LES TEMOINS DE JEHOVAH

Propositions de débats

LES TEMOINS DE JEHOVAH

Messagepar coriolan » 30 Juin 2008 13:39

Chapitre II, extrait de JAO (inédit)

-------------------------------------------

J'en étais là dans mes méditations quand, tels des envoyés du ciel, ils sont arrivés! Le destin m'a souvent joué de ces tours, à vrai dire surprenants, mais qui ont fini par ne plus m'étonner. On a tendance à prendre l'habitude du merveilleux, et c'est bien dommage.

A point nommé donc, "ils" venaient me parler du Dieu avec lequel j'avais tant besoin de prendre un contact d'une autre nature que celle qui faisait l'objet de mes cogitations. J'étais prêt à tout entendre, mais pas décidé à m'en laisser conter ni à avaler n'importe quoi! C'était surtout entendre autre chose...

"Ils" ne m'étaient pas totalement inconnus, j'avais entendu parler d'eux depuis bien longtemps mais, on me les avait présentés sous un tel jour, qu'il ne me serait jamais venu à l'idée d'entreprendre une démarche quelconque pour nouer des relations d'amitié: "Ce sont des fanatiques, avais-je entendu dire, des malades! Des individus dangereux et sans conscience puisqu'ils refusent l'assistance médicale, non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour les membres de leur famille: femme et enfants! C'est exactement la même chose que la secte Moon! etc.

Vous avez sans doute reconnu, sous cet impressionnant panégyrique, les fameux Témoins de Jéhovah dont on a dit pis que pendre!

Je parle d'eux au pluriel car, lorsqu'ils vous rendent visite, ils ne viennent jamais seuls. Ils vont toujours par paire: deux hommes, deux femmes ou s'ils sont de sexes opposés, un mari et sa femme, un frère et sa soeur, une mère et son fils. Ils sont très polis, correctement habillés, sans la moindre ombre douteuse sous les ongles; leur haleine ne sent jamais la bière, l'alcool ou le tabac; bref, quand vous les rencontrez vous vous trouvez face à deux individus avec lesquels, d'emblée, si vous n'avez rien d'autre à faire, vous sentez que vous allez avoir plaisir à parler. D'autant que leur façon de se présenter vous met toujours à l'aise:

- Bonjour monsieur (ou madame, bien entendu). Je m'appelle Untel. Je suis un de vos voisins puisque j'habite tel numéro de telle rue. Peut-être avez-vous regardé la télévision hier soir, je voulais vous parler de cet horrible crime qui...etc.

Quand ce n'est pas un crime, c'est l'insécurité, le chômage, l'angoisse du lendemain, et surtout le spectre nucléaire! Mieux qu'aux Galeries La Fayette, il se passe toujours quelque chose à la télévision, et les Témoins de Jéhovah n'ont que l'embarras du choix!

Vous mordez à l'hameçon? Ils ferrent; vous êtes pris.

Quelle que soit votre réponse à leur message d'introduction: "Ca ne m'intéresse pas", "j'ai ma propre religion", "je suis occupé","je n'ai pas d'argent" ou que sais-je encore, vos visiteurs ont une réponse adaptée! Ils possèdent un petit livre qu'ils connaissent sur le bout des doigts, un petit livre qui a envisagé toutes les hypothèses, y compris: "je suis bouddhiste, hindouiste, juif ou musulman..." Et, ainsi que nous l'avons vu au chapitre 3, comme tout ce petit monde -chrétiens inclus- représente 81 % de la population mondiale, soit plus de 8 personnes sur 10, il y a de fortes chances pour que vous soyez dans le coup!

...Ce jour-là j'avais du temps de libre, et puis la perspective de découvrir ce que valaient vraiment ces gens avait fini par me décider.

Je les fis entrer.

- Croyez vous en Dieu? me demanda l'un d'eux avant qu'ils ne fussent assis.
- Ce n'est pas si simple... commençai-je d'une voix hésitante.
- Bien sûr, mais vous êtes catholique, certainement?
- Je suis issu d'un milieu catholique, si c'est ce que vous voulez savoir.
- Cela veut-il dire que vous n'êtes plus catholique?
- Je le crains, en effet!
- Oh! mais ne vous excusez pas, bien au contraire! La religion catholique est une fausse religion. Le livre biblique que vous appelez l'Apocalypse la qualifie de 'bête immonde'! C'est la Grande Prostituée!
- Oh! là...

Je commence à m'agiter dans mon fauteuil. Je vais répondre je ne sais pas quoi, mais je vais répondre. Et c'est à cet instant que le second visiteur m'interpelle, changeant complètement de sujet:

- Vous avez lu la Bible?
- Ah! oui!
- Vous n'êtes donc pas sans savoir que la fin du présent système de choses est proche.
- Vous savez, la fin du monde a déjà été annoncée tant de...
- Peut-être, mais nous, Témoins de Jéhovah, nous sommes formels: tous les signes sont présents. Ces signes on les trouve dans la Bible en Matthieu, chapitre 24; en Marc, chapitre 13; en Luc, chapitre 21. A la question posée par les apôtres, à Jésus: "Dis nous (...) quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde." Jésus a répondu: "Nation se dressera contre nation et royaume contre royaume" Voyez ce qui se passe dans le monde! Surtout depuis 1914! "Il y aura des disettes" Voyez ce qu'on appelle le quart-monde! "Il y aura de grands tremblements de terre". Depuis 1914 les tremblements de terre ont fait 10 fois plus de victimes qu'au cours des siècles précédents! "Dans un lieu après l'autre, des pestes" Voyez le cancer, le sida! "Le mépris de la loi ira en augmentant" Voyez la liste des meurtres, vols, viols, actes de terrorisme, corruptions, etc.! "Les hommes défailliront de peur à cause de l'attente des choses venant de la terre" Notre époque est le siècle de la peur! Pour la première fois dans l'histoire, les risques de pollution et de catastrophes nucléaires menacent de saccager la terre!
Tous ces signes ne sont-ils pas présents, ainsi que l'a annoncé le Christ?

Cette avalanche me secoue comme un 'signe' supplémentaire! Tout cela a été débité d'une voix sépulcrale ponctuée par un index menançant, tantôt agité sous mon nez qui s'allonge tout penaud, tantôt martelant sèchement les phrases du livre de référence, pour bien montrer que mon locuteur ne dit pas n'importe quoi, que c'est écrit.

- Vous le voyez, c'est écrit. C'est écrit! Et toute écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner.

Je me hasarde:

- Evidemment! Mais tout de même, ces guerres, ces famines, ces tremble-ments de terre, ces délits, tout cela, hélas! a existé de tout temps. Ce n'est pas spécifique à notre époque, et...

- Premièrement, me coupe brutalement l'oiseau de mauvais augure, les effets de ces signes se font sentir dans le monde entier. Ce ne sont pas des cas isolés! Et cela est particulier à notre époque. Deuxièmement, depuis 1914 les choses se sont aggravées progressivement, et enfin, troisième-ment, tous ces événements sont observables par une même génération. Or Jésus a dit: "Cette génération ne passera pas que toutes ces choses n'arrivent.(" Luc: 21:32) Sur cette génération qui vivait en 1914 plusieurs millions d'individus sont encore vivants, mais cela ne saurait durer. C'est ainsi que nous pouvons affirmer que la fin est proche. Attention!

Il semblerait que je n'aie pas le temps d'en placer une. Je reprends mon souffle:

- Mais enfin, pourquoi cette date de 1914 revient-elle comme un leitmotiv depuis moins de cinq minutes? Ce n'est tout de même pas parce que 1914 fut la première guerre mondiale qu'il faut en déduire que...

- Connaissez-vous le prophète Daniel?

Cette fois c'est le premier apôtre qui a pris la parole, m'interrompant sans vergogne à l'instar de son condisciple. Je commence à comprendre leur tactique: il ne faut pas me laisser le temps de réagir! Pendant que l'un des deux débite son texte, documentation à l'appui, le complice se prépare, cherche dans un autre livre, feuillette sa Bible et, lorsque je vais répondre au premier, c'est le coup de matraque du second qui m'atteint. Je n'ai pratiquement pas le temps de respirer. Et c'est tellement épuisant que le fait d'évoquer ce premier entretien m'essouffle. Je ne parviens même plus à en rédiger le souvenir sous forme de dialogue. Si vous le permettez, je vais passer à la vitesse en dessous. Merci.

Le prophète Daniel! Vous vous en souvenez? Je vous en ai parlé lorsque nous avons passé en revue les livres prophétiques de la Bible (voir pages 48 à 50). Daniel, si j'en crois Larousse, était un jeune judéen déporté à Babylone en 587 avant Jules-César. Par sa sagesse et sa science des songes, il accéda à un rang élevé à la cour du roi. Le livre qui narre ses exploits aurait été composé vers l'an 165 avant notre ère, (selon la Bible de Jérusalem qui précise: 'malgré son style prophétique, [ce récit] relate des événements déjà accomplis'!) c'est dire qu'il n'est pas autobiographique.

Au plan historique, que nous apprend la Bible? Que Daniel aurait vécu sous le règne de Nabuchodonosor (Dn 1:1), de Balthasar, son fils (Dn5:11), de Darius le Mède, son successeur (Dn6:11), puis de Cyrus le Perse (Dn6:29). Or, l'histoire, la vraie, ne connaît pas cette chronologie. Je vous renvoie à la note n°(8), en fin de l'ouvrage. Je n'y reviendrai pas.

Les Témoins de Jéhovah (si vous le permettez, j'écrirai TJ. Merci), les TJ donc assurent que ce livre de Daniel fut écrit pas Daniel lui-même, et fixe la date de fin de rédaction de son livre en 536 avant JC. C'est précis! Je le veux bien, mais je vois mal comment, vivant à la cour du roi, l'auteur aurait pu se tromper dans la succession de ses maître sur le trône. S'il n'était pas fichu de voir le présent, par quel miracle aurait-il vu l'avenir! Cependant, selon les TJ, deux de ses prophéties sont remarquables, et, à ce titre,Daniel est la clef de voûte de leur doctrine.En conséquence, voyons un peu ce que ce presbyte extralucide avait bien pu prophétiser d'important.

La première prophétie concernerait l'annonce de la naissance du Christ. C'est la prophétie dite des soixante-dix semaines. Que dit-elle?

"Depuis l'instant que sortit cette parole:
'Qu'on revienne et qu'on rebâtisse Jérusalem'
jusqu'à un Prince Messie, sept semaines
et soixante deux semaines,
restaurés, rebâtis places et remparts,
mais dans l'angoisse des temps.
(Dn 9:25)

Pour comprendre, il faut d'abord savoir que 'semaine' veut dire '7 ans'. Ce sont des semaines d'années. Ce qui nous fait 7 + 62 = 69 (et non 70!) se-maines, c'est à dire 483 ans.

Interprétation TJesque de cette prophétie à la Nostradamus: 483 ans après qu'on aura dit: 'Qu'on revienne et qu'on rebâtisse Jérusalem', le Messie sera parmi nous. Quand ces paroles furent-elles prononcées? Au mois de Nisan de la vingtième année du roi Artaxerxès Ier (Neh.2:1,17), c'est-à-dire, selon les TJ, en 455 avant J.C. Il s'ensuit que si l'on ajoute 483 à l'an -455, on arrive à l'an 29 de notre ère, date à laquelle Jésus se présenta à Jean-Baptiste pour être baptisé, et qu'il fut oint de l'Esprit Saint devenant ainsi le Messie ou le Christ (32).

Tout cela serait fort bien si les historiens, les vrais, n'étaient pas quasi-unanimes pour situer en Mars-Avril 445 (et non 455) avant J.C. le vingtième anniversaire du roi Artaxerxès. Par voie de conséquence l'an 29 devient l'an 39, ce qui ne cadre plus avec l'évangile de Luc (3:1) qui place le baptème entre le 19-8-28 et le 18-8-29, la quizième année du règne de Tibère! En outre, Ponce Pilate (vous vous souvenez: la cuvette!) n'a été procurateur de Judée que de l'an 26 à l'an 36 de notre ère. C'est ainsi qu'en dépit des scribes et des témoignages de l'époque, les TJ maintiennent leur date pour être dans les temps, et justifier la 'voyance' de Daniel!

La deuxième prophétie nous annoncerait la date du retour du Christ pour l'établissement de son royaume sur terre. Voyons cela dans le détail.

Au chapitre 4 du livre de Daniel, on apprend que le roi Nabuchose aurait eu un songe prémonitoire interprété par Daniel de la façon suivante: Roi, toi qui te glorifies de tes oeuvres et te fies à ta propre puissance, Jehovah va t'humilier

"Tu seras chassé d'entre les hommes
et avec les bêtes des champs sera ta demeure,
tu te nourriras d'herbe, comme les boeufs,
tu seras baigné de la rosée du ciel,
sept temps passeront sur toi,
jusqu'à ce que tu aies appris
que le Très-Haut a domaine sur le royaume des
hommes
et qu'il le donne à qui lui plait.
" (Dn 4:22)

et, découvre-t-on par la suite, tout cela advint au roi et demeura jusqu'au temps fixé (la fin des sept temps), c'est à dire quand Nabuchose se fut repenti de sa témérité. Il s'exprima alors en ces termes:

"A présent, moi, Nabuchodonosor,
je loue, exalte et glorifie le Roi du Ciel,
dont toutes les oeuvres sont vérité,
toutes les voies justice,
et qui sait abaisser ceux qui marchent dans l'orgueil."
(Dn 4:34)

Sans l'intervention des TJ cette affaire serait bien banale. Avec eux, il en va autrement. Rien n'est simple:
La déchéance de Nabu, en 607 avant notre ère, symbolise la fin de la souveraineté de Dieu, en ce sens que Dieu cessa d'être représentée par un gouvernement terrestre puisque Jérusalem tomba entre les mains de ses ennemis la même année, le 9 tammuz (juin-juillet) 607 avant J.C.

Il s'écoula 7 temps. Un temps, nous l'avons vu page 50, vaut 1 an. Depuis Noé (Gen. 7:11,24; 8:3,4) nous savons que l'année était déjà divisée en 12 mois de 30 jours chacun. En conséquence, 1 temps égale 360 jours, et 7 temps 2520 jours. Si l'on applique la loi biblique 'un jour pour une année' 2520 jours font, en langage prophétique, 2520 ans. Tout le monde suit? Bien!

La souveraineté de Dieu fut donc rétabli 2520 ans après l'an 607 avant J.C., c'est-à-dire en...1914! C.Q.F.D.! 1914! Beau début de souveraineté! Mais les TJ ne se démontent pas pour autant, ils nous rétorquent: "On se souvient des évènements qui ont marqué 1914, et notamment de la Première Guerre mondiale qui a inauguré une période de tribulation qui s'est étendue jusqu'à nos jours. Cela signifie que Jésus-Christ a commencé à régner comme Roi du gouvernement céleste de Dieu en 1914. Le Royaume ayant été investi du pouvoir, il convient de prier pour qu'il 'vienne' et débarrasse la terre du mauvais système satanique."

Ainsi, toujours selon la même source d'information, la fin du monde est-elle proche puisque la génération qui a connu 1914 ne passera pas avant qu'on ait vu "le Fils de l'homme venant dans une nuée avec puissance et grande gloire." (Luc 21:27). Nous sommes en 1993, le nouveau-né de 1914 a donc 79 ans... Il y a urgence!

Il y aurait effectivement urgence si, une fois encore, les historiens ne venaient pas brouiller les cartes du futur en redressant certaine date du passé. Selon eux, et sans conteste, Jérusalem aurait succombé en juillet 587 et non 607 avant J.C., ce qui porte à 1934 la date fatidique mais bien confortable de 1914! Dommage. Echanger une si jolie petite guerre contre quelques faits mineurs de 1934:
1/3 Couronnement du dernier Empereur, Pu Yi,
2/6 Inauguration du zoo de Vincennes,
19/8 90% des Allemands renouvellent leur confiance à Hitler,
6/11 Mao Zedong entame la 'Longue Marche',
27/12 La Perse devient l'Iran.

encore que, en cherchant bien, mis à part de zoo de Vincennes,il n'est pas exclus que nos amis les TJ ne finissent par nous trouver une bonne petite justification divine. Même pour Hitler! Non? Ce ne serait pas la première fois qu'ils redresseraient le tir. Vous me direz, il n'y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis (c'est ce que je dis toujours!). Bref, plus de prophéties, quid de la doctrine?

...et ils sont repartis comme ils étaient venus!

Ainsi, la formidable puissance d'un Dieu n'allait pas jusqu'à pouvoir conforter la croyance instinctive de sa créature, par quelque révélation à l'échelle humaine? Echec à Dieu? Ou bien alors, l'homme condamné à rester seul avec ses doutes était-il devenu, deux mille ans plus tard, indigne de la confiance de son Dieu qui, jadis, lui avait sacrifié son propre fils? Echec à l'homme?

HISTOIRE DES TEMOINS DE JEHOVAH

En 1870, en Pennsylvanie (U.S.A.), un certain Charles-Taze Russel, membre de l'Eglise Adventiste (33), fait une exégèse biblique chiffrée aux termes de laquelle il se persuade que la fin de ce monde mauvais, du système actuel de choses, est pour 1874. En 1872 il fonde la société "Tour de Garde" également appelée "Société des témoins de Jéhovah" afin d'in-former le monde entier de l'imminence de l'évènement.

Le scènario est celui qui est révélé au chapitre 19 de l'Apocalypse:
- 1874 Les rois de la Terre et leurs armées sont exterminés (C'est Harmagedôn ou Harmaguedon -Apoc. 16:16-, c'est-à-dire 'montagne de Meggido'. Cette ville au pied
de la chaîne du Carmen -Etat d'Israël- est le symbole du désastre pour les armées qui s'y rassemblent.).
- 1874 à 2874 Règne du Christ. Pendant ces mille ans (le millé- nium) Satan sera enchaîné.
- 2874 Satan est jeté dans l'étang de feu pour l'éternité.
- 2874 (suite) Résurrection générale. Jugement des hommes selon
leurs oeuvres. La Mort est jetée dans l'étang de feu
pour l'éternité, ainsi que celui qui ne se trouve pas
dans le Livre de Vie.
- 2874 (suite...sans fin!) Vie éternelle.
Voilà un beau programme. Hélas! 1874 étant passé sans encombre (on le saurait), Charles Russel dut refaire ses calculs! C'est alors qu'il annonce: 'C'est pour 1914!' Dans son livre 'Studies in the scriptures' il prophétise pour cette date la fin des temps païens qui doivent être suivis par le Royaume millénaire de Dieu.

Il lui faudra revoir à la hausse, et cette fois il fixera la fin des temps à 1918.

Le 31 Octobre 1916, ce fut la fin du monde pour lui tout seul puisqu'il mourut.

Son successeur, J.F. Rutherford, calcule le retour d'Abraham, Isaac et Jacob pour l'année 1925. Pourquoi? Comment? On n'en sait rien. Ce que l'on sait c'est que les bons patriarches, s'ils sont venus, ont été par-ticulièrement discrets!

Knorr, succède à Rutherford. Le monde entier retient son souffle: "Knorr, qu'est-ce que tu nous mijotes encore?" Eh bien, il fixe la fin du monde mauvais à l'année 1975. (Pour faire des adhérents, il faut toujours annoncer une date imminente.) Voyons le détail:
Chronologie des Témoins de Jéhovah:

Création d'Adam 0000
au déluge (voir page 17) + 1656 = 1656
à la conclusion de l'alliance abrahamique + 427 = 2083
à l'exode hors d'Egypte + 430 = 2513
à la construction du temple + 479 = 2992
à la destruction de Jérusalem + 427 = 3419
à la reconstruction de Jérusalem + 152 = 3571
au baptême de Jésus (an 29) + 483 = 4054
à la fin du monde (1975 - 29) = + 1946 = 6000
====

On ne laisse pas passer une date pareille! Et dans la foulée, on suppute que chaque jour de la création a duré 7000 ans (encore un joli 7, on aime!)
ce qui fait 6 jours de création (7000 x 6) = 42 000 ans
7ème jour (repos de Dieu jusqu'en
1974) = 6 000 ans
millénium à la suite 1 000 ans = 7 000 ans

au total 7 jours de 7000 ans chacun = 49 000 ans
=====
= 1000 fois 7 puissance 2 !!
Dieu aime tellement les chiffres ronds qu'on ne comprend pas que la rotation de la terre, son oeuvre, soit d'environ 23 h. 56 m. 4 s.

Quoi qu'il en soit, aujourd'hui, en 1993 de notre ère, ou 48 019 de l'ère jéhovienne, force est de constater que si les TJ de l'époque avaient engagé des paris sur la fin du monde en 1975, Knorr leur aurait fait boire le bouillon!

Croyez-moi ou non, ça n'a pas servi de leçon. Frantz, successeur de Knorr à la tête des TJ, invite toujours ses ouailles à annoncer la proche fin du monde avec la même assurance que les pionniers de 1872! Pour l'instant il n'y a pas encore de date fixée, mais cela ne saurait tarder. En 1988, un TJ de Chalais (Charente) m'a annocé qu'il était certain que cette fin du monde 'serait pour dans deux ans'. Je suis ravi, à double titre, de lui apporter un démenti incontestable aujourd'hui! (34)

Voilà succintement résumée la technique d'approche de ces missionnaires des temps modernes: racolage par la peur de la fin du monde, et fin du monde articulée sur un texte biblique grossièrement manipulé. Et ça marche parce que, que l'on croit en Dieu ou non, le phénomène Dieu est bien là. Je l'avais constaté à l'époque des 'choses essentielles', mais sans avoir jamais eu l'occasion d'en mesurer les effets. C'est fait désormais. Ayant relevé les statistiques des TJ de 1984 à 1990, voici, chiffrée, la progression de la phobie humaine, en 1984, puis en 1990 :

France

Nombre de Témoins de Jéhovah : 082458, 114308
Présents au Mémorial : 166109, 221568


Dans le monde

Nombre de Témoins de Jéhovah : 2842531, 3846311
Présents au Mémorial : 7416974, 9950058

Hormis le fait que les TJ recrutent leurs adhérents en agitant le spectre de la fin prochaine de l'humanité, que peut-on leur reprocher? Pas grand-chose, sinon qu'ils sont rarement logiques avec eux-mêmes. Quand cela les arrange, c'est-à-dire quand cela va dans le sens de leurs théories, ils prennent le texte biblique au pied de la lettre. Dans le cas contraire, ils l'in-terprètent...quand ils ne le déforme pas complétement!

Exemples :

La primauté de Pierre. Les Bibles chrétiennes sont généralement en harmonie lorsqu'elles rapportent Matthieu 16:16,18. Voici, en abrégé, ce que dit la Bible:

Le Christ (aux apôtres): Pour vous, qui suis-je?
Simon-Pierre: Tu es le Christ.
Le Christ: (...) cette révélation t'est venue de mon Père qui est dans les cieux. Eh bien! moi je te le dis: 'Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise.' ".

Les TJ qui refusent la primauté de Pierre ont traduit:
Le Christ: (...) Tu es Pierre et sur cette masse rocheuse je bâtirai ma congrégation.

Au jeu de mots près, c'est la même chose me direz-vous. Eh bien, non! Sous prétexte que Paul, dans sa première Epitre aux Corinthiens (1Cor 10:4), compare le Christ à un 'rocher spirituel', les TJ partent du principe que la masse rocheuse sur laquelle le Christ annonce la construction de son Eglise, c'est lui-même et non Pierre. Dès lors, plus de succession apostolique, plus de pape, plus de tradition chrétienne. Tout se trouve figé avec Paul.

C'est un point de vue mais, pour en revenir au mot à mot de la traduction des TJ, on peut se demander pourquoi la phrase du Christ commence par: 'Tu es Pierre'? Ca ne veut plus rien dire! Mais allez le leur faire comprendre! Croyez-moi, je m'y suis essayé.

Je conclurai en citant une remarque de Louis Pirot, professeur d'exégèse à l'université catholique de Lille: "Chercher un autre sens à ces mots (...) serait prétendre qu'on peut parler pour ne rien dire ou pour voiler sa pensée". Par ailleurs, "Nul ne conteste que le premier fondement de l'Eglise ne soit le Christ. Mais nous disons que le fondement extérieur et visible est Pierre."

Le sang. Les TJ refusent l'exsanguino-transfusion, ainsi que l' exsanguination. Quelques phrases bibliques au sujet du sang:

Après le déluge, Dieu dit à Noé: "Vous ne mangerez pas la chair avec son âme, c'est-à-dire le sang." (Gen. 9:4)

Dieu renouvela cette recommandation quand Israël s'établit en Palestine, après l'Exode: "Vous pourrez manger toute viande cependant vous ne mangerez pas le sang, mais tu (toi, Moïse) le répandras à terre comme de l'eau." (Deut. 12:16)

Les premiers chrétiens suivirent également cette prescription: 'Il faut s'abstenir de ce qui a été souillé par les idoles, des unions illégitimes, des chairs étouffées et du sang." (Act.15:20)

L'abstention de la consommation de sang peut se concevoir en relation avec le premier interdit (Gen. 9:4) ci-dessus, puisque le sang concrétise la Vie qui appartient à Dieu seul. Mais il s'agit surtout d'un symbole et, dans son enseignement, le Christ (qui a fait boire le sien) ne l'a pas réitéré. D'autre part, cette interdiction concernait la consommation par voie buccale, c'est-à-dire pour se nourrir. Elle ne concernait pas la transfusion sanguine, pratique qui était certainement très loin de l'imagination des rédacteurs bibliques! Et puis, quand bien même. Si, inspiré par une prescience de nature divine, nos ancêtres avaient pu concevoir l'exsanguination, au nom de quelle morale religieuse auraient-ils pu interdire qu'on donnât de son sang pour sauver une vie? Au nom de quel principe supérieur auraient-ils pu s'opposer à ce que l'on poussât l'amour du prochain jusqu'à partager son âme afin d'en fortifier une autre? Les chrétiens, eux surtout, n'ont-ils pas un illustre parangon en la matière? Il faudrait peut-être qu'un jour les TJ lisent la Bible au-delà des mots et des temps au cours desquels ces mots furent prononcés!

Mais s'attachent-ils toujours ainsi au pied de la lettre? Voyons:

L'âge de la terre. Ainsi qu'on le sait, Dieu aménagea sa création en "6 jours". La Bible est formelle sur ce point. Elle précise même pour ceux qui en douteraient: "Il y eut un soir et il y eut un matin."Autrement dit:
-1ère oeuvre de création, soir, nuit et matin: premier jour,
-2ème oeuvre de création, soir, nuit et matin: deuxième jour, etc.
-6ème oeuvre de création (animaux terrestres et homme), soir, nuit et matin: sixième jour,
7ème jour: Dieu se repose, l'homme faute, c'est la chute. Puis, jusqu'en 1974, 6000 ans s'écoulent avant le dernier
millénaire et...la dernière nuit!
Avant que Darwin ne défraye la chronique le 24 novembre 1859 avec la parution de son livre 'De l'origine des espèces au moyen de la sélection naturelle', tous les exégètes, en harmonie avec l'illustre naturaliste Georges Cuvier (fixiste intransigeant), étaient formels: le monde avait été créé en 6 jours de 24 heures (voir note n° 2). Il y a un peu plus d'un siècle, on en croyait Dieu capable. Ce n'est plus le cas!

Effectivement, ne pouvant plus soutenir une pareille 'vérité' après les constats obtenus par le carbone 14, nos Témoins ont fait fi de la révélation mosaïque et revu les chiffres divins à la hausse, en avançant des 'jours-périodes' de 7000 ans. C'est ainsi que 1 jour vaut tantôt 7000 ans, tantôt 1000 ans, tantôt 1 an, et tantôt 1 jour, tout de même! Tout est fonction de ce qu'ils veulent prouver. Cependant, pour l'instant et nonobstant les méthodes scientifiques qui prétendent des dates plus anciennes, les TJ maintiennent l'ancienneté de l'homme sur la terre à 6000 ans. Dans leur livre (très bien tourné d'ailleurs) 'L'homme est-il le produit de l'évolution ou de la création', on peut lire ceci:

" Il est vrai que certains objets examinés indiqueraient que l'homme existe depuis un peu plus (sic) de 6000 ans, mais ces datations infirment-elles la chronologie biblique? (...) on oublie souvent qu'il y a environ 4300 ans, l'atmosphère de la terre était beaucoup mieux protégée contre les rayons cosmiques. D'après la Bible, jusqu'alors une immense voûte d'eau était suspendue au-dessus de notre planète, et sa chute provoqua le déluge universel à l'époque de Noé, qui rédigea le récit de ce cataclysme. Cette voûte d'eau qui protégeait sensiblement notre atmosphère des radiations cosmiques, réduisait la formation de radiocarbone. Voilà pourquoi des objets datant d'avant la déluge paraissent plus anciens qu'ils ne le sont en réalité, puisqu'ils ont absorbé moins de C14 que ceux qui sont postérieurs à cet évènement. (...) Dès lors, il est évident que toute date obtenue par la méthode du radiocarbone et qui indique que l'histoire de l'homme dépasse 6000 ans, est très douteuse et ne constitue pas une raison valable de dis-créditer la chronologie biblique."

C'est bien envoyé! Si, comme moi, vos connaissances scientifiques sont assez limitées, ça peut vous laisser perplexe... Je vous conseille donc de vous rendre d'urgence auprès de votre savant traitant. Mais, trève de plai-santerie, finalement je crois que les TJ auraient mieux fait de s'en tenir à la notion de 'jour' qui, tout compte fait, n'est pas si ridicule que cela quand on a postulé que c'est un Dieu qui a orchestré ce grand chambardement du chaos. A la limite, toutes les bonnes raisons contraires sont non seulement blasphématoires, mais pis, vexatoires pour un Dieu tout-puissant!
-o-

L'Evangile nous apprend que la découverte de Dieu passe plus aisément par l'innocence d'un enfant que par la science d'un adulte: Heureux les pauvres en esprit car le Royaume des Cieux leur appartient. Heureux ceux qui moinsent, ils plusseront ! Heureux donc les Témoins de Jéhovah!
Pour conclure cette affaire, je rendrai cependant un hommage sincère à ces apôtres d'un autre âge, en dépit de ce que je peux penser de leurs convictions. Ils sont, au quotidien, une approche de Dieu qui se fait bien seul au fond de ses temples, de ses églises, de ses mosquées, de ses synagogues. Ils sont une amorce de la connaissance, une lueur, une étincelle à saisir. En nous apportant leur conception de Dieu à domicile, ils nous laisse une matière à réflexion. C'est beaucoup!

En ces temps où le phénomène Dieu prévaut sur le modèle qui l'a généré, où toute morale s'écroule avec le principe qui l'a fait naître, où l'Eglise perd pied chaque jour un peu plus dans un monde qui s'enroule autour de son nombril, il est réconfortant de voir qu'il existe encore des hommes (missionnaires bénévoles) qui prennent le temps, sur leurs loisirs et à leurs frais, de se déplacer pour venir nous parler de leur Dieu. Alors, si les convictions qu'ils affichent ne nous semblent pas les meilleures, nous nous consolerons à la pensée que, grâce à eux, notre jeunesse va peut-être avoir autre chose à méditer que les exploits d'un Rambo !

Réponses souhaitées sur "Vox Populi" ! Merci.
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5894
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

LES SIX JOURS DE LA CREATION

Messagepar coriolan » 02 Mar 2011 18:13

J'avais déjà abordé ce sujet et pensais ne pas y revenir, c'était compter sans l'opiniâtreté des Témoins de Jéhovah - lecteurs discrets du forum !

Je dois dire que nous n'avons pas attendu l'arrivée des Témoins (1870) pour subodorer une 'bourde' dans l'énoncé de la création en 6 jours, d'autant que le père Darwin, 21 ans plus tôt, avait déjà donné un sérieux coup de pied dans la fourmilière ! Le mythe des « SIX JOURS » de la création devenait un château branlant qu’il fallait fuir sans tarder. Ce que voyant les Témoins ont adapté leur discours à ce qui devenait enfin inéluctable en décrétant que par ‘jour’ il fallait entendre « ERE » à durée indéterminée…

Tout d’abord, ça a été 1000 ans, sous prétexte que Pierre aurait dit que devant Dieu :’ Un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour.’ Mais 6000 ans de temps de création continuant à être ridicules ils s’en tiennent actuellement à la notion de ‘durée indéterminée’. Bon !

M’étonnant que le rédacteur biblique, Moïse, ait poussé la précision jusqu’à répéter 6 fois de suite : ‘Il y eut un soir et il y eut un matin.’, s’il ne s’agissait vraiment pas de ‘journée’, les Témoins m’objectent sous forme de preuve : « C’est pour marquer le début et la fin de chaque étape mais que, le septième jour n’étant pas suivi du rituel ‘il y eut un soir et il y eut un matin’, c’est bien la preuve que le septième jour n’est pas encore terminé et que nous le vivons toujours. C’est aussi la preuve qu’un jour dure des milliers d’années ! On appelle ce type de raisonnement une tautologie.

Pour moi, c’est beaucoup plus simple : le rédacteur biblique était persuadé (et qui le lui reprocherait ?) que Dieu avait la capacité de créer à partir de RIEN l’univers en SIX jours. On s’étonne même qu’il n'ait pas tenté le coup en un seul jour, en une seule heure, en une seule minute. Mais admettons avec les Témoins que c’était pour marquer certaines étapes : la création de la matière, de la vie végétale, de la vie animale et de l’homme. Bref, ça n’a aucune importance et les Témoins auraient dû s’en tenir à cette vision des choses au lieu de jouer aux savants pour finir par inventer le jour sans fin, le septième jour !

Mais puisqu’ils s’en tiennent au pied de la lettre qu’ils interprètent selon les besoins de leur cause, je vais m’y tenir aussi. Il y eut les SIX jours de la création et puis c’est tout. Le septième jour, puis le huitième et les autres jusqu’à celui qui me voit écrire aujourd’hui ( 2 mars 2011) ont eu un soir puis un matin mais ne sont pas précisés dans la Bible pour la bonne raison que, pas plus que le septième jour ils n’ont aucune valeur au plan de la CREATION.

Et puis, continuons à nous en tenir au pied de la lettre bilique - qui, je le rappelle, est la parole de Dieu ! - je prouve, moi, que dans l’esprit du rédacteur, par JOUR de CREATION il s’agit bien de jour de 24 heures et non à durée indéterminée.

En lisant la Genèse, chapitre 2, verset 4b à 7 inclus. Que lit-on ? :

« Au temps où Yahvé Dieu fit la terre et le ciel, il n’y avait aucun arbuste des champs sur la terre et aucune herbe des champs n’avait encore poussé, car Yahvé Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre et il n’y avait pas d’homme pour cultiver le sol. Toutefois, un flot montait de terre et arrosait toute la surface du sol. Alors Yahvé Dieu modela l’homme avec la glaise du sol, il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l’homme devint un être vivant. »

Ca veut dire quoi ? Ca veut dire que, le sixième jour, lorsqu’il fit l’homme avec la glaise du sol grâce au flot qui montait de la terre sur laquelle rien ne poussait encore parce que la végétation n’avait été créée que le troisième jour, Dieu nous donne ainsi la preuve que, si, entre la troisième jour et le sixième jour, rien n’avait poussé, c’est bien que les jours étaient les journées à durée que nous connaissons et non des millénaires ! CQFD !

Bien sûr que c’est con, mais ce n’est pas moi qui le dit, c’est la Bible …et les Témoins de Jéhovah en l’arrangeant à leur manière pour que ça fasse plus crédible… A chacun de juger !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5894
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Addenda

Messagepar coriolan » 03 Mar 2011 17:36

Sans oublier que c'est plus que blessant mais blasphématoire de refuser à un Dieu que l'on veut Tout-puissant la capacité de créer un univers en 144 heures et qu'il faille, pour justifier son existence, lui accorder des prolongations de quelques millénaires !

Avant les Témoins de Jéhovah, Dieu était Créateur ; avec eux il est devenu Evolutionniste !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5894
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers Tribune de Coriolan

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron