Intelligence et sentiments animal

Pour oublier l'homme

Modérateur: Guardian

Intelligence et sentiments animal

Messagepar DD » 19 Fév 2008 23:57

Jusqu'à quel point un animal peut-il manifester de l'intelligence, et des sentiment tels que : la roublardise, la tromperie, la colère ? Ma chatte jadis m'a fait la démonstration de ces trois points le meme jour.
J'ai partagé une partie de ma vie d'adolescent (souvent mon lit et parfois le contenu de mon assiette) avec une chatte. Comme la plupart, elle n'aimait pas beaucoup la voiture, mais appréciait se promener. Quand nous faisions un balade en voiture dans les collines elle était souvent la première dans la voiture, mais ensuite miaulait parfois plaintivement en demandant si c'était encore loin.
Une exeption toutefois. Mon père était en garnison a Bayonne, mais nous allions souvent passer quelques jours dans la maison "ancestrale" a Amou, un petit village de Chalosse. Dans ce cas, jamais elle ne se plaignait. Au contraire elle était impatiente d'arriver. Elle adorait cette maison, ancienne, avec un grenier sombre et poussiéreux plein de bric a brac aux mille recoins, habité par de succulentes souris et sis a coté d'un petit verger ou les herbes folles le disputaient aux taillis et aux ronces. Un paradis pour chat !
Par contre le retour était une autre paire manches. Systématiquement elle sentait que le moment du retour était venu et nous prenions la précaution de l'enfermer dans la buanderie pour l'empécher de se planquer. Et le voyage de retour était une longue suite de miaulements déchirants.
Or ce jour là, elle a anticipé le piège et s'est carapatée dans les combles, ce qui fait qu'au moment de repartir, impossible de remettre la main sur la chatte ! (le premier qui a une idée de travers, je lui en colle une :? ) . "Mitsu, vient; vient manger". "Miaou (prend moi pour une imbécile)". Rien a faire !
Et l'heure avance ! De guerre lasse, mon père pète les plombs. Tout le monde a bord, un mot dans la boite aux lettres de la voisine pour s'occuper du fauve et direction Bayonne ! Ouais... Sauf que mon frère et moi avons fondu en larmes, notre petite chatte, abandonnée, sans coeur ! C'est deguelasse ! On te déteste ! La totale... Bref, on négocie, je prend une baffe, mon frère les calins (salaud !), et en soupirant: demi-tour...
On ne l'a pas cherchée. Plus qu'à attendre que Madâme consente a réaparaitre. 19h. Autant manger. On sort les assiettes, les casseroles, et on voit arriver la chatte toute guillerette, toiles d'araignées autour des moustaches, l'air interrogatif du genre "tiens ? Vous n'ètes pas partis ? C'est l'heure de manger ?".
Là, çà s'est joué en trente secondes. La porte qui claque, la chatte qui se rend compte qu'elle est piégée, galope vers l'autre porte. Fermée ! Et paf ! La laisse, on replie tout le bazar et en voiture.
Et ce jour là au lieu d'ètre malade, elle a grondé et feulé de colère pendant tout le trajet ! :D
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1527
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar livrerose » 20 Fév 2008 01:50

c'est magnifique comme tu racontes DD on s'y croirait
merci pour ce récit :wink:
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Messagepar Nelly » 20 Fév 2008 13:59

Bravo DD, superbe !
Nelly
 
Messages: 1434
Inscription: 25 Sep 2007 17:12
Localisation: Lorraine

Bravo DD pour cette superbe histoire

Messagepar araucaria » 08 Mai 2008 15:41

que je découvre aujourd'hui. J'aime beaucoup les chats et en ai eu plusieurs. A l'automne 1992, j'ai trouvé un beau mâle (pas de confusion!) noir au poil angora et aux yeux d'or. C'était le premier animal que je prenais depuis la naissance des enfants. Ils ont été ravis, au point de souvent se disputer cet adorable chat. Hector, était vraiment un amour de chat, jamais d'impatience ni de colère. Bien sûr, il a été conduit chez le vétérinaire pour ses vaccins, et j'ai demandé celui contre la rage, au cas où nous serions obligés de voyager. Cela a servi pendant les vacances de printemps suivantes, nous avons emmené Hector en congés dans notre maison de Corrèze. Là aussi un paradis pour un chat, il avait même exploré la cave, et je me souviens avoir été en colère après mon mari qui avait autorisé une sortie dans le pré devant la maison....S'il s'échappait? S'il rencontrait un renard? S'il était piqué par une vipère? Je n'ai été tranquille que lorsqu'il est rentré sain et sauf et que j'ai pu l'explorer sous toutes les coutures...
Avant le départ, j'avais pris la précaution de demander du Calmivet au vétérinaire....Mais la route à été longue...Une nuit passée dans la voiture sur le ferry....et puis tous ces kilomètres sur l'autoroute, les bruits qui l'effrayait. Hector était habitué au calme de notre maison isolée...Nous l'avions placé dans un panier à chat en osier....Hector s'est révélé claustrophobe...Une fois arrivés à destination, il a fallu que je répare l'abri avec du fil de fer et des branchettes de noisetier...Je ne vous dis rien des miaulements pendant tout le trajet...Hector a profité au mieux de son séjour dans cette autre campagne, et a oublié le traumatisme du voyage...Mais il fallait songer au retour, qui s'est révélé pire qu'à l'aller. Le panier a chat à été massacré, et nous avons du en acheter un autre (matière plastique et grille en métal) dans une animalerie de Givors. Devant le mal-être de notre chat, nous étions consternés et nous culpabilisions...Comme il a été heureux de retrouver son jardin de Bastia!!!!! Nous n'avons plus jamais renouvelé l'expérience. Bien sûr, les enfants auraient bien aimé emmener leur chat en vacances, mais ils avaient compris qu'il était trop malheureux, et ils n'ont pas insisté.
Je vous offre mes deux citations préférées :
- "Une pièce sans livres est comme un corps sans âme" Cicéron
- "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" P. Eluard
araucaria
 
Messages: 249
Inscription: 16 Oct 2007 16:14
Localisation: Bastia

Messagepar charlestone » 08 Mai 2008 16:32

Attachante histoire DD !

Notre maman nous engueulait a chaque fois qu'elle constatait la diminution des gateaux dans la boite. Nous jurons notre Dieu :wink: que c'était pas nous.....
Un jour, et par pur hasard je trouvais notre chatte qui s'appelait Nina dans le salon faisant semblant de dormir a mon arrivée....La boite était ouverte et la chatte a côté.....
J'ai appelé ma mère qui ne croyait pas ses yeux. Notre chatte faisait le "mort" et respirait fortement sachant qu'on parlait d'elle !!!
charlestone
 


Retourner vers Nos amies les bêtes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron