La guerre en Syrie ?

De tout un peu...

Modérateur: Guardian

La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 27 Aoû 2013 17:07

Je revois Colin Powell, secrétaire d'Etat américain, sur tous les écrans de télévision ce 3 février 2003 en train de convaincre le monde entier de la possession par Saddam Hussein d'armes de destruction massive et de laboratoires mobiles destinés à produire des armes biologiques. Fort de ses certitudes, en dépit du désaveu de l'ONU ( par 12 voix sur 15 !) W. Bush laissera au raïs le choix entre "la valise ou le cercueil". On sait ce qu'il en advint à partir du 21 mars 2003.

Où Saddam Hussein avait-il caché ses laboratoires et ses stocks d'armes de destruction massive ? On ne le saura jamais pour la bonne raison que ces armes n'existaient pas ; elles n'étaient qu'un prétexte pour d'autres fins moins avouables que le souci de la paix dans le Moyen-Orient. Et surtout, où en est l'Irak aujourd'hui après que l'Amérique lui eut apporté la démocratie made in USA ?

Où en est le criminel de guerre G.W. Bush ? Il coule des jours heureux dans son ranch texan pendant que les Irakiens comptent leurs morts chaque jour plus nombreux à tel point que les médias n'en parlent même plus. Comme ils doivent regretter leur "dictateur", quand, grâce à lui et sous son autorité nécessaire en la circonstance, il avait réussi à faire partager la miséricorde d'Allah entre sunnites, chiites, salafistes et même chrétiens (1) ; quand il faisait bon vivre à Bagdad !

Inutile de recopier ce texte, je vous en ferai un copier/coller dans... 10 ans - puisqu'il semble que ce soit la fréquence pour ce genre de connerie. On changera juste quelques noms : Bachar el-Assad pour Saddam Hussein, Obama pour Bush, Syrie pour Irak, etc.

D'autre part et en aparté, je m'étonne que le monde s'émeuve de la mort par produits chimiques et pas par celle due aux bombardements qui tuent des milliers d'innocents (enfants, femmes et vieillards) ou par l'usage des mines à portée beaucoup plus longue dans le temps à l'encontre de gens qui, à l'heure de leur mort ou de leur amputation, seront surpris d'apprendre que la guerre n'était pas finie comme ils le croyaient... Quelle connerie la guerre ? Mais quelle plus grande encore celle des paix comme celles-ci !

Allez ! Courage ! 'Kirri' et Hollande sont en train de nous concocter un 'fromage' à déguster dans les ruines syriennes ! Après que nos pères durent aller "mourir pour Dantzig", c'est au tour de nos fils de partir "mourir pour Damas".

(1) Voir sur Wikipédia : Parti Baas irakien et... syrien ! Tiens, tiens !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar L'Avocat du Diable » 28 Aoû 2013 11:46

Autrement dit, si j'ai bien compris, Assad a raison de massacrer son peuple puisque personne ne devrait réagir selon vous ! :evil:

coriolan a écrit: c'est au tour de nos fils de partir "mourir pour Damas".

Ca, c'est une anticipation tout à fait fantaisiste ! Il n'est pas question d'y envoyer des soldats. Juste quelques frappes chirurgicales.
L'Avocat du Diable
 
Messages: 17
Inscription: 29 Jan 2013 16:42

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 28 Aoû 2013 12:38

L'Avocat du Diable a écrit: Assad a raison de massacrer son peuple puisque personne ne devrait réagir

Pour réagir à coup sûr il faut être certain que l'action initiale qui justifierait la réaction soit formelle. Or, si les preuves de la culpabilité d'Assad sont du même tonneau que celui de Colin Powell l'homme sage a tout lieu de s'abstenir de tout jugement. Et puis, "quel peuple" ? En 'massacrant' les extrémistes qui le composent (avec les dégâts collatéraux qu'on imagine) Assad est peut être plus soucieux de son peuple qu'on le croie... mais à long terme. Voir l'Irak aujourd'hui...

Il n'est pas question d'y envoyer des soldats. Juste quelques frappes chirurgicales.
Ouais mais sur ce sujet et en cette partie du monde, c'est mettre son petit doigt dans un engrenage qui peut être fatal !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 28 Aoû 2013 20:54

François Hollande se dit prêt à "punir" le régime syrien ! Quel sens donner à ce mot ? Tout dépend de la nature de celui qui l'emploie : un maître d'école qui punit une faute ou un juge qui sanctionne un délit ? Assad a-t-il commis une faute ou un délit ? Et Flanby, pour qui se prend-il, sérieusement ?

C'est un peu puéril tout ça ! Pff !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar DD » 28 Aoû 2013 23:03

Quant on utllise des gaz de combat, ce n'est plus pour flinguer les combattants ennemis, mais tuer aveuglément tout ce qu'il y a de vivant en face. C'est en celà qu'il s'agit de crimes de guerre, génocide et crime contre l'humanité. Note que les bombardement massifs peuvent etre jugés de la même façon sauf qu'on peut vertueusement se réfugier derrière la necessité de détruire des infrastructures au sens large en déplorant les victimes humaines. Comme toujours la frontière est floue.
En ce qui concerne la phase de la guerre en Srie, ce qui est frappant depuis quelques semaines, c'est que Assad et compagnie ne se batent plus pour vaincre une rébellion. Il suffit de voir les photos et videos des batiments touchés par les combats réduits à des champs de ruine : c'est une guerre d'anéantissement qu'il commande
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 29 Aoû 2013 18:06

DD a écrit: Note que les bombardement massifs peuvent être jugés de la même façon sauf qu'on peut vertueusement se réfugier derrière la nécessité de détruire des infrastructures au sens large en déplorant les victimes humaines.

Exact ! Et c'est pourquoi, afin d'éviter toute action en 'censeur' individuel pouvant offrir un risque de partialité, est-il nécessaire d'avoir recours à l'O.N.U. qui, pour tout "machin" qu'il soit, offre une certaine garantie de neutralité.

DD a écrit:c'est une guerre d'anéantissement qu'il commande

Des extrémistes regroupés en ghettos ... peut-être ? Je ne sais pas ! J'imagine car il est pour moi inconcevable qu'un chef détruise son peuple ! Il y a des raisons, bonnes ou mauvaises - à tout. Et il y en a des mauvaises que le temps rend bonnes... et des bonnes que les historiens rendront mauvaises ! :shock:
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar DD » 29 Aoû 2013 23:03

coriolan a écrit:Exact ! Et c'est pourquoi, afin d'éviter toute action en 'censeur' individuel pouvant offrir un risque de partialité, est-il nécessaire d'avoir recours à l'O.N.U. qui, pour tout "machin" qu'il soit, offre une certaine garantie de neutralité.
bah, tous les dictateurs se foutent de l'ONU. Ce machin est trop gros, trop lourd et abrite trop de dictateurs pour qu'on puisse en tirer quelque chose.

En fait comme en Lybie, ou naguère en Bosnie, le choix se limite à répondre a une seule question, cornélienne s'il en est : doit-on intervenir dans un camp ou dans un autre pour écraser l'adversaire ou doit-on regarder froidement les gens se faire massacrer par dizaine de milliers comme des veaux à l'abattoir ? parce que dans ce dernier cas, on peut balancer tous les arguments qu'on veut, des plus fallacieux aux plus justifiés, des plus égoïstes aux plus généreux, un jour quand on aura fait le décompte du génocide, un des survivants va se tourner vers nous et nous dire les yeux dans les yeux "vous aviez les moyens de faire stopper ce massacre, et vous n'avez rien fait ?"
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 30 Aoû 2013 16:31

REMEMBER !

http://www.lefigaro.fr/medias/2013/08/2 ... 05x453.jpg
Colin Powell apporte la preuve à l'ONU de la duplicité et de la dangerosité de Saddam Hussein ! (février 2003)
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 30 Aoû 2013 16:49

DD a écrit: un des survivants va se tourner vers nous et nous dire les yeux dans les yeux "vous aviez les moyens de faire stopper ce massacre, et vous n'avez rien fait ?"

Oui, c'est pourquoi il faut être certain de la culpabilité ou non de celui qui est à l'origine du 'massacre', afin de pouvoir lui répondre :

1)- La faute en incombe à ton père !

ou

2)- La faute en incombe à l'O.N.U., l'organisme régulateur des nations civilisées.

DD, je ne suis pas satisfait de ma réponse mais je n'en vois pas d'autres... :?
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar DD » 31 Aoû 2013 10:54

coriolan a écrit:Oui, c'est pourquoi il faut être certain de la culpabilité ou non de celui qui est à l'origine du 'massacre', afin de pouvoir lui répondre :
1)- La faute en incombe à ton père !
ou
2)- La faute en incombe à l'O.N.U., l'organisme régulateur des nations civilisées.
DD, je ne suis pas satisfait de ma réponse mais je n'en vois pas d'autres... :?
oui c'est tout le problème. Mais nous, acteurs extèrieurs, on nous reprochera soit d'avoir soutenu le régime, soit d'avoir soutenu les rebelles, soit de ne pas avoir choisi un camp. Dans tous les cas, personne ne nous oubliera !
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 01 Sep 2013 13:14

DD a écrit: on nous reprochera soit d'avoir soutenu le régime, soit d'avoir soutenu les rebelles, soit de ne pas avoir choisi un camp. Dans tous les cas, personne ne nous oubliera !

Pour choisir son camp, encore faut-il savoir lequel vaut d'être soutenu ! En l'état actuel des choses, je n'en sais rien et ne peux que m'abstenir. Il faut avoir une cervelle de moineau pour foncer tête baissée dans ce merdier en puissance.

Je n'y vois pour l'instant que des conséquences inquiétantes : Au plan mondial, les belligérants occidentaux se sont affranchis des garde-fous qu'ils s'étaient fixés eux-mêmes quand ils ne concernaient que les autres, l'O.N.U. ; au plan national, Flanby a fait fi de l'article 35 de la Constitution ainsi libellé : La déclaration de guerre est autorisée par le Parlement (non pas par le Congrès américain !) ; au plan individuel, devant un tel exemple de déni de la loi à tous les niveaux, je ne vois pas pourquoi le citoyen devrait être tenu à respecter la propre réglementation qui le régit, d'autant que Taubira lui a préparé un véritable boulevard...

Alors, guerre en Syrie ? Je n'en sais plus rien, mais 'jungle' en France, Oui !

Ainsi, en dépit de sa petitesse Flanby aura-t-il réussi à instaurer la loi de la jungle, la soumission à la raison du plus fort. Ca, c'est l'exception française New Age ! Vive la France ! :evil:
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar L'Avocat du Diable » 01 Sep 2013 14:34

coriolan a écrit: Flanby a fait fi de l'article 35 de la Constitution ainsi libellé : La déclaration de guerre est autorisée par la Parlement

Mais... à ce que je sache, il n'y a pas de déclaration de guerre !!! ? :lol: :lol: :lol:
L'Avocat du Diable
 
Messages: 17
Inscription: 29 Jan 2013 16:42

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 01 Sep 2013 16:23

Exact mon cher maître, exact. On dispose des bâtiments armés en Méditerranée après avoir annoncé au monde entier qu'on allait 'punir' le méchant syrien, et puis au moment opportun, notamment si la Congrès américain en est d'accord en ce qui le concerne, juste après avoir introduit l'obus dans le fût du canon, le Président chef des armées va réunir le Parlement pour lui poser la question cruciale : 'M'autorisez-vous à tirer ?' OK ?

On est reparti pour une guerre de 40 !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 02 Sep 2013 12:10

coriolan a écrit:... l'article 35 de la Constitution ainsi libellé : La déclaration de guerre est autorisée par le Parlement

Petit message intermédiaire : Aux infos hier au soir, sur BFMTV, j'ai eu la surprise de lire un article 35 de la Constitution qui n'avait rien à voir avec celui que j'ai en ma possession, et que je vous ai cité dans un post ci-dessus ! :o Voilà qui va demander quelques recherches d'autant que la copie de la Constitution que j'ai puisée sur Google n'est pas très vieille !!! Que s'est-il passé ? Je vois ça dans la journée et je vous rends compte. A plus. :wink:
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 02 Sep 2013 17:08

Article 35 de la Constitution.

Premier élément de réponse à mon post ci-dessus :

Le moins qu'on puisse dire, c'est que ma documentation n'est pas à jour, mais alors pas du tout ! Mon texte date en effet de mai 2002 ! Et dans ce texte l'art. 35 est ainsi libellé : La déclaration de guerre est autorisée par le Parlement. Une seule ligne qui rappelle au Président que toute intention belliqueuse de sa part doit, préalablement à sa publication - et surtout son exécution, être soumise à l'approbation de la représentation nationale. C'est clair. Il doit donc y avoir - en application de ce texte- un vote des parlementaires qui donneront alors leur autorisation ou pas.

Or, lors de la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008, 3 alinéas ont été ajoutés et le texte de l'article 35 est désormais ainsi présenté :

La déclaration de guerre est autorisée par le Parlement.

Le Gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l'étranger, au plus tard trois jours après le début de l'intervention. Il précise les objectifs poursuivis. Cette information peut donner lieu à un débat qui n'est suivi d'aucun vote.

Lorsque la durée de l'intervention excède quatre mois, le Gouvernement soumet sa prolongation à l'autorisation du Parlement. Il peut demander à l'Assemblée nationale de décider en dernier ressort.

Si le Parlement n'est pas en session à l'expiration du délai de quatre mois, il se prononce à l'ouverture de la session suivante.


On appréciera le style monarchique du deuxième alinéa ! " Flanby 1er décide d'engager les troupes françaises dans un conflit parce que la Syrie donne des insomnies à sa copine ! (sic) - BFMTV du 2-9-13 - Il "informe" la populace agent financier de l'opération, l'autorise à en discuter mais pas à faire connaître son avis sur la question ; surtout pas de vote ! Où irait-on ? "

Le rédacteur de l'article ne se rend même pas compte de l'incongruité du texte ! En d'autres termes,
- en vertu de l'alinéa 1er : Toute déclaration de guerre doit être autorisée par le Parlement mais,
- en vertu de l'alinéa 2 : Le monarque n'a rien à faire de l'autorisation du Parlement qui n'est d'ailleurs pas tenu de la lui faire connaître !

- De quoi parle-t-on aujourd'hui, mon cher collègue ?
- De la guerre, mon cher collègue.
- Très bien, parlons-en.
- Au fait, pourquoi ?
- Parce que ça fait partie de nos prérogatives...
- Très bien ! Parlons-en alors...

Coluche en aurait fait un tabac...

Les alinéas 3 et 4 sont du même tonneau : Au bout de 4 mois de combat, Flanby 1er, crie :" Pouce ! Il me faut demander l'accord de mon Parlement pour vous tuer en toute légalité et si le Parlement est en vacance, vous aurez bien la bonté de patienter jusqu'à la rentrée. Merci Assad. On s'fait une tite bouffe, un de ces soirs ? "

Voilà en gros mais en plus lisible l'art. 35 de notre Constitution. Sans blague, j'aurais rendu ce texte à mon instit., en 1945, je ne l'aurais pas eu mon certif !

Suite de l’enquête à mener : Sous l’influence de quels événements (entre 2002 et 2008) Nicolas Sarkozy a-t-il été pour faire procéder à une telle révision de la Constitution ? Que s’est-il passé ? Ce devait être de la plus haute importance pour adjoindre de tels alinéa à une petite ligne qui ne demandait rien à personne et dormait du sommeil du juste depuis 50 ans très exactement !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 03 Sep 2013 13:14

Suite de l'enquête sur l'article 35

C’est sous le lien ci-après que j’ai trouvé l’origine de la modification de l’art. 35 qui nous intéresse : http://www.senat.fr/evenement/revision/expose_motifs.html

Abrégé du texte :

En bientôt cinquante ans, la Constitution de la Ve République, inspirée par la pensée du Général de Gaulle, a fait la preuve de sa solidité et de son efficacité. (…) En aucun cas, cet acquis ne doit être remis en cause ni même fragilisé. Pour autant, le monde et la société française ont changé depuis un demi-siècle, et ces changements affectent l’idée que nos concitoyens se font de la démocratie. Il convient d’en tirer les conséquences sur notre mode de gouvernement. (…)

(…)Soucieux d’engager une démarche ambitieuse et cohérente, le Président de la République a, par le décret n° 2007-1108 du 18 juillet 2007, confié à un comité de réflexion, composé de personnalités incontestables et représentatives de différents courants d’opinion, le soin de lui soumettre des propositions sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la Ve République.

A l’issue de trois mois et demi de consultations et de travaux internes, ce comité, présidé par M. Edouard Balladur, a remis ses conclusions le 29 octobre dernier. Affirmant le besoin d’une démocratisation de nos institutions, il a formulé un grand nombre de recommandations. A la demande du Président de la République, le Premier ministre a soumis la plupart de ces propositions à consultation auprès des différentes forces politiques du pays en vue de l’élaboration d’un texte susceptible de recueillir un accord large.

Le présent projet de loi est le fruit de l’ensemble de ces réflexions et consultations.(…)


Ainsi, c’est deux mois après son élection à la présidence de la République que Nicolas Sarkozy, dans un souci d’adaptation et de modernisation de la Constitution, a réuni le fameux aréopage qui a si bien concocté l’illustre article 35 qui nous laisse sans voix devant l’adversité. Chapeau !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 03 Sep 2013 15:47

"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 05 Sep 2013 18:18

...et si les armes chimiques provenaient des rebelles ?

Ceux qui souhaitent aller guerroyer en Syrie et qui se font les gardiens de la justice auraient pu mettre plus de vigueur à relayer certaines informations.

Personne n’en aurait voulu à ces braves gens d’évoquer les propos récents de Carla Del Ponte, commissaire de l’ONU en charge de la Syrie. Celle-ci a récemment révélé que la commission d’experts n’avait trouvé « aucune preuve de l’usage d’armes chimiques par l’armée syrienne ». Bien qu’il ne s’agisse « pas encore de preuves irréfutables », des « suspicions fortes et
concrètes » laisseraient penser que les armes chimiques ont été utilisées par les rebelles pour amorcer la chute du président syrien.

Haytham Manna, responsable à l’étranger du Comité de cordination nationale pour le changement démocratique [opposition non armée], en exil depuis trente-cinq ans, serait bien le dernier à lancer des fleurs à Bachar el-Assad. Il a pourtant déclaré au journal belge Le Vif que l’histoire des armes chimiques était un coup monté, s’appuyant sur l’argumentaire suivant :

– Les armes en question étaient… artisanales. Croire que l’armée loyaliste syrienne, déjà surmilitarisée, s’encombrerait de ces babioles de guerre quand elle dispose d’un matériel autrement plus perfectionné est aussi insensé que d’imaginer les GI débarquer en Irak armés de pistolets à eau.

– Les chiffres de François Hollande font état de milliers de morts tandis que la liste d’Haytham Manna contient moins de 500 noms.

– Des vidéos et des photos qui servent de preuves aux États-Unis ont été mises en ligne avant le début des attaques.

– Les Américains se sont retirés des négociations au moment où un rapprochement entre le régime et les opposants était sur les rails.

Il aurait été juste d’accorder plus de crédit à une information qui pourrait ne pas être insignifiante : la Russie a fourni aux Nations unies les images satellites des deux missiles s’étant abattus sur Al Ghouta. Ces armes chimiques qui ont fait des centaines de morts et qui justifieraient aujourd’hui une entrée en guerre auraient été lancées depuis la région de Douma, contrôlée par les rebelles syriens.

« Nous détenons plus de nouvelles preuves attestant que cet acte criminel était de nature provocatrice », a dit le ministre des Affaires étrangères russe. Il a évoqué « des rapports » qui ont « circulé sur Internet » et qui démontrent que « les matériaux de l’incident et l’objet des accusations contre les troupes gouvernementales avaient été publiés, pendant plusieurs heures, avant l’attaque en question », ajoutant qu’« il s’agissait bien d’une action planifiée à l’avance ».

Dès septembre 2012, Alain Chouet, relayé par Georges Malbrunot, nous en apprenait de belles sur le fameux « Observatoire syrien des droits de l’homme » qui est la source principale des médias occidentaux sur la situation syrienne : « C’est en fait une émanation de l’Association des Frères musulmans et il est dirigé par des militants islamistes dont certains ont été autrefois condamnés pour activisme violent, en particulier son fondateur et premier président, monsieur Ryadh el-Maleh. L’OSDH s’est installé à la fin des années 80 à Londres sous la houlette bienveillante des services anglo-saxons et fonctionne en quasi-totalité sur fonds saoudiens et maintenant qataris. »

Il aurait été appréciable que nos journalistes, analystes et spécialistes fissent plus souvent cette précision. Il serait dommage que le lecteur ne puisse mesurer sa chance d’accéder à une information non partisane.

Altana OTOVIC - Sur Boulevard Voltaire du 5 septembre 2013
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 05 Sep 2013 19:29

Pour en finir avec l'article 35

Je note une incompatibilité entre les deux premiers alinéas de l'article en question :

1er)-La déclaration de guerre est autorisée par le Parlement.

2ème )-Le Gouvernement informe le Parlement de sa décision (...) Cette information peut donner lieu à un débat qui n'est suivi d'aucun vote.


L'autorisation donnée par la Parlement ne peut pas être ambigüe ; en conséquence de quoi elle doit résulter d'un vote sur un texte simple et clair : le gouvernement peut-il... ? OUI ou NON

L'exclusion du vote prévue par l'alinéa 2 empêche le Parlement de s'exprimer d'une seule voix.

Il s'ensuit que, si les mots ont encore un sens, l'article 35 tel qu'il est rédigé actuellement est nul et non avenu !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar DD » 05 Sep 2013 23:14

coriolan a écrit:...et si les armes chimiques provenaient des rebelles ?
.................
Personne n’en aurait voulu à ces braves gens d’évoquer les propos récents de Carla Del Ponte, commissaire de l’ONU en charge de la Syrie. Celle-ci a récemment révélé que la commission d’experts n’avait trouvé « aucune preuve de l’usage d’armes chimiques par l’armée syrienne ». Bien qu’il ne s’agisse « pas encore de preuves irréfutables », des « suspicions fortes et
concrètes » laisseraient penser que les armes chimiques ont été utilisées par les rebelles pour amorcer la chute du président syrien.
Moi je veux bien. mais alors pourquoi on ne l'entend plus celle là ? Ou sont les photos, les videos de soldats ou de populations liées au pouvoir agonisants des effets de gaz de combats ? Si c'était el cas vous croyez qu'Assad se serai géné de les balancer dans tous les médias du monde ?
coriolan a écrit:...et si les armes chimiques provenaient des rebelles ?

– Des vidéos et des photos qui servent de preuves aux États-Unis ont été mises en ligne avant le début des attaques.
L'argument est simplement honteux et la manipulation des pro-Assad à gerber. Savent-ils que assad n'en est aps à la première attaque chimique ? A votre avis quand on été tournées justement ces vidéos ? Ca fait belle lurette que les rebelles accusent les gouvernementaux d'utiliser des gaz de combat !
Je vais retourner l'argument. Comment les rebelles ont-ils pu mettre en ligne ces videos le 20 Aout alors qu'ils ne savaient pas qu'ils allaient ètre attaqués le 21 ? Imaginez ceux qui ont découvert ces videos le soir du 20 Aout puisqu'elles ont été postées ce jour là, imaginez que vous le ayez visionnées vous même le soir du 20 aout, vous en tirez quelle conclusion ? Aprés coup, que des andouilles se servent de ces videos en disant que ce sont celles de l'attaque du 21 n'est pas trés malin. Mais çà n'enlève rien à la réalité des faits.
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 07 Sep 2013 16:28

DD a écrit:
coriolan a écrit:(...) Bien qu’il ne s’agisse « pas encore de preuves irréfutables », des « suspicions fortes et concrètes » laisseraient penser que les armes chimiques ont été utilisées par les rebelles pour amorcer la chute du président syrien.
Moi je veux bien. mais alors (...) Ou sont les photos, les videos de soldats ou de populations liées au pouvoir agonisants des effets de gaz de combats ? Si c'était el cas vous croyez qu'Assad se serai géné de les balancer dans tous les médias du monde ?

Moi,je le comprends ainsi : les 'rebelles' auraient employés des armes chimiques contre leur propre camp afin de faire des photos à diffuser pour discréditer Assad ! C'est fourbe comme ces gens-là savent l'être... :evil:

DD a écrit: Comment les rebelles ont-ils pu mettre en ligne ces videos le 20 Aout alors qu'ils ne savaient pas qu'ils allaient ètre attaqués le 21 ?

Dans l'hypothèse où c'est un montage, ces photos étaient en réserve. Elles ont été juste mise en ligne un peu trop tôt... mais comme tu le dis :

DD a écrit:... que des andouilles se servent de ces videos en disant que ce sont celles de l'attaque du 21 n'est pas trés malin.

Ca prouve que nous avons bien à faire à des andouille ! :D
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 07 Sep 2013 16:57

Dans "Boulevard Voltaire", l'essayiste François Jourdier vient de publier - hier 6 septembre - le texte ci-après :

" Le débat au Parlement sur l’intervention en Syrie doit être suivi d’un vote, sinon on irait à l’encontre de la Constitution.

Depuis le début de la Ve République, les présidents successifs, invoquant un domaine réservé qui n’a jamais constitutionnellement existé, entraînent la France dans des interventions contestables sans jamais consulter qui que ce soit. Sans être exhaustif, citons le Rwanda, le Kosovo…

La Constitution dans son article 35, jusqu’à la réforme 2008, prévoyait : « La déclaration de guerre est autorisée par le Parlement. » Comme on ne déclare plus jamais formellement la guerre, et ce bien avant la rédaction de la Constitution de 1958, cet article était jugé tombé en désuétude, et les Présidents s’appuyaient sur l’article 15 qui stipule que « le président de la République est le chef des armées » pour prendre la décision d’intervenir à l’étranger. Seulement, cet article est repris des Constitutions précédentes et le titre de chef des armées, purement honorifique, signifie que le président de la République est au sommet de la hiérarchie militaire, sans lui donner pour autant le moindre droit d’engagement des forces.

M’intéressant depuis longtemps aux textes définissant la Défense, j’ai rédigé plusieurs articles le démontrant. C’est incontestable. Dans ces conditions, on ne peut plus se référer qu’à l’article 35.

En 2007, j’ai attiré l’attention de Guy Teissier, président de la Commission de la Défense de l’Assemblée sur la marginalisation du Parlement pour les interventions à l’étranger ; je l’ai convaincu et, après un échange de correspondance, cela aboutit à l’adjonction à l’article 35 de : « Le gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l’étranger, au plus tard trois jours après le début de l’intervention. Il précise les objectifs poursuivis. Cette information peut donner lieu à un débat qui n’est suivi d’aucun vote. » C’est insuffisant puisque le vote du Parlement n’est pas exigé, mais acceptable dans des cas d’urgence comme au Mali ou pour des interventions décidées par l’ONU.

Ce n’est pas le cas de la Syrie, il y a le temps d’en débattre et de voter, et il faut se référer au premier alinéa de l’article 35 : « La déclaration de guerre est autorisée par le Parlement. »

Arguer que le vote n’est pas nécessaire parce qu’on ne déclare pas la guerre est un argument spécieux : lancer des missiles sur un pays étranger en dehors de toute agression est bien un acte de guerre et vaut bien une déclaration.

L’accord du Parlement est impératif.
"

J'avais déjà soulevé ce problème le 2 septembre ! voir posts ci-dessus.
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar DD » 08 Sep 2013 23:03

Mais quand on agit sous mandat de l'ONU, qu'en est-il ? Ce n'"est plus un état qui entre en guerre mais la communauté internationale ?
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: La guerre en Syrie ?

Messagepar coriolan » 09 Sep 2013 13:33

Selon Wikipédia : "L'Organisation des Nations unies (ONU) est une organisation internationale regroupant, à quelques exceptions près, tous les États de la planète. Distincte des États qui la composent, l’organisation a pour finalité la paix internationale. Ses objectifs sont de faciliter la coopération dans le droit international, la sécurité internationale, le développement économique, le progrès social, les droits de l’homme et la réalisation à terme de la paix mondiale. L’ONU est fondée en 1945 après la Seconde Guerre mondiale pour remplacer la Société des Nations, afin d’arrêter les guerres entre pays et de fournir une plate-forme de dialogue. Elle contient plusieurs organismes annexes pour mener à bien ses missions."

Sans plus entrer dans le détail du fonctionnement de l'Organisme - ça me gonfle rien que d'y penser :? - vu sa finalité, on ne saurait dire que, quelle que soit sa décision en cas de débat sur un litige tel que celui de la Syrie actuellement, son désaveu de Bachar El-Assad vaut accord de guerre de la part des puissances occidentales. D'où l'unanimité exigée du Conseil de sécurité.

Son engagement a le poids des 193 pays adhérents, autrement dit quasiment le monde entier ; il donne une légitimité à ceux qui l'exécute.

En fait, comme on l'a déjà vu, des belligérants peuvent très bien se passer de son avis et de ce fait celui-ci ne sert à rien au moment où un avis décisionnel serait précieux. Il ne sera utile qu'à l'issue du conflit pour blâmer l'un ou l'autre selon la tournure des événements. 8)

C'est mon avis et ça n'engage que moi !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

La France a frappé !

Messagepar coriolan » 16 Avr 2018 18:11

Le 14 avril 2018, sans accord de l'ONU, la France a frappé la Syrie.

Interview du 15 avril 2018 du Président de la République par J.J. Bourdin et E. Plenel.

Dès les premières minutes, sur BFM/TV, à 20 h.40 :

E. MACRON : Nous avons obtenu - par nos services et les services de nos alliés - des preuves que du chlore des armes chimiques avait été utilisé.

Nous avons ensuite obtenu la preuve que l'utilisation du chlore POUVAIT
(1) être attribuée au régime syrien. C'est ce qui nous a conduits etc. "

(1) 'pouvait', jamais imparfait ne fut plus imparfait ! Et cependant...
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers Questions d'actualité

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron