30 ANS DE DICTATURE !

Aux armes citoyens !

Modérateur: Guardian

30 ANS DE DICTATURE !

Messagepar coriolan » 19 Oct 2011 13:25

" Tous nos médias célèbrent en grande pompe le trentième anniversaire de l'abolition de la peine de mort, imposée dictatorialement aux Français par le trio infernal Badinter-Mitterrand-Chirac, massivement suivi par les députés-cloportes au mépris de la volonté du peuple souverain.

Nos journalistes n'oublient pas de rappeler que la majorité des Français de l'époque (63 % selon les sondages) étaient opposés à cette abolition, mais pas un seul n'a l'idée d'en déduire qu'il s'agissait donc d'un acte de despotisme caractérisé accompli cyniquement par nos grands professeurs de démocratie. C'est tout juste s'ils ne vont pas jusqu'à féliciter ses auteurs d'avoir su «braver l'opinion publique», comme s'il y avait quelque gloire à tirer d'imposer à un peuple ce qu'il ne veut pas, alors même qu'on affirme le représenter.

En 1972, l'avocat Badinter avait été mortifié de n'avoir pu sauver la tête de Roger Bontems (dont il était le défenseur), complice de Claude Buffet, assassin d'une infirmière mère de deux enfants et d'un gardien de prison (Bontems les maintenait pendant que Buffet les égorgeait). Les deux coupables furent exécutés le 28 novembre 1972, leur grâce ayant été refusée par le Président Pompidou. C'est à partir de cette date que Badinter entreprit un combat forcené contre la peine de mort.

En 1977, il réussit à faire épargner la peine capitale à Patrick Henry, assassin d'un petit garçon de 7 ans puis à Michel Bodin, assassin d'un retraité. En 1978, il sauve la tête de Mohamed Yahiaoui, meurtrier d'un couple de boulangers, et la même année celle de Michel Rousseau, assassin d'une fillette de 7 ans. En 1979, il parvient à soustraire à la peine capitale Jean Portais, meurtrier d'une bijoutière et d'un gendarme, puis, en 1980, Norbert Garceau, récidiviste coupable du meurtre d'une jeune femme. A partir de 1981, Badinter n'a plus besoin de sauver les criminels un par un, puisque l'abolition de la peine capitale les sauve tous par avance. Depuis, il n'a eu de cesse que cette abolition, qui est un encouragement permanent au crime et à la barbarie, soit imposé à toute l'Europe, au point qu'il est aujourd'hui impossible à une nation historiquement européenne d'adhérer à l'Union si elle n'abolit pas la peine de mort dans sa législation.

Personnellement, je considère Robert Badinter comme complice avéré de tous les crimes commis en France depuis 1981 par des récidivistes remis en liberté, alors qu'ils eussent dû être exécutés lors de leur premier meurtre.

Le 3 janvier 2006, l'abolitionniste Jacques Chirac a proposé d'inscrire dans la Constitution la suppression définitive de la peine de mort, ce qui a été fait, après le vote du Congrès à Versailles, le 19 février 2007. Bien entendu, personne n'a songé à vous demander votre avis, mes chers concitoyens. C'est donc la consécration de la dictature Badinter.

Cela dit, rassurez-vous, cette inscription dans la Constitution ne change pas grand'chose, étant donné que l'on peut changer de Constitution comme de chemise. D'ailleurs, celle de 1958 a déjà été modifiée tant de fois que nous sommes depuis longtemps en VIe République, bien que tout le monde fasse mine de ne pas s'en apercevoir.

Le sieur Badinter se vante en toute occasion d'être parvenu à imposer définitivement à l'Europe l'abolition de la peine capitale, même pour les crimes les plus horribles, même pour les assassinats d'enfants. Définitivement ? Il se trompe. Car il suffira qu'un seul peuple européen vote par référendum le rétablissement de la peine de mort pour qu'elle le soit effectivement sur son territoire, sans que la Commission européenne puisse s'y opposer. Ce projet de référendum fait d'ailleurs partie du programme de Marine Le Pen et c'est un de ses rares projets que j'approuve. Aussi est-il vraiment regrettable que trop de propositions du FN soient irréalistes, voire stupides, car cela va ruiner les chances de vraie réforme que nous aurions pu avoir en 2012. Il serait vraiment nécessaire que le référendum d'initiative popualire voie le jour dans notre pays.
"
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: 30 ANS DE DICTATURE !

Messagepar coriolan » 19 Oct 2011 17:43

P. Lance a écrit: Personnellement, je considère Robert Badinter comme complice avéré de tous les crimes commis en France depuis 1981 par des récidivistes remis en liberté, alors qu'ils eussent dû être exécutés lors de leur premier meurtre.

Exact ! Co-responsable ! Et qu'on ne nous rappelle pas que - l'Assemblée Nationale représentant l'ensemble du Peuple français - l'abolition ainsi majoritairement votée est l'expression populaire ! Non ! Les Députés ont failli, l'abolition n'a pas été votée par le peuple mais par quelque 500 députés qui ne représentaient qu'eux-mêmes. C'est tout. Son inscription dans la Constitution est une forfaiture. Les deux Chambres ne représentaient que les deux Chambres et non le Peuple.

P. Lance a écrit: Ce projet de référendum (sur la peine de mort) fait d'ailleurs partie du programme de Marine Le Pen et c'est un de ses rares projets que j'approuve. Aussi est-il vraiment regrettable que trop de propositions du FN soient irréalistes, voire stupides, car cela va ruiner les chances de vraie réforme que nous aurions pu avoir en 2012. Il serait vraiment nécessaire que le référendum d'initiative popualire voie le jour dans notre pays. "

Je laisse ces appréciations que je ne partage pas, à Pierre Lance. Je ne voudrais pas transformer ce forum en tribune de propagande pour le FN mais ayant son programme en main, sous le thème "Questions d'actualité", je me propose d'en discuter point par point dans les jours à venir. :bom:
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5920
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: 30 ANS DE DICTATURE !

Messagepar DD » 19 Oct 2011 19:31

Bof, ce n'est pas la première fois que les assemblées votent contre l'opinion du peuple. Parfois c'est pour son bien, tellement des fois le peuple est bourrin, mais dans le cas présent, l'effet aura juste de pas permettre aux victimes d'avoir leur vengeance...
Moi je ne suis pas violent, je suis un gentil garçon, tu me connais. Mais je n'ai aucune confiance dans la justice française telle qu'on la rend dans ce genre d'affaire. J'ai toujours pensé qu'il serait bien de laisser aux familles des victimes le choix de la sanction, voire de leur livrer le criminel pour en faire ce que bon leur semble. Mais c'est irréaliste, car j'imagine sans peine qu'une famille ne demandera pas la tète d'un criminel de peur de représailles venant d'un coté ou d'un autre. Alors pour moi c'est trés simple: si un criminel s'attaque à ma famille, lui fait du mal, je laisserai faire la justice jusqu'à ce qu'il sorte de prison. Et je m'arrangerai pour que ce jour là soit le dernier de sa vie d'une façon telle qu'il regrettera d'ètre né. Et même s'il s'agit d'une longue peine et que je disparais avant le criminel, je ferai en sorte que ma vengeance soit accomplie dans les mêmes termes. Et signée.
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange


Retourner vers ...de Pierre Lance !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron