Le détail !

Formez vos bataillons

Modérateur: Guardian

Le détail !

Messagepar coriolan » 27 Mar 2009 21:41

Jean-Marie a encore fait des siennes ! Ou, plus exactement, on l'a fait plonger à nouveau dans le montage tendancieux dont certains usent avec tant de bonheur !

La "Une" de 'Orange' rappelle qu'au Parlement européen, mardi dernier : " M. Le Pen a estimé avoir été victime 'd'accusations diffamatoires' de la part du président du groupe socialiste du Parlement dont il est un élu, Martin Schulz. Ce dernier l'avait qualifié mardi de "vieux fasciste" et de "négationniste de l'Holocauste".

"Je me suis borné à dire que les chambres à gaz étaient un détail de l'Histoire de la guerre mondiale, ce qui est une évidence", a déclaré M. Le Pen mercredi Parlement européen, sous les huées d'une écrasante majorité de l'hémicycle.

"Je rappelle qu'à cette occasion, j'ai été condamné à 200.000 euros de dommages et intérêts, ce qui prouve l'état dans lequel se trouve la liberté d'opinion en Europe et en France", a-t-il ajouté, demandant au président du groupe socialiste "de bien vouloir formuler des excuses pour une accusation qui est mensongère".
"

'Orange' précise ensuite : " Ce n'est pas la première fois que le chef de file historique de l'extrême-droite française réitère de tels propos.

Jean-Marie Le Pen les avait tenus pour la première fois sur une station de radio française en septembre 1987, ce qui lui avait valu une condamnation à 1,2 million de francs (183.200 euros) d'amende.
"

Or à ce propos, je m'inscris formellement en faux ! La première fois que JM LePen a tenu 'ces propos', ce n'était pas à la radio mais à la télévision. Je l'ai vu, vu de mes yeux vu ! Et je voudrais qu'on rediffuse un jour cet interview dont je dispose, dans mes archives, du témoignage écrit ci-après. Mais on se garde bien de le diffuser car on verrait ce que j'ai vu !

Affaire du détail.

J'ai un témoignage personnel à apporter au sujet de l'affaire du mot "détail", dont on accuse J.M.Le Pen d'avoir qualifié la Shoah, dans le sens d'une minimisation de l'importance et morale et historique.

J'étais devant mon poste de télévision le jour, et à l'heure même, où ce mot a été prononcé au cours d'une interview-reportage avec lui, sur la 1° ou la 2° chaîne. Sans doute aux infos de treize heures, la date exacte pouvant être retrouvée. Ce jour-là, il y avait du soleil et l'interview se passait en extérieur dans une sorte de parc. Le Pen était assis sur une espèce de petit muret de pierres, plusieurs journalistes devant lui, micros tendus en avant comme il se doit, la scène étant filmée de profil, les journalistes sur la partie gauche, Le Pen sur la partie droite. Près des journalistes, et donc à coté de Le Pen, l'un en arrière plan et peu visible, l'autre, sur la droite des interviewers, donc en premier plan dans l'image sur l'écran, et parfois, selon ses attitudes, masquant de temps en temps les vues de l'entretien qui étaient prises par d'autres photographes d'un peu plus loin, donnant des visions d'ensemble et en variant les points de vue, comme dans tout reportage.

Le mot en question fut bien prononcé au cours de cet entretien, mais, en fait, pas par Le Pen, par l'un des journalistes et sur le mode faussement interrogatif et assez grossièrement provocateur et tendancieux, c'est-à-dire le ton y était, dans le sens figuré du terme, celui où l'on ajoute généralement l'adjectif "négligeable".Ce qui voulait suggérer évidemment : "pour vous"! Ceci alors que la conversation n'avait roulé jusqu'à cet instant que sur des sujets sans aucun rapport avec cette question. À brûle pourpoint, il lança, tout en approchant son micro à quelques centimètres des lèvres de Le Pen: " Et la Shoah ? C'est un détail ?"

C'est à ce moment qu'on vit le premier photographe se livrer à une gymnastique curieuse, consistant à s'accroupir, les fesses en arrière qui remplissaient une bonne partie de l'écran, pour prendre une vue du visage de Le Pen par en dessous, de façon à ne plus voir presque que le menton, en souvenir sans doute de certains films sur Mussolini, que c'en était saisissant. Et la miraculeuse technique électronique nous montrait tout cela, y compris la prise de vue hyper-rapprochée en cours prise par le photographe ou caméraman. Cela dit, vous photographiez un nourrisson avec la même technique, et vous en ferez un monstre, c'est du pur trucage, d'esprit en outre parfaitement primaire. N'importe qui avec un minimum d'esprit critique en sourira.

À l'expression de Le Pen alors, il était visible qu'il avait aussitôt flairé le piège et qu'il se demandait quelle réponse renvoyer à cette manifeste provocation, d'ailleurs pas très maline.

Il crut sans doute s'en délivrer en prenant le mot dans son acception première, et couper ainsi court à la sournoiserie, en répondant : " Que voulez-vous dire ? Un détail, n'est-ce pas, c'est une partie de quelque chose. La Shoah fait partie de l'Histoire, dont c'est donc une partie ; si c'est ce que vous voulez dire, personne ne vous contredira. Dans les livres d'histoire du vingtième siècle, la seconde guerre mondiale fera un volume, l’hitlérisme un chapitre et la Shoah quelques pages, si c'est ce que vous voulez dire."

Il espérait sans doute, à cet instant, avoir détourné la ruse du journaliste, non sans la ridiculiser. Il se trompait! Fatale illusion, il faut connaître les médias ! Le soir même, aux infos du 20 heures, on annonçait que M. Le Pen avait déclaré que la Shoah "n'était qu'un détail" Terminé ! Les dés étaient joués et Le Pen aussi. La "nouvelle" fit le tour des chaînes puis des journaux, puis de tous les commentaires.

On ne revit jamais le reportage. Et donc à part ceux qui comme moi étaient devant leur poste un certain jour, à la bonne heure, et s'ils ont prêté attention, ont pu voir et entendre Le Pen articuler le mot "détail", uniquement pour répondre au journaliste, et après celui-ci, et, au contraire de ce que celui-ci suggérait, dans un sens non figuré, mais dans le sens propre, premier et neutre, tous les autres en sont réduits à croire les médias sur parole, sans l'avoir jamais vu (en la circonstance), ni entendu.

Il semble seulement que ce soit méjuger un peu trop facilement l'intelligence de ce politicien, que de le croire capable d' énoncer publiquement et devant des journalistes qu'il sait, sans illusions, lui être hostiles, un jugement de cette nature, et sur un tel sujet. L'improbabilité même de cette supposition suffit à montrer la manoeuvre.

Ceci n'est qu'un simple témoignage personnel, visuel et auditif. Quant à moi, je ne suis pas lepéniste et je n'ai jamais voté pour aucun parti extrémiste, ni de droite, ni de gauche. Simplement, on peut toujours vouloir me prendre pour un idiot, si on veut. J'ai toute me vie essayé que ça ne prenne pas, même si je me suis "fait avoir" plus d'une fois, mais jamais sur le même sujet.


Ce témoignage m'a été communiqué par mon ami Henri que certains anciens d'Evene ont connu sous le pseudo de Bradycphale et qui nous a honorés de sa présence au début d'Exo sous un pseudo qui m'échappe maintenant, mais que j'appelais couramment Henri ou Brady.

Il faut rendre à César ce qui est à César et dénoncer ces manoeuvres journalistiques excécrables, sources de bien des maux! :druid:
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Messagepar Aphrodite » 28 Mar 2009 11:17

Les manoeuvres journalistiques sont excécrables!
Le problème c'est qu'ils ne se rendent pas compte que la manipulation de l'information fausse globalement l'histoire :(
Et cette falsification part de l'image ou l'information elle-même, elle emprunte ensuite toutes les passerelles possibles et imaginables du montage, et la cerise sur la gateau se trouve être l'analyse biaisée.
Que visent les mass-médias, l'information ou la propagande :?:
Pour tel ou tel intérêt, tel ou tel personnage, ou tout simplement, tel ou tel conjoncture :o

J'ai été pétrifiée par la campagne médiatique menée par les mass-médias contre Elie Zemour, lorsqu'il a osé parler de races :shock: J'ai entendu et réentendu ses propos, je n'y ai rien décelé de raciste de la part d'un personnage qui en a de plus tendancieux à son palmarès et qui sont passés sous silence :?:
Que s'est-il passé ce jour-là :?: Ben tout simplement l'O'Bamanie a frappé :!:
Nous aussi, nous ne sommes pas racistes, Elie Zemmour si :!:
Heureusement que l'on n'est plus à l'ère du lynchage, sinon, pauvre Zemour, il aurait pendu en un éclair :cry:
Mais quand je vois que sur tous les 20 h, il n'y a qu'un noir qui siège et de façon épisodique (TF1), je me pose la question suivante : Cette cabale n'est-elle pas plutôt défensive :?:
Idem pour Jean Marie Le Pen, c'est lui l'anti-sémite et ça disculpe.
Je pense que la culpabilité est pour beaucoup dans ce genre d'attitude. Quant on veut absolument se disculper, c'est qu'au fond on se sent coupable :(
Tenez, on brandit à tout bout de champs le supposé négationnisme de Jean Marie Le Pen (qui demeure l'expression d'une opinon), mais on passe sous silence les déportations (même d'enfants) qui ont renfloué les camps nazis.
Qu'est-ce qui est plus grave? L'acte ou l'opinion?
C'est vrai que l'opinion peut être influente lorsqu'elle est prononcée par un leader, mais ça suit le cours de la liberté de penser.
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: Le détail !

Messagepar JEL » 17 Avr 2009 16:38

Les médias veulent de l'audience, et ce qui fait l'audience c'est le sport. On raconte n'importe quoi de sensationnel, en espérant que ça fasse des vagues (sport) et que les gens se défendent et qu'on voit se réaliser une montée aux extrêmes (re-sport). Si en plus ça sert le politique en place (marginalisation de l'adversaire, détournement d'attention), et que ça suit l'idéologie dominante voire officielle, c'est tout bénef pour tout le monde... sauf les valeurs fondamentales de la république.
La vie est une partie de Go dont les règles ont été inutilement compliquées. (Proverbe chinois)
Avatar de l’utilisateur
JEL
 
Messages: 353
Inscription: 18 Oct 2008 00:37
Localisation: Béthisy-Saint-Martin (ca. Compiègne)

Re: Le détail !

Messagepar coriolan » 17 Avr 2009 20:37

JEL a écrit:Les médias veulent de l'audience
N'y-a-t'il pas là une autre Bastille à prendre ? :druid:
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Le détail !

Messagepar coriolan » 07 Avr 2015 15:59

On revient su cette affaire qui, si ma mémoire est bonne, remonte au 13 septembre 1987.

Sans m'étaler d'avantage je me contenterai de reproduire ci-dessous ce que vient de nous apprendre Le Figaro du 3 avril 2015 :

" C'est la cinquième fois qu'il le répète. Ce jeudi matin sur le plateau de RMC/BFMTV, Jean-Marie Le Pen a une nouvelle fois confirmé sa pensée et «maintenu ses propos» sur les chambres à gaz, «un point de détail de la guerre». «Ce que j'ai dit correspondait à ma pensée: que les chambres à gaz étaient un point de détail de la guerre, à moins d'admettre que ce soit la guerre qui soit un détail des chambres à gaz», a-t-il déclaré. «Je les maintiens parce que je crois que c'est la vérité, et que ça ne devrait choquer personne, qu'on a instrumentalisé cette affaire contre moi», a poursuivi l'eurodéputé. "

Que va faire la Police de la Pensée ?
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Le détail !

Messagepar coriolan » 08 Avr 2015 18:25

Sur "Boulevard Voltaire" ce matin... :

Et si on apprenait à parler français avant de se pincer le nez ?

Le journaliste Jean-Jacques Bourdin, bien connu pour sa recherche effrénée du scoop avec un soupçon de mauvaise foi, ne recule pas devant une exhumation des « dérapages contrôlés » de l’inusable Jean-Marie Le Pen.

Et c’est pour commettre une bourde (sans jeu de mot) qu’il n’est pas le premier à faire.
Je me suis toujours demandé comment des personnes a priori cultivées et paraissant manier notre belle langue avec aisance, des journalistes chevronnés, des hommes politiques de premier plan, tombaient dans l’erreur du « point de détail ».

À moins qu’ils ne soient très conscients de ce qu’ils font ? Serait-ce de la malveillance ? J’ai peine (encore une fois sans jeu de mot) à le croire.

Car le mot « détail » n’est pas synonyme d’insignifiant mais de partie d’un tout. Étymologiquement, il vient du français moyenâgeux « tailler » qui a donné « détailler », c’est-à-dire couper en morceaux, faire plusieurs pièces d’une grande. En l’occurrence la dernière guerre était formée de plusieurs composantes.

C’est un glissement sémantique qui a fourni l’acception évoquant quelque chose de peu de valeur, mais ce n’est qu’un sens secondaire et non pas celui que se plaisent à mettre en exergue les gens de mauvaise foi ou les ignorants.

Un exemple : tout le monde connaît le tableau de David, le sacre de Napoléon. L’Empereur est un détail du tableau, cela veut-il dire qu’il est insignifiant ? Et je suis sûr que ce vieux matois de Le Pen sait parfaitement tout cela avec son goût pour la provoc’.

Un… détail : je ne prends pas la défense de Jean-Marie Le Pen — il n’a pas besoin de moi pour ça et je ne serais vraiment pas qualifié pour le faire —, mais je prends celle de notre belle langue qui n’a pas à être utilisée malhonnêtement…

Marc Tortarolo (cinéaste retraité)
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Le détail !

Messagepar coriolan » 16 Juil 2015 16:48

Eric Zemmour, dans son livre LE SUICIDE FRANCAIS, revient sur le "détail" .

"Il (Jean-Marie LE PEN)
n'a pas tort quand il rappelle que Winston Churchill ne parle pas de l'extermination des Juifs dans ses Mémoires de guerre ; il aurait pu ajouter que le général de Gaulle ne l'évoquait pas non plus."


Ainsi donc, selon que l'on s'appelle Le Pen ou de Gaulle, la minimisation de la Shoah a plus de conséquences (?) que son ignorance totale...

"(...) l'extermination des Juifs, poursuit Zemmour, n'est ni négligée ni méprisée ; mais si elle est davantage qu'un "détail", elle n'occupe pas le cœur stratégique de la guerre. (1) La Shoah a changé la face des Juifs et de l'humanité ; elle n'a en rien modifié l'issue du conflit mondial. Le Allemands auraient perdu même s'ils n'avaient pas massacré les Juifs ; les Alliés n'ont pas levé le petit doigt pour les sauver. "


(1) Zemmour rappelle le dialogue entre Le Pen et Paul-Jacques Truffaut (RTL) - (page 303)

- Le Pen : "Je suis passionné par l'histoire de la deuxième guerre mondiale. Je me pose un certains nombre de questions. Je ne dis pas que les chambres à gaz n'ont pas existé. Je n'ai pu moi-même en voir. Je n'ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c'est un point de détail de l'histoire de la deuxième guerre mondiale"


En résumé et en point final : les chambres à gaz sont un détail au cœur stratégique de la deuxième guerre mondiale.

Peut-on mieux dire quand on ne s'appelle pas Le Pen ?
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers ...de Coriolan !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron