Les livres qui vous ont plu

Nos grands maîtres.

Modérateur: Guardian

Messagepar livrerose » 16 Juil 2008 18:47

mais ce n'est pas ce qu'il fait?
il était un jeune mâle de 28 ans quand il l'a rencontré, elle en avais 18;
10 ans plus tard, elle avec la vie qu'elle avait menée, malgré tout était encore très en attente du bonheur, elle croyait en l'amour;
lui 10 ans plus tard, la guerre a fait de lui un homme vielli,plein de questions sans réponse, déchanté, ....et puis miracle ....il a la foi ....comme cela , et a partir de ce moment, il se rend compte de la vie de turpitude qu'il a vécu , et de la façon dont il a lancé karin dans ce qu'il apelle sa perte, dont il se sent responsable!
il revient après tout ce temps , rouvre la plaie, et lui fait savoir qu'il se fait moine, la quitte a nouveau, sans avoir donner libre cour une dernière a fois a ces sens, et voilà a partir de ce moment , pour que lui retrouve la sérénitée , 'elle doit retrouver sa foi??????
n'aurait-il pas mieux fait dans ce cas de rentrer au monastère, et passer le reste de sa vie a demander pardon a Dieu?????
et elle la laissée tranquille!......mais c'est ce que la fin du livre nous fera découvrir
je vous raconterais demain!
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Messagepar coriolan » 16 Juil 2008 23:52

livrerose a écrit:n'aurait-il pas mieux fait dans ce cas de rentrer au monastère

C'est encore une hypothèse mais pourquoi 'demander pardon à Dieu' ? Tu te rends compte, s'il fallait demander pardon à chaque faux pas j'en connais un qui n'aurait plus une minute à lui ! :lol: Non ! La vie, c'est la vie ! Et la vie est injuste ! :cry:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Messagepar livrerose » 17 Juil 2008 21:17

coriolan a écrit:
livrerose a écrit:n'aurait-il pas mieux fait dans ce cas de rentrer au monastère

C'est encore une hypothèse mais pourquoi 'demander pardon à Dieu' ? Tu te rends compte, s'il fallait demander pardon à chaque faux pas j'en connais un qui n'aurait plus une minute à lui ! :lol: Non ! La vie, c'est la vie ! Et la vie est injuste ! :cry:


c'est trop facile,....la vie c'est la vie!............
il faut aussi un peu l'aider la vie, .....on est tout de même responsable de ses actes!.............
trop de gens s'imagines qu'en demandant pardons ou en s'excusant , tout est effacé,.....et ainsi , a la première occasion, ils pourons recommencer!
là tu vois je ne suis pas d'accord!...........................c'est une lacheté de sa part de la laisser plus de 10 ans sans nouvelles,....et c'est encore plus dégoutant de revenir après 10 ans pour soit disant la ramener vers Dieu, avant de pouvoir jouir de sa vie monastique qui va lui donner la paix....cette paix dépend de la petite karin ,son âme?????????
faut pas rigoler tout de même ...c'est a mes yeux un bel égoiste, qui ne pense qu'a lui!....la preuve, avant de vivre une vie de sacrifice , il a encore une dernière foi(tiré son coup) ....donnant un faux espoir a cette jeune femme déjà tellement éprouvée par la vie!!!!
Non, je ne peu approuver cette attitude!
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Messagepar Sando » 17 Juil 2008 23:19

coriolan a écrit:C'est encore une hypothèse mais pourquoi 'demander pardon à Dieu' ? Tu te rends compte, s'il fallait demander pardon à chaque faux pas j'en connais un qui n'aurait plus une minute à lui ! :lol: Non ! La vie, c'est la vie ! Et la vie est injuste ! :cry:

La vie n'est pas injuste...
Dieu n'est pas un être humain comme tout les êtres (je pense!).
Nommé Dieu, n’est-ce pas, ainsi que le croit la pensée primitive, vouloir se l’approprier, lui assigner un rôle, en faire un masque sous lequel on lui attribue tout? Dieu n’est pas un sujet de réflexion, de pensée ou de discours. Le Dieu dont on tenterait par la raison de prouver l’existence s’apparente à une idole. On peut le vénérer et se croire son serviteur fidèle. Ce Dieu apparaît accessible par celui qui veut. Uniquement (...)
Pour 72 % des chrétiens, Dieu est "père" et il n’est "mère" que pour 10 % d’entre eux (d'après une enquête). Dans l’imagerie populaire, dans l’art aussi bien que dans les subconscients, Dieu a des attributs "masculins". Il est le Créateur. Créatrice? Cela ne veut rien dire. Les Hongrois pour le désigner, usent du pronom "Ö", qui n’est ni masculin, ni féminin, ni neutre, ni sexué, ni asexué... Les Arabes utilisent le mot "Allah". Pour les Juifs, cent mots permettent de ne pas prononcer le Tétragramme YHWH. Pour les Chinois, la question ne se pose pas. Et pour vous ?
Sando
 

Messagepar coriolan » 18 Juil 2008 00:44

Sando a écrit:Dieu n'est pas un être humain comme tout les êtres (je pense!)

Tu pars fort pour un début mais, si tu le permets, je vais te répondre sur 'spiritualité'. Ok ? :wink:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Besoin de rêver de m'évader

Messagepar araucaria » 19 Juil 2008 07:35

alors j'ai sauté sur ce livre d'Olivier Frébourg : "Souviens-toi de Lisbonne"
Ville que je ne connais pas, que j'aimerais découvrir...

J'ai feuilleté, j'ai découvert :

"A jamais, je resterai l'amant idéal et indigne
des voyages lointains et des mers azur,
et je mourrai un soir semblable à tous les soirs
sans fendre la ligne trouble des horizons."

Nikos Kavaddias

et plus loin....

"Les hommes ont des voyages, les femmes ont des amants." Les femmes dépassent pourtant nos confins. Le désespoir est chronique chez l'homme, aigu chez la femme. A Lisbonne, on échappe à la crise qui peut conduire au suicide. Le désespoir est une ascèse et je ne sais peut-être rien du désespoir.

Résumé : Des souvenirs, un homme qui voyage, qui se souvient de voyages au Portugal accompagné de la femme qu'il aimait. Une histoire très simple, assez banale. Une histoire d'amour qui se termine mal, mais qui nous fait voyager depuis Lisbonne jusqu'à Buesnos-Aires.

Une écriture assez froide. Des chapitres courts. Un livre sans trop de fioritures, mais qui a cependant beaucoup de charme et qui invite au voyage, à la découverte du Portugal.

Un extrait :

"Les musées et châteaux ont tenu une place négligeable dans notre roman portugais. Je crois même que nous ne les avons pas vus. Seulement les églises, leurs azulejos or et bleu retenaient notre attention. Je redeviens croyant dans les pays du Sud, sensuels et catholiques. Et plus jamais je ne rentrerai dans une église sans penser à toi.
De Sintra et de ses quintas, nous devions nous souvenir des parfums du parc de Monserrate. Les cascades qui coulent entre les magnolias, les palmiers, les camélias, les fuschias et les cèdres du Liban. Un paysage semblable au Jardin botanique de Lisbonne, non loin du pavillon chinois. La mer, les essences rares, le soleil du printemps, c'était aussi cela le Portugal : l'histoire de Joao de Castro, quatrième vice-roi des Indes qui, retour de ses campagnes maritimes, demanda au roi du Portugal pour seule récompense "un rocher avec six arbres". Il les cultiva, les arrosa, en fit un balcon sur la mer. Chaque jardin botanique, chaque entrelacs végétal, me renvoie à ton visage, à ta fragilité. Une plante sauvage profondément ancrée que l'on ne peut arracher. Jusqu'à tes cheveux mouillés qui me rappelaient je ne sais quelle fougère tropicale."
Je vous offre mes deux citations préférées :
- "Une pièce sans livres est comme un corps sans âme" Cicéron
- "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" P. Eluard
araucaria
 
Messages: 249
Inscription: 16 Oct 2007 16:14
Localisation: Bastia

Re: Besoin de rêver de m'évader

Messagepar coriolan » 19 Juil 2008 18:44

araucaria a écrit: De Sintra et de ses quintas, nous devions nous souvenir des parfums du parc de Monserrate. Les cascades qui coulent entre les magnolias, les palmiers, les camélias, les fuschias et les cèdres du Liban. Un paysage semblable au Jardin botanique de Lisbonne, non loin du pavillon chinois.

Ce qui est curieux, ma chère Odile, c'est qu'hier Geneviève m'a appelé du Cabo de la Roca, c'est-à-dire de Sintra, pour me faire entendre le bruit du vent qui hurlait dans l'appareil ! Je pensais que le cap st Vincent était le plus avancé du Portugal dans l'Atlantique, mais non, c'est le cap du roc.

Ce rapprochement entre ce que j'ai entendu hier matin et lu dans l'après-midi est assez troublant... j'aime ces coïncidences indéchiffrables ! (je sais, tu vas encore me parler de rendez-vous ! :lol: )
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

eh oui Coriolan.....

Messagepar araucaria » 19 Juil 2008 19:41

et tu sais bien que les rendez-vous, je les aime de plus en plus..... :lol:
Je vous offre mes deux citations préférées :
- "Une pièce sans livres est comme un corps sans âme" Cicéron
- "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" P. Eluard
araucaria
 
Messages: 249
Inscription: 16 Oct 2007 16:14
Localisation: Bastia

J'ose ou j'ose pas?????

Messagepar araucaria » 20 Juil 2008 18:16

Un nouvel auteur: René Depestre
Un titre que j'ai trouvé très poétique : L'oeillet ensorcelé

Et puis, je retourne le livre pour lire le résumé et qu'est ce que je vois?????

"Vincent Jacmel, un jeune homme que la nature a doté d'un sexe hors norme, fait rêver toutes les femmes de Haïti. Jusqu'au jour où il rencontre Joséfina Finamour, une Cubaine délurée, bien décidée à ne pas se laisser impressionner..."

"De conquêtes amoureuses en aventures érotiques, Depestre nous entraîne avec jubilation dans son univers coloré et libertin." Oui, ça c'est le critique qui l'écrit, cela n'engage que lui! Je suis déçue, je n'ai pas fantasmé en lisant ces nouvelles. L'érotisme de Depestre ne me convient pas. Oh bien sûr, j'ai découvert quelques termes ou mots qui trouveraient leur place dans un dictionnaire coquin, mais savoir qu'un "kiki" se nomme aussi un "zizi pan-pan", un "périscope enchanté", un "totem", un "gourdin"...etc...etc....ça ne me mène pas très loin, et surtout ça ne me fait ni rêver, ni rire!!!!

Donc j'aurais pu éviter de lire ces textes. Bon, je mourrai un peu moins bête quand même, j'ai vu, j'ai lu....

Et tout n'est pas mauvais dans ce livre quand même, je suis responsable de mon sentiment de rejet. Je me suis trompée, étant en attente d'une autre forme d'érotisme. Mais au hasard des pages j'ai pu découvrir de belles descriptions, je ne vous offre pas d'érotisme, mais un peu d'exotisme et de la botanique!

Extrait :

"Emue jusqu'aux larmes de mon émotion, Yuko m'embarqua dans la mythologie des jardins de son pays. Ses mots espagnols devinrent les pierres de gué et les semis de pas d'un itinéraire spirituel. Ils nous portèrent d'abord au Vème siècle après J.-C. au palais de l'empereur Richiu. Je contemplai les fleurs de cerisier qui donnaient leur ombre à son bateau sur le lac où il se promenait. Je vis des pétales tomber en pluie dans la coupe qu'il tenait à la main.
Au même siècle on fut les hôtes de l'empereur Kenso. Il nous invita dans un pavillon bâti sur un canal qui dessinait de multiples sinuosités : chaque invité, après avoir mis sa coupe remplie à flotter sur l'eau, devait composer un poème dans le temps que prenait la coupe à traverser d'un bout à l'autre les méandres du canal.
Notre promenade prit ensuite corps dans les quatre jardins que le prince Genji fit construire au XIème siècle pour satisfaire les songes de ses concubines : madame Marasaki, madame Akashi, madame Akikonomu, et la Dame du village de la Fleur-chaude-qui-jouit. Les kimonos de ces beautés étaient assortis aux feuillages environnants. Chacune de leurs quatre saisons nous accueillit avec une profusion de glycine, kerries, volubilis, dentzies, chrysanthèmes, orchidées, lotus, mélilots, azalées, pivoines....."

...
Je vous offre mes deux citations préférées :
- "Une pièce sans livres est comme un corps sans âme" Cicéron
- "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" P. Eluard
araucaria
 
Messages: 249
Inscription: 16 Oct 2007 16:14
Localisation: Bastia

Re: J'ose ou j'ose pas?????

Messagepar coriolan » 20 Juil 2008 18:38

araucaria a écrit: Chacune de leurs quatre saisons nous accueillit avec une profusion de glycine, kerries, volubilis, dentzies, chrysanthèmes, orchidées, lotus, mélilots, azalées, pivoines....." ...

Oh ! la vache ! qu'est-ce que c'est érotique ! Je me demande comment tu peux lire tout ça et dormir sereinement après ! Je veux dire les deux mains sur la couverture... :lol:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Change tes lunettes, GREDIN!!!!!

Messagepar araucaria » 20 Juil 2008 22:02

Tu ne sais plus lire, ou tu étais tellement axé sur l'érotisme que tu zappes des phrases?
J'ai écrit que tout n'était pas mauvais dans le livre, et qu'à défaut d'érotisme je vous offrais de l'exotisme et de la botanique....Mais toi naturellement tu veux tout, le beurre et l'argent du beurre, alors bien sûr de l'EROTISME dans un contexte exotique et en plein milieu d'un jardin botanique!!!! C'est bien ça....pourquoi pas des galipettes sous un palétuvier rose pendant que tu y es?????

Tes désirs sont des ordres, Mon Cher......et ne t'occupe pas de l'endroit où je pose mes mains pendant mon sommeil...ni la journée d'ailleurs! :wink:

Pour toi, cette petite berceuse.....

Sous les palétuviers


[Pedro]:
L'amour, ce fruit défendu
Vous est donc inconnu ?
Ah ! Cela se peut-il,
Joli petit bourgeon d'avril ?

[Honorine]:
Ah ! Je ne l'ai jamais vu,
Jamais vu ni connu,
Mais mon cœur ingénu
Veut rattraper, vois-tu,
Tout le temps perdu !

[Pedro]:
Ah ! Rien ne vaut pour s'aimer
Les grands palétuviers,
Chère petite chose !

[Honorine]:
Ah ! Si les palétuviers,
Vous font tant frétiller,
Je veux bien essayer...

{Refrain:}
[Pedro]:
Ah ! Viens sous les pa ...

[Honorine]:
Je viens de ce pas,
Mais j'y vais pas à pas !

[Pedro]:
Ah ! Suis-moi veux tu ?...

[Honorine]:
J' te suis, pas têtu',
Sous les grands palétu ...

[Pedro]:
Viens sans sourciller,
Allons gazouiller
Sous les palétuviers

[Honorine]:
Ah ! Sous les papa papa
Sous les pa, les létu,
Sous les palétuviers ...

[Pedro]:
Ah ! Je te veux sous les pa,
Je te veux sous les lé,
Les palétuviers roses ...

[Honorine][Pedro]:
Aimons-nous sous les palé,
Prends-moi sous les létu,
Aimons-nous sous l'évier !...

{Fin du Refrain}

{2ème couplet:}

[Pedro]:
Ah ! Ton cœur me semble encor'
Hésiter cher trésor,
Mais je veux tout oser
Pour un p'tit, tout petit baiser !

[Honorine]:
Un vertige m'éblouit ,
Un baiser c'est exquis ! ...
Même un p'tit tout petit,
Je crains d'être pour lui
L'objet du mépris !...

[Pedro]:
Non, le mépris, je t'en prie,
Ce n'est pas dans mes prix,
Car je suis pris, mignonne !...

[Honorine]:
Ah! mon coeur est aux abois,
Tu peux prendre ô mon roi,
Mon corps au fond des bois ...

{au Refrain}

{3ème couplet:}

[Pedro]:
Près des arbres enchanteurs
Viens goûter les senteurs
Ce cocktail où se mêlent
Le gingembre avec la cannell'

[Honorine]:
Oui c'est l'effet du tropique
Qui me pique, pic, pic, pic...
Je sens les muscadiers,
Je sens les poivriers
Et les bananiers !...

[Pedro]:
Le parfum des néfliers
Et des doux pistachiers
N' vaut pas l'étuvier tendre ...

[Honorine]:
Tous ces arbres tropicaux
Vous incitent aux bécots,
Allons-y mon coco !...

{au Refrain}

Si je comprends bien
Tu me veux mon chien
Sous les grands palé...
Tu viens !...
Je vous offre mes deux citations préférées :
- "Une pièce sans livres est comme un corps sans âme" Cicéron
- "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" P. Eluard
araucaria
 
Messages: 249
Inscription: 16 Oct 2007 16:14
Localisation: Bastia

Messagepar livrerose » 24 Juil 2008 14:36

Mortelle protection
ROBERT CRAIS

La vie de Larkin Conner Barkley,vingt-deux ans, vient de basculer:
héritière insouciante à témoin génant, des boîtes branchées d'hollywood aux planques miteuses d'Eagle Rock,....un cauchemar.
En charge de sa protection; le ténébreux JOE PIKE, ancien flic du LAP reconverti en mercénaire solitaire.
Un tandem forcé,bientôt confronté aux attaques d'un ennemi un peu trop bien informé...........tentatives de meutre, courses poursuites et trahosons: Joe a trouvé des adversaires a sa taille.
Mais il ne pourra compter que sur lui même et son fidèle ami ELVIS COLE, pour mettre la fille a l'abri et sauver leurs peaux!

un livre passionnant, plein d'embuches ,se lisant facillement .
Robert Crais est né en Louisiane et vit en Californie, il s'est imposé parmi les plus grds noms de la littérature policière d'aujourd'hui.
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Messagepar livrerose » 24 Juil 2008 15:15

je viens d'entamer le dernier MARC LEVY

"Toute ces choses qu'on ne s'est pas dites"

A quatre jours de son mariage, Julia reçois un coup de fil du secrétaire particulier de son père, pour lui dire qu'une fois de plus, il ne pourra pas être présent, a un moment important de sa vie "rendez vous important en chine???" Julia habituée a ce genre de messages venant de lui, ....en ses 24 ans , il ne se sont vus et parler en tout et pour tout une dizaine de fois ...."les affaires".......passaient avant tout!
mais cette fois, il avait une bonne excuse,.........il était Mort!
l'enterrement était prévu le jour de son mariage, ...elle ne pu qu'annuler celui-ci..........;et enterra ce père presque inconnu pour elle !
Le lendemain, elle reçois a son domicile un énorme paquet?
une boite en bois de 2m de haut sur 0.90cm de large ??????
quand elle l'ouvre elle reste pétrifiée sur place!
une reproduction exacte de son père en cire !.......
quel mauvais plaisant lui a fait ce cadeaux plus que macabre????
un papiers attaché sur le revers du veston , indique qu'il y a une télé commande qu'elle doit activer????
sidérée elle s'enferme dans la s d bain , se met de l'eau fraîche sur le visage- je vais me réveillée, c'est un cauchemar, tout cela n'est pas réel!!!!
mais revenue dans le living, la boîte est toujours là!
elle s'approche, et doit reconnaître que le travail est grandiose!....voulant tout de même savoir ce que cette chose va dire, elle active la commande......horreur, cette chose bouge et sort de la boîte!!!!!
elle recule , mais cette chose lui dit-voyons ma chérie!....je ne te veux aucun mal-mais ...mais ...tu es mort?
-c'est exact!
-mais comment peux tu être ici?
-je suis actionnaire dans une grd entreprise de haute technologie , spécialisé dans la fabrication d'humanoïdes!....et nous avons inventés une réplique exacte qui de plus est doté de la mémoire , une grde partie de mon cortex, un dispositif implacable composé de millions de processeurs, doté d'une technologie reproduisant la couleur de la peau, capable d'une mobilité approchant à la perfection la mécanique humaine!
-pourquoi?.....pourquoi faire cela?-pour que nous disposions de quelques jours de plus, simplement pour que toi et moi puissions enfin partager ensemble toutes ces choses que nous ne nous sommes pas dites!

voilà, je vais continuer ma lecture, et viendrais vous faire le récit de la suite et fin plus tard!
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Messagepar coriolan » 24 Juil 2008 16:20

livrerose a écrit:pourquoi faire cela?-pour que nous disposions de quelques jours de plus, simplement pour que toi et moi puissions enfin partager ensemble toutes ces choses que nous ne nous sommes pas dites !
Il est gonflé ce gonzier ! Mon père m'aurait fait un coup pareil, je le quittais sans tarder en le traitant de tous les noms pour s'être permis d'annuler mon mariage afin de satisfaire son caprice et combler ses lacunes ! Merde !

M'enfin... attendons la suite ! :cry:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Messagepar livrerose » 24 Juil 2008 20:23

ben faut tout de même savoir qu'il est mort le "papa"!!!!
et que c'est sa reproduction qui se trouve là!
t'as pas bien suivi mon Claude????
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Messagepar coriolan » 24 Juil 2008 21:20

livrerose a écrit:ben faut tout de même savoir qu'il est mort le "papa"!!!!

Merdum ! Le Claude, il est à côté de ses pompes actuellement. :cry:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Messagepar livrerose » 24 Juil 2008 21:52

coriolan a écrit:
livrerose a écrit:ben faut tout de même savoir qu'il est mort le "papa"!!!!

Merdum ! Le Claude, il est à côté de ses pompes actuellement. :cry:

entre temps j'ai fini le bouquin!........et non je ne raconterais pas la suite, a vous de la découvrir en lissant le livre!
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Petit éloge d'un solitaire

Messagepar araucaria » 27 Juil 2008 08:10

de Richard Millet.

Livre que j'ai acheté et voulu découvrir, car je possède ce trait de caractère.

Texte difficile, car l'auteur fait son introspection. Le jour de sa naissance, le grand-père a prononcé ces paroles "Je peux mourir en paix." Il disparaîtra effectivement quinze jours plus tard; et cette phrase va hanter l'écrivain.
Son grand-père, il le découvrira grâce au témoignages de son père et d'un oncle, et par l'intermédiaire d'une photographie des années 20. Mais il est bien difficile de cerner cet homme qui ne se livrait pas, était très dur avec sa famille, parlait peu, n'avait pas d'ami et vivait en solitaire.



"Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui,
Ou le fils de l'homme, pour que tu prennes soin de lui?"
HEBREUX, II, 5




Résumé de la quatrième de couverture :

"Il était de ces êtres, si incompréhensible aujourd'hui, qui ont le goût de la solitude : une solitude qui était plus un accomplissement que de la misanthropie ou la contestation de l'ordre social qu'elle est devenue dans une société qui a fait du vivre-ensemble, de la transparence, du festif, de la convivialité, une des figures de la démocratie où les solitaires sont suspects aux vertueux hédonistes du nouvel ordre moral. Mais s'il aimait autant la solitude, c'était qu'il pouvait ainsi laisser libre cours à ce qu'il faut bien appeler son originalité ou ses "bizarreries."

Un extrait :

"C'était un étranger qui avait quitté les siens, non seulement l'espèce d'étranger qu'il avait toujours été pour eux, d'une certaine façon, mais celui dont la figure ultime accomplissait cette loi qui veut que tout humain soit un étranger sur la terre, y compris à lui-même. Et c'est donc à partir de cette étrangeté que j'ai cheminé vers ce lointain qui se dissipe un peu depuis que j'ai sous les yeux une photo de lui, la dernière peut-être, vers 1948, où on voit, marchant dans une rue de Toulouse, un homme en costume sombre, la chaîne de montre au gousset, la canne dans une main, la main d'un enfant dans l'autre. Ce n'est plus le visage fauréen des années 20. Il a, avec sa moustache blanche, son feutre mou et son air distingué, lointain et un peu interrogateur, je ne sais quoi de ce qu'on voit sur les dernières photographie de William Faulkner. L'enfant est un de mes cousins; mais je ne puis regarder cette photo sans me dire que cet enfant c'est moi, grâce à l'anachronisme du sang qui est une des grâces que nous fait parfois le temps, parce qu'une parole a été prononcée à notre sujet, voire pour nous."
Je vous offre mes deux citations préférées :
- "Une pièce sans livres est comme un corps sans âme" Cicéron
- "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" P. Eluard
araucaria
 
Messages: 249
Inscription: 16 Oct 2007 16:14
Localisation: Bastia

Re: Petit éloge d'un solitaire

Messagepar Aphrodite » 27 Juil 2008 11:21

araucaria a écrit:de Richard Millet.

Livre que j'ai acheté et voulu découvrir, car je possède ce trait de caractère.

Ce n'est plus le visage fauréen des années 20. Il a, avec sa moustache blanche, son feutre mou et son air distingué, lointain et un peu interrogateur, je ne sais quoi de ce qu'on voit sur les dernières photographie de William Faulkner.


Je suis une inconditionnelle de William Faulkner et j'avoue que c'est son nom qui m'a agrippée dans ton intervention.
Je ne regrette pas d'avoir été happée, tant le sujet du livre me paraît intéressant.
J'ai toujours évité de lire tes interventions dans le cadre de cette rubrique. Pourquoi? Je voue une quasi religiosité aux livres et lorsque l'on m'indique un titre que je ne peux acquérir, je me sens profondément frustrée.
Alors là, toi, avec ta façon de choisir, le passage qui sied, le mot qui capte, tu donnes vraiment envie de plonger dans certaines lectures!
Je vis dans un pays où l'importation du livre étranger obéit à des considérations autres que littéraires.
Dans nos librairies, je trouve rarement les titres que je veux.
Alors, Arau, quand tu parles de livres qui s'impatientent sur tes rayonnages, je t'envie!
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: Petit éloge d'un solitaire

Messagepar coriolan » 27 Juil 2008 13:03

Sighine a écrit:Je vis dans un pays où l'importation du livre étranger obéit à des considérations autres que littéraires.
Dans nos librairies, je trouve rarement les titres que je veux.

Mais Sighine, l'amitié qui sait maintenant franchir les frontières grâce au Net, peut grâce à la poste, tout simplement, transporter des livres. Dis-nous des auteurs que tu préfères ; en faisant des brocantes, chez nous, on peut trouver tout ce qu'on veut et à bas prix.

Qu'en dis-tu ?
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Messagepar livrerose » 27 Juil 2008 13:26

a Sighine, .........j'allais te proposer la même chose,.....car les livres,une fois que je les ai lu, je peux t'en evoyer quelques uns?...................mais passeront-il la censure?????
sinon donne sur MP ton adresse et je t'envoi les titres que tu désire!
amitié--Rose--
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Bonjour Sighine!

Messagepar araucaria » 27 Juil 2008 16:29

Je peux comprendre le problème et ta frustration. Lorsque je suis allée en Tunisie et au Maroc, j'ai vu peu de librairies.... Mais figure-toi, que toujours tentée par l'objet, j'aurais bien aimé en acquérir un (pourtant j'en avais dans mes bagages!) mais je ne peux résister bien longtemps à un livre, et ceux-ci recouverts de cette belle écriture arabe, et se lisant de droite à gauche, me paraissaient tellement exotiques! Je ne sais de quoi ils parlaient, peut-être des sujets religieux...J'ai été un peu frustrée en renonçant à une acquisition..., mon mari qui râle assez parce que j'achète des livres, aurait demandé mon internement si j'en avais ramené un en langue arabe, car celui-ci aurait été un achat totalement gratuit, pas effectué pour le contenu (qu'il m'était impossible de déchiffrer) mais simplement par vénération pour le Livre!!!
La censure est donc tellement importante? Quels sont par exemple les auteurs interdits?????
Je vous offre mes deux citations préférées :
- "Une pièce sans livres est comme un corps sans âme" Cicéron
- "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" P. Eluard
araucaria
 
Messages: 249
Inscription: 16 Oct 2007 16:14
Localisation: Bastia

Messagepar Aphrodite » 27 Juil 2008 17:08

Merci mes amis :D :D :D
Quelque chose d'imperceptible m'attache à EXO, à Claude aussi, il faut le dire (puisqu'il en est fondateur), je crois que c'est cette capacité des uns d'être là pour les autres, malgré les remous!

Je vais vous raconter une expérience personnelle qui n'a rien à voir apparemment avec le sujet, mais que j'ai choisi pour étayer mon attachement à EXO, vous verrez pourquoi :

J'ai une gynécologue très connue sur la plage d'Alger. Donc, pour avoir un rendez-vous chez elle, il faut patienter, pas que, le jour béni, parceque c'est la cas, il faut encore patienter, pas seulement, il se peut que la clinique émette une sonnette d'alarme pour une urgence et que Madame laisse tout son beau monde en salle d'attente et parte sauver l'humanité! Bref, chez elle, il faut maîriser ses nerfs, alors IPOD plus lecture conseillés. Moi ce que je fais, je discute avec la gente féminine et je me ramasse de la matière pour d'éventuelles écritures.
Une fois, je suis restée chez elle jusqu'à 3h du matin, vous imaginez? J'ai donc décidé d'aller voir ailleurs. On m'oriente vers une excellente praticienne et la fois suivante, cap sur elle. Elle était d'un professionnalisme! Mais, figurez-vous que je suis sortie de chez elle extrêmement déçue. Devinez pourquoi? En dehors du sujet concerné, lequel ma fois fut vite cernée, elle évitait tout commentaire. Hors, habituellement, ma gynécologue abordait pas mal de sujets et me mettait tellement à l'aise que je mettais sur le tapis tous les problèmes inhérents à l'appareil génital et qui ne sont pas toujours que mécaniques. Vous voyez ce que je veux dire.
Une fois, je la croise dans la rue, je lui révèle ma trahison et mon envie de lui revenir. Elle m'accueille à bras ouverts et me précise :" le métier que j'exerce est très délicat, j'évite de l'aborder de façon mécanique et use de beaucoup de psychologie, ce qui explique la file d'attente, mais au final, tout le monde est satisfait."

Voilà ce que j'ai trouvé chez EXO et que je ne trouverai pas ailleurs. De la chaleur!
Quand je parle de chaleur, je ne parle pas de communication servile, de gentillesse permanente, de douceur continue.
Je parle de la vie avec ses remous et ses agréments, ses vagues qui heurtent mais rafraichissent, son soleil qui flirte mais peut brûler, ses roses qui flattent mais il arrive qu'elles piquent, sa lumière qui éclaire mais gare aux intrépides qui la fixent trop, cécité garantie, la vie quoi! Pile et face, ou pile ou face.

Malheureusement, Claude, je crois que tout cet acquis peut être compromis si tu t'évertues à adopter cette nouvelle ligne de conduite pour exo! je le crains fort!

J'ai toujours lutté pour le droit à la différence et le droit à la diversité.
Ton forum remplit ces deux critères inestimables.
Pourquoi veux-tu le cliver et le conformer aux autres?
Est-ce raisonnable?
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: Bonjour Sighine!

Messagepar coriolan » 27 Juil 2008 18:21

araucaria a écrit: je ne peux résister bien longtemps à un livre, et ceux-ci recouverts de cette belle écriture arabe, et se lisant de droite à gauche, me paraissaient tellement exotiques!

Ah ! Odile ! Eh bien, je vais te dire quelque chose qui me révèlera un peu plus, peut-être.

La dernière fois que je suis allé au Maroc, à Marrakech, sur la place Djéma'a el Fna, j'ai aussi été tenté par un livre écrit en arabe, et j'ai acheté Le Coran ! Il est en bonne place chez moi et, quand on me parle de la vérité, je le sors et je dis :
- la vérité ? Elle est là.
- Mais tu connais l'arabe ? me demande-t-on après l'avoir ouvert.
- Non ! Justement ! C'est la Vérité. Inaccessible !

Je crois que c'est le livre que je préfère avant la Bible et le Discours de la méthode. :idea:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Messagepar coriolan » 27 Juil 2008 18:27

Sighine a écrit:Malheureusement, Claude, je crois que tout cet acquis peut être compromis si tu t'évertues à adopter cette nouvelle ligne de conduite pour exo! je le crains fort!

Merci pour ton avis, c'est le premier. Il me va droit au coeur. Moi aussi, j'avais pensé comme toi et maintenant je doute... Je crains que la chaleur dont tu parles ne nuisent aux bons rapports que j'espérais.

Mais je vais attendre d'autres avis.

Hé ! Que cela ne t'empêche pas de répondre à la question de Rose et d'Odile sur l'envoi de bouquins. On va la briser ta censure... :P
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Messagepar Aphrodite » 27 Juil 2008 19:55

Non, ce n'est pas une question de censure.
Les importateurs tablent sur ce qui marche commercialement.
Donc, en dehors des ouvrages religieux, scientifiques, les dicos, les livres dont les droits relèvent du domaine public, vous ne trouvez pas grand chose.
Tout ce qui est roman contemporain, d'actualité est rare.

En tout cas, ta proposition Claude, celle de rose, ne sont pas tombées dans l'oreille d'une sourde. Je compte en profiter un max :wink: :lol: et je vous en remercie d'avance :D
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: Bonjour Sighine!

Messagepar Aphrodite » 27 Juil 2008 20:04

coriolan a écrit:
Je crois que c'est le livre que je préfère avant la Bible et le Discours de la méthode. :idea:


Et moi je demeure convaincue que tu es le type le plus inaccessible que la terre ait pu donner. N'est qu'un égaré celui qui croit t'avoir cerné :wink:
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Sighine

Messagepar araucaria » 27 Juil 2008 21:49

Je pensais justement qu'il pouvait y avoir un problème de censure important, concernant les livres critiquant la religion par exemple ou ceux classés comme trop érotiques (je ne parle pas de X)! Et je croyais que les colis pouvaient être ouverts par la douane ou autres services et confisqués.
Je crois que cela se passe ainsi en Iran, où l'on risque même la prison si l'on est arrêté en possession d'un film X!
Si c'est le marché qui est pauvre, c'est très ennuyeux bien sûr, mais beaucoup moins grave.
Je vous offre mes deux citations préférées :
- "Une pièce sans livres est comme un corps sans âme" Cicéron
- "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" P. Eluard
araucaria
 
Messages: 249
Inscription: 16 Oct 2007 16:14
Localisation: Bastia

Re: Sighine

Messagepar coriolan » 27 Juil 2008 23:36

araucaria a écrit:Si c'est le marché qui est pauvre, c'est très ennuyeux bien sûr, mais beaucoup moins grave.

Moins grave bien sûr, mais notre proposition tient toujours ! :wink:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Coriolan, Coriolan......................

Messagepar araucaria » 28 Juil 2008 08:39

Claude, Mon Ami, détrompe-toi, tu ne me surprends absolument pas avec ton acquisition de Marrakech (au passage, je préfère de loin Fès, ville que je trouve beaucoup plus authentique!, beaucoup trop d'attrape-touristes sur cette place Djéma'a el Fna!)
Le Coran, je le possède aussi, en français, acheté à Rouen si je me souviens bien, ce qui me permet de le feuilleter de temps en temps (j'ai aussi la Bible, que je lis par bribes aussi)...Tu sais, je suis septique quant à la Vérité que ces Livres renferment. La preuve en est que nous y puisons toujours ce qui nous semble être la Vérité, mais notre Vérité...d'où toute cette intransigeance suivie de violence qui découlent de la mauvaise interprétation des textes sacrés.
Vérité, Liberté, Egalité, Fraternité.....des mots qui sont beaux, doux à l'oreille, et qui font rêver...Une utopie le plus souvent!
Tu te souviens de cette vieille chanson de Guy Béart "Le premier qui dit la Vérité, il doit être exécuté!!!!" La Vérité, quelle Vérité d'abord, nous croyons tous en être le dépositaire, mais celui-qui la détient n'est pas encore né!

Pour en revenir au marché du livre en Algérie, tu l'auras compris, je disais que c'était moins grave, car il m'apparaît qu'un choix restreint , même s'il s'avère particulièrement frustrant, est moins tragique qu'une censure qui nous prive arbitrairement d'une partie de nos libertés! Sighine peut de cette façon recevoir des livres de l'étranger, ou les acheter quand elle se déplace et les importer sans craindre qu'ils lui soient confisqués!
Je vous offre mes deux citations préférées :
- "Une pièce sans livres est comme un corps sans âme" Cicéron
- "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" P. Eluard
araucaria
 
Messages: 249
Inscription: 16 Oct 2007 16:14
Localisation: Bastia

PrécédenteSuivante

Retourner vers Littérature

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité