Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

De tout un peu...

Modérateur: Guardian

Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 22 Fév 2020 18:08

:druid:
Et si… si la psychosphère ( viewtopic.php?f=42&t=858#p11941 ) avait décidé de supprimer le dernier fleuron intellectuel de son évolution, c’est-à-dire l’homme ? Si elle avait jugé que ce dernier se fourvoyait et menaçait l’avenir de l’univers sur lequel elle œuvre en permanence ? A en croire les Anciens ce ne serait pas la première fois : souvenez-vous de ce que nous n’avons pas compris à l’époque alors que son annonce était emmitouflée sous l’habit du temps indispensable pour être compris par le plus grand nombre : « Et Dieu regretta d’avoir créé l’homme » (Genèse 6:6) Hein ? :druid:

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 21 Mar 2020 16:12

Un mois après le message ci-dessus - et plus j'y pense - plus je me convaincs que l'hypothèse évoquée est en train de devenir réalité : "La Nature est sur le point d'éradiquer l'Homme, non pas la vie mais sa forme élaborée la plus haïssable, l'Homme." Si ce texte devait survivre aux événements qui se profilent, que nos successeurs sachent que le fleuron de la vie fait partie du tout universel, que sa seule religion et que ses seules certitudes doivent orbiter autour de ce tout. Exclusivement.

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 02 Avr 2020 16:51

Un petit mot de notre ami Jacques Guillemain pour ramener la pandémie à son niveau terre-à-terre :

Retournement spectaculaire de l'opinion
Sondage accablant pour l'exécutif... Lisez, c'est affligeant !

Le Figaro publie un sondage Odoxa particulièrement accablant pour le gouvernement. Un jugement sans appel, qui montre que la confiance des Français envers les autorités est en chute libre. Ces derniers estiment que le pouvoir n'a cessé de leur mentir et de gérer cette pandémie avec un amateurisme et une désinvolture déconcertants.
C'est un retournement total de l'opinion, qui n'adhère plus du tout au discours anesthésiant du Président, lequel passe son temps à se féliciter des décisions prises par l'exécutif, tout en cachant la tragique vérité.
Mais le peuple n'est plus dupe et il est parfaitement conscient de l'inaction coupable du pouvoir qui a prévalu pendant de longues semaines, inaction qui se paie aujourd'hui en milliers de morts.
Pendant deux mois, le discours fut chaque soir le même : « Pas de panique, la France est prête ». Mais nous en sommes à 1 333 morts ! (1) Et 250 ou 300 de plus ce soir !
Des morts dont il faudra bien endosser la responsabilité, sans se retrancher derrière de faux prétextes. La justice en décidera car les plaintes s'amoncellent, de plus en plus nombreuses.
La terrible vérité est que la France n'a jamais été prête et ne l'est toujours pas. Tout manque, jusqu'aux respirateurs, tragiquement insuffisants.
C'est la débâcle d'un pouvoir aux abois qui tente de faire encore illusion.
Dans cette République des menteurs, on assiste d'ailleurs à quelques dérobades pitoyables de tous ceux qui refusent d'assumer leur incompétence ou leurs mauvais choix. « C'est pas moi, c'est lui »... Affligeant !
Sentant la menace pénale planer, un seul cri : « Tous aux abris ».
55 % des Français jugent que le gouvernement n'a pas pris la mesure de la gravité de la situation
69 % estiment qu'il n'est pas clair
70 % pensent qu'il ne leur dit pas la vérité
75 % estiment qu'il n'a pas pris les bonnes décisions au bon moment
75 % jugent qu'il ne fait pas ce qu'il faut pour équiper les hôpitaux et les soignants face à l'épidémie
75 % estiment qu'il ne les rassure pas
79 % pensent qu'il ne sait pas où il va !!
Un désaveu cinglant, qui contraste avec les exercices de communication et d'autosatisfaction de l'Élysée, comme hier à Mulhouse. Les masques sont tombés, si je puis dire, et les boniments ne passent plus.
On aura remarqué que notre monarque chef de guerre portait un masque M3, ce qui se fait de mieux en matière de protection. Pour les manants, un simple mouchoir en papier suffit.
La sinistre réalité est que tout s'aggrave. Après le Grand Est, ce sont les hôpitaux de l'Île-de-France qui sont saturés. La pénurie de matériels de protection et de soins est catastrophique.
Plus de 200 soignants contaminés au CHU de Mulhouse, plus de 500 à l'AP-HP en région parisienne. Et combien dans toute la France ? Plusieurs d'entre eux sont déjà morts.
Le personnel de santé comprend 3 000 personnes. Il leur faudrait 15 000 masques par jour ! Ils les reçoivent au compte-gouttes. Un généraliste en reçoit 18 par semaine... pour lui et ses patients potentiellement contaminés.
Dans les Ehpad, c'est l'hécatombe. Sans protection, sans dépistage, sans confinement possible et coupés du monde, personnels et résidents paient un lourd tribut au Covid-19.
Bien des Ehpad situés dans des déserts médicaux ne voient aucun médecin. Combien de morts du Coronavirus parmi les 850 000 résidents des maisons de retraite ? Nul ne sait. Ces morts n'apparaissent pas dans le bilan quotidien du gouvernement. Les Ehpad sont devenus des mouroirs.
Et parmi les forces de l'ordre, sollicitées comme jamais, on travaille encore sans masque. Un gendarme contaminé vient de mourir à son domicile. Combien de policiers et gendarmes vont suivre ?
Mais le pire, dans cette tragédie, est que le gouvernement s'acharne à aggraver la situation.
Les autorités, après nous avoir menti en nous disant que la France était prête et après nous avoir affirmé, par la voix d'Olivier Véran, qu'il n'y avait aucune pénurie de masques, ont fini par reconnaître que le stock stratégique était quasiment à zéro depuis 2011. La faute incombant aux gouvernements précédents qui ont jugé la gestion de ce stock trop coûteuse.
Par conséquent, depuis 10 ans, pour économiser quelques dizaines de millions d'euros, on a mis la santé des Français en péril.
Mais en 10 ans, les mêmes gouvernements ont dépensé 10 milliards pour soigner les sans-papiers, ces centaines de milliers de hors-la-loi qui nous coûtent 1 milliard par an !! Bravo !
1 milliard pour les sans-papiers, c'est 10 milliards de masques chirurgicaux à 10 centimes. Et ce gouvernement se gargarise avec sa commande de 250 millions de masques que les soignants attendent encore ! Lamentable !
10 milliards en dix ans pour les sans-papiers et 120 à 130 milliards par an pour l'immigration, alors que notre système de santé est paupérisé et que nos personnels soignants montent au front sans protection et sans équipements de soins, c'est cela la Macronie.
Depuis 40 ans, la France est l'hôpital du tiers-monde, mais aujourd'hui, elle laisse crever ses propres citoyens faute de moyens.
Car le scandale, ce n'est pas seulement la pénurie de lits, de masques, de lunettes, de gants, de kits de dépistage et de personnels, c'est aussi la grave pénurie de respirateurs.
Et qu'apprend-on ? Que nos industriels ont proposé au gouvernement de fabriquer des respirateurs en quantité, mais depuis deux mois, ils attendent la réponse !!
https://www.youtube.com/watch?v=nwwFgZ3 ... PD7sW_iy5I
Ces respirateurs sont fabriqués en Allemagne, en Suède, aux États-Unis, en Chine, mais pas en France ! L'État refuse de soutenir une industrie vitale pour le pays. C'est criminel.
https://www.atlantico.fr/decryptage/358 ... de-masques–est-il-vraiment-si-difficile-de-mettre-en-oeuvre-une-politique-industrielle-en-soutien-de-notre-sante–loik-le-floch-prigent
Quand on compare les chiffres en Allemagne et en France, on mesure à leur juste valeur le délabrement de notre pays et l'incompétence de Macron. Nous suivrons les traces de l'Italie avec huit jours de retard.
Allemagne : 40 000 cas et 222 morts. Taux de mortalité = 0,5 %
France : 25 600 cas et 1 333 morts (1). Taux de mortalité = 5 %
Italie : 75 000 cas et 7 500 morts. Taux de mortalité = 10 %
Ce gouvernement refuse de prendre les solutions qui marchent.
Et pendant que Macron nous sort l'opération « Résilience » de son chapeau et se contente de promesses sans lendemain, les Allemands, toujours aussi pragmatiques, en sont à 500 000 tests par semaine !! Pas étonnant qu'ils aient tenu tête à la planète entière pendant 5 ans...
http://www.fdesouche.com/1354407-corona ... ar-semaine
Et faute d'avoir anticipé le danger, faute d'avoir commandé masques, kits de dépistage et respirateurs dès janvier, puisque les stocks étaient à sec, Macron en est réduit à imposer un confinement de plus en plus dur, qui va détruire notre économie.
Entre la fin décembre, où la Chine annonçait officiellement le début de l'épidémie et le 13 mars, date de fermeture de nos écoles, dix semaines ont passé. Dix semaines pendant lesquelles l'exécutif s'est comporté en cigale inconsciente.
Macron se plaît à endosser les habits de chef de guerre. Mais en temps de guerre, les usines tournent à plein régime pour fabriquer des avions, des chars, des navires.
Et en 2020 la France est incapable de fabriquer des masques à quelques centimes ou des respirateurs pour sauver des vies. Il en faudrait 65 000, il y en a 30 000.
Et que dire du traitement à la chloroquine proposé par le Pr Raoult, sur les malades, dès le début de leur dépistage, et qui guérit dans 90 % des cas ?
Une cabale orchestrée par le pouvoir et les Diafoirus des plateaux TV nie le bien-fondé de l'étude menée par Didier Raoult et monte en épingle la mort de cet Américain inconscient, qui a ingurgité un produit nettoyant contenant du phosphate de chloroquine. L'homme est mort en 20 minutes ! Il n'est pas mort de la chloroquine, il s'est bêtement suicidé, telle est la vérité.
Opposer le succès d'une étude sur 24 patients à la mort d'un unique illuminé qui ingurgite un nettoyant toxique, c'est d'un cynisme odieux. Et c'est même criminel.
La chloroquine qui sauve des vies a d'abord été interdite à la vente. Mais Olivier Véran vient d'opérer un virage à 180°. On apprend à l'instant que devant l'urgence, il autorise ENFIN la chloroquine !
La chloroquine salvatrice était jusque-là réservée aux politiques ou aux célébrités qui la plébiscitent en privé. Un privilège d'un autre temps...
Cela dit, la gestion calamiteuse de cette crise sanitaire devra se payer tôt ou tard. Il y a eu trop de manquements, trop de décisions irresponsables. Les familles des milliers de morts futurs, les professionnels de santé mis en danger faute d'équipements de protection, vont demander des comptes. Des têtes devront tomber, y compris au plus haut niveau.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 642c935066

Jacques Guillemain

(1) Ces chiffres ne sont plus d'actualité, à ce jour, 2 avril 2020, en France, le nombre de cas est de 56989 et de morts 4032 !

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar DD » 07 Avr 2020 17:59

J’apprécie pas tellement ce genre de texte qui passe une partie de "ce qui est" sous silence même si c'est un constat, mais qui ne propose aucune alternative en retour, ou presque.

c'est facile! de critiquer aprés coup, mais pour une fois je vais me faire l'avocat du diable. d'abord parce que cette épidémie est totalement inédite par sa capacité redoutable a infecter. Je ne connais pas vraiment de maladie capable d'infecter les gens alors qu'ils n'ont aucun symptome et en aussi grand nombre. C'est pour celà qu'elle s'est répandue à une vitesse fulgurante sur toute la planète. Contagiosité élevée, invasion silencieuse, manifestation tardive des symptomes. Il paraitrait, avec réserve, que les symptomes quand ils se déclarent se font 20 jours aprés la contagion et çà vire au critique pour ceux qui ont pas de pot une semaine plus tard. Ceci veut dire que ceux qui meurent aujourd’hui ont été contaminés il y a un mois !

C'est ingérable, le virus a plusieurs dizaines de coups d'avance sur le gestionnaire. comme l'a dit Micron, l'humanité n'a pas eu affaire a une telle offensive depuis un siècle. dans ces conditions, il est facile de critiquer le manque de soignants, d'équipements, ou la gestion parfois excessive de la crise et de lamenter sur les décés. Certe, nos dirigeants font des erreurs et essaient de passer la pommade pour dédramatiser la situation. mais çà ne justifie pas une entreprise de démolition comme je le vois faire par certains mrs "je sais tout" qui ont tendance à horripiler.

En ce qui concerne les masques, il en manque et il en manquera toujours. Il faut etre pragmatique. Cinq millions de masques qui arrivent par avion, c'est ridicule. Ca doit etre réservé au personnel soignant. Pourquoi ? Eh bien ecoutez ce qui se trame dans la tète de certains, que tout le monde porte un masque lors du deconfinement. Le truc c'est qu'un masque quoi qu'on dise est a usage unique. Il en faudra au bas mot un par jour et par personne. faites le calcul, il faudra 50 000 000 PAR JOUR !!! Impossible... Comme dit l'autre, le virus, il va falloir apprendre à vivre avec.
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1562
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar DD » 07 Avr 2020 18:13

Ah les tests... Eh bien si vous y reflechissez un peu, vous arriverez a la conclusion vous constaterez que le taux de mortalité est equivalent dans tous les pays du monde. Non, on ne meurt pas relativement moins en Allemagne, le taux de mortalité est le même partout. La grande, l'immense différence réside dans le nombre de tests. Les Allemands en font davantage, c'est tout. En France, on teste ceux qui présentent des symptomes. En Allemagne et dans quelques autres pays on teste aussi des gens bien portant. Pourquoi ? Là encore c'est une question de moyens. Rien qu'en France il faudrait bien plus de test que ne compte la population. Pourquoi ? Parce que si vous ètes négatif, çà ne veut pas dire que vous ne l'avez pas eu (a moins de rechercher les anticorps spécifique, mais çà c'est encore autant que je sache un autre type de test. Ca ne veut pas dire que vous ne le serez pas demain. Ou aprés-demain. Ou les jours suivants. sans compter qu'entre nous, tester régulièrement 66 000 000 de personnes, bonjour la mobilisation des mèdecins ! Si on rajoute que ces test auraient 40 % de "faux négatifs" on n'est pas sorti de l'auberge.

La seule bonne nouvelle, c'est que le taux de mortalité est certainement beaucoup plus faible qu'estimé, parce que nombre de personnes ont soit éliminé le virus et fabriqué des anticorps avec peu ou pas de symptomes, soit parce qu'ils son naturellement immunisés, et donc il ne le chopperont plus. et le virus, ne trouvant plus de personnes à infecter va disparaitre de lui même, avec la même vitesse qu'il a envahi la planète. Alors désolé pour la psychosphère chef, mais l'humanité va se tirer de cette crise presque indemme.
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1562
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar DD » 09 Avr 2020 12:44

Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1562
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 09 Avr 2020 17:54

DD a écrit:J’apprécie pas tellement ce genre de texte qui passe une partie de "ce qui est" sous silence même si c'est un constat, mais qui ne propose aucune alternative en retour, ou presque.

Tout à fait d'accord avec toi DD même s'il m'est arrivé de succomber à la tentation ; c'est tellement bon! :D

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 09 Avr 2020 18:07

DD a écrit:Alors désolé pour la psychosphère chef, mais l'humanité va se tirer de cette crise presque indemme.

Tant mieux ! Qu'Allah t'entende ! Mais souviens-toi : la Nature rend coup pour coup et elle morfle depuis bien longtemps en silence...

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 10 Avr 2020 13:30

La Nature rend coup pour coup ! DD.
Et je me suis laissé dire par une amie dont je tairai le nom pour l'instant mais dont la médiumnité a fait ses preuves jusqu'ici que ce que nous vivions actuellement n'était qu'un hors d'oeuvre ; que la crise actuelle allait favoriser un tsunami d'une ampleur considérable ! Sanitaire, financière, en un mot : vitale ! Attendons...

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar DD » 10 Avr 2020 14:56

Certaines mesures sont absurdes.

Je viens de voir que certains ne respectent pas les mesures de confinement et partent "en vacances". Vis-à-vis de ceux qui restent chez eux ils ont tort. Reglementairement aussi. Mais TECHNIQUEMENT ? A y reflechir, ils n'ont pas plus de risque de transmettre ou de chopper le virus chez eux que là ou ils sont, s'ils respectent le confinement là ou ils sont. (Entre nous, c'est idiot, confiné pour confiné autant rester chez soi !). Le truc c'est que cette interdiction fait partie de mesures qui quand on réfléchit sont absurdes parce que les conséquences sont nulles ou néfaste. Exemples entre autre : on a le droit de marcher 1h mais pas de COURIR une heure. Pourquoi ? Le risque est identique, alors ? Absurde. On ferme des marchés alors qu'il est simple de les encadrer et de filtrer à l'identique des supermarchés. résultat, on CONCENTRE les clients dans ces supermarchés en augmentant le risque de contamination. Absurde. Une autre : on interdit les quais de seine ce qui oblige les promeneurs à se CONCEnTRER sur les trotoirs. Absurde. Encore une : tu peux prendre le soleil devant chez toi, mais si tu installes ta chaise longue çà devient interdit ! Absurde ! Il y a plein d'autres exemples comme çà. Alors entre nous, quand je vois que des gens en ont marre des règlements absurdes et ne les respectent plus, je les comprend un peu...
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1562
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar DD » 10 Avr 2020 15:13

Au fait, je me disais : il est interdit de se promener dans l'espace public masqué, c'est la loi. Donc si on le rend obligatoire, je vais prendre une prune dans les deux cas ?
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1562
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 10 Avr 2020 17:04

DD a écrit:"il est interdit de se promener dans l'espace public masqué, c'est la loi. Donc si on le rend obligatoire, je vais prendre une prune dans les deux cas ?"

Tu peux développer, là je ne comprends pas...
DD a écrit:ils (les vacanciers) n'ont pas plus de risque de transmettre ou de chopper le virus chez eux que là ou ils sont, s'ils respectent le confinement là ou ils sont.

Imagine une troupe de vacanciers pollués qui débarquent sur une île déjà en pénurie de médecins (Ré, Noirmoutier, Oléron, etc.) Et c'est la cata ! En plus, le temps du transport où le confinement risque de poser problème déjà qu'à la maison , c'est parfois juste... Moi, je préfère rester confiné at home.

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 10 Avr 2020 17:15

Le point de vue de "Causeur" : https://www.causeur.fr/covid-19-europe- ... uro-175238

Ah ! oui, elle est belle ! Cette UE dont les thuriféraires nous expliquaient encore, au cours des dernières élections européennes, à quel point elle constituait une zone privilégiée, une oasis de paix, de prospérité et de « protection », aura montré sa terrible fragilité

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar DD » 12 Avr 2020 12:11

coriolan a écrit:
DD a écrit:"il est interdit de se promener dans l'espace public masqué, c'est la loi. Donc si on le rend obligatoire, je vais prendre une prune dans les deux cas ?"

Tu peux développer, là je ne comprends pas...
DD a écrit:ils (les vacanciers) n'ont pas plus de risque de transmettre ou de chopper le virus chez eux que là ou ils sont, s'ils respectent le confinement là ou ils sont.

Imagine une troupe de vacanciers pollués qui débarquent sur une île déjà en pénurie de médecins (Ré, Noirmoutier, Oléron, etc.) Et c'est la cata ! En plus, le temps du transport où le confinement risque de poser problème déjà qu'à la maison , c'est parfois juste... Moi, je préfère rester confiné at home.
Je fais allusion aux "lois sur le voile" qui fait obligation a tous d'aller visage découvert dans l'espace public, rappelle toi. Si tu es masqué, tu prends une prune. Mais si on nous OBLIGE a le porter, les deux lois vont se trouver en contradiction ! Ubuesque....

Ensuite c'est une erreur d'appréciation de penser que l'envahisseur transporte la maladie. Localement, çà peut etre exact, mais dans d'autres régions, tu peux partir d'une zone saine pour te "refugier" dans une zone contaminée. Globalement la balance risque/bénéfice doit etre a peu prés équilibrée au plan national, du moins actuellement. comme disait l'autre, tu vois la paille du voisin mais pas ta poutre !
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1562
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 12 Avr 2020 17:28

DD a écrit:Je fais allusion aux "lois sur le voile" qui fait obligation a tous d'aller visage découvert dans l'espace public, rappelle toi. Si tu es masqué, tu prends une prune. Mais si on nous OBLIGE a le porter, les deux lois vont se trouver en contradiction ! Ubuesque....

OK ! Et naturellement !

DD a écrit:Ensuite c'est une erreur d'appréciation de penser que l'envahisseur transporte la maladie.

Non ! Un virus a une durée de vie variable selon qu'on le déplace sur du plastique, de l'acier, du papier, etc. Si ton déplacement est inférieur au temps de survie du virus, tu le déplaces en te déplaçant.

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 13 Avr 2020 17:35

Alain Finkielkraut: « Jamais tant de féroces inepties n’ont été proférées sous le drapeau de la liberté d’expression »

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 18 Avr 2020 18:14

Le professeur Montagnier nous fait part de sa "vérité ; fait-elle partie des "inepties" dont nous parle Finkielkraut ? A vous de juger...

https://www.youtube.com/watch?v=l941UaL ... wU1tvrpdbk

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar DD » 19 Avr 2020 15:27

coriolan a écrit:
DD a écrit:Ensuite c'est une erreur d'appréciation de penser que l'envahisseur transporte la maladie.

Non ! Un virus a une durée de vie variable selon qu'on le déplace sur du plastique, de l'acier, du papier, etc. Si ton déplacement est inférieur au temps de survie du virus, tu le déplaces en te déplaçant.

On s'est pas forcément bien compris. Tu présuppose que le virus est absent du lieu envahi. C'était mon idée. Sinon, formellement tu as raison.
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1562
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 20 Avr 2020 19:27

DD a écrit:On s'est pas forcément bien compris. Tu présuppose que le virus est absent du lieu envahi. C'était mon idée. Sinon, formellement tu as raison.

Bien sûr DD mais, tout bien pesé, très fatigué par tout ce que j'entends ici et là, j'ai bien envie de me désintéresser du sujet en argumentant comme suit : "Quand l'opinion publique ballote sans pouvoir trancher formellement entre un prix Nobel de Médecine (Montagnier) et un Grand Prix de l'Inserm (Raoult), qu'attendez-vous de ceux qui ne sont rien en ce domaine ? Vous et moi, par exemple... Ça, ça m'intéresse plus que la Covid 19 !"

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 26 Oct 2020 13:58

Nous sommes dans un monde de fous !

https://youtu.be/o9VDarILtWc
:druid:

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 14 Nov 2020 17:06

Les ciseaux d'Anastasie(1)seraient entrés en action ?

Le message ci-dessus a disparu ! Pourquoi ? Les autorités ne bâillonnant que des vérités qui dérangent, que penser de ce hold up sur... 'Hold-up', précisément ? J'en profite donc pour remettre les pendules à l'heure en diffusant (voire 'rediffusant') la vidéo ci-dessous, ce qui n'authentifie pas pour autant le bien-fondé de la volatilité du message en question... :? Que chacun se renseigne où il le pourra !

https://www.facebook.com/emakrusi/video ... 4472359457

(1) L'expression 'ciseaux d'Anastasie'(ou 'Anastasie' tout simplement) est synonyme de censure dans la presse ou dans l'édition en général. Elle fut très largement employée au cours des deux dernières guerres mondiales.

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 14 Nov 2020 17:37

Complément d'information en toute objectivité mais sans garantie !

https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... tor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20201114-[lestitres-coldroite/titre1]

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 16 Nov 2020 13:51

...et ça continue !
Communiqué de Franceinfo : Coronavirus : "Hold-up", le documentaire qui fait polémique, en date de ce jour.

https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... r=EPR-502-[newslettervideo]-20201115-[video2]

"Hold Up serait un faux... qui fait beaucoup parler de lui !

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 07 Fév 2021 14:49

Déclin civilisationnel: et si l’épidémie nous arrangeait ? Le virus est innocent
article tronqué de Driss Ghali - 1 février 2021, paru sur Causeur.

La décadence a aussi du bon… Et après la pluie, le beau temps!

Le virus du corona n’est pas responsable de notre grand enfermement, ce sont nos élus qui ont décidé de nous assigner à résidence. Il n’est pas responsable non plus de la ruine économique, ce sont nos hommes et femmes politiques qui ont choisi de nous mettre en faillite. Il n’est pas responsable de la saturation des hôpitaux, nos leaders ont refusé d’organiser la montée en puissance du système de soin. L’histoire retiendra que notre civilisation est en mesure de construire des stades de foot climatisés en plein désert (Coupe du Monde 2022) mais pas de planifier la reconversion d’un hangar en un hôpital de campagne.

Soyons sincères avec nous-mêmes, le virus n’est qu’un prétexte pour prolonger la décadence de notre civilisation. Après la phase festive et ludique, nous sommes entrés dans la phase triste et punitive de notre déchéance. Nous sommes passés de l’orgie à l’incendie (de Rome). La jouissance sans entraves s’est métamorphosée en punition collective. Hier, il était interdit d’interdire. Aujourd’hui, il est interdit de respirer librement. Hier, on refusait d’emprisonner les fichés S. Aujourd’hui, on met en garde à vue les restaurateurs qui veulent travailler. Le spectacle est le même, c’est la chute de l’Occident. Après l’Acte I, flamboyant, nous sommes en plein Acte II, terne et déprimant, un chef d’œuvre de désespoir. Le virus a, tel un coup de sifflet providentiel, invité le chef d’orchestre étourdi à changer de partition. Depuis, les notes stridentes de la tragédie ont couvert les mélodies légères de la comédie.

Il s’agit bien d’un jeu. Tout ceci est n’est qu’une mise en scène, une histoire que nous nous racontons à nous-mêmes. Car le corona n’a rien d’un fléau divin, la peste et la variole l’ont été jadis. Il n’est pas un tremblement de terre de force 7 ou 8 qui aurait soulevé la croute terrestre en Californie, ni un tsunami qui aurait balayé les rivages européens. C’est nous qui écrivons le scénario et chantons en chœur que la fin du monde est arrivée. Notre malheur est interne.

Nous sommes malades

Les symptômes étaient évidents bien avant le déclenchement de l’épidémie. Ils sautaient aux yeux.

Il y a longtemps que le monde universitaire a renoncé à la pensée libre et au débat contradictoire. Nos campus, de Paris à Boston, sont des écoles de la conformité et de la peur. Oui, la peur de déplaire et d’être exclu parce que l’on « pense mal ». Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que nos élites intellectuelles aient perdu la tête au moment du déclenchement de l’épidémie. Elles ont réagi en criminalisant les opinions minoritaires et en bannissant tous ceux qui osent remettre en cause le consensus.

-----------------------------------------------------------------------
En mars 2020, Emmanuel Macron a déclaré que nous sommes en guerre. Sur le coup, je n’avais pas compris son propos. Un an plus tard, j’ai enfin compris : la France est en guerre contre elle-même
--------------------------------------------------------------------------

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Coronavirus, la pandémie nécessaire ?

Messagepar coriolan » 01 Avr 2021 16:05

La prédiction troublante de Didier Raoult, il y a 18 ans
Par Anthony Detrier le 1 mars 2021 à 15:51
Modifié le 1 mars 2021 à 17:05 - Publication Gentside -


En 2003, Didier Raoult alertait le ministère de la Santé des "risques d'apparition de mutants de virus respiratoires, en particulier de la grippe". Un phénomène que l'infectiologue considérait alors comme "le plus redoutable" parmi les maladies émergentes.

Didier Raoult est-il un génie incompris ou un gourou de la médecine ? Devenu une star planétaire, le professeur Didier Raoult incarne à lui seul tous les clivages français. L'opposition contre le gouvernement, la province contre Paris, le peuple contre les élites. Et cette information ne risque pas d'apaiser ces clivages.

D'après les informations du Parisien, dans un document de 372 pages remis en 2003 au ministre de la Santé de l'époque, Jean-François Mattei, l'infectiologue marseillais alertait sur les "risques d'apparition de mutants de virus respiratoires, en particulier de la grippe". Un phénomène qu'il considérait alors comme "le plus redoutable" parmi les maladies émergentes.

Une prédiction qui date de 2003
Didier Raoult avait-il tout prévu, 17 ans avant tout le monde ? Dans ce document qui date de 2003, le médecin marseillais a rédigé tout un chapitre sur les "nouvelles maladies contagieuses" dans lequel il décrit avec une précision troublante la crise que traverse actuellement le monde avec le coronavirus. Il y explique notamment que "le risque épidémique par les maladies transmises par voie respiratoire est extrêmement important, du fait de la densification de la population humaine".

Dans ce rapport, Didier Raoult tire la sonnette d'alarme
. Il affirme que cette densité de population dans les mégalopoles combinée au nombre exponentiel de voyages en avion constituent un risque énorme, et que dans ces conditions : "la mutualisation d'un virus transmissible par voie respiratoire serait extrêmement rapide".

"Ce type d'événement, la mutation brutale puis l'introduction d'un virus d'origine animale dans le monde humain, sont des événements rares, chaotiques mais qui peuvent avoir des conséquences extrêmement rapides et extrêmement dangereuses."

Impréparation des pays riches et développés
Didier Raoult mettait également en garde les pays riches et développés en les exhortant de ne pas se croire à l'abri, et en pointant du doigt leur manque de préparation.

"Notre préparation face à ces événements chaotiques est faible. La différence de développement qui est en train de se creuser entre les pays les plus riches et les pays les plus pauvres laisse espérer pour les plus riches que les maladies des plus pauvres resteront cantonnées dans le tiers-monde. S'agissant des maladies contagieuses, ceci n'est pas vraisemblable. L'espèce humaine est unique, les micro-organismes se déplacent et toute émergence d'un nouveau pathogène dans n'importe quel pays du monde lui permettra une rapide extension sans qu'aucun contrôle ne soit réalisable aux frontières".

"Il faut faire des campagnes d'information auprès du public, mais aussi auprès du personnel soignant, sur les notions de base d'hygiène afin de relancer le nettoyage des mains dans les hôpitaux, le port de masques, l'isolement des patients contagieux", lançait-il. Autant de gestes barrière qui, aujourd'hui, nous apparaissent vitaux pour se protéger du Covid-19.

Un rapport tombé dans l'oubli
Compte tenu de tous ces éléments, il est difficile de ne pas voir dans ce rapport l'exacte prédiction de la crise sanitaire qui frappe actuellement le monde avec le Covid-19. Tant sur le plan biologique que sur l'impréparation des pays touchés, à l'image de la France. Pourtant, à l'époque, ce rapport n'a donné lieu a aucune décision majeure de la part du gouvernement et est plutôt tombé dans l'oubli.

"C'est tombé en plein cœur de la canicule de 2003, ce qui a bloqué certaines décisions sanitaires. Il est clair que le rapport de Didier Raoult est passé au second plan", expliquera Jean-François Mattei.
(sur Causeur.fr du 1-4-21)

Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 6259
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers Questions d'actualité

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité