie :-l'ennemi de mon ennemi est mon ami
-1979, l’Irak demande une modification des accords d’Alger, ce qui lui est refusé par l’Iran.
- 1980,Saddam Husseing décide de passer à la manière forte, il prévoit d’envahir la région du Chatt-el-Arab et le Khuzestân (province d’Iran) mais aussi de mettre fin à la révolution islamique.À cette époque, l'Irak était un pays économiquement et militairement puissant dans le golfe Persique, grâce aux revenus des pétrodollars, et à une politique de modernisation (école obligatoire pour les garçons et les filles, politique volontariste et une élite irakienne de plus en plus nombreuse et importante).
Les grandes puissances, inquiètes de l'apparition de la république islamique iranienne, voyaient en l'Irak un pays qui pourrait évoluer vers la laïcité et le modernisme et faire contrepoids à l'Iran. C'est pourquoi elles ne s'opposent pas dans un premier temps à l'offensive irakienne, allant jusqu'à la soutenir ensuite. C'est en particulier le cas de l'URSS, de la France et des États-Unis.
A partir de 1983, l’Irak ne respecte plus le protocole de Genève en utilisant des armes chimiques .
Ces armes chimiques sont le sarin, Tabun, gaz moutarde et cyclosarin, dans un premier temps, la majorité les victimes sont des soldats. Cette utilisation ne fait pas réagir la communauté internationale. celle-ci réagit pour la première fois, quand l’Irak l’utilise sur une population urbaine le 28 Juin 1987 sur la ville de Sardasht en Iran tuant une centaine de personnes et en blessant en moins 2000 .C’est l’utilisation d’armes chimiques qui a potentiellement mis fin à cette guerre de 8 ans . Khomeyni qui craignant l’utilisation de cette arme sur la population à Téhéran, accepte le cessez-le-feu proposé par le conseil de sécurité de l’ONU,le 18 Juillet 1988 .
l'Irack endetté mais bien armé envahi le Koweït ,L'invasion du Koweit par l'Irak, menaçant la stabilité des prix du barril de pétrole, et le premier producteur mondial de pétrole, l'Arabie Saoudite.

cette solution qui de prime abord ,a pu paraitre intéressante :soutient de notre économie par la vente d'arme,pas d'engagement de nos propres armés ,affaiblissement de l'Iran ciblé à l'époque
oui mais nous avons donné nos armes à un fou,fermé les yeux lors de ses dérives ,crée un mal plus grand que celui que l'on voulait combattre
spirit2421
 
Messages: 126
Inscription: 10 Mai 2010 17:34

Re: de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar coriolan » 30 Sep 2014 15:38

La première partie de ton exposé est la seule qui pourrait m'intéresser. J'y réponds cependant d'une phrase : ces bouleversements sur fond de religiosité sont le problème exclusif des autochtones. Nous avons connu sensiblement les mêmes avatars en France et en Europe il y a quelques siècles ; qu'ils se dé...brouillent, ce ne sont pas nos affaires culturelles ni surtout cultuelles.

Quant au reste il ne m'intéresse pas du tout ! Il me fait juste regretter Saddam Hussein qui, dans le secteur, avait la capacité de faire régner l'ordre. Honte sur Bush père !

Non, la lutte contre les djihadistes, elle ne m'intéresse pas au Moyen-Orient MAIS EN FRANCE ! Selon tes principes vertueux comment puis-je, pacifiquement, lutter contre ces 'sauvages' dans le cadre démocratique qui est le nôtre ? Là est la question.

C'est là que je t'attends. Merci.
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5743
Inscription: 24 Sep 2007 19:25

Re: de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar spirit2421 » 02 Oct 2014 12:33

coriolan a écrit: la lutte contre les djihadistes, elle ne m'intéresse pas au Moyen-Orient MAIS EN FRANCE ! Selon tes principes vertueux comment puis-je, pacifiquement, lutter contre ces 'sauvages' dans le cadre démocratique qui est le nôtre ? Là est la question.

C'est là que je t'attends. Merci.

il m'est difficile de te répondre sur ce sujet.Peut-être par ce que je ne vois pas contre qui exactement tu veux lutter,quel message tu veux envoyer?
qui mets tu sous les djihadistes FRANCAIS?
il n'y a pas pour moi de mouvement djhadiste FRANCAIS!
Le djihad contre les FRANCAIS viens de pays étrangers, tu ne peux pas regarder l'un sans l'autre.
les musulmans de France sont des musulmans modérés et l’erreur à faire serais d'amalgamer les deux!
Il n'y a pas de réseau en FRANCE, les jeunes attiré par ce mouvement sont obligés de partir dans ces pays du moyen orient pour être former.
Aujourd'hui les jeunes croient en un tas de chose :ils croient aux extraterrestres, à la fin du monde, que l'on n'a pas marché sur la lune, au complot mondial,au complot sioniste,au illuminati.....Parmi tous ces messages, il y a ceux des djihadistes.
Tant que cela reste sur la toile c'est bon enfant .Je crois même que c'est formateur,ils regardent le monde autrement que ce qui est dit dans les médias officiels .Mais si la personne donne suffisamment foi au propagande djihadiste pour partir à l'étranger pour se former,c'est là que c'est dangereux!


Comment pouvons nous lutter?
tout d'abord
-1-En amont sur les réseaux sociaux :
-Combattre les idées islamistes. Leur montrer qu'ils ne sont pas dans loi du Dieu qu'ils prétendent défendre. Pour cela les musulmans sont les mieux placés pour les combattre, c'est leur religion.

-montrer la violence comme moyen d'expression de leurs idées est contre productive!
En supposant, par exemple, qu'ils soient contre l'état d’Israël et les sionistes.
Faire des attentats en France contre des juifs aura pour effet automatique une vague de migration vers Israël et le renforcement des sionistes !ils auront exactement l'effet inverse de celui recherché!

Contre ceux qui sautent le pas vers le djihad
La seule chose que l'on pourrai faire en tant que citoyen serais d'organiser des manifestations demandant que toute personne parti à l’étranger et soupçonné d'appartenir au mouvement djihadiste perde sa nationalité FRANÇAISE et soit interdite de territoire.
voilà ,j'espère que cette fois j'ai un peu mieux répondu à ta question.
Sinon précise plus précisément !merci!
spirit2421
 
Messages: 126
Inscription: 10 Mai 2010 17:34

Re: de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar coriolan » 06 Oct 2014 16:01

spirit2421 a écrit:qui mets tu sous les djihadistes FRANCAIS?
il n'y a pas pour moi de mouvement djhadiste FRANCAIS!

J'y mets ceux qui se sont engagés pour cette cause. Il y en a, tu ne peux pas le nier ! Et tant qu'ils ne sont pas partis, ils sont chez nous. L'origine de leur engagement est bien français. C'est lui qu'il faut dépister et combattre. Encore que... et je me pose sérieusement la question : de quel droit ?

Aujourd'hui les jeunes croient en un tas de chose :ils croient aux extraterrestres, à la fin du monde, que l'on n'a pas marché sur la lune, au complot mondial,au complot sioniste,au illuminati...
.
Tu sais, ce n'est pas d'aujourd'hui ; il y en a même qui croient en un dieu créateur ! Voire au Père Noël !

Mais si la personne donne suffisamment foi au propagande djihadiste pour partir à l'étranger pour se former,c'est là que c'est dangereux!

Et c'est trop tard !

Comment pouvons nous lutter?
tout d'abord
-1-En amont sur les réseaux sociaux :
-Combattre les idées islamistes. Leur montrer qu'ils ne sont pas dans loi du Dieu qu'ils prétendent défendre.

Qui peut prétendre qu'il est mieux informé que l'autre ? Que sais-tu sur Dieu qui te permettrait de soutenir que ton voisin est dans l'erreur ? Quel argument employer pour convaincre un fou qu’il n’est pas fou ?

Pour cela les musulmans sont les mieux placés pour les combattre, c'est leur religion.
Je n'en sais rien... Toi, si ? Regarde les débats que nous avons eus il y a peu de temps avec Arthur, et qui a convaincu qui ? Qui a eu raison de l’autre ?

Faire des attentats en France contre des juifs aura pour effet automatique une vague de migration vers Israël et le renforcement des sionistes !ils auront exactement l'effet inverse de celui recherché!

Sauf si ce regroupement n'est pas souhaitable pour une élimination massive ! Ah !

...que toute personne parti à l’étranger et soupçonné d'appartenir au mouvement djihadiste perde sa nationalité FRANÇAISE et soit interdite de territoire.

Eh bien ! Tu vas te mettre à dos tous les démocrates dépourvus de colonne vertébrale ! Et il y en a en pagaille chez nous !
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5743
Inscription: 24 Sep 2007 19:25

Re: de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar spirit2421 » 09 Oct 2014 15:41

coriolan a écrit:J'y mets ceux qui se sont engagés pour cette cause. Il y en a, tu ne peux pas le nier ! Et tant qu'ils ne sont pas partis, ils sont chez nous. L'origine de leur engagement est bien français.

Forcé de reconnaitre que les médias te donne raison!
je pensais que c’était des engagements sporadique inévitable dans une société de liberté ! Et oui je fais parti de ceux qui crois encore au père noël ! :lol:
Mais il semblerait qu'il y ai bel et bien un courant djihadiste propre à la France plus important qu'en Allemagne ou en Italie par exemple.
coriolan a écrit: C'est lui qu'il faut dépister et combattre. Encore que... et je me pose sérieusement la question : de quel droit ?

-si leur djihad, les emmène à tuer des Français se combat doit se faire ne serait se qu'au nom de autodéfense.
la non violence ne veux pas dire le laissé faire.
-Et tu à raison le premier combat sera de les mettre dans la lumière!
spirit2421
 
Messages: 126
Inscription: 10 Mai 2010 17:34

Re: de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar coriolan » 11 Oct 2014 14:54

spirit2421 a écrit: si leur djihad, les emmène à tuer des Français se combat doit se faire ne serait se qu'au nom de autodéfense.
la non violence ne veux pas dire le laissé faire.

La non-violence aurait donc des limites ? Si on te fait du mal, à TOI, tu te donnes le droit d'être violente ? Mais alors, de quoi parle-t-on ? J'avoue que je ne te comprends pas... :(
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5743
Inscription: 24 Sep 2007 19:25

Re: de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar spirit2421 » 13 Oct 2014 11:11

coriolan a écrit:
spirit2421 a écrit: si leur djihad, les emmène à tuer des Français se combat doit se faire ne serait se qu'au nom de autodéfense.
la non violence ne veux pas dire le laissé faire.

La non-violence aurait donc des limites ? Si on te fait du mal, à TOI, tu te donnes le droit d'être violente ? Mais alors, de quoi parle-t-on ? J'avoue que je ne te comprends pas... :(


La limite de la non-violence est de ne pas combattre. Face à un tueur, il faut l'arrêter ,l'inaction est pour Gandhi pire que la violence.
Si on me fait du mal à moi ,cela ne me donne pas le droit d'être violente ! mais je me doit de mettre en lumière cette violence de la condamner,de me mettre en sécurité ainsi que les autres face à cette violence .
Si je ne dénonce pas cette violence je m'en fais complice.
Dans tout les cas c'est l'acte qu'il faut condamner et pas la personne.Ainsi dans la prévention routière par exemple.Pour lutter contre les chauffards, il est plus efficace d'augmenter les contrôles de vitesse et d'alcoolémie et les sanctions qui vont avec que de les mettre en prison une fois qu'ils ont finis par tuer quelqu'un!
spirit2421
 
Messages: 126
Inscription: 10 Mai 2010 17:34

Re: de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar coriolan » 15 Oct 2014 16:46

spirit2421 a écrit:Face à un tueur, il faut l'arrêter ,l'inaction est pour Gandhi pire que la violence.

Oui, mais avec ton principe, face à un tueur je suis...mort si je ne me défends pas A ARMES EGALES !

spirit a écrit:je me doit de mettre en lumière cette violence de la condamner,de me mettre en sécurité ainsi que les autres face à cette violence .

Explique-moi comment tu t'y prends ! Tu as un fanatique devant toi : il a une arme et toi non ; les mots que tu as a ta disposition pour le convaincre, il les connais puisqu'il les a déjà combattus et s'en est rendu vainqueur. Pour lui tu n'es qu'une pauvre folle qu'il FAUT éliminer.

spirit a écrit:Si je ne dénonce pas cette violence je m'en fais complice.

Ben oui !

spirit a écrit:Pour lutter contre les chauffards, il est plus efficace d'augmenter les contrôles de vitesse et d'alcoolémie et les sanctions qui vont avec que de les mettre en prison une fois qu'ils ont finis par tuer quelqu'un!

C'est ce qu'on fait depuis toujours, et alors ? Il n'y a plus de chauffards ?
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5743
Inscription: 24 Sep 2007 19:25

Re: de SPIRIT : Violence ou non-violence

Messagepar spirit2421 » 17 Oct 2014 20:11

coriolan a écrit:Oui, mais avec ton principe, face à un tueur je suis...mort si je ne me défends pas A ARMES EGALES !

C'est vrai, mais comme personne sauf les criminels et les policiers ont des armes !j'ai proportionnellement moins de chance me faire tuer ici qu'aux USA .Ou en multipliant les armes, ils multiplient aussi les risques de se faire braquer.
De plus si la personne souhaite juste m'intimider le fait que j'ai une arme l’incitera à tirer .

spirit a écrit:je me doit de mettre en lumière cette violence de la condamner,de me mettre en sécurité ainsi que les autres face à cette violence .

Je parlais là dans le cas des violences conjugales par exemple.Beaucoup de femmes battue finissent à la morgue.Il faut qu'elle partent qu'elles portent plainte, qu'elles se mettent en sécurité dés les premiers coups!
coriolan a écrit:Explique-moi comment tu t'y prends ! Tu as un fanatique devant toi : il a une arme et toi non ; les mots que tu as a ta disposition pour le convaincre, il les connais puisqu'il les a déjà combattus et s'en est rendu vainqueur. Pour lui tu n'es qu'une pauvre folle qu'il FAUT éliminer.


-tout le travail de la non violence se réalise avant l'apparition de la violence une fois que la violence est là ,c'est trop tard!

-Si comme moi,tu ne combat pas ce fanatique tu ne seras qu'un dégât collatéral dans une guerre qui ne t'appartiens pas.Ta mort ne servira à rien,tu pourrais mourir de mille autre façon cela ne changera pas les choses et si tu as une arme est que tu le tues ils seront capables d'en faire un martyre et de vouloir le venger!

Par contre si tu combat ces fanatiques que ton combat les gènes suffisamment pour qu'ils veulent t’assassiner.
tu as 3 solution.
-te planquer et arrêter ton combat et Là ils auront gagnés! Surtout que cela ne veux pas dire qu'ils n’essaieront pas de te tuer tranquille quand personne ne regardera!
-Rester sous le feu des projecteur comme martins luter King avec la fin qu'il a connu .Mais il as gagné son combat
-ou sombrer toi aussi dans un discours de haine et de violence .tu peut armer jusqu'au dent.Qui cachera ton discours du départ .et on revient au problème des USA!
coriolan a écrit:C'est ce qu'on fait depuis toujours, et alors ? Il n'y a plus de chauffards ?

il y en a moins et plus on augmente les limitations en amont et moins il y en a.
Après il y a toujours le bénéfice risque. Entre la liberté de vivre chacun avec le risque de mourir.
Si on va par là il faudrait aussi interdire le bricolage,les loisirs...on vois avec Schumacher
spirit2421
 
Messages: 126
Inscription: 10 Mai 2010 17:34


Retourner vers ... des autres, et les vôtres !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron