L'EGALITE

Automobilistes, retraités, contribuables, etc.

Modérateur: Guardian

L'EGALITE

Messagepar coriolan » 12 Déc 2017 21:31

D'un seul mot de la devise républicaine analysée par ailleurs (1) il sera question ici, celui concernant l'EGALITE.

Dans le Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, il est bien précisé : art. 1er – "les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit" – En élargissant le sens du terme "égalité" à tout autre domaine que le droit, c'est non seulement un non-sens mais une trahison de l’esprit des fondateurs de notre République.

Si l'Egalité au sens général n'existe pas dans la nature, elle ne peut être appliquée à une société, fut-elle humaine, en revanche elle est possible en droit d'où sa revendication dans la Déclaration de 1789. Ce "possible" qui, pour beaucoup, semble être une évidence acquise est devenu une réalité molle et dépassée, car qu'en est-il réellement :

Oui, tous les hommes peuvent prétendre faire valoir leurs droits devant une cour de justice contre n'importe qui, mais y a-t-il égalité pour autant quand on sait que, contre l'Etat - par exemple - les moyens financiers de l'un (le particulier, vous ou moi) ne sont pas les mêmes que ceux de l'autre (l'Etat). Deux hommes se présentent à la barre (vous et un fonctionnaire) pour faire valoir tel ou tel aspect des choses, l'un a engagé ses propres deniers afin d'obtenir gain de cause et devra en engager d'autres éventuellement s'il doit aller en appel ; l'autre engagera les deniers de l'Etat, vos impôts, pour une espérance inverse. L'hypothèse d'un appel en cas de désillusion personnelle n'empêchera pas le fonctionnaire de dormir, ce qui ne sera pas le cas de son adversaire.

C'est non seulement injuste mais immoral et par conséquent intolérable.

Que ceci ne soit pas encore apparu comme une évidence me semble éminemment grave puisque non conforme à l'esprit de la République, la République du temps jadis... Pas celle d'aujourd'hui !

Que nos concitoyens cessent de concentrer leurs efforts cérébraux contre les allogènes, qu'ils veuillent bien d'abord se soucier du sort de leurs congénères et des fondements de ce qui devrait les rassembler et finalement les divise.

('1) http://www.exodoxe.fr/viewtopic.php?f=4 ... %A9#p18742,
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5905
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

L'EGALITE NEGOCIABLE !

Messagepar coriolan » 09 Avr 2018 16:36

Sans remettre en cause ce qui est écrit ci-dessus, on peut admettre que l'égalité en question est un idéal à atteindre afin de gommer le maximum des divergences criantes d'injustice à faire hurler de douleur les malheureux. Après tout, la devise républicaine n'est jamais qu'une litanie de vœux pieux : liberté relative en non absolue, fraternité avec les relents de nos racines judéo-chrétiennes, et bien entendu, pour faire bon poids, égalité de propagande ! Voilà le triptyque du bonheur républicain.

Bon, on se fera une raison puisque le bonheur n'est pas de ce monde. Toutefois, étant un idéal à atteindre on se montrera vigilant sur l'acception du terme 'égalité' en s'attachant à la bonne volonté de chacun plus qu'aux résultats obtenus quant à l'application du mot. En effet, quand on dit : Tous les hommes naissent libres et égaux en droit, ça veut dire - ça ne veut QUE dire - que tous les hommes doivent être traités également par la loi qui régit chacun, c'est-à-dire tous les citoyens. Elle est là et rien que là, l'égalité, et non dans la couleur des cheveux ou des yeux de chacun. Elle n'est pas non plus sur les différences de salaires quand chaque individu perçoit selon les efforts qu'il a fournis pour avoir ce qu'il a. Invoquer la chance des uns ou la malchance des autres est un peu facile, le mot "chance" est une excuse qu'utilisent trop fréquemment et indûment des jouisseurs du temps passé ou des fainéants du temps présent. La chance est, j'en ai fait un aphorisme, l'alibi des incapables !

En revanche, quant un gouvernement bien intentionné à l'égard des gens qui le servent, se permet des libéralités - grâce aux impôts qu'il a prélevés sur la collectivité - c'est tout en son honneur MAIS encore faut-il qu'au nom de l'égalité qu'il prône, il en sache gré à l''ensemble de ceux qui ont permis ces libéralités, c'est-à-dire au peuple ! Que les favorisés de ce système ne voient pas, ne veulent pas voir, l'injustice qui frappe leurs compatriotes, on peut le comprendre ! Qu'ils exigent des revendications incongrues, indécentes, parce qu'ils considèrent que ce qu'ils ont acquis l'est éternellement ; que pour parvenir à leurs fins ils n'hésitent pas à mettre en péril l'économie du pays et prennent en otage ceux qui font vivre en permanence leur outil de travail, on peut le comprendre de la part d'individus frustes et peu habitués aux subtilités du bon sens - même populaire. Mais l'Etat ! L'Etat qui les reçoit pour tenter de leur faire entendre raison ; l'Etat, lui, il sait de quoi il parle quand il évoque l'Egalité à un niveau bien au-dessus du ballast et de la compréhension partisane. Alors que fait-il ? Rien, il négocie !

Au sommet de l'Etat, on négocie le triptyque républicain ! Déjà que la "Liberté" a trouvé ses limites avec des lois de plus en plus liberticides sous l'impulsions d'autres syndicats budgétivores, que la "Fraternité" s'est toujours plus ou moins confondue avec le copinage, voilà que l'"Egalité" est devenue négociable, ce qui tout compte fait n'a rien d'anormal dans une société où le profit est roi !
La chance est l'alibi des incapables.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5905
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers Défense du Citoyen

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron