Condamné à mort à perpétuité ?

Formez vos bataillons

Modérateur: Guardian

Condamné à mort à perpétuité ?

Messagepar coriolan » 03 Oct 2007 16:21

Né le 25 mars 1877 à la Prévalaye, en Bretagne, c'est un fervent catholique qui a préparé l'école de Saint-Cyr . Il obtient en 1911 le prix Goncourt pour Monsieur des Lourdines et le Grand Prix de l'Académie française en 1923 pour La Brière.

Un voyage dans le IIIème Reich en 1937 le fait adhérer au national-socialisme. En 1940, il fonde le Groupe "Collaboration" et dirige l'hebdomadaire La Gerbe. Il est membre du Comité directeur du Front révolutionnaire national constitué en 1943.

Mis à l'index par le CNE, il gagne en 1944 le Tyrol et meurt le 2 mai 1951 à Kitzbühel.

Cet homme s'appelait Alphonse de Chateaubriant.
----------------------------------------------------------

J'ai lu La Brière, c'est un ouvrage magnifique et je le recommande à tous. Si, par bonheur, vous le trouvez chez un bouquiniste - car on ne le trouve plus en librairie, n'hésitez pas ! Il a été édité en 1923 chez Grasset.

En 1923, c'était "un roman d'une remarquable puissance, l'atmosphère y est rendue, dit Edmond Jaloux, avec une intensité très rare qui fait penser aux chefs-d'oeuvre d'Emily Bronte..." En 1923...

De nos jours ? On ne sait pas ! Et d'abord, qui est ce Chateaubriant (avec un 'T' au lieu d'un 'D' bien convenable) ? On n'en sait rien. Le Larousse de 1988 nous apprend, en dehors de ses dates de naissance et de mort, que c'était un romancier, peintre des traditions et des paysages vendéens, et qu'il se compromit dans la collaboration avec les nazis puis mourut en exil.

Le Larousse de 2005, édition du centenaire, est beaucoup plus géographique que littéraire, il nous apprend ce qu'on sait déjà, que Chateaubriant est un chef-lieu d'arrondissement de la Loire-Atlantique.
L'écrivain ? Connait pas ! Ce Grand Prix de jadis n'a jamais existé !

Que s'est-il passé entre 1988 et 2005 ? Dix-sept ans pour condamner à mort, et à perpétuité, la mémoire de l'auteur de La Brière ? L'exil fut trop doux pour cet homme de talent qui trouva (en 1937) que tout n'était pas forcément à jeter dans une idéologie que la bien-pensance actuelle voue aux gémonies ?

Amis d'Exodoxe, condamnez l'homme si vous le voulez, c'est votre droit, mais réhabilitez l'auteur qui sut écrire de si belles pages couronnées par notre Académie, c'est votre devoir.

Au nom de la littérature, faites valoir, vous aussi, un certain devoir de mémoire et de considération, qui plus est.
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5932
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Retourner vers ...de Coriolan !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron