Le jour ou l'histoire a basculé

Ca alors !

Modérateur: Guardian

Le jour ou l'histoire a basculé

Messagepar DD » 13 Oct 2007 14:48

J'ai pas toujours aimé l'histoire a l'école, mais j'ai eu la chance d'avoir une année un prof exceptionnel. Il ne nous apprenait pas l'histoire, il nous RACONTAIT des histoire. Je sais pas si vous saisissez la nuance. Ce que j'en ai retenu entre autre, c'est que parfois l'histoire se joue sur un coup de dé, pour un oui ou pour un non. Quel est pour vous LE moment de l'histoire apparement anodin mais qui pour un rien aurait complètement changé l'histoire du monde ? Je vous livre le mien ci-aprés
A+
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar DD » 13 Oct 2007 15:02

C'est l'époque des rois maudits. Les trois frères qui se sont succédé sur le trone de France meurent sans descendant. A qui doit revenir le trone ?
Ils ont une soeur. Elle ne peux pas en droit régner, mais elle a un fils; Celui-ci est donc l'héritier légitime et la couronne lui revient de droit.
Oui, mais voilà. L'héritier est le futur Edourard III, roi d'Angleterre, avec lequel le royaume de France a déjà à l'époque des liens assez tendus. Panique dans la noblesse de France qui se réunit d'urgence pour trancher une question fondamentale: les femmes ont-elles le pouvoir de transmettre leur droit à leurs héritiers (vieux débat déjà, ah les sales machos !)
De nos jours, la question ne se pose même pas mais à l'époque, pour ne pas refiler la couronne à Edouard, la noblesse française va dire NON. Et ils vont chercher une lignée antérieure à Philippe le bel et reconnaitre Philippe IV de Valois.
Conclusion, pour oui devenu non, l'histoire aurait été complètement diférente. Edouard III serait devenu roi de France et d'Angleterre, la guerre de 100 ans n'aurait pas eu lieu, on n'aurait jamais entendu parler de Jeanne d'Arc, Louis XIV aurait été un obscur Louis, comte de Bourbon, Napoléon... qui çà? inconnu, et la guerre d'indépendance américaine si elle avait eu lieu aurait peut-etre eu une autre conclusion.
Je vous laisse disserter sur d'autres d'autres évènements alternatifs; Tout çà pour un oui devenu non. Faut le faire pas vrai ?
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Hé oui ! DD...

Messagepar coriolan » 13 Oct 2007 15:58

Non seulement l'Histoire, avec un grand H, se joue sur un coup de dé, mais ton présent à toi ! je me souviens d'un jour en décembre 1955 où ma vie s'est jouée sur un coup de dé...

J'avais rencontré une nénette quelques jours plus tôt et quelque chose en moi la refusait maintenant. Je venais de passer chez elle, elle n'était pas là mais, dans sa boîte aux lettres (ouverte à tout vent), j'avais laissé un petit mot lui disant que ç'en était fini de nous deux. Point.

J'étais rentré chez mes parents, je me revois sur une chaise, les yeux dans le vague, j'avais des remords et j'hésitais sur la conduite à tenir : revenir reprendre ma lettre ou laisser les choses en l'état. Nous habitions en banlieue nancéienne...

Ma mère me précise que le dernier car pour Nancy est à 18 heures. Il va être 18 heures dans deux minutes... j'hésite encore ! je souhaite que 18 heures sonnent pour ne plus avoir de choix ! car le choix m'angoisse... Ouf ! 18 heures enfin... 18 heures 5, je n'y pense plus, déjà... soudain, une pensée s'impose et génère un immense regret... je cours à l'arrêt de bus, en vain... Non ! Le bus avait du retard !

J'ai récupéré ma lettre. Elle n'en a rien su ! Nous nous sommes mariés, nous avons eu 3 enfants et 18 ans plus tard nous divorcions...

Il y a 33 ans de cela. Je repense souvent à ce temps d'hésitation et surtout à ce retard du bus. Fallait-il que ces 3 enfants fussent faits ? Va savoir... sinon pour eux, pour leur propre descendance ? Je me plais à penser qu'il y en a un de cette lignée qui sauvera le monde !

On se console de ses échecs comme on peut ! :lol: Je ris mais il y a tout de même quelque chose d'infiniment triste dans cette affaire
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Hé oui ! DD...

Messagepar Nelly » 13 Oct 2007 17:41

coriolan a écrit: Non seulement l'Histoire, avec un grand H, se joue sur un coup de dé, mais ton présent à toi ! je me souviens d'un jour en décembre 1955 où ma vie s'est jouée sur un coup de dé...

(...) Non ! Le bus avait du retard !
Je crois que, comme toi, j'aurais pris ce retard du bus pour un signe...

coriolan a écrit:J'ai récupéré ma lettre. Elle n'en a rien su ! Nous nous sommes mariés, nous avons eu 3 enfants et 18 ans plus tard nous divorcions...

Je me plais à penser qu'il y en a un de cette lignée qui sauvera le monde !
Si vous avez été mariés pendant 18 ans et eu 3 enfants, j'imagine que tout n'a pas été mauvais. Je pense qu'il ne faut rien regretter car tu aurais probablement pu tomber sur quelqu'un de pire. Tu ne le sauras jamais ! Oui, un coup de dé...

Quant à savoir si l'un de tes enfants sauvera le monde, tu vas un peu loin, mais avec le père qu'ils ont, il y a peut-être de l'espoir ! :wink:

coriolan a écrit:On se console de ses échecs comme on peut ! :lol: Je ris mais il y a tout de même quelque chose d'infiniment triste dans cette affaire
Mais tout ne peut être parfait, dans une vie. Nous devons assumer nos choix, nos erreurs et, si possible, en faire des atouts ! :booty:
Nelly
 
Messages: 1434
Inscription: 25 Sep 2007 17:12
Localisation: Lorraine

Coïncidences?

Messagepar charlestone » 07 Avr 2008 00:13

Kennedy et Lincoln sont les deux présidents américains qui sont morts assassinés.

Abraham Lincoln fut élu au Congrès en 1846.
John F. Kennedy fut élu au Congrès en 1946.

Abraham Lincoln fut élu Président en 1860.
John F. Kennedy fut élu Président en 1960.

Les noms de Lincoln et de Kennedy contiennent chacun 7 lettres.

Les deux présidents luttaient pour les droits civils.

Leurs deux épouses ont perdu des enfants alors qu'elles vivaient à la Maison Blanche.

Les deux présidents furent assassinés un vendredi.

Les deux présidents furent touchés à la tête.

La secrétaire de Lincoln s'appelait Kennedy.
La secrétaire de Kennedy s'appelait Lincoln.

Les deux présidents furent assassinés par un sudiste.

A ces deux présidents succédèrent deux sudistes.

Les successeurs s'appelaient tous les deux Johnson.

Andrew Johnson, qui succéda à Lincoln, était né en 1808.
Lyndon Johnson, qui succéda à Kennedy, était né en 1908.

John Wilkes Booth, qui assassina Lincoln, était né en 1839.
Lee Harvey Oswald, qui assassina Kennedy, était né en 1939.

Les deux assassins sont connus par leurs trois noms.

Les noms des 2 assassins comportent chacun 15 lettres.

Lincoln fut tué dans un théâtre appelé « Kennedy. »
Kennedy fut tué dans une voiture de marque « Lincoln. »

Booth s'échappa d'un théâtre et fut retrouvé dans un entrepôt.
Oswald s'échappa d'un entrepôt et fut retrouvé dans un théâtre.

Booth et Oswald furent assassinés avant leur procès

Un mois avant d’être assassiné, Lincoln était en vacances à Monroe, au Maryland.
Un mois avant d’être assassiné, Kennedy était en vacances avec Marilyn Monroe...
charlestone
 

Messagepar livrerose » 07 Avr 2008 00:31

et ben!!!! Charly?......................où as tu trouvé tous ça.....c'est inoui.......!!!!!!...de coincidences
a se demander si on n'est pas dans un cas de réincarnation???????
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Messagepar charlestone » 07 Avr 2008 00:39

livrerose a écrit:et ben!!!! Charly?......................où as tu trouvé tous ça.....c'est inoui.......!!!!!!...de coincidences
a se demander si on n'est pas dans un cas de réincarnation???????

héééé oui Rose, j'étais sidéré plus que toi quand j'ai lu cela et je voulais que vous le sachiez aussi. C'est inoui oui; c'est le mot!
charlestone
 

Messagepar livrerose » 07 Avr 2008 00:46

c'est une chose qui ne s'est pas dites dans les nouvelles, on garde ça plus ou moin tranquille je suppose?
pourtant il y aurait de quoi faire une serieuse recherche, c'est du domaine du paranormal ma parole!!!
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Le décès de Goethe

Messagepar charlestone » 07 Avr 2008 01:15

Johann Wolfgang von Goethe (né à Francfort le 28 août 1749 et mort le 22 mars 1832 à Weimar à l'âge de 82 ans) est un poète, romancier et dramaturge allemand, également scientifique et grand administrateur.
Le 22 mars 1832, vers 10 heures du soir, deux heures avant le décès de Goethe, une voiture s'arrêta devant la demeure du grand poète. Une dame en descendit et s'empressa d'entrer, en demandant d'une voix tremblante au domestique: "Est-il encore vivant?" C'était la comtesse V..., admiratrice enthousiaste du poète et toujours reçue par lui avec plaisir, à cause de la vivacité réconfortante de sa conversation. Pendant qu'elle montait l'escalier, elle s'arrêta tout à coup en écoutant; puis elle questionna le domestique: " Comment donc? De la musique dans cette maison? Mon Dieu! Comment peut-on faire de la musique en un jour pareil?" La comtesse, en attendant, avait traversé le salon et était entrée dans le bureau, où, seule, elle avait le privilège de pénétrer. Frau von Goethe, belle-soeur du poète, alla à sa rencontre. Les deux femmes s'abandonnèrent l'une dans les bras de l'autre, éclatant en larmes. La comtesse demanda ensuite: "Mais dis-moi, Ottilie, pendant que je montais l'escalier, j'ai entendu de la musique chez vous. Me suis-je trompée?" - "Tu l'as donc entendue aussi?" répondit Frau von Goethe". C'est inexplicable! Depuis l'aube, une musique mystérieuse retentit de temps à autre, en s'insinuant dans nos oreilles, dans nos coeurs, dans nos nerfs.

Juste à ce moment, résonnèrent d'en haut, comme s'ils venaient d'un monde supérieur, des accords musicaux suaves, soutenus, qui s'affaiblirent peu à peu, jusqu'à s'éteindre. Simultanément, Jean, le fidèle valet de chambre, sortait de la chambre du mourrant, en proie à une vive émotion en demandant avec anxiété: "Avez-vous entendu Madame? Cette fois, la musique venait du jardin et résonnait juste à la hauteur de la fenêtre."

- Non, répliqua la comtesse, elle venait du salon à côté.

On ouvrit les croisées et on regarda dans le jardin. Une brise légère et silencieuse soufflait à travers les branches nues des arbres. On entendait au loin le bruit d'un char qui passait sur la route, mais on ne découvrit rien qui pût révéler l'origine de cette musique. Les deux amies rentrèrent dans le salon, d'où elles pensaient que dût provenir la musique, mais sans rien remarquer d'anormal. Pendant qu'elles étaient encore occupées par leurs recherches, une autre série d'accords merveilleux se fit entendre; cette fois ils semblaient venir du bureau.
La comtesse, en rentrant dans le salon dit: "Je crois ne pas m'abuser. Il s'agit d'un quatuor joué à distance et dont nous parviennent de temps en temps des fragments. Mais Frau von Goethe remarqua à son tour: "Il m'a semblé, au contraire, entendre le son proche et net d'un piano. Ce matin, je m'en suis convaincue au point d'envoyer le domestique auprès des voisins, en les priant de vouloir bien ne pas jouer du piano, par respect pour le mourant. Mais ils ont répondu tous de la même façon: qu'ils savaient bien dans quel état se trouvait le poète, et qu'ils étaient trop consternés pour songer à troubler son agonie en jouant du piano."
Tout à coup, la musique mystérieuse retentit encore, délicate et douce. Cette fois, elle semblait prendre naissance dans la pièce même, seulement, pour l'un, elle paraissait être le son d'un orgue, pour l'autre, un chant choral, pour le troisième enfin, les notes d'un piano.
Rath S., qui a ce moment-là, signait le bulletin médical avec le docteur B., dans l'entrée, regarda avec surprise son ami, en lui demandant: "C'est une concertina qui joue?" - "Il paraît", répondit le docteur, "Peut-être quelqu'un dans le voisinage songe-t-il à s'amuser." "Mais non", répliqua Bath S. "Celui qui joue est sans doute dans la maison."

Ce fut ainsi que la musique mystérieuse continua à se faire entendre jusqu'au moment où Wolfgang Goethe exhalait le dernier soupir, parfois en retentissant avec de longs intervalles, en d'autres cas, après de très courtes interruptions, un peu dans une direction, un peu dans l'autre, mais paraissant toujours venir de la maison même, ou tout près d'elle, toutes les recherches et enquêtes accomplies pour résoudre le mystère sont restées sans résultat.
charlestone
 

Re: Coïncidences?

Messagepar Aphrodite » 07 Avr 2008 03:03

charlestone a écrit:Kennedy et Lincoln sont les deux présidents américains qui sont morts assassinés.

Abraham Lincoln fut élu au Congrès en 1846.
John F. Kennedy fut élu au Congrès en 1946.

Abraham Lincoln fut élu Président en 1860.
John F. Kennedy fut élu Président en 1960.

Les noms de Lincoln et de Kennedy contiennent chacun 7 lettres.

Les deux présidents luttaient pour les droits civils.

Leurs deux épouses ont perdu des enfants alors qu'elles vivaient à la Maison Blanche.

Les deux présidents furent assassinés un vendredi.

Les deux présidents furent touchés à la tête.

La secrétaire de Lincoln s'appelait Kennedy.
La secrétaire de Kennedy s'appelait Lincoln.

Les deux présidents furent assassinés par un sudiste.

A ces deux présidents succédèrent deux sudistes.

Les successeurs s'appelaient tous les deux Johnson.

Andrew Johnson, qui succéda à Lincoln, était né en 1808.
Lyndon Johnson, qui succéda à Kennedy, était né en 1908.

John Wilkes Booth, qui assassina Lincoln, était né en 1839.
Lee Harvey Oswald, qui assassina Kennedy, était né en 1939.

Les deux assassins sont connus par leurs trois noms.

Les noms des 2 assassins comportent chacun 15 lettres.

Lincoln fut tué dans un théâtre appelé « Kennedy. »
Kennedy fut tué dans une voiture de marque « Lincoln. »

Booth s'échappa d'un théâtre et fut retrouvé dans un entrepôt.
Oswald s'échappa d'un entrepôt et fut retrouvé dans un théâtre.

Booth et Oswald furent assassinés avant leur procès

Un mois avant d’être assassiné, Lincoln était en vacances à Monroe, au Maryland.
Un mois avant d’être assassiné, Kennedy était en vacances avec Marilyn Monroe...


Tu m'épates Charly, c'est effarant ce que tu dis là et ça confirme la thèse selon laquelle l'histoire serait cyclique, mais à ce point :o Merci pour ces infos que je me ferai un plaisir de transmettre aux autres
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: Le décès de Goethe

Messagepar Aphrodite » 07 Avr 2008 03:09

charlestone a écrit:
Ce fut ainsi que la musique mystérieuse continua à se faire entendre jusqu'au moment où Wolfgang Goethe exhalait le dernier soupir, parfois en retentissant avec de longs intervalles, en d'autres cas, après de très courtes interruptions, un peu dans une direction, un peu dans l'autre, mais paraissant toujours venir de la maison même, ou tout près d'elle, toutes les recherches et enquêtes accomplies pour résoudre le mystère sont restées sans résultat.


Dis donc charly, tu me fous la frousse là. Il est 1h du matin passée. Je suis seule et j'ai très peur :!:
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: Le décès de Goethe

Messagepar charlestone » 07 Avr 2008 15:57

Sighine a écrit:Dis donc charly, tu me fous la frousse là. Il est 1h du matin passée. Je suis seule et j'ai très peur :!:

N'ai pas peur, on est ensemble....... en virtuel!
charlestone
 

Re: Coïncidences?

Messagepar charlestone » 07 Avr 2008 16:07

Sighine a écrit:
charlestone a écrit:Kennedy et Lincoln sont les deux présidents américains qui sont morts assassinés.
Tu m'épates Charly, c'est effarant ce que tu dis là et ça confirme la thèse selon laquelle l'histoire serait cyclique, mais à ce point :o Merci pour ces infos que je me ferai un plaisir de transmettre aux autres

Comme je l'ai déjà dis, en lisant cela j'étais sidéré. Et, j'ai vérifié la véracité des évènements. Eblouissant!
Ces choses ne se disent pas dans les grands journaux mais seulement dans des revues spécialisées. J'ai pris cela d'une étude d'un spécialiste. Et, Ca reste du domaine de la paranormal.
charlestone
 

Re: Le jour ou l'histoire a basculé

Messagepar DD » 04 Déc 2009 13:38

Je viens de prendre connaissance d'un évènement relativement récent (presque un siècle) ou l'histoire a failli basculer.

Le 18 septembre 1915 lors de l'opération alliée aux Dardanelles, le squadron leader Samson de l'aviation anglaise aperçoit et décide d'attaquer une voiture isolée qu'il suppose avec raison, d'ètre une voiture d'officiers. Son avion transporte trois petites bombes. Les deux premières manquent leur cible mais tombent assez prés pour obliger ses passagers a se mettre à couvert. Le deuxième passage est également un échec, la troisième bombe tombe à moins de vingt mètres des occupants.
Plus tard, on apprendra que l'un des passagers n'était autre que le général Mustapha Kemal, commandant des troupes turques des Dardanelles et qui deviendra célèbre comme fondateur de la Turquie moderne sous le nom d'Ataturk.
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Le jour ou l'histoire a basculé

Messagepar coriolan » 05 Déc 2009 02:28

Qui pourrait prétendre que l'histoire a basculé parce qu'il a eu la vie sauve ? Ne serait-ce pas au contraire, s'il avait été tué, qu'elle aurait basculé ?

De toute façon, chaque minute que nous vivons est la conséquence d'un 'pile ou face' éternel et, pour chacun de nous, l'histoire a basculé un fameux jour où, dans le ventre d'une femme, un spermato A a grillé la politesse à un spermato B ! Qu'aurait fait B ? Et si, ce jour-là, ton père avait eu 5 minutes de retard à son rendez-vous, tu ne serais peut-être pas ici ! Tiens, à cause d'un lacet de chaussure qui casse... Adolphe ne vient pas au monde et 6 millions de juifs ont la vie sauve ! Qui pense à dire merci à tous les lacets qui cassent ? Personne ! Et à tous ceux qui ne cassent pas ? Pas plus !

Le fait de s'être croisés sur un forum, toi et moi, est un véritable miracle de la nature ! Ne pas s'être croisés aussi d'ailleurs... Alors ? Carpe diem ! Vis ! Et profitons l'un de l'autre sans nous poser de questions...
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers Le saviez-vous ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron