La langue de chez nous.

Nos grands maîtres.

Modérateur: Guardian

La langue de chez nous.

Messagepar coriolan » 02 Déc 2008 19:56

Bon, encore un problème ! j'en ai marre, je vais finir par apprendre l'anglais.

J'écrivais dans le Lexicaduc, tout à l'heure, "compter plus de points qu'on n'en a fait". Ce n'était que de la recopie d'un travail accompli en 1989 à partir de mon vieux Larousse de 1908. Et je me suis dit: "Tiens, j'ai fait une faute !" Et j'ai corrigé en supprimant ce n' qui tout à coup me semblait excessif ! "Compter plus de points qu'on en a fait " et puis, dans l'exemple qui suivait, lisant " plus de marchandises qu'on ne vous en doit" là, le NE ne me parut plus excessif ! J'en conclus que le N' ne devait pas l'être non plus. Mais je suis perplexe !

Qu'en pensez-vous, puristes ?
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5843
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Tu poses une colle.....

Messagepar araucaria » 03 Déc 2008 08:08

Le Docteur "Dombom" est absente? Alors tous au "Bled", cours moyen, cours supérieur, en espérant trouver une solution à ton problème.
Je vous offre mes deux citations préférées :
- "Une pièce sans livres est comme un corps sans âme" Cicéron
- "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" P. Eluard
araucaria
 
Messages: 249
Inscription: 16 Oct 2007 16:14
Localisation: Bastia

Messagepar JEL » 03 Déc 2008 16:06

coriolan a écrit:Qu'en pensez-vous, puristes ?

Que tu devrais te mettre à l'anglais ! :lol:
La vie est une partie de Go dont les règles ont été inutilement compliquées. (Proverbe chinois)
Avatar de l’utilisateur
JEL
 
Messages: 353
Inscription: 18 Oct 2008 00:37
Localisation: Béthisy-Saint-Martin (ca. Compiègne)

Messagepar coriolan » 03 Déc 2008 16:23

JEL a écrit:
coriolan a écrit:Qu'en pensez-vous, puristes ?

Que tu devrais te mettre à l'anglais ! :lol:

J'en déduis que, toi, toujours prompt à la répartie, tu devrais t'y mettre aussi ! :lol: Je me trompe ? Mais l'anglais, tu connais déjà... alors, disons le russe !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5843
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Tu poses une colle.....

Messagepar coriolan » 03 Déc 2008 16:31

araucaria a écrit:Le Docteur "Dombom" est absente?

Hé ! oui... Tu penses bien que je l'avais déjà contactée par téléphone avant de m'adresser à vous ! Mais je suis tombé sur son répondeur... :cry:

PS- Pour répondre à deux questions qui m'ont été posées par mail privé (toujours cette sacro sainte peur de passer pour un imbécile! :lol: ), avec ou sans 'N', dans la phrase suivante : compter plus de points qu'on n'en a fait, il n'y a pas lieu de mettre un S à fait, car le complément d'objet direct n'est 'plus de points', mais 'en', pronom invariable !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5843
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

OH La La!!!!!!

Messagepar araucaria » 03 Déc 2008 19:21

A ceux qui n'osent pas poser des questions directement sur EXO, par timidité ou par peur d'être jugés, je vais écrire de mémoire ce que j'ai lu l'autre jour, je ne sais plus où : "celui qui pose une question est bête pendant 5 minutes, celui qui ne la pose pas reste bête toute la vie!"
Des questions j'en pose depuis toujours, si un jour je m'arrête c'est que je serai malade ou alors transformée en encyclopédie vivante...(chose surprenante) et alors si je sais tout, si plus rien ne peut m'intéresser ni me surprendre, qu'est-ce que je vais m'ennuyer!
Chapeau pour les étrangers qui maîtrisent parfaitement notre langue, car avec l'exemple que tu cites encore Claude, il y a de quoi s'arracher les cheveux.
Je vous offre mes deux citations préférées :
- "Une pièce sans livres est comme un corps sans âme" Cicéron
- "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" P. Eluard
araucaria
 
Messages: 249
Inscription: 16 Oct 2007 16:14
Localisation: Bastia

Ne explétif

Messagepar dombom » 03 Déc 2008 19:58

"Dans des constructions comparatives : le second élément de la structure accepte facilement le « ne » sans effet de négation:
« Il a travaillé aujourd’hui plus longtemps qu’il n’a coutume de le faire. ».
Cet ajout d’explétif est constaté habituellement dans le style littéraire et se perd dans le langage parlé. Mais on ignore l’exacte justification de cet usage." (Wikipedia)
Donc : "compter plus de points qu'on N'en a fait", ça fait plus chic !
dombom
 
Messages: 707
Inscription: 25 Sep 2007 09:51
Localisation: Le grand nord

Re: Ne explétif

Messagepar coriolan » 03 Déc 2008 21:47

dombom a écrit:"Dans des constructions comparatives : le second élément de la structure accepte facilement le « ne » sans effet de négation (...) Donc : "compter plus de points qu'on N'en a fait", ça fait plus chic !

Merci ma chère Dom. Dorénavant, pour faire moins plouc, c'est-à-dire 'plus chic', j'emploierai donc ce 'N' explétif à l'écrit surtout !

Je savais que je pouvais compter sur toi ! :wink:
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5843
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: OH La La!!!!!!

Messagepar coriolan » 03 Déc 2008 21:55

araucaria a écrit:"celui qui pose une question est bête pendant 5 minutes, celui qui ne la pose pas reste bête toute la vie!"

Je l'aurais transcrite autrement : "En public, celui qui pose une question peut se croire bête pendant 5 minutes ; celui qui n'ose pas la poser prend le risque de le rester toute sa vie."

Seulement voilà... à cause de ce putain de 'qu'en-dira-t-on' , 5 minutes peuvent paraître plus longues que toute une vie ! Faut-il qu'on soit con tout de même !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5843
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Messagepar dombom » 15 Jan 2009 12:08

Yves Duteil
LA LANGUE DE CHEZ NOUS (à Félix)
Paroles et musique: Yves Duteil


C'est une langue belle avec des mots superbes
Qui porte son histoire à travers ses accents
Où l'on sent la musique et le parfum des herbes
Le fromage de chèvre et le pain de froment

Et du Mont-Saint-Michel jusqu'à la Contrescarpe
En écoutant parler les gens de ce pays
On dirait que le vent s'est pris dans une harpe
Et qu'il en a gardé toutes les harmonies

Dans cette langue belle aux couleurs de Provence
Où la saveur des choses est déjà dans les mots
C'est d'abord en parlant que la fête commence
Et l'on boit des paroles aussi bien que de l'eau

Les voix ressemblent aux cours des fleuves et des rivières
Elles répondent aux méandres, au vent dans les roseaux
Parfois même aux torrents qui charrient du tonnerre
En polissant les pierres sur le bord des ruisseaux

C'est une langue belle à l'autre bout du monde
Une bulle de France au nord d'un continent
Sertie dans un étau mais pourtant si féconde
Enfermée dans les glaces au sommet d'un volcan

Elle a jeté des ponts par-dessus l'Atlantique
Elle a quitté son nid pour un autre terroir
Et comme une hirondelle au printemps des musiques
Elle revient nous chanter ses peines et ses espoirs

Nous dire que là-bas dans ce pays de neige
Elle a fait face aux vents qui soufflent de partout,
Pour imposer ses mots jusque dans les collèges
Et qu'on y parle encore la langue de chez nous

C'est une langue belle à qui sait la défendre
Elle offre les trésors de richesses infinies
Les mots qui nous manquaient pour pouvoir nous comprendre
Et la force qu'il faut pour vivre en harmonie

Et de l'Île d'Orléans jusqu'à la Contrescarpe
En écoutant chanter les gens de ce pays
On dirait que le vent s'est pris dans une harpe
Et qu'il a composé toute une symphonie...
dombom
 
Messages: 707
Inscription: 25 Sep 2007 09:51
Localisation: Le grand nord

Messagepar coriolan » 16 Mar 2009 16:56

LA LITTÉRATURE

La littérature est remplie de proverbes et des auteurs prolifiques ne cessent d'augmenter le patrimoine mondial des proverbes.

En voici quelques-uns :

1- Mieux vaux rater un baiser que de baiser un raté.

2- Bière qui coule ramasse la mousse.

3- Chassez le naturiste, il revient au bungalow.

4- Il ne faut pas se coucher sur la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

5- Il n'y a pas de fumée sans Indiens.

6- Qui ne dit mot consent, c'est bien connu... mais quand on a mauvaise haleine, c'est quand on dit mot qu'on sent.

7- Les politiciens, c'est comme les couches des bébés; il faut les changer régulièrement, et ce, pour les mêmes raisons!

8- La parole est d'argent mais le silence endort.

9- Qui vole un bœuf est vachement musclé.

10- Qui pisse loin ménage ses chaussures.

11- Tousse pour un, rhume pour tous.

12- Dans chaque église, il y a toujours quelque chose qui cloche.

13- Mieux vaut être incompris que pris avec un con.

14- On dit d'un accusé qu'il est cuit quand son avocat n'est pas cru.

15- Celui qui se couche avec le cul grattant se lève avec le doigt puant.

16- Mieux vaut une escalope avec une salade qu'une escapade avec une salope.

17- Noël au balcon, Pâques aux rabannes.

18- C'est toujours les mêmes qui paient les pois cassés.

19- Tempête en novembre, t'en chies en décembre.

20- Tant va la cruche à l'eau qui est à l'appareil.
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5843
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Encore un piège ?

Messagepar coriolan » 09 Fév 2010 20:55

Les érudits ont-ils une réponse satisfaisante ou faut-il que je dérange Dombom ?

Je me risque à poser la question ici :

On vend. OK. je sais l'écrire mais, à la forme interrogative, vend-on ? vent-on ? ou vend-t-on ?

C'est en écrivant mon dernier post, j'avais mis : "attend-on" etc. Et puis j'ai eu un doute que je n'ai pas su résoudre tout de suite. Maintenant je sais mais vous ? Pour faire vite, dans le message, je me suis décidé à écrire : "attendrait-on" etc. mais enfin, ce n'est pas satisfaisant. ! :oops:
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5843
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La langue de chez nous.

Messagepar Vajra » 10 Fév 2010 11:46

Pour moi c'est : vend-on? Et n'insinue pas le doute en me disant; Hum !!! Tu crois vraiment? :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
Vajra
 
Messages: 229
Inscription: 25 Sep 2007 10:08

Re: La langue de chez nous.

Messagepar coriolan » 10 Fév 2010 13:37

Vajra a écrit:Pour moi c'est : vend-on?

OK. Mais alors... quelle différence phonétique fais-tu entre : "vendons" et "vend-on" ? :cry:
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5843
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La langue de chez nous.

Messagepar Vajra » 10 Fév 2010 14:50

la même qu'entre rendons et rend-on. Je suppose que le trait d'union durcit le son.
Pourtant l'union est supposée être tendre !!!! :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
Vajra
 
Messages: 229
Inscription: 25 Sep 2007 10:08

Re: La langue de chez nous.

Messagepar coriolan » 10 Fév 2010 20:09

Vajra a écrit:Je suppose que le trait d'union durcit le son. Pourtant l'union est supposée être tendre !!!! :lol: :lol:

Elle l'est ma bonne amie, elle l'est ! J'allais encore ergoter mais, bon, tu as raison... Pourtant l'usage du D qui se transforme en T devant la voyelle A pourrait être appliquée ici. Mais bon... :lol:
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5843
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers Littérature

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron