ZEMMOUR et les DJIHADISTES

Propositions de débats

ZEMMOUR et les DJIHADISTES

Messagepar coriolan » 11 Oct 2016 18:39

Je reviens sur « l'affaire » Zemmour qui a fait couler beaucoup d'encre depuis qu'au cours d'un entretien, le 7 octobre dernier sur Causeur, il a dit : « "Moi je prends l'Islam au sérieux, je ne le méprise pas ! Je ne pense pas que les djihadistes soient des abrutis ou des fous. Au sommet, il y a des théologiens qui appliquent exactement leur idéologie coranique et légitiment tous leurs actes par des sourates ou des actes du Prophète. Et je respecte des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient - ce dont nous ne sommes plus capables".

Les ingrédients du drames sont là, dans ce groupe de mots : « respect des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient » quand on sait que ces gens-là sont des djihadistes. Pour tout autre individu il n'y a pas matière à discussion : le Poilu de 14-18 qui est mort pour l'Alsace-Lorraine n'est heureusement pas visé et ne tombe pas sous le coup de la vindicte médiatique, non plus d'ailleurs que tous les saints du calendrier – bien qu'on ait tendance à les cacher actuellement ! – L'acte sacrificiel est noble ou abject selon qui le commet. Il suffit de le savoir... Quant à l'additif : « ...ce dont nous ne sommes plus capables », pas de commentaire... On ne le sait que trop, hélas ! Le dernier en date est mon ami Dominique Venner mais, silence radio ; paix à son âme s'il en avait une... (Voir sur Google : la dernière lettre de Dominique Venner). Bref.

Sur France5, le sujet a été survolé dans l'émission « POLEMIQUE » mais, malheureusement, une allusion aux kamikazes japonais n'a fait que glisser alors qu'elle aurait mérité un sérieux développement, à mon avis. On a conclu hâtivement que ça n'avait rien à voir... Eh bien, on a oublié un détail important qui serait apparu si la question avait été posée : 'Pour qui ou quoi acceptait de mourir le guerrier japonais ?' Le Japonais se battait non seulement pour son pays mais pour la plus grande gloire de son empereur Hirohito dont Wikipédia nous rappelle : que sa personne était « sacrée et inviolable » selon l'article 1er de la Constitution impériale ; qu'il était un monarque de droit divin. Selon 'Culture', le magazine culturel de l'université de Liège : «Les relations entre l'empereur et son peuple ne sont pas facilement compréhensibles pour les Occidentaux. Un protocole venu de la nuit des temps et inséparable des origines mystiques de la dynastie entoure sa vie entière. Les empereurs sont en effet les descendants de la déesse du soleil, Amaterasu. Ce n'est qu'en 1946 que l'empereur Hirohito renoncera officiellement à son statut de dieu vivant.» Tout est dit ici et le lien entre le djihadiste et le kamikaze est établi quand on sait que le sacrifice est consenti au nom de son 'dieu' pour lequel il faut mourir en tuant le maximum de ses ennemis : mécréants ici, américains là.

Il n'y a plus de kamikaze au Japon parce que son 'dieu' a disparu ; il n'y aura plus de djihadiste quand son 'dieu' aura fait de même. Mais comment ? C'est vers cette voie que nos esprits supérieurs devraient se tourner... En ce qui me concerne, paraphrasant la formule de Louise Michel, je ne cesse de dire et redire : « Notre raison doit tuer 'dieu' et le chasser de nos mémoires ». Dominique Venner, le dernier de nos martyrs modernes, considérait le christianisme comme un poison pour les Européens, je pense que ce sont toutes les religions issues de la genèse biblique qui doivent être associées à sa pensée.

« POLEMIQUE » pourrait efficacement relancer une consultation d'érudits sur le sujet afin de vider l'abcès.

Et Zemmour de conclure son entretien avec 'Causeur' : "Et oui, quand des gens agissent parce qu'ils pensent que leurs morts le leur demandent, il y a quelque chose de respectable. Et en même temps de criminel et de mauvais, c'est ainsi, les humains sont complexes. Donc combattons-les, mais arrêtons de les mépriser".

Pour les combattre il n'est nécessaire que de détruire leurs idoles... et les nôtres pour retrouver notre liberté.

Je n'aime pas faire de prosélytisme mais en la circonstance la force m'y contraint !

NB- Alain Finkielkraut trouve "grotesque" la plainte déposée contre Eric Zemmour pour apologie du terrorisme à la suite de ses propos tenus dans Causeur. Se disant "ulcéré par le pavlovisme judiciaire", le philosophe estime "qu'on peut attendre le pire d'une justice conduite en état d'ivresse". Mais selon lui, Zemmour aurait gagné à lire Nietzsche, selon lequel le martyre et l'effusion de sang entachent toutes les causes... Cette appréciation utopique n'engage qu'eux, Nietzsche et Finkielkraut !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5879
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Retourner vers Tribune de Coriolan

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité