Peccata mundi

Propositions de débats

Peccata mundi

Messagepar coriolan » 08 Mai 2017 17:11

Ce forum est destiné à recevoir les additifs au manuscrit 'PECCATA MUNDI' qui, pour des raisons commerciales, ne connaîtra son véritable essor qu'à partir de janvier 2018.


Premier additif et pas des moindres :

Je reprends un paragraphe de la tribune "La psychosphère" (qui est inclus dans l'ouvrage mais qu'on retrouvera ci-dessous) "si (...) vous vous enquerrez de savoir : "pourquoi Dieu a-t-il créé ? Fut-ce afin de parfaire sa perfection ?" On vous répondra que ce fut par amour pour l’homme… qui n’existait pas encore ! Amour fiévreux jusqu’au paroxysme puisque Dieu a même poussé cet amour jusqu’à faire chuter l’homme afin de pouvoir lui donner son fils en rédemption ! Felix culpa ! Oui, l’heureuse faute ! Vive le péché « quae talem de tantum meruit habere Redemptorem » (qui nous a mérité un tel Rédempteur) (1) eut le culot de me confirmer Mgr L. Sandri, assesseur à la Secretairie d’Etat du Vatican, le 7 avril 1995, en me précisant toutefois qu’il comprenait mon étonnement devant cette « formule particulièrement belle et audacieuse de la liturgie pascale ». Hein ? Et il conforta sa pensée en me rappelant saint Paul : « Là où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé. » (Lettre aux Romains, 5, 20) Pour que la grâce surabonde, alors oui, vive le péché ! "

Et soudain je me pose la question : Qu'est-ce qui nous garantit que Yahvé, Dieu le père,a bien donné satisfaction à son fils en accordant le pardon à l'homme pécheur ? Rien ! Au contraire tout nous porte à croire qu'il n'en fut rien et que le Christ est mort bien inutilement ! La preuve ? Pour avoir fauté, L'homme a été chassé du Paradis terrestre. C'est un fait admis incontestablement sauf à tout remettre en cause. On s'en gardera bien ! Mais alors, si la faute a été rachetée, l'Homme réintégré dans la grâce de Dieu n'aurait-il pas dû avoir été réintroduit en Eden ? Là serait la seule preuve de la mission accomplie. Ce n'est pas le cas et, à voir ce qui se passe aujourd'hui dans cette partie du monde, je crains que nous n'en ayons jamais été aussi loin !

J'aimerais qu'on m'éclaire sur ce point.

(1) Que dirait-on si je me permettais d'écrire : 'Vive l'Allemagne nazie qui nous a valu de Gaulle' ? Je n'ose imaginer le tollé !
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Peccata mundi

Messagepar coriolan » 10 Mai 2017 17:01

J'ai posé la question à Jean-François Lavère dont on a jaugé la connaissance par ses études sur Maria Valtorta ( voir dans mes tribunes, celle intitulée 'Dieu, toi et... moi', rubrique : Maria Valtorta).

Jean-François vient de me répondre. Il me dit, en substance : (...) J'en viens à votre question: "l'Homme réintégré dans la grâce de Dieu n'aurait-il pas dû avoir été réintroduit en Eden ?" C'est bien ce que croient les chrétiens, et il en sera ainsi à la fin des temps, lorsque le péché aura disparu, et que tous les rachetés auront été purifiés. Mais cela ne peut avoir lieu immédiatement pour tous, car chacun, individuellement, doit être purifié avant de pouvoir se trouver en présence de Dieu. C'est même la raison d'être du Purgatoire ! En effet, Dieu est Pureté ; le Paradis est le royaume de la Pureté ; et rien d'impur ne peut entrer au Ciel, en présence de Dieu. (C'est d'ailleurs pour ce motif que l'Eglise explique la parole un peu énigmatique de Jésus à Marie-Madeleine au matin de la Résurrection. "Ne me touche pas", car Marie-Madeleine, bien que pardonnée, n'était pas encore parfaitement purifiée).

Je suis bien conscient qu'il est impossible de répondre si brièvement à ces questions fondamentales. Mais dans les milliers de pages recueillies par Maria Valtorta, ces réponses sont beaucoup plus développées. Je pourrais vous en transmettre quelques pages, si vous êtes demandeur. Par exemple Jésus rappelle à ces interlocuteurs que Dieu n'ignorait certes rien du destin de l'homme quand Il a créé l'univers et l'homme. " Pourquoi, alors, l’avoir créé? Certes beaucoup se le demandent. Auriez-vous préféré ne pas exister? Ne méritait-elle pas pour elle même, bien que pauvre et nue, et devenue âpre par votre méchanceté, d’être vécue, cette journée terrestre, pour connaître et admirer l’infinie beauté que la main de Dieu a répandue dans l’univers?" Et ce sujet est ensuite développé sur plusieurs pages...


Je ne vais pas entamer une polémique sur le sujet. Tout au plus je me contenterai de quelques remarques :

- ainsi donc, le péché humain a été immédiatement sanctionné tandis que le rachat divin (par le Fils) est différé de quelques millénaires (jusqu'à la fin des temps !) ;

- le rachat de la faute d'un seul ne suffit pas, Dieu exigerait la purification de tous les humains ! Et JFL justifie cette assertion pour le moins surprenante, par le rappel de la déclaration du Jésus ressuscité à Marie-Madeleine : 'Ne me touche pas' argumentant "car Marie-Madeleine, bien que pardonnée, n'était pas encore parfaitement purifiée". Je n'accepte pas cette explication. Jésus n'a pas dit, en simplifiant : Ne me touche pas CAR tu n'es pas encore purifiée mais, selon Jean 20: 17, Ne me touche pas CAR je ne suis pas encore monté vers mon Père. Ce n'est pas la même chose ! Et puis, questions : Pour Jésus, le péché serait-il contagieux ? Craindrait-il de contaminer son Père ?
Selon Marc 16 : 9, Jésus n'interdit pas qu'elle le touche mais il prend la peine de chasser les démons qui sont en elle. Selon Matthieu 28 : 9 et 10, Jésus ne prend aucune précaution et permet aux femmes d'étreindre ses pieds. Enfin, Luc ne fait allusion à rien.

Chacun se fera sa conviction.

Quant à : "Pourquoi, alors, l’avoir créé (l'univers) ? Certes beaucoup se le demandent. Auriez-vous préféré ne pas exister? " Beaucoup de malheureux répondront : 'Oh ! oui !' Beaucoup d'heureux, conscients de leur fin prochaine, répondront : 'peut-être'. Seuls les heureux inconscients s'écrieront : 'Ah ! non !' Ceux-là ont la foi. De toute façon la question est insensée puisqu'elle ne peut être posée qu'à un vivant qui, sauf à se suicider, n'a pas d'autre choix que de vivre.

Et enfin, justifier la vie "pour connaître et admirer l’infinie beauté que la main de Dieu a répandue dans l’univers", c'est mettre en évidence que l'homme, fruit de la Nature, est bien en conformité avec celle-ci ce qui me semble la moindre des choses.
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers Tribune de Coriolan

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron