Waouh ! Un ministère de la Vérité ?

Propositions de débats

Waouh ! Un ministère de la Vérité ?

Messagepar coriolan » 07 Avr 2018 13:13

Dernière nouvelle en provenance de "Riposte laïque", sous la plume acérée de Sophie Durand, ce merveilleux 7 avril 2018 :

Pincez-vous, vous ne rêvez pas : le projet de loi contre les fausses nouvelles est en préparation. Le petit Cron va nous fabriquer un Ministère de la Vérité. Toutes les inquiétudes sont permises. Elles sont énumérées par Régis de Castelnau, avocat, dans cette vidéo :

https://www.ndf.fr/politique/06-04-2018 ... par-letat/

Rien ne nous garantit qu’un monopole de l’Etat sur la vérité serait dans le vrai et dans le juste et non dans la manipulation et le mensonge. Au contraire… Et qui contrôlera l’Etat ? Qui empêchera les abus de pouvoir ? Quelle confiance avoir dans les instances supérieures de l’Etat ? Qui défendra la constitution ?

Qui nous défendra ?

Qu’un juge de référé, qui est normalement juge de l’urgence, puisse, sur ordre, en 48 heures, décréter qu’une info est vraie ou fausse, ordonner qu’on ne la diffuse plus et suspendre le diffuseur, ne peut que susciter un immense scepticisme, et pour tout dire, un immense éclat de rire. Jaune, bien sûr. Car qui va faire les frais de ce ministère ? Vous et moi. Nous tous. L’information va perdre sa liberté. Et sa vérité.

Mais qu’est ce que la vérité ? Avec Protagoras (Vème siècle avant JC) et certainement bien avant, l’homme n’a cessé d’y réfléchir et elle a fait couler des fleuves d’encre et rouler des torrents de discours depuis que Babel existe.

Disons que la vérité est, pour Thomas d’Aquin, l’adéquation de la réalité et des choses. Mais d’autres philosophes (Kant, Frege) estiment que la réalité ne nous est pas donnée directement, et qu’il faut la représenter, la construire. Ce qui est plus compliqué.

Quant à l’homme de lettres italien Pirandello, il croit qu’ « à chacun sa vérité ». Et c’est ce que pensent les juristes : la vérité dépend du témoin. Dans un accident de la circulation, autant de témoignages différents que de témoins.

Parfois la vérité met des années pour se faire jour. Ou des siècles : comme pour savoir que Louis XVII était bien mort au temple. Dans d’autres affaires, on ne connaîtra jamais la vérité. Comme dans l’affaire Seznec, ou celle du Masque de fer.

On peine donc à croire qu’un juge de l’urgence pourra en 48 h top chrono, décréter la vérité. Si savoir la vérité était si simple, cela se saurait. Mais peut-être que Macron le roi de l’enfumage a des pouvoirs magiques…

Quelqu’un d’autre avait inventé le ministère de la vérité : Staline. C’est lui et son cercle rapproché qui élaboraient l’information, et qui trafiquaient et réécrivaient l’histoire. Malheur à celui qui exprimait un doute, même léger : il aboutissait très rapidement en camp.

Alexandre Soljenitsyne en a fait l’expérience dans sa chair : il y a été expédié en 1945, pour avoir osé critiquer Staline dans une lettre. En 1974 après la parution de l’Archipel du Goulag, dans lequel il décrivait minutieusement tous les rouages des camps, il a été carrément expulsé de Russie.

Orwell dans « 1984 », publié en 1949, a bien décrit ce ministère de la Vérité. Les Français se sont crus depuis, et définitivement, à l’abri de la surveillance mesquine de Big Brother. Mais ils oubliaient que l’histoire n’est qu’un éternel recommencement.

Et donc tout cela va se reproduire en boucle. La meute va se déchaîner plus encore que jamais. Campagnes de dénigrement, délits d’opinions voire de blasphèmes, censure et auto-censure, lâchages, interdictions de diffusions, suspensions, répression, arrestations, camps…n’en jetons plus. Staline est de retour.

On voit ce retour stalinien dans les crises récentes. Avec la désinformation d’Etat. Car le Ministère de la Vérité, en réalité c’est le ministère du mensonge et de la désinformation.

Par exemple la crise de Crimée, complètement fabriquée pour nuire à la Russie.

Dans le droit fil, on a l’affaire Sergueï Skripal : le responsable du laboratoire anglais chargé des analyses vient de dire qu’il était désolé, mais que rien ne pouvait le conduire à penser que le poison venait de Russie… Décidément cette affaire ressemble de plus en plus à un autre coup monté de toutes pièces…

En France déjà le Ministère de la Vérité s’impose : par exemple le dernier clip des Brigandes, « Promenade des Anglais », est interdit par Youtube, car en montrant la vérité de ce drame il inciterait à la haine.

http://le-clan-des-brigandes.fr/2018/04 ... s-anglais/

Il faut donc cacher la vérité aux Français. Parce que toute vérité n’est pas bonne à dire, surtout quand elle touche l’islam. Par contre on peut, venant de l’islam, publier tous les « nique ta mère ». Les Français n’ont qu’à plier l’échine.

Cette manipulation dont les Brigandes font les frais est destinée à faciliter l’islamisation, elle montre que nous sommes déjà islamisés puisque toute critique de l’islam est interdite, et que nous risquons d’être chaque jour plus encore islamisés.

Avec un tel ministère, notre liberté sera purement et simplement confisquée avec la vérité
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Retourner vers Tribune de Coriolan

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron