Les volcans

Ca alors !

Modérateur: Guardian

Re: Les volcans

Messagepar DD » 01 Aoû 2010 22:47

Ischia

Si vous n'en avez jamais entendu parler, vous avez des excuses. moi même, cure de modestie associée, je n'en ai entendu parler qu'il y a moins d'un mois lors d'un court séjour effectué à Naples. Avant toute chose, présentation en images.
http://www.google.fr/images?q=Ischia&um ... =0&ndsp=21
Vous voyez un volcan là-dedans ? Eh bien moi non plus ! Et pourtant, c'en est un, ou plus exactement un système volcanique composé d'une multitude de cratères plus ou moins récents, plus ou moins érodé. Et contrairement a ce qu'on pourrait penser, il est actif, actuellement seulement en sommeil, puisque la dernière éruption ne date d'aprés ce que j'ai noté que de 1401. On peut noter qu'il est alligné grossièrement sur ses deux redoutables voisins que sont le Vesuve et les Champs Phlegréens, a peu de distance de ce dernier, et appartient probablement au même système volcanique.
Mais en soit, quelque chose d'assez banal. Alors pourquoi ais-je voulu en parler ? Tout simplement pour illustrer le destin qui attend les volcans en fin de vie. Car actuellement, l'ile d'Ischia s'enfonce lentement dans la mer de l'ordre de 2.5 mm par an du fait du dégonflage de la chambre magmatique et du poids de l'ile sur la croute terestre. Car c'est le lot de tous les volcans. Le poids de leur structure pèse sur le plancher qui les a vu naitre. Et nombre d'entre eux se sont affaissés, voire ont coulé pour ceux qui sont nés en plein océan, laissant comme souvenir ces mondes merveilleux que sont les atolls. Tel semble etre le destin de l'ile d'Ischia, à moins que le volcan qui la supporte ne se réveille, la repousse a nouveau vers le haut ou construise de nouveaux édifices. Impossible à dire, car avec les volcans on peut etre certain d'une chose, c'est qu'on n'est jamais surs de rien....
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 05 Nov 2010 23:38

Merapi

C'est bizarre, mais alors qu'il est considéré comme le plus dangereux de l'ile de Java, ce volcan ne m'avait jamais vraiment interressé. OK, c'est une belle montagne assez esthétique, mais un gris, donc un tueur, et qui entre en éruption modérée tous les quatre à cinq ans, qui tue parfois hélas, mais çà s'arrète là. Or je dois reconnaitre que l'actualité de ce volcan montre qu'il s'agit d'un sacré client. Car aprés avoir débuté ce qui ressemblait à une enième éruption banale, il est sans cesse monté en puissance et en violence, déjouant au passage les mesures de protection prises par les autorités vis-à-vis des populations locales. Cette montée en puissance s'est concrétisée de façon tragique par la mort d'environ 70 personnes dans la nuit du 5 Novembre. Et à présent le Merapi force le respect. Ce n'est pas tous les jours qu'un volcan envoie dans l'atmosphère un panache de cendres à 16 km de haut, émet des coulées de lave, et produit des explosions perceptibles à 30 km de distance. Mais le plus effrayant est sans doute les terribles nuées ardentes émises par ce volcan, dont celle qui a tué les 70 personnes précitées les a atteintes à 15 kilomètres du cratère !
Actuellement, le Merapi gagne en puissance jour aprés jour et nul ne peut dire quand se produira le paroxysme (*). La zone de sécurité est passée de 5 kilomètres initialement à 5 puis à 10, puis 15, et on est à présent à 25 km. De fait, l'éruption est une des plus importantes de la décennie et en ce qui concerne la montagne, peut etre la plus puissante du millénaire. Et il rejoint dans mon esprit la catégorie des "destructeurs", c'est à dire ceux dont l'éruption est si puissante qu'elle détruit une partie de sa propre structure. Et ils ne sont pas si nombreux. Au cours des années passées, j'ai seulement en tète le Saint Helens, le Pinatubo et le Chaiten. Une belle famille de salopards.............

(*) Extrait d'un aticle du site Activolcan: "Le nombre de personnes évacuées a dépassé les 100 000 et les autorités semblent avoir des difficultés à gérer cet afflux de personnes. Les volcanologues sont, eux, complètement décontenancés par le déroulement très inhabituel de l'éruption et ne savent pas à quoi s'attendre, d'après les déclarations de Mr Surano. Cette éruption est la plus puissante depuis celle de 1872."
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 08 Nov 2010 23:30

Taal

Celui-là, c'est vraiment un original. Je suis tombé dessus par hasard en me baladant sur Google Earth et j'ai été attiré par la présence d'un lac de cratère. Des volcans avec un lac ne sont pas rares loin de là, mais celui-ci a une particularité moins fréquente et qu'on ne trouve que chez les volcans particulièrement puissants, c'est qu'il comporte une petite ile en son centre qui n'est rien d'autre qu'un dome de lave en croissance. Le cratère actuel est donc en fait une caldeira vestige d'une éruption historique particulièrement puissante. Seulement çà ne s'arrète pas là et c'est là que ce volcan présente un caractère unique, c'est que cette caldeira est elle-même au centre d'un autre lac beaucoup plus grand, le lac Taal qui est lui même un lac de cratère !
Je résume: nous avons donc trois édifices volcaniques concentriques insérant deux lacs. C'est unique ! Et du coup on découvre un géant, une formidable caldeira de 15-20 km de diamètre (j'aurai dit 25, mais bon...), vestige d'un énorme édifice détruit ou effondré suite à une éruption cataclysmique !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Taal_%28volcan%29
Là, on n'est plus aux portes des super-volcans, on est carrément dedans. Vous savez quoi ? Finalement, je trouve que l'humanité ne pèse pas lourd face aux montagnes de feu. Et le jour ou l'un des géants se réveillera, ce sera la fin de notre civilisation, nettoyage par le vide et retour à l'age de pierre, dans le meilleur des cas.....
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 29 Aoû 2011 23:05

Je ne sais pas si j'ai posté ce lien ? L'Etna est particulièrement nerveux en ce moment avec une crise éruptive pratiquement toutes les semaines. Je le surveille assidument depuis qu'il y a un mois, j'ai eu droit a des images nocturnes fantastiques d'une de ces crises. Des fontaines de lave de 600 mètres de haut, un panache montant à plus de 7000 mètres, J'y ai passé la nuit ! Les webcams en étaient saturées. Seulement, ces crises ne durent que quelques heures, il faut un minimum de chance ou d'assiduité.
Bonne chance
http://www.etnatrekking.com/

(*) Cliquez sur le bouton "Etna webcam" puis zappez sur les cinq webcam. Si, cinq. La quatre est désactivée depuis je sais pas combien de temps (engloutie sous la lave sans doute !)
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar Aphrodite » 30 Aoû 2011 03:51

DD a écrit:Des fontaines de lave de 600 mètres de haut, un panache montant à plus de 7000 mètres, J'y ai passé la nuit !

Cela fait un bail que je n'ai pas atteint un tel plaisir :!: Je te remercie :!:
Tu vois Claude ce qui me calme :?: :lol:
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: Les volcans

Messagepar coriolan » 30 Aoû 2011 15:51

Aphrodite a écrit:Tu vois Claude ce qui me calme :?: :lol:

Ben oui... mais tu verras quand tu auras 8O balais ! :lol:

PS- je te mets un post dans 'boîte aux lettres d'Aphrodite'. C'est urgent ! :lol:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5905
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Les volcans

Messagepar Aphrodite » 31 Aoû 2011 00:18

coriolan a écrit:
Ben oui... mais tu verras quand tu auras 8O balais ! :lol:


Qu'as-tu compris :?: Ce qui me calme, c'est de voir un volcan en pleine éruption et ça, je pense bien que je pourrai le faire même à 80 balais :wink:
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: Les volcans

Messagepar DD » 09 Sep 2011 23:33

Je vous ai parlé du tambora dans ces pages. Eh bien l'animal est en train de nous en préparer une. Les secousses indiquent que la roche se fracture et de la lave est en train de se frayer un chemin vers la surface.
Pour que vous compreniez pourquoi ce salopard me fout la trouille, je vous mêt la description de l'éruption de 1812 tirée du site d'activolcans:

"Date de l'éruption : Du 1812 au 15-04-1815

Résumé :
Pendant près de 3 ans, l’éruption considérée comme la plus violente et la plus meurtrière de l’histoire, fut précédée par une activité phréatique et fumerollienne mineure. Le 5 avril 1815, une explosion modérée produit une colonne de cendres de 33 km de haut. Le son de cette explosion est entendu jusqu’à 1400 km du volcan et des cendres tombent jusque sur Batavia (aujourd’hui Jakarta) à 1260 km. Le paroxysme de l’éruption se produit le 10 Avril. A 10h, une colonne s’élève à 44 km de hauteur. L’activité s’intensifie, si bien que les observateurs de l’époque dénombrent 3 colonnes incandescentes distinctes. A partir de 20h, une pluie de ponces pouvant atteindre 20 cm de diamètre s’abat sur Sanggar, à 30km à l’Est du volcan. A 22h, les explosions se font plus violentes avec l’augmentation du débit et l’élargissement du conduit éruptif. Elles sont entendues à plus de 2600km. Lorsque le débit devient insuffisant pour maintenir le poids de la colonne plinienne, cette dernière s’effondre sur elle-même et génère plusieurs coulées pyroclastiques qui s’étalent radialement sur les flancs du volcan, rasant le village de Tambora pour finir leur course en mer, à 30km du sommet. L'entrée en mer de ces coulées provoque un tsunami d'une dizaine de mètres qui touche des îles éloignées de plusieurs centaines de kilomètres. Les explosions se poursuivent jusqu’au lendemain soir. Le 12 avril, le panache de cendres s’est étendu jusqu’à 600 km à l’Ouest, provoquant une nuit noire sur une partie de Java pendant plus de 2 jours. La fin de l’éruption est enregistrée le 15 avril. Cette éruption plinienne libéra 4 fois plus d’énergie que celle du Krakatoa en 1887 et éjecta 150 km3 de téphras dans l’atmosphère. Une caldera de 6 km de diamètre et 600-700m de profondeur se forma au sommet du Tambora qui perdit environ 1400m d’altitude. Les cendres volcaniques retombèrent à plus de 1300km du volcan. Une superficie d’environ 500 000km2 (soit la superficie de la France) fut recouverte par 1cm de cendres, alors qu’à proximité du volcan l’épaisseur des dépôts pu atteindre 30m. Des amas de ponces de plusieurs kilomètres de long se formèrent en mer, gênant ainsi la navigation pendant plusieurs années. Cette éruption fut la plus meurtrière de la période historique. Au-delà des 11 000 morts liés à l’activité volcanique elle-même, ce fut près de 49 000 habitants des îles de Sumbawa et Lombok qui furent décimés par les famines et les épidémies liées à la destruction des récoltes. L’émission des cendres et de gaz dans la stratosphère modifia le climat mondial pendant plusieurs années. Dans l’Hémisphère Nord, on estime que les températures moyennes chutèrent de 0,7°C. L’année 1816 est par ailleurs connue en Europe et en Amérique du Nord comme « l’année sans été ». Cette année très froide fut catastrophique pour les récoltes et serait à l’origine d’une famine en Europe qui aurait tué 200000 personnes"
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar coriolan » 10 Sep 2011 13:40

C'est vrai que ce que tu nous racontes, là, ce n'est guère réjouissant. Tu me diras que ça fait loin de chez nous, mais tout de même, ça fiche les jetons ! Et dis-moi... de mémoire, je ne me souviens pas que tu nous aies parlé des volcans d'Auvergne. Comment ça va de ce côté-là ? :roll:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5905
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Les volcans

Messagepar DD » 10 Sep 2011 14:15

Autant que je sache oui. Mais il ne faut pas oublier que toute la zone fait des crises de temps en temps depuis quelques millions d'année. Donc on est juste dans une mi-temps. Et je sais plus ou j"avais lu qu"il y avait eu une petite eruption pas loin de Clermont Ferrand autour de l'an 800?
. Donc wait and see
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar coriolan » 11 Sep 2011 12:34

DD a écrit: Donc wait and see

"Wait", je prends ; "See", je te le laisse ! :lol:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5905
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Les volcans

Messagepar DD » 08 Nov 2011 23:30

El Hierro
Voilà encore un volcan dont je n'avais jamais entendu parler, faisant partie de cette masse d'édifices volcaniques anonymes pour diverses raisons. Dans le cas de El Hierro, il se trouve aux Canaries et fait avec quelques autres l'actu volcanique du moment.
On n'associe pas forcément les Canaries avec le volcanisme. Ces iles ne font pas partie des vedettes que sont Hawai, l'Islande, l'Etna ou la Réunion. Pourtant elles n'ont rien d'anecdotiques et leur existence est liée là aussi à un "point chaud" tout comme les derniers cités, quoique peu actif actuellement à l'image de l'Auvergne ou de Madère. Il s'agit en fait d'un "système volcanique" dont l'ile portant El Hierro n'est que le dernier avatar. On pourrait croire qu'il s'agit d'un volcan modeste puisque faisant un peu plus de mille mètres d'altitude. Tout change si on considère que le plancher oceanique qui lui a donné naissance se trouve 4000 mètres plus bas, ce qui en fait une montagne colossale de plus de 5500 mètres ! A comparer avec les 3000 mètres et plus de l'Etna... Mème si elle est loin de pouvoir se comparer au Mauna Loa et ses presques 9000 mètres, il s'agit d'une montagne respectable.
Est-ce suffisant pour retenir l'attention ? Eh bien non, car ce volcan recèle une redoutable particularité. Un début d'explication peut etre vu sur les images satellites. On discerne sur la cote Nord-Ouest une énorme depression qui échancre l'ile, sur le bord duquel se trouve le sommet du volcan proprement dit. Caldeira ? Non, mais la trace d'immenses glissements de terrain qui se sont produit à plusieurs reprises si j'en crois mon site d'information favori. Car ce volcan est sujet à des "écroulements de flanc" d'autant plus dévatateurs que la situation insulaire fait générer des tsunamis gigantesques capables de provoquer des dégats considérables des deux cotés de l'Atlantique. Notez que son voisin le Pico del Teide est sujet au même phénomène. L'explication tient à la nature du fond de l'océan composé de sédiments "mous" incapables de supporter au delà d'un certain point le poids d'un volcan. Si je devais utiliser une image, c'est comme verser du sucre en poudre sur de la crème épaisse. A un moment donné le tas de sucre commence à s'enfoncer, se déforme... et s'effondre.
La cerise sur le tas de sucre est l'eruption en cours au moment ou j'écris ces lignes. C'est la première fois que se produit depuis longtemps une eruption semi-sous marine. L'éruption a en effet débuté sur le flanc sud de l'ile, ou du volcan si vous préférez, mais à peu de distance de la cote et à faible profondeur. Résultat, alors que les premiers effets étaient quelques poissons morts, on est passé par le stade d'eau troublée par les "cendres" sous-marine, puis à des emulssions gazeuses en surface et on en est maintenant à des projections verticales d'eau. Conclusion: un nouveau cone est en croissance et on attend le moment ou il va émerger si l'éruption se poursuit suffisament longtemps ce qui semble ètre le cas, et une nouvelle ile sera née, en attendant (peut-ètre plus tard) son rattachement à la cote.
Toutefois je me demande... Cette éruption a été précédée par plusieurs semaines de petits séismes répartis sous toute l'ile. Or de nouveaux seismes ont été enregistré coté nord. Si on considère que l'ile entière est un volcan, je me demande quel est l'état d'esprit de ses habitants. Ont-ils l'impression d'ètre cernés, de se trouver sur une bombe à retardement ? Faut-il évacuer l'ile ? Ou prient-ils pour que l'éruption s'arrète ? Une chose est certaine: je voudrais bien ètre là-bas en ce moment mais je ne voudrais pas ètre à leur place !
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 29 Nov 2011 09:02

Es Safa
Vous connaissez sans doute l'histoire de Sodome et de Gomorrhe, ces deux villes pècheresses ancêtres de Las Vegas, sur lesquelles Dieu en personne a fait pleuvoir une pluie de feu pour les punir de leur péchés. Quand il y a longtemps on m'a appris l'histoire, j'ai haussé les épaules, je n'y croyais pas, d'autant que certains assimilaient l'évènement à une explosion atomique ! Et puis un jour, j'ai lu un article qui émettait l'hypothèse que ces deux villes avaient été englouties pas une éruption volcanique. Là encore, j'ai haussé les épaules, je n'y croyais pas puisque c'est bien connu, il n'y a pas de volcans au Moyen Orient. Point final.
Eh bien une fois de plus j'avais tout faux. Vive Google Earth. Lors de mes balades satellitaires, au cœur de la Syrie, je suis tombé en arrêt sur une tache brune circulaire caractéristique, et je suis tombé des nues au fur et à mesure que je détaillais les vues, à constater la présence de plusieurs dizaines de cônes plus ou moins récents.
La doc sur cette zone est squelettique. Elle n'a pas les honneurs de l'actualité et les zones ne sont ni fréquentées, ni d’accès facile. Elle se trouve à environ 80 kilomètres à l'Est de Damas. Toutefois sur les images satellites, il est frappant de constater que ces cônes sont alignés sur un axe Nord-Ouest, Sud-Est. On constate également encore plus étonnant que la plupart de ces cônes sont de faibles tailles et sont probablement ce que j'appelle par ailleurs des volcans à "un coup", c'est à dire des volcans ayant connu une seule et unique éruption. Le contrecoup, c'est que ces mini-éruptions n'ont pas recouvert les zones environnantes et on voit clairement que ces cônes sont alignés sur trois ou quatre lignes de failles qui s'étendent sur une soixantaine de kilomètres. On peut d'ailleurs remarquer que ces failles sont grossièrement parallèles avec cette déchirures de la croute terrestre qu'est la mer Rouge. On retrouve le même phénomène et le même alignement à l'Est de Medine. La conclusion logique à mon niveau mais que je n'ai pas les moyens, hélas ! de vérifier, c'est qu'il se trouve un "point chaud" à l'aplomb de la Syrie, ou alors qu'à cet endroit précis, la croute terrestre commence à se déchirer, donnant naissance peut-ètre dans quelques millions d'années à un "rift" océanique, une future mer.
Tout celà n'aurait guère d’intérêt s'il n'y avait à l’extrême Sud-Est ma "tache brune" qui examinée en détail montre un volcan d'une vingtaine de kilomètres de diamètre à la base posé au milieu d'un terrain d'une platitude désespérante. Peu important donc, mais il a la caractéristique étonnante de n'avoir qu'une cinquantaine de mètres de hauteur ! En proportion, c'est plus aplati qu'un oeuf au plat ! Je ne connais pas d'édifice volcanique aussi aplati, sauf peut-ètre l'Erta Alé. Les laves qui le composent ont du être d'une extrême fluidité et s'écouler rapidement sur de grandes distances. Les quelques photos associées à Google Earth montrent un paysage caractéristiques de coulées trés noires, extraordinairement plat, à l'exception du dôme lui même qui dépasse telle une taupinière d'un champ.
Ce volcan est-il celui de Sodome ? Je ne crois pas, et c'est là une autre caractéristique intéressante, c'est que la zone n'est absolument pas morte. Ce volcan, du fait même de la couleur de son champ de lave semble récent, et a produit plusieurs écoulements dans le temps, ce que confirme les rares infos que j'ai pu trouver associées, parlant de "champ de lave" liquide au 19e siècle. Du coup en furetant plus loin, j'ai découvert que la plateau du Golan est un plateau de lave, quoique beaucoup plus ancien. On parle également dans cette région d'éruptions au Miocène et à l'Holocène.
Au bilan, la Syrie est bel et bien une zone volcanique active et finalement l'hypothèse de Sodome et Gomorrhe détruites par une éruption est vraisemblable. Ou se trouvaient ces deux villes ? Les paris sont ouverts.

http://www.activolcans.info/volcan-Es%20Safa.html

"The Es Safa volcanic field, in southern Syria SE of the capital city of Damascas (Dimashq), consists of a lava field with broad areas containing Holocene volcanic vents. The basaltic field (also referred to as As Safa) contains numerous vents erupted from NW-SE-trending fissures. A boiling lava lake was reported in the Es Safa volcanic area in the middle of the 19th century. This volcanic field lies within the northern part of the massive alkaline Harrat Ash Shaam volcanic field that extends from southern Syria through NE Jordan to Saudi Arabia." Smithsonian Institution
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 29 Nov 2011 20:27

Harrat Lunayyir
Je dois vous avouer que depuis quelques temps, je suis attiré par des volcans "atypiques" éloigné du schéma classique beau cône aux pentes régulières et champignon de cendres. Avec le Harrat Lunayyir, je suis servi. Je suis tombé en arrêt sur lui en furetant autour de Es Safa et avec celui là, je n'ai pu m’empêcher de dire "c'est quoi ce truc ???". Ici point de cone majestueux mais une multitude de petits cratères au sein de champs de lave aux formes torturées. Et c'est là l’originalité de ce volcan. Apparemment il est né au sein d'un chaine montagneuse puissamment ravinée par l'érosion. Or comme pour Es Safa, sa lave apparait extrêmement fluide puisque d'aprés la doc, à deux reprise les coulées ont atteint la mer rouge à 50 kilomètres de là. Résultat: ces coulées ont rempli les vallées sèches en s'y répandant comme de l'eau donnant ainsi naissance à un paysage assez fantastique ou les sommets environnant n'ont du leur sauvegarde qu'à leur altitude pourtant modérée. L'effet est étrange, on dirait des icebergs ou des iles dépassant d'une mer d'encre
Sur Google Earth, vous trouverez ce volcan dans une région (heureusement) désertique par 25.11 N et 37.48 E . La doc est quasi inexistante et les photos associées aussi rares qu'une idée réaliste dans la tète d'Eva Joly. Et si vous pensez que ce volcan est en sommeil, ce n'est pas faux, mais il ne doit pas ètre considéré comme inactif. D'une part, on fait état d'une petite éruption il y a un millier d'année, et surtout et c'est un point sur lequel je voulais insister, il sait manifester sa présence. En effet, entre le 17 et le 19 mai 2009, il a été le siège d'une douzaine de secousses magmatiques, sept dans la seule journée du 19 , toutes comprises entre 6 et 10 Km de profondeur et supérieures à la magnitude 4 avec un maximum à 5.7 , ce qui n'a rien de négligeable. Il ne s'est rien passé mais, est-ce l'annonce d'un réveil prochain ?
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 04 Jan 2012 20:33

Je devais avoir le nez creux en ciblant sur les volcans du Moyen Orient. L'évènement: la naissance d'une nouvelle ile en pleine Mer Rouge. Juste pour le plaisir des yeux, parce que personellement pour moi, l'arabe, c'est de l'hébreu !

"Dépêche du 04-01-2012 à 16:22
Volcan : Jebel Zubair, Yémen, 191 m
Un article paru sur e-mailaat.com montre des images de l'éruption surtseyenne du Jebel Zubair. On y voit clairement l'activité explosive principale qui produit le panache cypressoïde mais aussi, sur la côté nord-est, un panache de vapeur qui surmonte une zone cendreuse de couleur marron, reste probable d'un surge pyroclastique. Merci à l'internaute qui nous a fait passer le lien. Source : comm.pers.; e-mailaat.com."


http://www.activolcans.info/fiche.php?N ... l%20Zubair

L'éruption en image ici:
http://www.e-mailaat.com/news.php?action=show&id=5814
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 23 Aoû 2012 22:51

Ceci est une réflexion d'ordre général sur les manifestations volcaniques dont l'origine n'est pas clairement identifiée, ou sur les volcans inconnus que l'on continue à découvrir de nos jours lors de manifestations inattendues. Un des exemples les plus fameux est le mont Pinatubo dont je parle dans ces pages qui n'a été reconnu comme un volcan que peu de temps avant son érution cataclysmale de 1991. Mais ce n'est pas le seul puisque récement une nouvelle ile, la petite dernière de la planète est née en mer rouge lors d'une éruption de faible ampleur d'un volcan jusque là inconnu. Et puis il y a les volcans sous-marins qui sont dix fois plus nombreux que les volcans terrestres tel que le Loihi ou le Kolumbo dont je parle ici aussi, et dont la présence se traduit par des manifestations spectaculaires. Ainsi, il y a quelques jours, des nappes de pierre ponce flottant à la surface ont été découvertes dans le Pacifique dans une zone ou à priori il n'y a rien ! A force de recoupements et d'examen des photos satellites, on a pu attribuer la source a un volcan sous-marin inconnu baptisé Havre prés des iles Kermadec, dont le sommet est quand même à 1000 mètres sous la surface ! Déduction obligée, cette éruption a du ètre d'une énorme puissance pour produire les bancs de pierre ponce découverts.
Et ceci remet à jour la légende des iles flottantes. Tout porte à croire que ces iles dont parlent les légendes grecques ont bel et bien existé. Dans le cas des Grecs, la source est probablement la fameuse éruption du Santorin qui a généré des couches de ponce épaisses de 30 mètres flottant en surface et qui ont fini par "s'échouer" je crois de mémoire sur les cotes turques. Or, ces iles, de par leur masse et leur dimensions ont fort bien pu dériver plusieurs années au point de se couvrir de végétation et d'une faune adaptée. Suffisamment longtemps en tout cas pour ètre abordées par les navigateurs locaux et alimenter leur perplexité de découvrir ces iles une fois ici, une autre fois ailleurs et dont l'orientation change au fil du temps !

Et puis il y a les volcans "qui n'existent pas". Ou du moins qui ont disparu ne laissant que des traces suspectes de leur passage. Ces traces sont parfois révélatrices de quelque chose de gigantesque, tel le Yellowstone, reconnu comme le représentant d'une nouvelle classe il y a quelques années, les super volcans. Et en terme de volcan qui n'existe pas, je suis fasciné par la région de Naples. Lors de mon unique passage dans la région, j'ai été fort surpris de découvrir qu'une bourgade en bord de mer prés de Sorrente était batie sur ce qui semble bien ètre une coulée de lave... alors qu'aucun volcan n'est dans l'environnement immédiat (le Vésuve est à 30 km, de l'autre coté de la baie). J'ai également été surpris ayant résidé quelques jours Sant'Antonio Abate par le coté escarpé, presque à pic, et l'altitude des crètes qui dominent la plaine Naples.
Je vous ai déjà parlé du Vésuve, des Champs Phlégréens et de l'ile d'Ischia. Tout porte à croire que ces trois volcans appartiennent au même système volcanique et qu'ils sont plus ou moins liés. Aussi aprés avoir examiné les photos satellites, je remarque que la ligne de crète a la forme d'un arc circulaire qui s'étend du Nord au Sud en passant par l'Est, et du coup je me demande si la plaine de Naples n'est pas tout simplement le fond d'une gigantesque caldeira ou d'un cirque d'effondrement de plus 50 km de diamètre et dont le Vésuve occupe le centre, vestige d'un trés ancien volcan disparu responsable de la coulée de lave que j'ai constatée prés de Sorrente...................
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: La fournaise,

Messagepar DD » 30 Sep 2013 23:23

coriolan a écrit:C'est le Piton de la Fournaise à La Réunion. Quand j'y suis passé (je ne sais plus quand d'ailleurs...) La Fournaise nous a donné un beau spectacle. J'étais en première ligne avec des amis gendarmes... D'où les photos.
J'ai rendu visite à la Fournaise lors d'un tout récent voyage sur l'ile de la Reunion. C'était magnifique, je vous remercie. franchement, ce n'est pas un volcan que je trouve particulièrement attirant car il est trop... banal ! Mais j'ai fait quand même quelques observations que j'entend bien vous livrer.
Quand on arrive à la reunion, il est claire d'entrée que nous sommes en rpésence d'une ile à duex volcans. les deux sommets se voient trés distinctement au-dessus de la mer de nuage. Les pentes sont régulières et marquées. Quoique sous les tropiques, on se rend compte trés vite que nous sommes en montagne ! Ca monte, çà tourne, çà zigzague, et quand je dis çà monte, çà monte sec ! C'est quand même du 15 % constant. A part la route qui ceinture l'ile, il n'y a pas de bout vraiment plat. Même les routes en lacet sont fréquement autour de 10 % . La température joue son role aussi. On part de 30 ° en bord de mer, pour se retrouver 20 km plus loin à 2500 m avec 15 ° ce qui oblige a sortir les K-ways ou les coupe vent, ce qui ne vous empèche pas de cramer sous un soleil quasiment au zenith.
Ce relief et la façon dont il influe sur les vents a un impact considérable sur les milieux climatiques. L'Est exposé aux alizés humides abrite des rivières, des forets primaires humides et luxuriantes, des cascades, alors qu'à l'Ouest aprés avoir fait trés peu de kilomètres, on se retrouve en plein savane africaine, avec ses buissons ras et dépourvus de feuilles et ses herbes hautes jaunies par la sècheresse, assoifée attendant désespérément le début de la saison humide. Dans le sud ouest de l'ile, ou il existe une trouée entre le piton des neiges et la fournaise, c'est renversant : en moins de cinq kilomètres, on passe d'un quasi désert, aux palmiers et aux champs de canne à sucre !
L'effey de l'altitude est aussi déroutant. Aprés avoir laisse les palmiers derrier soi, on se retrouve trés rapidement, soit dans une foret humide ou au milieu des tamarins suivant la face de l'ile. Sur les crètes et les sommets, l'effet du cote au vent ou sous le vent s'atténue, et les buissons et les plantes rases sont assez uniformes.
Celà est vrai jusqu'à ce qu'on s'approche de la Fournaise elle même. La première chose qui choque, ce sont ces formidables remparts qui bordent les cirques. Cirques d'érosion autour du piton des neiges, cirques d'effeondrement vers la Fournaise. En parcourant cette montagne, on se rend compte l'ile "glisse" lentement vers le sud-est. Les cones sont allignés dans cette direction du plus ancien au plus jeune. Tout se passe comme si chacun de ces cones aprés sa formation voyait son support se dérober lentement sons ses pieds, créant ses formidables falaises encadrant ce qu'ilfaut bien appeler des caldeiras. La plus impressionant de ces falaises donne accés à la plaine des sables, ou l'on apsse en quelques mètres d'une végétation rase de montagne au désert total. C'est hallucinant. Le sol n'est que cendre vierge, brune, soulvée par la poussière des véhicules, semée çà et là de rochers découpés qui semblent avoir été abandonnés là par l'éruption d'avant hier. Rien ou presque ne pousse là, et il faut bien chercher pour trouver la malheureuse touffe d'herbe ou la pauvre tige de misère rose qui s'acharne à vivre dans cet univers de cauchemars.
Une fois traversé la plaine des sables, on découvre une nouvelle falaise délimitant ce qu'on appelle l'enclos, ou trone au milieu le cone Dolomieu, le principal évent actuel du volcan. Il est aisé de descendre au fon moyenant m'a t-on dit 476 marches (j'ai pas compté...) ce qui a 2600 m d'altitude est un peu rébarbatif. En bas, c'est presque un plateau, recouvert de laves grises chahutées, fissurées, ou rien ne pouss a part quelques fougères entreprenantes. Seul la bordure externe a un peu de végétation ou les tec-tecs s'amusent à rendre visite aux touristes. C'est là que se passe l'essentiel des éruptions. Malheureusement, ce dernier était particulièrement endormi lors de ma visite, et à peine une petite fumerolle au fond du cratère rappelait que le monstre est bien en activité.
pour sen convaincre, il suffit de contourner le volcan du coté de la mer dans la zone appelée "le grand brulé", ou les trois dernières éruptions majeures ont laissé des traces bien visibles. Les coulées de la dernière sont d'ailleurs toujours interdite au public, plus par crainte d'effondrements qu'en raison de la température résiduelle.
Partout sur cette ile sur ces anciennes coulées, on a le même sentiment d'ètre sur quelque chose de vivant, en évolution, sur toutes les coulées encore vierges de végétation. J'en ai vu sur le piton des neiges toujours vides malgré leurs 12000 ans d'age au mieux, ou du coté du Tremblay sur les laves de la dernière eruption, partou, on a l'impression que l'éruption vient de s'achever.
Et c'est malgré tout avec une certaine appréhension que je m'y suis promené, en me demandant à chaque fois si je n'allais pas etre subitement précipité au royaume d'Hadés...
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 30 Nov 2013 21:09

Sakurajima
Il n'y a pas beaucoup de volcans qui me foutent la trouille, mais le Sakurajima est de ceux là. Il se trouve au sud du Japon, sur l'ile de Kyushu, a coté de la ville de Kagoshima, et c'est là une partie du problème.
Car c'est un volcan extrêmement actif et trés jeune. Il est né il y a seulement 13000 ans en bordure d'une caldeira formée lors d'une éruption cataclysmale. A noter que comme beaucoup de ses semblables, il s'est bâti sur le bord de cette caldeira comme on peut l'observer au Toba, sinistre référence. En plus comme le Krakatoa, je le juge "atypique" puisqu'il est classé comme un volcan explosif, alors qu'il est capable d’émettre des coulées de laves. Une de ces coulées l'a d'ailleurs transformé en presqu'ile en 1914, en fermant quasiment la baie au fond de laquelle se trouve la ville de Kagoshima. Enfin, c'est un des rares volcans de la planète que l'on considère en éruption permanente, puisque celle en cours a débuté en... 1955 (*) et continue joyeusement à l'heure actuelle, ce qui lui permet de modifier sa géographie de façon visible à l'échelle humaine.
Résumons nous : capable de super-eruption, trés actif, zone densément peuplée, tous les ingrédients d'une catastrophe humaine sont présents. Mais le point particulier de cette montagne est l'étrange rapport qu'il entretient avec la population. Cette dernière a appris à vivre avec les sautes d'humeur de son turbulent voisin. Les explosions, les panaches de cendre font partie du quotidien. Quand la montagne en fait un peu trop, ben on balaye les rues, les places et les toits, et on continue à vivre comme si de rien n'était ! Ou presque, puisque les plans d'évacuation font également partie des options possibles du quotidien de la population, une sorte d'épée de Damocles que personnellement, j'aurai du mal à assumer. A ma connaissance, c'est le meilleur exemple de cette bizarre cohabitation que les hommes entretiennent avec les montagnes de feu. Du moins jusqu'au jour ou cette dernière dans un sursaut de colère reproduira la méga-éruption qui lui a donné naissance il y a 13000 ans. Ce jour là, j'espère etre ailleurs.

(*) 1955, c'est aussi mon année de naissance. Je ne peux m'empécher sur ce seul critère de lui trouver un coté sympathique ! je savais bien que mon arrivée sur cette Terre foutrait la pagaille quelque part ! :P
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 30 Nov 2013 21:32

Tamu
Exceptionnellement, je parlerai d'un volcan eteint depuis longtemps, plus de 140 millions d'années. Mais autre coté exceptionnel, non seulement c'est le plus grand volcan connu de la planète, mais sa découverte ne date que de 2013 ! Aucune chance toutefois d'aller y faire un tour à pied puisque son sommet se trouve... à 2000 mètres sous la surface du Pacifique, à environ 1500 kilomètres au sud-ouest du Japon.
C'est donc un volcan sous-marin, à l’image du Kolumbo ou du Lohihi dont j'ai parlé par ailleurs. Mais c'est un monstre. Son altitude n'est actuellement que de 4000 mètres depuis sa base, mais on peut postuler sans crainte qu'à son apogée, le plancher océanique s’affaissant toujours sous le poids des montagnes, qu'il était bien plus élevé au temps de sa splendeur. Quand à sa base, elle couvrirait en surface la moitié de la France. Le seul volcan plus grand que lui se trouve sur Mars, Olympus Mons dont je parle dans ces pages, excusez du peu !
On pourrait le comparer avec l'actuelle ile d'Hawai, quoique celle ci soit de taille plus modeste. Mais cette ile est la somme de l'activité de cinq volcans, alors que tout indique que le massif du Tamu est l'émanation d'un seul volcan.
Ce géant pose au moins deux questions. On connaissait depuis longtemps ce massif au fond de l'océan, mais il a donc fallu attendre 2013 pour se rendre compte qu'il s'agissait de quelque chose d'unique et de hors norme. Qui sait quelles autres découvertes nous attendent au fond des océans lesquels, il faut bien l'avouer sont trés mal connus.
Et l'autre question est de savoir comment notre planète peut générer des événements violents dans un laps de temps relativement court, ce qui semble ètre le cas de ce volcan puisqu'il est unique dans cette région et non affecté par la dérive du plancher océanique, et si elle est capable de renouveler ce genre d'évènements dans un avenir proche ou non ?
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar Aphrodite » 01 Déc 2013 10:40

DD a écrit:
(*) 1955, c'est aussi mon année de naissance. Je ne peux m'empécher sur ce seul critère de lui trouver un coté sympathique ! je savais bien que mon arrivée sur cette Terre foutrait la pagaille quelque part ! :P

Oui, mais tu te trompes d'endroit :)
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: Les volcans

Messagepar DD » 01 Déc 2013 23:34

Aphrodite a écrit:
DD a écrit:
(*) 1955, c'est aussi mon année de naissance. Je ne peux m'empécher sur ce seul critère de lui trouver un coté sympathique ! je savais bien que mon arrivée sur cette Terre foutrait la pagaille quelque part ! :P

Oui, mais tu te trompes d'endroit :)

Les conséquences des actes des hommes leurs échappent entre parfois et souvent.
Les volcans eux les ignorent complètement. Pour eux, nous n'existons pas.
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 07 Déc 2013 23:25

Klyuchevskoy
Relisez encore ; redites-le calmement, vous allez arriver à le dire correctement. Pas facile, hein ?
Voici un volcan dont on ne parle jamais au commun des mortels. A cela, deux explications, primo il est loin, au Kamtchatka et rien que çà la moyenne des Français ne sait même pas ou c'est. Et puis pour son malheur, il règne au sein d'une région quasiment inhabitée et ne fait donc jamais de victimes qui pourrait faire les gros titres de TF1 et trembler la ménagère. Aucun intérèt donc.
Et pourtant, c'est un volcan qui sort de l'ordinaire, fascinant, un de mes préférés si j'ose dire. Si on devait utiliser pour les montagnes de feu le même vocabulaire qu'un sportif de haut niveau, on pourrait dire qu'il sait tout faire. Coulées de laves, colonnes éruptives, nuages de cendres, nuages pyroclastiques, tout y passe, il fait tout, et mieux que les autres.
C'est également le seigneur des volcans du Kamtchatka, le plus haut, le plus actif, entouré par une cour de vassaux presque aussi puissant que lui.
Et en plus il est beau gosse ! C'est même un des volcans les plus parfaits que je connaisse comme vous pourrez le voir sur cette série de photos :
https://www.google.fr/search?q=Klyuchev ... =770&dpr=1
C'est même un truc qui m'avait étonné quand j'ai entendu parler pour la première fois de ce volcan. On a du mal à trouver ces ravinements qui entaillent nombre de ses confrères. L'explication tient sur deux points. Primo, c'est un strato-volcan, un empilement régulier de couches de cendre et de coulées de lave, uniformément réparties.
Mais la cause fondamentale, celle qui explique tout pour le Klyuchevskoy, c'est son activité quasi permanente, l'énergie de ses éruptions et son age incroyablement jeune. C'est en effet un des plus jeune de la planète et sa naissance remonte seulement à 6000 ans ! Vous avez bien lu. L'acte de naissance de cette montagne est à peine antèrieur à la construction des pyramides d'égypte. Et dans ce laps de temps incroyablement court, s'est édifiée une montagne qui à présent flirte avec les 5000 mètres d'altitude. Les références sur l'altitude de ce volcan sont d'ailleurs assez disparates. Et à celà une seule cause : il grandit tout le temps.
http://www.activolcans.info/fiche.php?N ... yuchevskoy
Dernière édition par DD le 27 Déc 2013 16:08, édité 1 fois.
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 27 Déc 2013 16:07

Samalas
Ce volcan est un fantome. Il se trouvait sur l'ile de Lombok en Indonésie, et n'existe plus en tant que tel à ce jour. A sa place se trouve un lac ou s'est construit un petit volcan, le Rinjani. Et pourtant cette montagne a été identifiée récemment comme ayant connu la plus forte eruption du dernier millénaire. Quelques détails ici :
http://passeurdesciences.blog.lemonde.f ... st-resolu/
Sur Google Earth, l'ile de Lombok est trés visible par 8.24 Sud, et 116.25 Est. Et c'est à partir de là que j'éprouve un certain malaise. On découvre les restes d'une montagne dévastée par l'eruption cataclysmale de 1257 ou se trouve le petit Rinjani. Mais je remarque également la présence à quelques distances à l'Est du redoutable Tambora dont je parle également dans ces pages. Or ces deux volcans ont tout de deux frères jumeaux : proximité, et dans les deux cas éruption cataclysmale ayanr provoqué l'éradication de toute vie dans un large rayon, dépots de cendres surabondants et impact climatique à long terme sur toute la planète. L'effet du Tambora est bien connu, celui du Samalas se retrouve dans les écrits historiques, sauf que l'eruption de ce dernier a été encore plus puissante.
L'impact de cette éruption a même été encore plus important puisque elle a effacé purement et simplement le royaume local et tellement affaibli ses voisins qu'ils sont devenus une proie facile pour les envahisseurs.
Et mon malaise ce base donc sur cette constatation. Au cours des années passées, des volcans de plus en plus nombreux ont été mis en accusation dans nombre d'évènements climatiques majeurs, et l'on découvre que des éruptions cataclysmales sont beaucoup plus fréquentes qu'on ne le pensait naguère. Autrement dit, le risque d'une éruption majeure ayant des conséquences dramatiques à venir est beaucoup plus important que ce à quoi on s'attend, risque encore majoré par l'explosion démographique que connaissent notamment les pays ou se regroupent les volcans les plus dangereux de la planète. Et je ne peux m'empécher de me demander combien de centaines de milliers ou de millions de morts directs ou indirects causera la prochaine éruption de niveau 7 sur notre planète, évènement finalement, assez fréquent.
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 29 Sep 2014 22:10

Novarupta
Le Novarupta fait partie de la ceinture de feu du Pacifique, dans le groupe de volcans qui forme les Aleoutiennes, chapelet de plusieurs dizaine d'iles volcaniques qui s'étend du Kamtchatka à l'Alaska. Quoique se trouvant sur le continent Américain, il fait partie intégrante de ce groupe.
Pourquoi parler alors de ce volcan en particulier plutot que ses voisins ? Eh bien tout simplement parce qu'il a eu l'honneur d'ètre le siège de la plus puissante éruption du XXe siècle. Oubliez le mont Saint Helens, Chaiten et autre Pinatubo, il les a tous surpassé.
En fait je devrait dire ilS, au pluriel, car ce volcan appartient en fait à un groupe de trois dont les deux autres sont le Katmai et le Trident. Ils se trouvent à une dizaine de kilomètres les uns des autres et ont la particularité d'ètre alimentés par la même chambre magmatique, ce qui n'est pas courant. Du coup on se retrouve dans les faits face à un monstre gigantesque dont l'éruption de juin 1912 a marqué l'histoire du volcanisme. et a influencé temporairement le climat de la planète entière. En prime, ce fut une double éruption car le Novarupta et le Katmai sont entrés en activité presque en même temps, le Trident restant inerte. Pendant quelques jours, les deux monstres ont craché leurs panaches à des kilomètres dans l'atmosphère, puis conséquence sans doute de la vidange partielle de la chambre magmatique, le Katmai s'est effondré laissant sa place à une caldeira au sein duquel un nouveau cone a commencé sa croissance, Quelques semaines plus tard, le Novarupta se calmait à son tour, et l'ensemble du système a retrouvé une paix relative depuis.
Un autre point particulier de cette éruption, c'est qu'elle n'a pas eu de témoin direct, la région étant inhabitée. Seuls des habitants éloignés ont pu contempler les colonnes de cendres, et il a fallu plusieurs années pour que les volcanologues se rendent sur place, et le volcan responsable de l'essentiel de l'éruption a longtemps été sujet à débat. Compte tenu de la topographie du terrain constaté sur place, on a longtemps désigné le Katmai comme contributeur majeur.
Aujourd'hui, les images satellites montrent une géographie ravagée par cette double eruption. Les dépots de cendre chaude accumulés dans une vallée ont dégagé de la vapeur pendant longtemps notament vers le nord ou a été une vallée a été baptisée "vallée des mille fumées". La caldéra du Katmai a été envahie par l'eau et le cone en croissance est à présent complètement immergé et tout le fond de la caldéra est occupé par un grand lac. Plus sournois, le Novarupta a survécu, et un dome de lave est en croissance en son sein en attente de la prochaine éruption.
Cette eruption comme je le dis s'est déroulée dans une zone inhabitée ce qui est assez peu courant sur notre planète. Et je ne peux m'empécher de me poser une question. Les volcans sont des tueurs, l'actualité récente du Mont Ontake au Japon est là pour nous le rappeler. Et je me demande si ces zones sont inhabitées parce que la vie y est trop dure, ou si les monstres qui peuplent la région éliminent pèriodiquement toute trace vie dans leur environnement ?
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar DD » 03 Sep 2015 14:58

Bardarbunga
Nom de baptême "barbare" pour un volcan qu'on imaginerait assez facilement quelque part en Indonésie. mais non , l'animal est en Islande. il se trouve pratiquement à l'aplomb de la fissure qui sépare lentement les plaques Américaines et européennes. Dans ce pays de glace, j'ai eu du mal à comprendre pourquoi ce volcan est exceptionnel. Son éruption commencée en 2014 n'était rien d'autre qu'une éruption comme en connait ce pays en moyenne tous les quatre ans.
OK pendant de longs mois, il a connu une eruption fissurale classique, formé un lac de lave, couvert des kilomètres carrés de laves fraiches, mais sorti de là, cette éruption n'est pas franchement originale
Mais le massif lui l'est. C'est même en l'état de mes connaissances, le plus puissant massif volcanique connu. Oubliez l'Etna, l'ile de la réunion, l'ile d’Hawaï, ou même encore le géant de Yellowstone et ses 70 km de diamètre ou encore le Toba qui a failli faire disparaitre l'espèce humaine. La Bardarbunga lui est un colosse, un géant parmi les géants, les superlatifs me manquent, un "machin" de 30 km sur 200 km ! Il réunit tous les superlatifs et tous les risques associés au volcanisme Islandais, taille, type de lave, et dissimulation sous un glacier qui ne demande qu'à fondre. D'aprés les volcanologies, il a produit la plus puissante éruption fissurale sur Terre depuis la fin de la dernière glaciation.
Quand à sa dangerosité, on peut l'estimer en comparant avec d'autres éruptions connues. Vous vous rappelez probablement le bordel laissé dans le ciel d'Europe par l'Eyjafjöll au cours de ce qu'il faut qualifier d'une "petite" éruption. Maintenant pensez au laki en 1783 dont je parle dans ces pages accusé d'avoir joué un rôle majeur dans le déclenchement de la révolution Française, et qui a tellement tué en Islande que les les islandais eux-même se sont demandé "est-ce qu'on peut vivre sur cette ile".
Le Laki a émis 14 km3 de lave. lors de sa principale éruption, le Bardarbunga en a émis 25.
Et il recommencera.
La question, quand ?
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Les volcans

Messagepar coriolan » 17 Mai 2018 12:28

Dernières nouvelles des Volcans. Ca bouge ! https://laculturevolcan.blogspot.fr/201 ... .html#more
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5905
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Précédente

Retourner vers Le saviez-vous ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron