Concernant le Sécurité Sociale

Ca alors !

Modérateur: Guardian

Concernant le Sécurité Sociale

Messagepar coriolan » 31 Oct 2009 19:41

Je viens de recevoir ce mail dans ma boîte avec un mot m'enjoignant de le faire circuler. Je commence par le forum.

"Pour combler le déficit de la sécu, nos chers gouvernants ont trouvé que le mieux, c'était encore de nous faire payer...
a) Dorénavant, sur une consultation médicale, nous versons 1 euro,
b) Nous sommes restreints lors de nos arrêts maladie ...
c) Nous devons consulter un généraliste avant de voir un spécialiste...
d) Pour tout traitement de plus de 91 euros, nous en sommes de 18 euros de notre poche,
e) Taxe de 0,50c sur les boites
f) etc.
Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards d'euros.

Or, savez-vous que :

a) Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu, n'est pas reversée : 7.8 milliards
b) Une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécu, n'est pas reversée : 3.5 milliards
c) Une partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécu, n'est pas reversée : 1. 6 milliard
d) La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu, n'est pas reversée : 1,2 milliard
e) La part de TVA destinée à la Sécu n'est pas reversée : 2.0 milliards
f) Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés : 2.1 milliards
g) Retard de paiement par les entreprises : 1.9 milliard

En faisant une addition toute bête, on arrive au chiffre de 20 milliards d'euros.

Conclusion

Si les responsables de la Sécu et nos gouvernants avaient fait leur boulot efficacement et surtout honnêtement, les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd'hui 9 milliards d'excédent. Ces chiffres sont issus du rapport des comptes de la Sécu.

Faites circuler ce message. A force de tourner, il arrivera peut-être un jour sur le bureau d'une tête pensante censée passer son temps à gérer l'argent des contribuables.

Si les pouvoirs publics étaient vraiment convaincus qu'il nous faut consommer 5 fruits et légumes par jour pour sauver notre santé et donc l'assurance maladie, ils supprimeraient la TVA sur ces produits !

Cordialement.

Evelyne DUBIN
Secrétaire Générale
Adjointe au Directeur Général
INDL
Institut National du Développement Local
Avenue Michel Serres
BP 32
47901 AGEN Cedex 9
tél : 05.53.48.06.74
fax : 05.53.48.06.71
mob: 06.72.19.53.50
mail: e.dubin@indl.fr
"
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5858
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Concernant le Sécurité Sociale

Messagepar DD » 31 Oct 2009 19:59

Bin koi ? Il faut bien payer les réunions de famille européennes non ?

Pardon, vous dites ? Vous étes en train de crever par manque de soins ? oups.................. :oops:
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Concernant le Sécurité Sociale

Messagepar coriolan » 31 Oct 2009 20:05

DD a écrit:Bin koi ? Il faut bien payer les réunions de famille européennes non ?
Pardon, vous dites ? Vous étes en train de crever par manque de soins ? oups.................. :oops:

Rigole, rigole mais, en attendant, il y a quelque chose qui ne colle pas quelque part.

Dans ce mail, la signataire s'est fait connaître en donnant ses coordonnées. Je viens d'appeler le n° de tel., ça ne répond pas. Je vais lui envoyer un mail, nous verrons bien.

Si ce n'est pas un canular anonyme, la gente Evelyne a pris des risques énormes ! Affaire à suivre...
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5858
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Concernant le Sécurité Sociale

Messagepar coriolan » 28 Avr 2016 16:35

TF1 est revenu ce jour, à 13 heures, sur le trou de la Sécurité Sociale - le monstre du Loch Ness ! - et le hasard a voulu qu'hier je retrouve le double d'une lettre que j'avais envoyée en 1993 à mon député - de droite, à l'époque - et qui n'a reçu aucune réponse (je me suis bien gardé d'en saisir mon député... de gauche depuis, son silence aurait été encore plus assourdissant !). Cette lettre était une proposition pour régler le problème endémique de la Sécu, je la reproduis ci-dessous, histoire de l'archiver et d'en retrouver trace le cas échéant.

" (...) Inutile de nous le cacher, une des causes - et pas la moindre - du mal être de la Sécurité sociale trouve sa justification dans les certificats médicaux de complaisance qu'on ne peut, hélas, tenter de démontrer sans mettre en ébullition tout le corps des successeurs d'Hippocrate. Cela dure depuis l'avènement des lois sociales et, si l'on n'y remédie pas, cela risque de durer longtemps encore... si tant est que la Sécurité sociale n'en succombe pas avant !

Voyons les éléments en cause dans notre problème :

a) l'assuré social qui cotise pour se garantir en cas de maladie ;
b) l'entreprise qui garantit l'emploi de ses salariés souffrants et qui, préalablement, assure la plus grosse part de leur couverture sociale ;
c) l'organisme social qui, financé par l'un et par l'autre de ces deux partenaires co-gestionnaires, assure les sociétaires quand ils sont malades.

Lorsque tout le monde est en bonne santé, tout va bien, le trio fonctionne selon les règles énoncées connues de tous.

Survient la maladie - ou l'intention de la vouloir... - et voilà l'arrivée d'un tiers, le médecin, qui va influer non seulement sur l'état de santé du réputé malade (ce qui est dans ses attributions), mais encore sur l'état de santé de l'entreprise du malade et de sa Caisse d'assurance ( ce qui, il faut en convenir, échappe à ses compétences).

Sortons de notre vision habituelle des choses, et transposons les cinq acteurs que nous connaissons : le malade, la maladie, le médecin, l'entreprise et la Sécurité sociale, en leur doublure : le routier, l'accident, le garagiste, la société de transports et la compagnie d'assurances. L'absurdité du système qui verrait le garagiste mettre en péril l'employeur de son client et en faillite sa compagnie d'assurances, est mise en évidence ! Et dès lors nous tenons la solution salvatrice.

Sans intervenir dans le diagnostic du médecin, la Sécurité sociale doit pouvoir exiger que, sur avis du praticien traitant, seuls ses médecins-conseils soient habilités à délivrer des arrêts de travail entraînant versements d'indemnités journalières (ou à les entériner dans certains cas, tels que l'hospitalisation d'urgence, par exemple).Il faut revenir à la notion simple qui veut que seul le payeur peut être le décideur, faute de quoi tous les abus sont envisageables. (...)
"

Cette mesure suppose l'emploi en nombre de médecins-conseils qui, généralement mal payés, seront rémunérés en suffisance par la Sécurité sociale sur les fonds que la mesure préconisée lui rapportera !

Voyons les arguments qui pourraient s'opposer à cette mesure ou la rendre inefficace, ou encore le raisonnement qui aurait la capacité de la rendre utopique...
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5858
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Concernant le Sécurité Sociale

Messagepar coriolan » 28 Avr 2016 17:43

coriolan a écrit: Si ce n'est pas un canular anonyme, la gente Evelyne a pris des risques énormes ! Affaire à suivre...

Ceci ayant été écrit le 31 octobre 2009, et resté sans suite... l'affaire est close ; il devait s'agir d'un canular !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5858
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Concernant le Sécurité Sociale

Messagepar spartac » 30 Avr 2016 15:55

coriolan a écrit: la Sécurité sociale doit pouvoir exiger que, sur avis du praticien traitant, seuls ses médecins-conseils soient habilités à délivrer des arrêts de travail entraînant versements d'indemnités journalières

Mais... ca va exiger une véritable armada de médecins-conseil ! Pratiquement autant que de médecins traitants... ça ne me paraît pas crédible ! :mrgreen: Dommage !
spartac
 
Messages: 17
Inscription: 20 Avr 2016 17:49

Re: Concernant le Sécurité Sociale

Messagepar coriolan » 01 Mai 2016 11:54

Pas du tout ! A l'ère de l'informatique il n'y a rien de plus simple que de mettre en place un système performant afin de répondre à la demande : un arrêt de travail préconisé par le médecin traitant entraîne, sur simple envoi du numéro de sécurité sociale à l'adresse d'un fichier central, la transmission de l'information à la Caisse de Sécurité sociale de l'usager, exhumant ainsi le passé médical du malade et ses coordonnées géographiques. Un choix aléatoire est alors proposé par mail au médecin-conseil local disponible afin de lui permettre d'intervenir chez le malade aux heures où la présence de ce dernier à son domicile est obligatoire. Le reste coule de source... Sans avis contraire du médecin-conseil l'arrêt de travail proposé par le médecin traitant prend tous ses effets.
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5858
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers Le saviez-vous ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 1 invité