CITATIONS SUR LE SUICIDE

Au bonheur des Dom

Modérateur: Guardian

CITATIONS SUR LE SUICIDE

Messagepar Aphrodite » 19 Juin 2008 10:40

A tous les suicidés de la terre : martyrs de l'abjection, je dédie ces citations :

Le suicide n'est pas un acte. On est saisi par le suicide comme par un vertige, on subit le suicide.
[Jean-Guy Rens]

Le suicide, ce n'est pas vouloir mourir, c'est vouloir disparaître.
[Georges Perros]


J'ai reçu la vie comme une blessure et j'ai défendu au suicide de guérir la cicatrice.
[Lautréamont]

Le suicide, cette mystérieuse voie de fait sur l'inconnu.
[Victor Hugo]

Pris la main dans le sac, le gentilhomme se suicide, un bourgeois démissionne, un politicien nie, un aventurier persévère.
[Vladimir Volkoff]

Le suicide est la seule preuve de la liberté de l'homme.
[Stig Dagerman]

Beaucoup de suicides ne sont dus qu'à une minute de lucidité.
[Marcel Jouhandeau]

Le suicide n'est qu'une sortie de secours.
[André Birabeau]

La résignation est un suicide quotidien.
[Honoré de Balzac]

Beaucoup plus facile d'admettre le suicide de quelques-uns que l'obstination de la majorité à vivre.
[Jean-Claude Brisville]

Le suicide c'est la ressource des hommes dont le ressort a été rongé par la rouille.
[Pierre Drieu La Rochelle]

Se suicider, c'est peut-être vouloir se donner une réponse à des questions qui n'en comportent pas.
[Maurice Toesca]

La sagesse du futur, celle qui évitera le suicide de l'humanité, ne consistera plus à gagner du temps mais à le remplir, à le vivre, à en prendre toute la mesure.
[Jacques Attali]

Le suicide ! Mais c'est la force de ceux qui n'en ont plus, c'est l'espoir de ceux qui ne croient plus, c'est le sublime courage des vaincus.
[Guy de Maupassant]

Chaque homme possède au moins autant de raisons de se suicider que de ne pas le faire.
[Yvon Toussaint]

Le suicide est le dernier acte par lequel un homme puisse montrer qu'il a dominé sa vie.
[Henry de Montherlant]
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Messagepar DD » 19 Juin 2008 22:54

"Le suicide est un acte de vengeance personnelle, et personnellement, je ne m'en veux pas"
Coluche
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar Nelly » 20 Juin 2008 11:45

DD a écrit:"Le suicide est un acte de vengeance personnelle, et personnellement, je ne m'en veux pas"
Coluche
Bravo DD, c'est la tienne que je préfère ! :wink:
Nelly
 
Messages: 1434
Inscription: 25 Sep 2007 17:12
Localisation: Lorraine

Messagepar charlestone » 20 Juin 2008 12:43

Nelly a écrit:
DD a écrit:"Le suicide est un acte de vengeance personnelle, et personnellement, je ne m'en veux pas"
Coluche
Bravo DD, c'est la tienne que je préfère ! :wink:
Je considère le suicide comme une lâcheté : c'est un duel avec un adversaire désarmé. 8)
charlestone
 

Messagepar renal » 20 Juin 2008 13:50

Le suicide est un acte difficile à juger, sachant que l'on n'ait pas à la place de la personne qui le fait ou essaie. Les tentatives de suicides sont des appels au secours. Je ne suis pas pour, mais je ne me permets pas de juger.
renal
renal
 

Messagepar Aphrodite » 20 Juin 2008 13:53

Nelly a écrit:
DD a écrit:"Le suicide est un acte de vengeance personnelle, et personnellement, je ne m'en veux pas"
Coluche
Bravo DD, c'est la tienne que je préfère ! :wink:


charlestone a écrit:Je considère le suicide comme une lâcheté : c'est un duel avec un adversaire désarmé.


Purée, vous n'avez pas pu vous empêcher d'émettre un jugement sur un sujet aussi délicat.
Que sont vos points de vue, finalement?
De la présomption :o :shock:

Charly, as-tu déjà connu le vrai dénuement :?: celui où tu fais bouillir une marmite d'eau chaque jour qe Dieu donne pour faire dormir une progéniture affamée, tout en sachant que le seul changement qu'il risque d'y avoir le lendemain serait le niveau d'eau qui diminuerait, parceque même à ce niveau là, il y aura problème :!:

Nelly, as-tu été victime d'inceste :?:

DD, as-tu déjà été violé par un terroriste, engrossé et remballé chez toi où père et frères t'attendent armés jusqu'aux dents pour nettoyer l'opprobre :?:

J'ai repris ces citations, non pour quémander l'aval de quelqu'un, c'était juste pour étayer des points de vue différents, émanant d'hommes jusqu'à preuve du contraire, loin d'être fous.
C'est bien de regarder de temps en temps en dehors de son propre nombril. On appelle ça de l'altruisme :roll:
Je pense que ces gens qui ont le courage de basculer dans l'inconnu, méritent beaucoup plus de notre part que de les traîter de lâches, nous qui nous cramponnons à la vie, tels des morpions et ce quelle que soit sa qualité :angryfire:

Je préfère clore le sujet, aucune envie d'en dire plus :roll:
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Messagepar Aphrodite » 20 Juin 2008 13:56

renal a écrit:Le suicide est un acte difficile à juger, sachant que l'on n'ait pas à la place de la personne qui le fait ou essaie. Les tentatives de suicides sont des appels au secours. Je ne suis pas pour, mais je ne me permets pas de juger.
renal


Enfin, un avis humain!!!!!!!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Messagepar charlestone » 20 Juin 2008 14:07

Sighine a écrit:
renal a écrit:Le suicide est un acte difficile à juger, sachant que l'on n'ait pas à la place de la personne qui le fait ou essaie. Les tentatives de suicides sont des appels au secours. Je ne suis pas pour, mais je ne me permets pas de juger. renal
Enfin, un avis humain!!!!!!!!!!!!!!

Je n'ai pas à rougir ! Dans ce domaine, Rénal a tous les atouts :wink: pour nous battre....
charlestone
 

Messagepar Nelly » 20 Juin 2008 16:58

Sighine a écrit: Purée, vous n'avez pas pu vous empêcher d'émettre un jugement sur un sujet aussi délicat.
Sighine, à partir du moment où tu ouvres une discussion sur un sujet, j'imagine que le but est que quelqu'un te réponde, non ? Chacun a son point de vue sur un certain nombre de choses et il est parfois possible de l'approfondir en débattant.

En ce qui me concerne, je n'ai émis aucun avis personnel sur le sujet, extrêmement délicat. D'ailleurs, il est normal que l'avis de chacun soit différent en fonction de son propre vécu.

Mais ne t'étonne pas si nous répondons. Si tu ne le souhaites pas, tu le précises ou tu n'ouvres pas une discussion sur un sujet que tu juges délicat.
Nelly
 
Messages: 1434
Inscription: 25 Sep 2007 17:12
Localisation: Lorraine

Messagepar charlestone » 20 Juin 2008 17:14

Sighine a écrit:Charly, as-tu déjà connu le vrai dénuement :?: celui où tu fais bouillir une marmite d'eau chaque jour que Dieu donne pour faire dormir une progéniture affamée, tout en sachant que le seul changement qu'il risque d'y avoir le lendemain serait le niveau d'eau qui diminuerait, parceque même à ce niveau là, il y aura problème :!:

C'est un sujet de philo 2008 ? Sighine t'a pas pris un joint ?! La foi en Dieu empêche un être d'arriver à l'irréparable (Tu le sais bien sighine!!!). Le plus grand nombre de suicide est dans les rangs des athés. Ils savent quoi faire pour diminuer le taux ! Alors, du calme!
charlestone
 

Messagepar Aphrodite » 20 Juin 2008 22:01

charlestone a écrit: C'est un sujet de philo 2008 ? Sighine t'a pas pris un joint ?! La foi en Dieu empêche un être d'arriver à l'irréparable (Tu le sais bien sighine!!!). Le plus grand nombre de suicide est dans les rangs des athés. Ils savent quoi faire pour diminuer le taux ! Alors, du calme!


Je ne te comprends pas, tu salues ce que dit Nicole et tu cours me contredire, moi. Je crois que c'est plutôt toi quis as pris un joint! Tu n'as jamais entendu parler de musulmans pratiquants ayant attenté à leur vie :o :shock: A quel jeu tu joues :?: :!:
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Messagepar charlestone » 20 Juin 2008 22:17

Sighine a écrit:Tu n'as jamais entendu parler de musulmans pratiquants ayant attenté à leur vie :o :shock: A quel jeu tu joues :?: :!:

Si ! Mais c'est un musulman pratiquant qui n'a pas la foi. Chez nous, y'en a plein Sighine! Le prosélitisme est Roi chez nous et tu le sais parfaitement.
charlestone
 

Messagepar Aphrodite » 20 Juin 2008 22:32

charlestone a écrit: Si ! Mais c'est un musulman pratiquant qui n'a pas la foi. Chez nous, y'en a plein Sighine! Le prosélitisme est Roi chez nous et tu le sais parfaitement.

Charly, je ne m'attendais pas du tout à ce que tu sois moralisateur dans ce domaine spécialement! je te croyais une certaine sensibilité qui t'aurait fait plutôt voir le phénomène sous un autre angle, loin du jargon religieux et proche de la nature humaine. Mais bon, tu es libre :wink:
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Messagepar DD » 20 Juin 2008 22:40

Sighine a écrit:Purée, vous n'avez pas pu vous empêcher d'émettre un jugement sur un sujet aussi délicat.
Que sont vos points de vue, finalement?

Je ne faisais que citer. Personellement je ne connais dans mon entourage proche qu'une seule personne qui a fait une tentative de suicide... réussie à postèriori car sa tentative d'empoisonnement a généré un cancer qui l'a emportée quelques années aprés. Du moins, si j'en crois les toubibs.
Je pense qu'une personne dont la vie a été généreuse ne peut pas juger celle qui accumule les épreuves, jusqu'à ce qu'elles dépassent ce qu'elles peuvent endurer. Je suis donc mal placé pour juger.
Mais ce que j'aime dans la citation de Coluche, c'est que la personne qui se suicide sanctionne en somme la seule personne innocente: la victime, et çà, c'est pas juste. Et c'est sans retour.
Il y a d'autres façons de se suicider, c'est de couper court avec sa vie passée. Il y a plein de gens en définitive qui le font. Certains s'engagent dans la légion, d'autres sautent dans le premier bateau qui passe, ou encore, comme le premier compagnon de l'abbé Pierre, consacrent du jour au lendemain leur vie à l'humanitaire. Ca reste du suicide qu'on le veuille ou non, dans le sens ou c'est "l'effacement" de sa vie antèrieure, mais celui là n'est pas éliminatoire. Et puis qui sait, un jour...
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar charlestone » 20 Juin 2008 23:10

Sighine a écrit:
charlestone a écrit: Si ! Mais c'est un musulman pratiquant qui n'a pas la foi. Chez nous, y'en a plein Sighine! Le prosélitisme est Roi chez nous et tu le sais parfaitement.

Charly, je ne m'attendais pas du tout à ce que tu sois moralisateur dans ce domaine spécialement! je te croyais une certaine sensibilité qui t'aurait fait plutôt voir le phénomène sous un autre angle, loin du jargon religieux et proche de la nature humaine. Mais bon, tu es libre :wink:

Moralisateur? :roll:
Je veux le voir sous cet angle ! uniquement....
charlestone
 

Messagepar Aphrodite » 20 Juin 2008 23:25

charlestone a écrit: Je veux le voir sous cet angle ! uniquement....


Je crois que mon "tu es libre" te dispensait de me donner une telle réponse et surtout de rouler des yeux :o :shock: :cry: :(
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Suicide ?

Messagepar Brumes » 24 Juin 2008 11:28

Le suicide n'est ni lache ni courageux. C'est un état où c'est le seul moyen de sortir de grandes souffrances, psychiques ou physiques.

La dépression conduit à cet état second. Quand celle-ci est importante, c'est inutile de dire : "il faut réagir", puisque justement cette maladie rend la personne incapable de le faire. Vous avez les 2 jambes coupées : vous marchez ?

Il y a aussi une prédisposition. Même très jeune, certains sont "mal dans leur peau", alors que la vie leur sourit. Un dérèglement quelque part

Pourquoi certains vivent mal " accouchement sous X"
Pourquoi certains n'acceptent pas d'être un bébé éprouvette ? Ils ont un besoin impérieux de connaitre leurs géniteurs
Pourquoi certains souffrent d'un divorce, des parents ou le sien ?
Alors que d'autres vivent très bien la même situation !

Il y a peu une émission de JL Delarue : Jeunes filles violées, marquées à vie. C'était émouvant de voir leur détresse pour un acte barbare qui n'a pas duré 5 minutes et qui
a gâché toute leur vie. Souvent elles n'osent pas en parler à leur entourage, elles ont honte. Des envies de suicide sont fréquents, et tant qu'il y a un moment de lucidité, elles souffriront mais ne passeront pas à l'acte. Si cette souffrance est intolérable (car à celle de l'esprit, s'ajoutent de réelles douleurs physiques) un jour ou l'autre...

Une maladie particulièrement douloureuse, que rien ne vient calmer, il arrive de vouloir en finir. Pensez à une plaie sur laquelle on verserait de l'acide par ex. Etes-vous sûrs de résister très longtemps ?

Une accumulation de faits, (je connais plusieurs personnes).. et une goutte d'eau fait déborder le vase. Cette dernière en soi est dérisoire mais elle est de trop, le fil de soie qui retenait encore se casse !

La foi ? elle peut aider, mais elle a ses limites. Soeur Dominique a mis fin à ses jours, d'autres religieux aussi. Pas assez de foi ? possible, ce sont avant tout des êtres humains. Et devant la souffrance nous n'avons pas les mêmes défenses. Certains sont insensibles, pour d'autres un simple effleurement est douleur. Ce sont des cas extrêmes, mais qui existent (DD va nous trouver le nom de ces états pathologiques) entre les deux il y a divers degrés.

Alors, de la lacheté ? je réponds non, car il faut vivre la même situation, exactement, dans les mêmes conditions
Du courage ? Pas davantage, puisque dans l'esprit de la personne c'est le seul moyen d'arrêter la souffrance. La mort est à ce moment là la seule issue.

Croyez-vous que se jeter sous une rame de métro comme la fille de PPDA est lâche ? courageux ? On ne le fait pas si on a toutes ses facultés. L'être est au bord d'un gouffre, un rien alors le précipite...

J'ai un petit neveu qui est passé à l'acte, 23 ans. Quel mal le rongeait ? Ni les deux frères, ni les parents ne se sont aperçu du mal être profond qu'il ressentait. Il était beau, c'était un artiste, il avait la vie devant lui. Ni courage, ni lâcheté, autour de lui tout devait être noir, il fallait en finir !

Ceux qui ont manqué leur sortie ont deux attitudes :
Reprendre goût à la vie, regretter son geste fou, mais traumatisés car le problème initial n'est pas résolu...
Recommencer car la même issue s'impose...

Et contre ça, on se sent bien démunis, puisque rien n'est rationnel.
Brumes
 

merci Brumes

Messagepar cirrus » 24 Juin 2008 11:38

Tu as résumé au mieux...et malgré que nous soyons réalistes, que nous considérions que la personne a fait son choix sans pouvoir se raccrocher à quelqu'un...pourquoi se sent on si démunis, sans ressort devant cette perte..
Brumes, après plus de 25 ans...je me pose tj la question, pourquoi, je n'ai pas compris son appel au secours, pourquoi m'a t-il appelé la veille de sa pendaison ?
Jamais je n'aurai de réponse...
Avatar de l’utilisateur
cirrus
 
Messages: 406
Inscription: 25 Sep 2007 09:04
Localisation: Dans un joli bourg de Bretagne

A Cirrus

Messagepar Brumes » 24 Juin 2008 12:59

Difficile de répondre à cette question, car d'autres questions se posent.

Quand le mal est profond, un mur entoure la personne, elle est sourde à tous les appels. Elle se sent incomprise, ou plutôt croit l'être. Elle réduit son optique à une seule vision la sienne. Comment y pénétrer ?

"Le valide" se trompe dans le désir d'aider l'autre. Dans sa propre sphère il ne dira que : Il faut réagir, pense à autre chose, va au cinéma, pense à ta famille... alors que l'être en question a dépassé ce stade, plus rien ne l'intéresse, il se replie totalement sur lui-même, il régresse, comme si petit à petit il se vidait de son sang. Et cette hémorragie il n'y a que lui pour la voir, pourtant il ne la comprend pas.

Cette vie qui s'en va, qui enlève toute réaction, lui montre au contraire un chemin indiquant une solution à sa souffrance, comme la bonde de la baignoire, ouverte, l'eau disparaît, lui aussi ...

Si le mal est profond, rien n'y fera, ni traitements, ni tendresse et encore moins les :secoue-toi ! Les médecins reconnaîssent leur incompétence dans ces cas. Très souvent ces "malades" donnent le change, c'est leur moi, ça ne regarde qu'eux. Les pensées font leur chemin, l'entourage n'a pas à être au courant, il ne comprend pas, Ce sont des éternnels incompris !

Quand ils appelent au secours, c'est qu'il est encore temps, Quand le stade est dépassé...

L'ultime étape c'est de ne laisser aucune trace, aucun mot, ils sont repartis vers le néant. La peine des autres ? ils n'y pensent pas car ils ne sont plus capables d'avoir des sentiments. Ils effacent leur vie. Ils n'ont jamais existé !

Mon petit neveu a dîné avec un frère et son amie. Il a paru un peu triste, sans plus. Il les a quitté vers minuit, il s'est suicidé vers 4 h du matin, sans aucune explication !

Sa décision était prise, rien n'aurait pu l'arrêter à ce stade.

Le drame de la famille c'est autre chose... certains à leur tour ont des pensées noires.
Brumes
 

culpabiliser...

Messagepar cirrus » 24 Juin 2008 13:48

Durant des années, après le suicide de ce copain j'ai culpabilisé, me reprochant de ne pas avoir compris...et puis après bien des exemples de ce type de départ, j'ai compris que je n'aurais rien pu empêcher, mais il reste a fond du coeur un sentiment de geste non accompli..de questions qu'il aurait fallu que je posent...et toutes celles que moi je me pose...
Avatar de l’utilisateur
cirrus
 
Messages: 406
Inscription: 25 Sep 2007 09:04
Localisation: Dans un joli bourg de Bretagne

Messagepar Aphrodite » 24 Juin 2008 14:25

On ne peut rien ajouter à ce que tu as dit, Brumes.
J'ai un frère, photographe de presse, qui a fait une tentative de suicide suite à une dépression et il s'en est sorti.
Maintenant, il se demande comment il a pu attenter à sa vie?!
Tu sais, ça a toujours été quelqu'un de réservé qui ne s'exprime qu'à travers la photo. Pendant le terrorisme, et dans le cadre de son métier, il devait prendre en photo l'impact des bombes. Tu sais, il m'a racontée qu'il a eu a écarter des membres pour passer, moi-même ça m'est arrivée une fois et je te prie de me croire que c'est humainement insupportable et ça laisse des séquelles à tou point de vue!
Ca l'a fragilisé et dégénéré en cet ultime acte.

L'année passée, j'ai connu un jeune qui venait jouer au ballon au bord de l'eau. Il était beau, intelligent, il venait d'avoir son bac, fils unique, parents riches, appremment aucun souci et un jour la nouvelle tombe tel un couperet :"Anis, vient de se suicider"
Une aberration pour tout le monde, alors là ses parents, sa mère, à ce jour ne s'en est pas encore sortie.

Cirrus, tu ne pouvais pas savoir. Parceque la personne qui en arrive là, se déshumanise, elle ne transmet plus, elle se ferme!
Mon frère, le jour où il l'a fait, a dîné chez-moi, il m'a demandé un plat que je prépare particulièrement bien et il a très bien mangé!
Voilà :cry:
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Messagepar livrerose » 24 Juin 2008 15:14

moi, j'ai deux cas de suicide,de gens très proche de nous;
ma plus jeune fille avait 17 ans a l'époque, et elle était volontaire dans un groupe qui prenait en charge des jeunes drogués?
je n'était pas vraiment heureuse de cette situation, car je trouvais qu'elle n'était pas assez mûre pour pouvoir assumer ce genre de crise!
mais bon , sa motivation et son dévouement était grd, du fait qu'un de ces cas était un ami très cher, ...son "fiancé" de l'epoque, son frère!....donc ils ont tout deux voulus assumer et se sont occupés de lui pendant son sevrage!.....ça a été très très difficile, ....mais tout doucement il reprenait un semblant d'équilibre, et avait donné l'impression de bien réagir a la térapie!
ma fille avait a l'époque accepté un boulot d'étudiante, dans le but de pouvoir aider financièrement a cette désintoxication,ainsi que son "fiancé" qui lui avait accepté un job le soir, affin que jamais cet ado ne soit seul!( il faut préciser qu'il avait été banni de chez ses parents ...mit tout simplement a la porte!)
pourtant, un jour qu'ils ont cru pouvoir le laisser 20 minutes pour faire des courses ensemble, pour leur petit ménage a trois!( j'avais accepté qu'elle reste dormir là pour assumer la permanance, en allant régulièrement ,moi même faire des petits contrôles)
Une émission télé, avec un groupe d'artistes chantant une chanson, pour une rentrée qui serait versée a un groupe humanitaire, ...l'émission , était assez prenante, et beaucoup de gens on regardés ce programma, ...dont notre Drogué en sevrage, ....et il a juste écrit un petit mot....."la vie, a de beaux et moin beaux moments, ....mais je suis incapable de l'assumer."
alors quand ils sont rentrés des courses, ils l'on trouvé innanimé et c'était trop tard.
cette expérience a marqué Nathalie a jamais,...longtemps , elle a trainé derrière elle un sentiment de culpabilitée, ....avec des SI je n'avais pas !!!!...etc.....mais il faut savoir que personne ne peut empecher une personne qui a décidé VRAIMENT d'en finir!!!!
pas juste le soit disant suicide, juste pour attirer l'attention,....ça sont des appelles "au secour"
--------------------------------------------------
et puis , une de mes couturière de ma maison de couture, sa fille , mère de deux garçons de 11 et 12 ans qui allaient fairent leur communion, elle avait tout préparer, tout regler, personne n'aurait put se douter de quoi que ce soit, elle même donnait une image de sérénitée, même qu'elle donnait l'exemple a différentes mamans, pour la façon d'aider des garçons a passer vers cette période de la puberté????
et a trois jours de la communion, quand tout était en ordre, elle s'est retrouvée sans "RAISON" dans une gare, où elle s'est jetée sous un train?????.......................elle était une jeune femme intélligente, avait un boulot intéressant dans lequel elle exellait, un mari aimant , une jolie maison , une voiture , une quantitée d'amis "donc une vie sociale bien remplie" et POURTANT?????
personne n'a jamais compris!
elle avait écrit une lettre pour sa famille , en leur demandant de ne surtout pas être tristes pour elle , car elle était enfin heureuse !!!!

je ne pense pas qu'on puisse juger une personne , qui a epprouvé le besoin de quitter ce monde!
aucun être humain,n' est capable de comprendre ce qui se passe a ce moment là dans la tête de ces gens .
certains le font par désespoir, d'autres par justement l'espoir de rentrer dans un monde meilleur?
Est ce une lâchetée??? je ne le crois pas !....je trouve au contraire qu'il faut du courage pour passer a "l'acte"
et ceux qui le font avec l'espoir d'être retenus a temps???...........
et bien , ne les critiquons pas .....car c'est un cri de désespoir , ...un appel au secour , dont il faut tenir compte, .....si on se sens bien dans sa peau, ....il ne vient pas a l'idée de faire cela !....Alors oui ...plutôt que de critiquer, mettons toute notre énergie a essayer de comprendre et selon nos moyens a aider ou a chercher de l'aide !....ça au moin,c' est un acte d'amour.
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Messagepar Brumes » 24 Juin 2008 15:28

C'est après le geste désespéré que l'entourage se fait des repoches, mais, à moins d'avoir eu soi-même les mêmes troubles, cet entourage ne comprend pas, parce que lui peut réagir. L'autre ne peut plus.

J'entends encore trop souvent dire : c'est de la comédie, pour se faire plaindre, tout le monde a un peu de déprime !

FAUX, la déprime est plus proche d'une grippe (prendre au second degré), alors que le reste est comme un cancer qui ronge et qui finit par tout envahir. Certains peuvent se guérir...

Il faut dire aussi, que ces malades sont souvent difficiles, leurs refus énervent. En dehors des spécialistes (et encore !), personne n'est préparé

C'est ce qui a été dit plus haut, ceux qui se sortent d'une tentative reviennent de loin. Ou ce geste a été salutaire " comment ai-je pu ?" et ce qui le rongeait est parti, tout au moins suffisamment pour lui permettre de revenir dans le monde des vivants ou alors son idée le poursuivra.
Brumes
 

Re: A Cirrus

Messagepar Nelly » 24 Juin 2008 17:51

Brumes a écrit: Quand le mal est profond, un mur entoure la personne, elle est sourde à tous les appels. Elle se sent incomprise, ou plutôt croit l'être. Elle réduit son optique à une seule vision la sienne. Comment y pénétrer ?
Il est souvent impossible d'y pénétrer parce que le dépressif cache son malaise et, au contraire, donne le change en montrant une façade relativement paisible à son entourage.

Brumes a écrit:"Le valide" se trompe dans le désir d'aider l'autre. Dans sa propre sphère il ne dira que : Il faut réagir, pense à autre chose, va au cinéma, pense à ta famille...
Ce genre de commentaires est exactement à l'inverse de ce qu'il faut faire, la personne malade n'étant plus en mesure de prendre d'initiatives de ce genre et s'apercevant, à juste titre que ses proches ne sont pas en mesure de le comprendre. Je crois que la présence et l'écoute sont les seuls éléments à opposer à ce mal de vivre.
Nelly
 
Messages: 1434
Inscription: 25 Sep 2007 17:12
Localisation: Lorraine

Messagepar Nelly » 24 Juin 2008 17:55

livrerose a écrit: cette expérience a marqué Nathalie a jamais,...longtemps , elle a trainé derrière elle un sentiment de culpabilitée, ....avec des SI je n'avais pas !!!!...
Si elle avait été présente ce jour-là, il est probable que ça se serait passé à un autre moment. Personne ne peut se mettre dans la tête d'un suicidaire. Souvent, la décision fatale se prend dans une poignée de secondes.
Nelly
 
Messages: 1434
Inscription: 25 Sep 2007 17:12
Localisation: Lorraine

Messagepar Nelly » 24 Juin 2008 18:02

Brumes a écrit: C'est ce qui a été dit plus haut, ceux qui se sortent d'une tentative reviennent de loin.
Je pense qu'une tentative de suicide est un appel au secours. Devant l'incapacité à se faire comprendre par son entourage, la personne dépressive montre ainsi l'étendue de son désarroi, généralement mal compris. Cette tentative ouvre parfois les yeux aux autres et permet au malade de recevoir des soins (quand les médecins ou la famille font le nécessaire) que personne n'aurait pensé à prodiguer auparavant. A ce moment-là le "secoue-toi" n'est plus de mise.
Nelly
 
Messages: 1434
Inscription: 25 Sep 2007 17:12
Localisation: Lorraine

Messagepar DD » 16 Juil 2008 22:33

Je reste contre le suicide: voyez plutot; c'est à pleurer. :cry:

Un père de famille de 40 ans a tué ses deux fillettes, âgées de 2 et 7 ans, en les pendant mardi soir à Lacroix-Saint-Ouen (Oise), près de Compiègne, avant de se suicider en se pendant également, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Les corps des deux fillettes et de leur père ont été découverts mardi vers 20H00 au domicile de la mère des enfants, selon la même source qui a précisé que les parents étaient séparés.
Le père s'est introduit par effraction avec ses filles, dont il avait la garde pour les vacances depuis début juillet, dans la maison de son ex-concubine alors que celle-ci était à son travail. Le couple, qui travaillait dans une usine de cosmétiques à Le Meux, près de Compiègne, s'était séparé il y a deux ans.
L'alerte a été donnée par la mère des fillettes, selon une source proche de l'enquête. En rentrant chez elle, après son travail, elle a constaté des signes d'effraction dans son garage et s'est rendue immédiatement à la gendarmerie.
Les gendarmes sont alors allés sur place fouiller le pavillon. Ils ont découvert les fillettes pendues au plafond d'une chambre du premier étage et leur père pendu dans une autre chambre, selon la même source.
..........................................
Le père de famille, un ouvrier qui s'était installé avec sa nouvelle compagne, n'a pas laissé de lettre pour expliquer son geste, selon les premiers éléments de l'enquête, a-t-on indiqué de sou
-------------------------------------------------------------
Alors d'habitude je ressens une certaine empathie pour les suicidés, mais là, je ne sais que faire à par hurler !!! Un fou criminel qui emporte avec lui deux petits anges ne mérite aucune pitié ! Que Dieu se démerde àvec cette ordure. Moi j'espère qu'il brulera en enfer jusqu'à la fin des temps !!!
:evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil:
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Messagepar coriolan » 17 Juil 2008 18:32

DD a écrit: Que Dieu se démerde àvec cette ordure. Moi j'espère qu'il brulera en enfer jusqu'à la fin des temps !!!

Tu sais DD, je n'ose imaginer les sentiments qui ont animé les derniers instants de ce pauvre type ! Ce doit être terrible d'en arriver à cette extrèmité. As-tu déjà été désespéré ? Quand devant toi tu ne vois que le vide... qu'apparemment, par manque d'imagination, tu ne peux envisager aucune solution. Puique tout est vide, pourquoi ne pas plonger dedans ?

Moi aussi j'ai envie de hurler, mais hurler de douleur qu'on puisse en arriver là.

Tiens, je ne vais prendre qu'un tout petit exemple, sur ce forum... quand soudain tu réalises que des gens que tu as bien aimés te fuient - à tort ou à raison, qu'importe - cette désespérance qui t'envahit n'a d'égal qu'une immense tristesse qui te submerge et tout doucement te noie à ton corps défendant d'abord, puis à ton corps soumis ensuite.

Quarante ans et deux enfants en bas âge, quel grand malheur.
Avant de le vouer aux gémonies, j'irais bien voir un peu du côté de ceux qui ont pu laisser les choses en arriver à ce point. :cry: Je crois que je les hais déjà...
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5894
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Messagepar livrerose » 17 Juil 2008 21:07

tu parle d'une comparaison,????????
le père qui probablement ne supportait pas la séparation,.....par égoisme a entrainé ses deux fillettes dans la mort???
je ne sais qui a les tors dans leur couple, mais franchement je trouve cela un acte de desespéré plutot fou!
si lui ne supportait plus sa vie, ...ses pauvres gosses n'y pouvaient rien.....et bien souvent ce sont ceux qui provoquent la séparation,qui ont le plus a se reprocher , qui après coup viennent se poser en victime?????
je ne crois pas que l'on puissent trouver une seconde que cet homme aurait des circonstances atténuantes!!......NON,NON,NON!
quand a ce qui s'est passé sur ce forum, ..............tu connais l'histoire de la paille et la poutre?????..............allons, un peu de sérieux!.......mon Claude tu nous fait ta Dame aux camélias là! :wink:
" c'est en profondeur seulement que les distances se raccourcissent"
PAUL RICOEUR..
Avatar de l’utilisateur
livrerose
 
Messages: 1895
Inscription: 26 Sep 2007 10:15
Localisation: Belgique

Messagepar coriolan » 18 Juil 2008 01:08

livrerose a écrit:tu connais l'histoire de la paille et la poutre?????..............allons, un peu de sérieux!.......mon Claude tu nous fait ta Dame aux camélias là! :wink:

Il n'est pas question de chercher des torts, je disais qu'un sentiment de solitude - même bénin, comme dans mon exemple - peut donner de drôles d'idées d'abandon de soi, de tout lâcher. Alors, pour un cas beaucoup plus grave, va savoir ce qui peut se passer dans ta tête et t'amener où... ! C'est là que la conjonction des trois facteurs : génétique, éducation, milieu, produit l'effet qui est propre à chacun de nous. Et, comme tu le dis, un acte désespéré peut être un acte fou parce qu'il est subi et non plus raisonné.
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5894
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers Citations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron