La pathologie de l'antiracisme

Des paroles et des actes...

Modérateur: Guardian

La pathologie de l'antiracisme

Messagepar coriolan » 07 Déc 2013 19:13

Pour inaugurer cette rubrique je me permets de faire suivre ce message de "Boulevard Voltaire", publication de la veille. Bonne lecture !

"Bedos, fin de chantier...
de Joris KARL

Bedos, le mec qui est mort il y a 30 ans, voudrait « un permis de vote » parce que, selon lui, « il y a des gens qui ne savent pas voter »… Il y a 30 ans, je vous disais.

Certes, « l’âge est un naufrage », mais avec le comique zombie déterré des seventies, ça tourne au Titanic !

Présent lundi à la mirobolante et flopante soirée contre le racisme, le croque-mort du rire nous a sorti, en plus de son envie de « permis de vote » pour les électeurs qui pensent mal, une stupéfiante analyse politique. Selon Bedos, Marine Le Pen ferait en ce moment « la campagne d’Hitler », parce que – voyez-vous – « nous sommes dans la même crise que dans les années trente, et que [le FN veut] jeter les arabes et les nègres à la mer ». La suite de l’interview fait peine à voir. On sent que la fin du pauvre homme est proche, et on n’a pas envie de tirer sur le panzer en carton-pâte. Papi Bedos devient collector après tout ! Mais il renifle carrément le vieux. Une odeur répugnante du passé, comme quand on ouvre la vieille armoire d’une maison sans vie. Derrière la porte, des idées usées jusqu’à la corde, des petites mains touche pas à mon pote couvertes de moisissures, des disques rayés de Balavoine…

En 2013, le sempiternel parallèle FN-années 30-nazisme tourne toujours en boucle sur les ondes de Radio Nantis. Mais les auditeurs ne marchent plus dans la combine. Refusent d’aller voir la daube de Debouzze au ciné, refusent de regarder l’émission de Sophia Aram. Quant à NKM, elle ne vend son livre anti-FN qu’à sa famille… Les bides s’accumulent, mais ceux d’en haut ne veulent pas voir la réalité en face. Et on peut imaginer qu’Envoyé spécial aura beau nous balancer un documentaire sur les skins violeurs de nouveau-nés juste avant les élections, ça n’aura strictement aucun effet dans l’isoloir.

Alors Bedos pourra cracher ses ultimes insanités, dire que Collard est le nouveau Goebbels, que Philippot est un agent de la Gestapo, on le laissera encore circuler, sans camisole. « La Rafle » sera diffusée sur France 2 entre les deux tours des municipales, qui sait ? Et juste avant le terrible scrutin des européennes, on trouvera bien un ignoble tueur d’extrême droite qui dézinguera du divers dans le métro. Les flics de Valls lui mettront la main dessus, découvrant alors son T-shirt « Vive Marine ! », son badge Alain Soral et ses tatouages à croix gammée. Le scénario est déjà dans les cartons de Libé et, au fond de sa tanière, la Fourest répète la chronique radio qu’elle tiendra ce matin-là, dénonçant « les forces rétrogrades qui ont libéré la parole depuis trop longtemps ».

Ce sera très, trop sérieux. Car comme Fourest ou Libé, Bedos ne fait plus rire depuis longtemps. Il est le symbole d’une aristocratie de gauche à bout de souffle. Les années 80 sont loin, mon bon Guy. Malgré tous tes efforts, Adolf ne te sera d’aucun secours pour tes vieux jours. En attendant, fais gaffe que son bunker ne se casse pas la gueule sur tes vieux os.
"
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5894
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: La pathologie de l'antiracisme

Messagepar Aphrodite » 09 Déc 2013 19:18

Bon, celui qui a écrit cet article est un haineux qui n'utilise aucun argument, mais des qualificatifs dévalorisants pour le troisième âge. Moi, j'intitulerai cet article plus tôt : diatribe contre la vieillesse, c'est tout ce qui en ressort. Soit l'auteur est vieux et donc se déteste, soit il est jeune et amnésique :lol:
Quant au bulletin spécial qu'il fait concernant la France, il ne devrait pas du tout s'en réjouir, mais plus tôt s'en inquiéter. Un parti politique n'ayant comme programme économique que la haine de l'étranger s'il prend le pouvoir que fera-t-il pour une France qui a surtout faim :?: Lui donner les étrangers en pâture :?:
Après, il faut bien contenter ses électeurs, non :?:
Attention, les immigrés ont une cuirasse dure, ils survivront à tout, je vous le promets, même à une Marine déterminée. Mais ce français qui va voter pour qu'on lui nettoie son paysage, une fois celui-ci admiré, il va passer aux besoins suivants et c'est là qu'il se retrouvera seul et qu'un bon arabe à culpabiliser et sur lequel déverser sa hargne serait le bienvenu :lol:
Pathétique l'auteur et pathétique sa Marine à laquelle il faut juste aborder le volet économique pour voir de quelle façon la lumière de ses yeux se dissipe au profit d'un regard hagard que seule la haine de l'autre peut animer :(
Je préfère le père, au moins avec lui tout était clair.
La France est une nation, avec Marine, elle le restera, mais elle ira orner le panthéon de l'humour des ténèbres et s'il y a quelqu'un qui est sensé s'en inquiéter, c'est bien les Français de souche parce qu'ils sont sensés aimer leur pays :roll:
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: La pathologie de l'antiracisme

Messagepar DD » 09 Déc 2013 23:43

Aphrodite a écrit:....
Attention, les immigrés ont une cuirasse dure, ..........
et comme la France est un beau mélange fruit de différent courants, attention ! on a tous hérité de quelque chose venant d'ailleurs, ce qui devrait rendre les gens un peu plus réservés.
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: La pathologie de l'antiracisme

Messagepar coriolan » 10 Déc 2013 13:50

DD a écrit:on a tous hérité de quelque chose venant d'ailleurs, ce qui devrait rendre les gens un peu plus réservés.

Bien sûr ; il n'y a aucune race pure et c'est très bien ainsi. Toutefois tout dépend de ce que les gens font de ces ajouts successifs. Ca peut engendrer le meilleur ou le pire... mais qu'on se rassure, même le pire peut à son tour donner le meilleur.

A ceux qui ne la connaîtraient pas, je recommande la saga des Rougon-Macquart d'Emile Zola ! Un chef d'oeuvre toujours d'actualité...
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5894
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers POLITIQUE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron