NOS FONCTIONNAIRES !

Formez vos bataillons

Modérateur: Guardian

NOS FONCTIONNAIRES !

Messagepar coriolan » 31 Aoû 2009 18:54

Avant de pousser l'énorme coup de gueule qui m'étouffe depuis peu et qui va finir par me faire crever si je ne l'expectore pas dans les meilleurs délais, j'aimerais l'avis de DD au préalable.

Pense-t-il qu'il est normal que les gens - qui sont payés par l'Etat, c'est-à-dire par nos impôts, donnent lieu à facturation quand, dans l'exercice de leurs fonctions ils sont amenés à se déplacer pour des particuliers. Si oui, a-t-il un argument qui puisse soulager ma douleur ? Merci docteur.

Je demande à DD en priorité sachant qu'il travaille dans l'une de nos plus grandes entreprises publiques. 8)
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: NOS FONCTIONNAIRES !

Messagepar DD » 31 Aoû 2009 21:50

Oui mais au cas ou, je précise que je ne suis pas fonctionnaire, mais agent d'une entreprise de services (de moins en moins) public.

Pour moi, c'est clair et simple: j'attend de la part des fonctionnaires que les services "ordinaires" soient gratos, ou plus précisément que des services dont tous les français profitent a égalité le soient.
Mais: certains services ne profiteront jamais qu'à une minorité. Ces services peuvent représenter des frais insignifiants ou au contraire peser trés lourd financièrement. Notez que je n'ai pas d'exemple précis en tète, mais pour résumer, si un particulier a besoin d'une prestation rare de la part de fonctionnaires de l'état qui coute extrèmement cher, est-il normal que les autres contribuables participent financièrement pour quelque chose dont ils ne profiteront jamais ?
Notez que je ne met pas dans ce cas ceux qui se retrouvent grands malades, ou victimes d'une catastrophe naturelle, complètement involontaire et ou les victimes n'y sont pour rien. dans ces cas, comme pour les assurances, la solidarité nationale doit jouer à plein. il est bien connu que ce sont les gens bien portant qui payent les frais d'hopital des malades.
Par contre il ne me parait pas anormal que ce même hopital demande un supplément si vous demandez à etre seul dans une chambre ou il y a normalement deux lits.
Ou, exemple alakon, si j'avais demandé pour le mariage de mon fils qu'une rue soit interdite de telle heure à telle heure pour me permettre de faire la fète, avec gardiennage des forces de police, je n'aurai aps été surpris qu'on me demande un petit supplément ! :drunken:
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: NOS FONCTIONNAIRES !

Messagepar coriolan » 01 Sep 2009 13:48

DD a écrit: si un particulier a besoin d'une prestation rare de la part de fonctionnaires de l'état qui coute extrèmement cher, est-il normal que les autres contribuables participent financièrement pour quelque chose dont ils ne profiteront jamais ?

Evidemment ! Encore que, et même quel que soit le service, aussi petit soit-il, je suis d'accord pour qu'on facture au 'client' le matériel mais certainement pas le temps passé. Le matériel, c'est différent puisqu'il ne profite qu'à un seul. Le temps passé, c'est autre chose puisqu'il est naturellement déjà payé.

exemple alakon, si j'avais demandé pour le mariage de mon fils qu'une rue soit interdite de telle heure à telle heure pour me permettre de faire la fète, avec gardiennage des forces de police, je n'aurai aps été surpris qu'on me demande un petit supplément !

Alakon ? Pas si tant ! Tu as autant de droit que Sarko... Dans cet exemple, il s'agit surtout d'un accord avec les commerçants du quartier en question. Les forces de police seront aussi bien dans la rue qu'à la caserne à taper le carton... En revanche, personnellement, je leur donnerais un petit quelque chose - qu'ils devraient avoir la politesse de refuser - mais je les ferais participer aux agapes. On ferait la fête, quoi !

Tu peux même m'inviter, je ne te ferai pas payer ! :lol:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: NOS FONCTIONNAIRES !

Messagepar dombom » 06 Oct 2010 18:05

J"ai lu ça quelque part :
"Pour lutter contre l'absentéisme de ses facteurs, la poste britannique a trouvé une "carotte" infaillible ! Chaque personne qui travaille 6 mois sans tomber malade a le droit de participer à une loterie dont les principaux gains sont des voitures. ça marche : le taux de présence quotidienne a progressé de 10%."
dombom
 
Messages: 707
Inscription: 25 Sep 2007 09:51
Localisation: Le grand nord

Re: NOS (TRES CHERS) FONCTIONNAIRES !

Messagepar coriolan » 01 Nov 2018 18:50

Eh bien dites donc, si j'en crois la date du dernier post de cette rubrique, ils ne font pas beaucoup parler d'eux nos chers fonctionnaires, ça va faire 8 ans et 1 mois qu'on les laisse ronronner sans mot dire. Il est temps de les réveiller et c'est à Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, qu'ils vont devoir ça :

Dans le cadre la restructuration de la fonction publique, Europe1 nous invite à partager l'article suivant rédigé sous la plume d'Olivier Samain, édité par Anaïs Huet :

"Si l'on a toujours dit que l'emploi des agents de la fonction publique était garanti à vie, certains sont aujourd'hui menacés. Le gouvernement souhaite que ceux qui quittent l'administration soient bientôt pris en charge par l'assurance-chômage.

Après une première salve en février, Edouard Philippe va présenter lundi une nouvelle série de mesures pour réformer l'Etat. À l'issue d'un comité interministériel de la transformation publique, le Premier ministre devrait annoncer plusieurs réformes qui, nous prévient-on, vont bousculer les règles actuellement en vigueur pour les fonctionnaires.

Pour les fonctionnaires dont le poste disparaît. Invité dimanche matin du Grand Rendez-vous d'Europe 1, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a levé le voile sur deux de ces réformes : l'extension des recrutements de fonctionnaires "sous contrat" (il a même parlé de "généralisation"), et la possibilité pour les fonctionnaires dont le poste est voué à disparaître d'être pris en charge par l'assurance-chômage, au même titre que les salariés du privé qui perdent leur emploi. Comme eux, leur indemnisation pourra durer jusqu'à deux années. L'État financera cette prise en charge en versant des fonds à l'Unédic.

Toutefois, le dispositif ne sera pas ouvert à tous les fonctionnaires. Il concernera uniquement les agents dont le poste est voué à disparaître dans le cadre d'une restructuration : un service supprimé en raison de la numérisation des tâches, ou des postes en doublon qui disparaissent dans le cadre de la fusion de deux établissements hospitaliers.

Comment cela va marcher ? Cette prise en charge par l'Assurance-chômage ira de pair avec le versement au fonctionnaire concerné d'une indemnité de départ volontaire pouvant aller jusqu'à 24 mois de salaire. Actuellement, cette indemnité, qui existe pourtant depuis 2008, est perçue par à peine un millier de fonctionnaires par an. Pour rendre le dispositif plus attractif, le gouvernement prévoit que les fonctionnaires puissent toucher cette indemnité jusqu'à deux ans avant l'âge de la retraite. Aujourd'hui, cela n'est plus possible dès qu'ils sont à moins de cinq ans de l'âge de la retraite.

Enfin, pour accompagner les fonctionnaires qui quittent l'administration, une agence dédiée à leur reconversion va être créée. Son fonctionnement s'inspirera du système déjà à l'œuvre pour faciliter le retour à la vie civile des militaires.
"

Ainsi donc nous apprenons que les fonctionnaires dont le poste est voué à disparaître et qui sont volontaires pour partir, perçoivent depuis 2008, une indemnité de départ égale à 24 mois de salaire. Qui, des contribuables que nous sommes et qui sont en quelque sorte leur employeur, était au courant de cette libéralité de notre part ?

Mais ne vous agitez pas, ce n’est pas tout : les fonctionnaires qui, rappelons-le, n’ont jamais cotisé aux ASSEDIC (leur emploi étant garanti à vie, il était superflu d’envisager une assurance de perte d'emploi) vont dès à présent percevoir l’indemnité chômage ! Et ceci avant même d'avoir versé le premier euro de participation ! Or ça, c’est un véritable scandale ! Cette façon de faire va à l’encontre de tous les principes de l’assurance : on cotise pour couvrir un risque éventuel et non pas une fois le risque couru afin de bénéficier des avantages liés à la cotisation. On sent là comme un petit parfum d'escroquerie... Pour pallier cette incongruité flagrante, Darmanin nous rassure en précisant bien que l'État financera cette prise en charge en versant des fonds à l'UNEDIC. Ouf ! nous voilà rassurés en effet, toutefois ce n’est pas le sort de l’UNEDIC qui nous inquiétait, ce qui nous dérange, c'est l’aveu ministériel que ce ne sera pas le fonctionnaire-salarié qui paiera... mais alors, qui ? Sinon le contribuable. Encore et toujours : le contribuable ! Et ça, c’est inadmissible !

Nous ne devons pas nous rendre complices de ces magouilles de marchand de tapis sous prétexte qu’il convient de réaliser les promesses du candidat Macron. Que celui qui a promis, paye ! Et pas seulement devant les urnes...:druid:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers ...de Coriolan !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron