A QUAND L'IMMOLATION D'UN JEUNE FRANCAIS ?

Formez vos bataillons

Modérateur: Guardian

A QUAND L'IMMOLATION D'UN JEUNE FRANCAIS ?

Messagepar coriolan » 16 Jan 2011 18:07

L’élément déclencheur de la Révolution nationale – révolution de jasmin – qui vit la fuite du Président tunisien Ben Ali fut l’immolation d’un jeune vendeur ambulant, Mohamed Bouazizi, comme s’il avait fallu cela pour que le peuple prît conscience de sa misère par un excès d’exploitation de ses dirigeants.

Wikipédia nous dit que l’épouse du président Leila Ben Ali, née Trabelsi, serait à l'origine d'une généralisation de la corruption dans son pays, dont les principaux bénéficiaires auraient été les membres de sa propre famille, les Trabelsi, qualifiée selon les observateurs de « clan quasi-mafieux ». Tout étant sous contrôle de la belle-famille présidentielle, il s’ensuivit que, sauf à accepter le racket, le peuple tomba en dépendance et dû subir une politique économique exécrable dont il fit les frais.

Et puis un jour il y eut Mohamed Bouazizi, celui par qui tout a commencé… selon ALGERIE-FOCUS « Le devoir de savoir » :

« Son acte désespéré a contribué au soulèvement du peuple tunisien et sa mort a mis le feu aux poudres. Mohamed Bouazizi voulait dénoncer une injustice, il a déclenché une révolution.

La saisie de sa marchandise a été l’injustice de trop pour Mohamed Bouazizi. Chômeur, ce garçon de 26 ans survivait en vendant des fruits et des légumes à Sidi Bouzid, dans le centre de la Tunisie. Mais voilà, même pour être marchand ambulant, il faut une autorisation. Il n’en avait pas. Les autorités se sont donc emparées de ses produits. L’une des agents qui l’a interpellé ce 17 décembre 2010 l’a même giflé et lui a craché dessus. L’histoire aurait pu en rester là. Mais Mohamed Bouazizi a décidé d’agir.

Après avoir plaidé sa cause en vain auprès du gouverneur, le jeune homme tente de s’immoler par le feu devant la sous-préfecture, à Sidi Bouzid. Grièvement blessé, il est plongé dans le coma. Dès le lendemain, des heurts éclatent dans la ville. La jeunesse est choquée par le geste de Mohamed Bouazizi, révélateur du ras-le-bol de toute une génération face au manque de perspectives. Bientôt, d’autres jeunes gens s’inspirent du geste du marchand ambulant. Le 24 décembre, un manifestant est tué par une balle de la police. Ben Ali à son chevet. Toujours inconscient dans son lit du Centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous, Mohamed Bouazizi reçoit la visite du président Ben Ali le 28 décembre. Le président finit par comprendre que le jeune homme était devenu un martyr de la révolte. Ce jour-là, il accueille sa mère au palais présidentiel, lui promettant 20.000 dinars (10.000 euros) et même un travail pour Leila, la soeur de Mohamed, diplômée niveau bac +3 mais toujours au chômage. Pourtant, le soir même de sa visite au chevet du jeune homme, le président dénonce les manifestations comme étant le fait d’extrémistes. Il ne lâche rien sur le fond.

Les victimes de la répression policière s’additionnent, alors que l’état de Mohamed Bouazizi ne s’améliore pas. Le jeune homme meurt le 4 janvier 2011, dix-huit jours après son acte désespéré. Le lendemain, la protestation s’étend encore. Environ 5.000 personnes assistent à son enterrement le 5 janvier. Dix jours plus tard, le régime autoritaire de Zine El-Abidine Ben Ali, en place depuis 23 ans, s’effondre.
»

Evidemment tout ceci est lourd de conséquences surtout pour une salade et un kilo d’oranges ! Mais est-il indispensable pour être significative qu’une réaction soit d’autant plus exemplaire que sa motivation est misérable ? Si oui, qu’attend-on pour recenser nos diplômés français qui travaillent comme manœuvres sur les chantiers ou qui sont au chômage ? Qu’attend-on pour dénoncer la situation de ceux dont les fins de mois durent 25 jours et à qui des organismes de crédit promettent des jours meilleurs ? On attend quoi ? Que l’un d’eux s’immole par le feu ? Car enfin, faut-il qu’ils soient ‘bons à rien’ ceux-ci quand ils découvrent sur le Net les salaires des ‘grands patrons’ qui sont affichés sans pudeur aucune, ainsi que les rémunérations et le système honteux de retraite de nos élus de la République ! Sans parler de tous ces animateurs de la télévision, ces ‘stars’ du petit écran, d’un Laurent Ruquier : 48 000 € par mois à un Benjamin Castaldi : 105 000 € par mois ! Et ne parlons pas des ‘vedettes’ du grand écran qui, pour ne pas en perdre une miette se font inscrire au chômage pour les entre-deux films ! Fi !

Je renvoie dans « Mes coups de gueule » au forum ‘Impudicité’ et réitère ma colère ! Voir aussi dans la même rubrique : "On le savait déjà, mais on peut toujours le redire."

Alors, à quand l’immolation par le feu d’un Français dégoûté d’être à ce point si méprisé ? Mais pas sûr que cet acte de désespoir ait le même impact que de l’autre côté de la Méditerranée… Le Tunisien a pris conscience de sa dignité bafouée, le Français est un veau !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: A QUAND L'IMMOLATION D'UN JEUNE FRANCAIS ?

Messagepar DD » 17 Jan 2011 23:24

coriolan a écrit:L’élément déclencheur de la Révolution nationale – révolution de jasmin – qui vit la fuite du Président tunisien Ben Ali fut l’immolation d’un jeune vendeur ambulant, Mohamed Bouaziz....................
Alors, à quand l’immolation par le feu d’un Français dégoûté d’être à ce point si méprisé ? Mais pas sûr que cet acte de désespoir ait le même impact que de l’autre côté de la Méditerranée… La Tunisien a pris conscience de sa dignité bafouée, le Français est un veau !
Oui, c'est un geste de désespoir, et quoique ayant atteint un but au-delà de ses espérances, je pense, je crois qu'il a fait fausse route en "tuant" l'innocent mais en laissant vivre les "coupables"
Prés de chez moi, le patron d'un supermarché a refusé d'augmenter ses employés de quelques centimes d'euros pour ajuster le salaire de base au SmiC. Il a fallu qu'il se retrouve aux prudhommes pour capituler, non seulement en usant de tout ce qui était en son pouvoir pour entraver et retarder le cours de la justice, mais en faisant appel, et dernièrement se pourvoir en cassation, Ca a duré trois ans.
Et pendant ce temps là, ce salopard qui ne disait jamais bonjour avec ses employés venait au magasin soit avec sa jaguar XJ12 ou son gros 4x4, un Porsche Cayenne je crois. Eh bien je rend hommage à ses esclaves" d'avoir gardé leur sang-froid. Parce que moi, je ne me serais pas immolé par le feu. C'est lui que j'aurai fait cramer, dans sa bagnole.
Et avec un pincement au coeur. Parce qu'une XJ12, ou une Cayenne... tout de même...
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: A QUAND L'IMMOLATION D'UN JEUNE FRANCAIS ?

Messagepar coriolan » 18 Jan 2011 21:26

DD a écrit:Oui, c'est un geste de désespoir, et quoique ayant atteint un but au-delà de ses espérances, je pense, je crois qu'il a fait fausse route en "tuant" l'innocent mais en laissant vivre les "coupables"

Comment aurais-tu vu "l'innocent" sacrifier le vrai "coupable" ? Il aurait été mort 20 fois avant ! Et on n'en aurait pas parlé ! Non, hélas, pour moi c'était la seule chose à faire ! Dur ! dur ! Je ne le ferais pas... je suis beaucoup trop lâche pour ça, je préfère laisser agir, en rêve, Marcel Flop !
moi, je ne me serais pas immolé par le feu. C'est lui que j'aurai fait cramer, dans sa bagnole. Et avec un pincement au coeur. Parce qu'une XJ12, ou une Cayenne... tout de même...

:lol:
En attendant, j'espère qu'un jour, un Tunisien, tenant en joue Ben Ali et sa tigresse, avant de leur l&cher une rafale dans le bide leur dira : Et tu pensais, comme ça, que tu allais vivre bien à l'aise sur ton tas d'or ? Non !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: A QUAND L'IMMOLATION D'UN JEUNE FRANCAIS ?

Messagepar spirit2421 » 18 Fév 2013 13:44

le 13-02-13 premier mort immolé par le feu,devant ANPE!

Et comme Coriolan le prévoyait : Pas de révolution en vu!
Mais ce n'est pas la première tentative,déjà il y a presque un an en arrière à l'ANPE de Dieppe, un homme 40 ans radié pour un rendez-vous manqué avec un conseillé et des offres pas renvoyés avait lui aussi tenté de mettre fin à ses jours,de même que cet homme de 51 ans, à la CAF des Ivelines, le 8 aout 2012, suite à l'arrêt des versements du RSA à cause d'un dossier incomplet !
Faute de travail devenu une denrée rare, de plus en plus de gens dépendent de ces aides pour survivre,mais les critères d'attribution deviennent de plus en plus contraignants et restrictifs. La prochaine réforme de la CAF ne va pas dans le bon sens.
spirit2421
 
Messages: 126
Inscription: 10 Mai 2010 18:34

Re: A QUAND L'IMMOLATION D'UN JEUNE FRANCAIS ?

Messagepar coriolan » 18 Fév 2013 17:54

spirit2421 a écrit:Et comme Coriolan le prévoyait : Pas de révolution en vue !

Normal ; j'avais dit : " Le Tunisien a pris conscience de sa dignité bafouée, le Français est un veau ! "
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers ...de Coriolan !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron