Boulevard Voltaire appelle au secours !

Automobilistes, retraités, contribuables, etc.

Modérateur: Guardian

Boulevard Voltaire appelle au secours !

Messagepar coriolan » 03 Nov 2017 17:50

Dans ma BaL ce matin ;
je vous fais suivre son appel en urgence !

Chère lectrice, cher lecteur,

L'étau de la censure se resserre dangereusement.

Et sans le soutien massif de citoyens engagés tels que vous, il n'est pas sûr que nous pourrons continuer à vous apporter la contre-information en voie de disparition dans la presse classique :

En réaction aux élections qui se succèdent, aux résultats "non désirés" (Donald Trump aux Etats-Unis, Brexit en Grande-Bretagne, succès législatifs des partis populistes en Autriche et en Allemagne)…
… les tenants du pouvoir politico-médiatique ont décrété que l'opinion publique était manipulée par de fausses informations diffusées sur Internet et sur les réseaux sociaux et qu'il fallait donc d'urgence lutter contre cette prétendue désinformation.

En réalité, l'urgence, pour eux, c'est de reprendre le contrôle de l'information, pour être les seuls à vous donner les éléments qui vous permettront de vous forger une opinion. Ce qui se trame, c'est une gigantesque opération de verrouillage de l'information opérée par ceux-là même qui :

1 – ont été les plus grands pourvoyeurs de fausses informations : on se souvient des sinistres bobards médiatiques, comme la mise en accusation de l'extrême-droite dans la tuerie perpétrée par Mohammed Merah ;

2 – excluent tout ce qui n'est pas politiquement correct : concentrés aux mains de grands noms de la finance et de l'industrie et sous perfusion d'argent public, les grands médias répètent en boucle la même information tiède et insipide, "qui fait consensus" ;

3 – se livrent quotidiennement à la désinformation la plus pernicieuse, l'omerta :
Rien que pour l'actualité récente, sur les migrants :
- Qui a parlé du cinéma réservé aux femmes, en Allemagne ? En dehors de Boulevard Voltaire et de quelques médias alternatifs, impossible de trouver l'info.
- Combien de "grands" médias ont relaté la vive opposition en Italie à l'instauration d'un droit du sol, au moment-même où des dizaines de milliers de migrants y débarquent jour après jour ?
- La quasi-impossibilité, dans la pratique, d'expulser les clandestins en France fait-elle la Une des journaux ? C'est pourtant un sujet essentiel en ces périodes d'entrée massive de migrants sur notre sol.

Concrètement, ils sont en train de chercher tous les moyens possibles pour disqualifier et museler les médias alternatifs qui diffusent une information libre, diversifiée et non passée au rouleau-compresseur du médiatiquement correct.

Les médias qui tiennent encore le haut du pavé ont déjà commencé à ostraciser les lecteurs de ces médias libres et à dissuader de nouveaux lecteurs de les rejoindre. Le Monde et Libération, qui touchent respectivement 5 millions et 6 millions par an, en subventions payées par vos impôts, ont créé le Décodex qui se fait juge de la fiabilité des sites d'informations et le Désintox qui "détecte et corrige les erreurs du débat public " !

Pendant ce temps-là, l'Education nationale formate les esprits, et dispense aux élèves une "éducation aux médias et à l’information" – ça fait peur…

Les géants américains du Net, Google, Facebook, etc., mettent au point des algorithmes pour "vérifier" l'information, donc pour en restreindre la diffusion…

L'Europe, enfin, tente d'instaurer une sorte d'homologation de l'information. Depuis trois ans, elle finance ainsi le logiciel PHEME, destiné à trier la "bonne" information de la "mauvaise", reléguée au rang de "controverse", "spéculation", etc.

Toutes ces offensives ont un seul but : rendre suspectes et inaudibles les informations n'apparaissant pas sur un site officiel ou dans un grand journal et, à terme, empêcher de sortir des informations gênantes, non estampillées "garantie par le gouvernement", et surtout de les diffuser à grande échelle !

L'espace de liberté d'expression et d'information que nous avons réussi à créer ensemble depuis cinq ans sur Boulevard Voltaire, avec le soutien financier de citoyens engagés et avec la confiance de nos lecteurs toujours plus nombreux, fait partie des cibles dans le collimateur de cette vague de censure.

Et aujourd'hui, il n'y a plus qu'un seul espoir pour que nous soyons toujours en mesure, dans les mois et les années à venir, de préserver la liberté de la presse et la liberté d'expression dans ce pays : que notre média indépendant Boulevard Voltaire devienne très vite suffisamment puissant pour ne pas être emporté par la vague le jour où tous leurs systèmes de censure seront généralisés.

Nous devons toucher deux ou trois fois plus de lecteurs et, si possible, doubler notre budget pour étoffer l'équipe, renforcer notre capacité d'investigation et avoir les moyens techniques d'une diffusion encore plus massive.

Et avec votre aide, ça n'a rien d'impossible.

Vous êtes lecteur de Boulevard Voltaire. Vous avez compris à quel point il est important d'avoir accès à une information alternative de qualité où la censure n'a pas sa place. A quel point c'est vital pour préserver la diffusion des idées, la confrontation des points de vue, le débat, ce dont tout pays libre a besoin pour aller de l'avant et offrir un avenir digne de ce nom à ses citoyens.

Alors, aujourd'hui, j'espère que je peux compter sur vous pour nous aider à nous renforcer suffisamment pour vivre et résister à la censure galopante.

Pour faire connaître notre média indépendant à 100.000 personnes supplémentaires pour leur diffuser notre contre-information, il faut que nous arrivions à collecter un budget de 70.000 euros.

Je sais que c'est une somme considérable. Mais c'est dérisoire par rapport au budget des journaux sur papier, et aux subventions qu'ils touchent : avec 3,6 millions d'euros de subvention, l'Humanité est le titre le plus subventionné par exemplaire !

C'est pourquoi je me permets de vous le demander : pouvez-vous soutenir Boulevard Voltaire par un don de 30 euros par exemple ? Vous pouvez aussi décider de vous engager plus avant dans notre action pour la liberté d'expression, et de donner 60 euros, 100 euros, 200 euros ou même plus.

C'est vous seul qui décidez du montant que vous souhaitez dédier à ce combat pour contrer la censure et préserver la liberté d'expression en France.

Nous avons préparé une page spéciale où vous pouvez choisir de faire un don par carte bleue, par chèque ou par prélèvement, du montant de votre choix.

Je fais un don

Vous êtes totalement libre de choisir de soutenir Boulevard Voltaire ou non. Si vous ne souhaitez pas apporter votre soutien financier, personne ne vous en tiendra rigueur, et vous continuerez à recevoir chaque jour dans votre boîte mail l'information alternative que vous ne trouvez pas ailleurs.

Mais quand on voit les efforts déployés par les tenants du pouvoir politico-médiatique pour démolir la liberté d'expression et d'opinion, difficile de dire combien de temps nous serons capables de tenir sans le soutien de nos lecteurs.

Alors, si c'est possible, aidez-nous à renforcer Boulevard Voltaire, et mettre notre média à l'abri pour pouvoir continuer à diffuser une information alternative, résister aux attaques et faire barrage à la censure qui avance au galop.

Merci par avance pour votre soutien.

Bien à vous,
L'équipe de Boulevard Voltaire relayée ici par votre serviteur sur Exodoxe.

:druid:

Boulevard Voltaire
BP4238
Béziers Cedex 34544
France
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5787
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Boulevard Voltaire appelle au secours !

Messagepar cecile » 04 Nov 2017 17:08

Boulevard Voltaire est un site généraliste d'information, lancé le 1er octobre 2012 par Robert Ménard et Dominique Jamet. Il est fréquemment classé à l'extrême droite1, et a notamment publié des textes de militants de la Nouvelle Droite et du Bloc identitaire

Boulevard Voltaire est fréquemment classé par les médias parmi les sites Internet de l'extrême droite française, plusieurs de ses contributeurs étant issus des courants de cette tendance idéologique et certains textes parus sur Boulevard Voltaire étant jugés islamophobes, contre le multiculturalisme et contre le mariage homosexuel9. Pour l'Obs, la proximité de Robert Ménard avec le Front national et avec des « militants catholiques du Printemps français » classe Boulevard Voltaire comme site d'extrême droite, de même que sa référence à Voltaire lui permettrait de revendiquer l'irrévérence à l'égard des religions, principalement orientée vers l'Islam. Le psychologue Didier Pleux dit se retirer de Boulevard Voltaire après avoir constaté que « Le mariage homosexuel est diabolisé, l'expression "racisme antiblanc" valorisée, l'islamophobie banalisée. Je m'informe illico sur la biographie des chroniqueurs, j'y vois un dénominateur commun : des thèses "intolérantes", pas voltairiennes pour un sou ! »

Selon le journaliste Antoine Bayet, le nom du site Boulevard Voltaire est composé d’un clin d'œil à la Rue de Rue89, et au site conspirationniste Réseau Voltaire de Thierry Meyssan.

Boulevard Voltaire participe à la cérémonie des Bobards d'or, organisée par la fondation d'extrême droite Polémia, un think tank identitaire dont le président est Jean-Yves Le Gallou, promoteur de la « réinformation ». Selon France Inter, « En fait, sous couvert de « ré-information », on a une presse d’opinion, d’extrême droite, qui sape la légitimité des médias et prospère sur Internet. »

Comme d'autres membres moins éminents de la « fachosphère-réinfosphère », Boulevard Voltaire s'est livré à plusieurs reprises à la désinformation, publiant par exemple une fausse nouvelle taxe sur les familles, une citation inventée de Bernard Cazeneuve sur les racines chrétiennes de la France, relayant également de nombreuses désinformations de droite et d'extrême droite comme le « laxisme de Christiane Taubira » qui aurait « facilité la fuite » de 236 détenus (alors que la loi en question date de 2004). Le quotidien Libération s'amuse donc que Robin de La Roche de Boulevard Voltaire s'indigne en 2017 de n'avoir jamais vu ailleurs que dans les « réseaux « de droite » un tel salmigondis d’idioties, de rumeurs infondées, de mélanges honteux, bref, de fausses informations ». Le projet de mosquée à Tulle est décrit comme « un immeuble culturel et pas seulement cultuel, sera en partie financé par les deniers publics » alors que la ville n'est pas décidé à valider le projet et qu'elle sera financé par des fonds privés. Décodex, un média de vérification des faits rattaché au journal Le Monde, recommande d'être « prudent » quand on lit des informations sur Boulevard Voltaire.

Le 18 novembre 2014, Boulevard Voltaire est condamné pour incitation à la « discrimination et à la haine contre l'ensemble des musulmans » pour avoir publié une fiction politique sur l'interdiction de l'Islam. Le directeur de la publication, Benjamin Jamet, et l'auteur, Christine Tasin, islamophobe revendiqué , sont condamnés à 1 000 euros d'amende dont la moitié avec sursis. Le jugement est confirmé en appel en novembre 2015, avec obligation de la publication d'un communiqué faisant état de la décision sur le site Boulevard Voltaire.

:wink:
Avatar de l’utilisateur
cecile
 
Messages: 205
Inscription: 29 Aoû 2008 10:38

Re: Boulevard Voltaire appelle au secours !

Messagepar coriolan » 04 Nov 2017 20:18

cecile a écrit:Décodex, un média de vérification des faits rattaché au journal Le Monde, recommande d'être « prudent » quand on lit des informations sur Boulevard Voltaire.

Ma chère Cécile, toujours aussi vigilante, merci d'exister ! Merci de nous rappeler qu'il faut être "prudent" quand on lit 'Boulevard Voltaire'. Mais il faut être prudent pour tout ma bonne amie ! Même en traversant la route et surtout, surtout, en décodant décodex recommandé par 'Le Monde' qui ne dénonce que ce qui va à l'encontre de 'idéologie' qu'il entretient et le fait vivre.

Tout ce que ta diatribe dénonce ne m'émeut pas, bien au contraire. Et que 'Bld Voltaire' ait été condamné pour aller contre la pensée unique ne m'étonne pas du tout, tu penses ! C'est le sort de tous les martyrs de payer pour l'édification les handicapés de la vie sociétale : sourds et aveugles par confort intellectuel.

Ceci étant, heureux de t'avoir revue et retrouvée égale à toi-même. Bien qu'Exo ne soit plus un forum mais une Galerie, tu seras toujours la bienvenue.
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5787
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Boulevard Voltaire appelle au secours !

Messagepar coriolan » 05 Nov 2017 17:24

Ma chère Cécile,
La vie politique te séduisant toujours autant à ce que je vois, puisque tu vas jusqu'à te soucier de l'opinion populaire à travers les informations médiatiques, je m'étonne que tu n'aies pas donné suite à ma dernière lettre à François de Rugy ; ce doit être un oubli de ta part. Mais rien n'est jamais perdu, courage ! : viewtopic.php?f=42&t=1985#p26089 Ce que je dénonce là, ce ne sont pas des on-dit... sauf avis contraire de ta part, dont je tiendrai le plus grand compte.
L'espoir de l'Océan naît au cœur de la Source.
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5787
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers Défense du Citoyen

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité