Valérie TRIERWEILER

Des paroles et des actes...

Modérateur: Guardian

Valérie TRIERWEILER

Messagepar coriolan » 17 Juin 2012 23:10

Dans ma BaL, ce soir, un double de la lettre de Bernard DEBRE, député UMP, à l'adresse de Valérie Trierweiler.

Madame,

Lorsque vous êtes apparue aux côtés de François Hollande, après qu’il eut quitté Ségolène Royal, les citoyens français ont accepté votre présence, certains avec interrogation, d’autres avec un petit sourire, mais la plupart avec gentillesse. En France, l’amour est roi et les nouveaux couples qui se forment, surtout en politique, attirent plutôt la bienveillance.

Nicolas Sarkozy avait bénéficié de cette même « grâce » lorsque Cécilia était partie. Il s’en était expliqué, peut-être un peu trop, en conférence de presse et s’était marié avec Carla Bruni. Autre temps, autre mœurs, diriez-vous. Effectivement, qu’il s’agisse du général de Gaulle avec « tante Yvonne », de Giscard d’Estaing et d’Anémone, de François Mitterrand et de Danielle ou même de Jacques Chirac et de Bernadette, ces femmes versaient plutôt dans le caritatif discret que vers l’émergence people tapageuse.

Il est vrai cependant que la presse, pour François Mitterrand, a laissé tomber un manteau de discrétion sur sa double vie qu’il n’a révélée qu’à ses dernières heures. Déjà, il paraissait (mais qui a osé en parler ?) tout à fait anormal que sa deuxième « épouse » et sa fille soient prises en charge par l’État : appartement officiel sur le Quai Branly, voitures, chauffeurs, gardes du corps, cuisines et cuisiniers.

Bref ! Les frasques de François Mitterrand, gardées secrètes par des journalistes complices, ont coûté quelques 8 à 10 millions d’euros au budget de l’État

Carla Bruni n’a pas agi dans ce sens ni Bernadette Chirac. Mais vous voilà arrivé et avec vous, comme le dit la gauche, la modernité, ringardisant tout ce qui s’est passé avant.

Après tout, François Hollande a le droit d’avoir comme amie qui il veut et le temps qu’il le désire. Quant au titre de « première dame », il est usurpé. Ce statut n’existe pas et a été monté de toutes pièces par des journalistes avides de sensationnel. Vous n’avez, Madame, aucune existence légale d’autant plus que vous n’êtes ni mariée, ni pacsée. Que dirait-on d’un président de la République qui accumulerait les « premières dames » comme on accumule des amies ou des flirts ?

Vous avez néanmoins exigé d’avoir autour de vous une équipe composée d’hommes et de femmes qui vous suivent, qui vous aident, qui travaillent avec vous et qui sont payés par l’État. Au nom de quoi l’État doit-il s’occuper de votre secrétariat pléthorique ? Ce n’est pas, je pense, pour vous aider à écrire des articles dans votre journal « Paris Match ».

Voici un autre problème. Vous vous réclamez, à juste titre, du statut de journaliste et vous désirez continuer à écrire. Au début de la campagne présidentielle et même, si je ne me trompe, dès l’élection de François Hollande, vous avez clamé haut et fort que vous ne renonceriez pas à écrire dans l’hebdomadaire « Paris Match » et vous avez même annoncé que vous alliez interroger les grands de ce monde pour faire des papiers de politique étrangère ! Journaliste oui, mais journaliste politique non !

Il me semble que ce métier est incompatible avec la fonction que vous aimeriez avoir, même si elle n’est pas officielle. Vous avez donc décidé de faire du journalisme de bavardages pour bien montrer votre autonomie par rapport à votre ami François Hollande. Vous avez néanmoins accepté, demandé, peut-être même exigé de l’accompagner dans ses voyages officiels. A quel titre ? Simplement d’amie !

Il y avait et il y a toujours un obstacle : Ségolène Royal ! Vous ne la supportez pas, elle qui est pourtant mère des 4 enfants de François Hollande. Il semblerait qu’à la Bastille, lorsque François Hollande a « claqué une bise » sur les deux joues de Ségolène Royal, vous ayez exigé qu’il vous embrasse sur la bouche pour montrer la différence de statut ! Cet acte était sinon puéril du moins cruel.

Voici maintenant qu’en femme moderne, vous tweetez. Vous avez réussi, par vos bavardages, à ébranler la campagne électorale et à ridiculiser la France.

Ségolène Royal est candidate, certes parachutée, en Poitou-Charentes. Elle affronte Monsieur Falorni, implanté localement depuis de nombreuses années et ami de François Hollande. Il était naturel que les caciques du Parti socialiste viennent à son secours, elle qui avait été la femme candidate à l'élection présidentielle de 2007.

Il était peut-être moins évident que le président de la République se mêle de ces élections. En Président « normal », il avait annoncé qu’il n’y participerait pas. Les Français avaient d’ailleurs compris que le petit mot de soutien à Ségolène Royal était plus affectif que politique. Elle avait été sa compagne pendant si longtemps.

Mais vous ne la supportez pas, taraudée par la jalousie. Après le ridicule de « embrasse moi sur la bouche » que, semblait-il, vous aviez prononcé, voici maintenant la trahison ! En effet, de quoi vous mêlez-vous en soutenant Monsieur Falorni qui, au demeurant, reste très sympathique ? Est-ce en tant que journaliste politique que vous prenez position pour un candidat ?

Il s’agirait là d’une déviation intolérable de la neutralité politique d’un journaliste. Voyez-vous Monsieur Jean-Michel Apathie, Madame Ruth Elkrief, Monsieur Alain Duhamel prendre position pour qui que ce soit ? Ils devraient rendre immédiatement leur carte de presse, s’inscrire à un parti politique et ne plus parler. Certes, beaucoup de journalistes, beaucoup de journaux, sont à gauche et l’ont montré lors de ces dernières élections. Mais vous, Madame, journaliste à « Paris Match », vous n’auriez jamais dû prendre position. Ce n’est donc pas comme journaliste que vous avez envoyé ce tweet, vous êtes trop intelligente pour tomber dans un tel piège.

Est-ce pour affirmer votre indépendance vis-à-vis de votre compagnon ? Peut-être aussi pensiez-vous affirmer l’importance de la liberté de la femme ? Je ne le crois pas non plus car je ne suis pas sûr que la liberté consiste à faire des gaffes. Peut-être ce mot est-il trop faible ? Il s’agit d’une faute grave. En réalité, vous ne pouviez pas imaginer une seconde que Ségolène Royal, élue, puisse un jour arriver au fauteuil de présidente de l’Assemblée nationale. « Comment cette femme, qui était avec mon ami auparavant, qui a vécu si longtemps avec lui, peut-elle revenir en pleine lumière ? ».

Mais, pire encore, vous imaginiez, dans vos rêves les plus épouvantables, dans les cauchemars les plus terribles, les cérémonies officielles présidées par François Hollande obligatoirement accompagné par Ségolène Royal, en tant que quatrième personnage de l’État. Vous cauchemardiez à l’idée de voir ces grands dîners à l’Elysée, ces dîners officiels où votre place était équivoque, alors que Ségolène, rayonnante, aurait été proche de votre ami par la grâce du protocole. D’ailleurs, c’est pour cette raison déjà qu’à La Rochelle, vous aviez exigé, semble-t-il, que François Hollande parle de vous comme de « son unique amour ». Petite flèche empoisonnée dans le dos de Ségolène Royal.

La France, par ce tweet, a été ridiculisée dans le monde entier. Une si petite phrase ayant de telles conséquences ! Vous avez non seulement desservi la France où vous n’avez aucun rôle à jouer même si vous avez accompagné François Hollande dans ses voyages officiels à l’étranger (ce qui, déontologiquement, diplomatiquement, était déjà une extravagance), mais vous avez desservi le président de la République élu par une attitude grotesque de femme jalouse qui se mêle de politique pour entraver la carrière de son ami ou compagnon.

Vous avez ridiculisé et humilié les femmes des autres présidents français qui, elles, faisaient de l’humanitaire. Vous avez, semble-t-il, balayé d’un revers de la main ces actions remarquables qu’elles avaient menées et, par conséquent, vous avez méprisé tous ceux qui, en France ou ailleurs, ont consacré leur vie aux enfants, aux handicapés, à ceux qui étaient atteints du SIDA, etc.

Bref, ce petit tweet de rien du tout a été le révélateur, Madame, d’un malaise que les Français n’osaient pas admettre, qui mélange la faiblesse du président de la République et la méchanceté de sa compagne.

Acceptez, Madame, mes sentiments mêlés de tristesse, de rage et de surprise.



Pr. Bernard DEBRÉ
Ancien Ministre
Député de Paris
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5868
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Valérie TRIERWEILER

Messagepar DD » 18 Juin 2012 22:36

Bin moi je pense qu'en France chacun a le droit de s'exprimer. Et dans tous les couples on n'est pas toujours d'accord. Que l'on cherche à fermer son clapet à madame est tout, sauf démocratique ! Alors tant pis Mr hollande et autres censeurs. Vous la vouliez ? Vous l'avez.
Et merde si çà vous plait pas, bandes de nazis (*) !

(*) vous pouvez remplacer pas staliniens, çà marche aussi.
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Valérie TRIERWEILER

Messagepar coriolan » 18 Juin 2012 23:19

DD a écrit:Et merde si çà vous plait pas, bandes de nazis (*) !

(*) vous pouvez remplacer pas staliniens, çà marche aussi.

Oui. maoïstes, ce n'est pas mal non plus ! Pauvre Dodolphe ! avec ses 7 millions de morts il est un peu ridicule, non ? Mais tu ne voudrais tout de même pas que j'engage une discussion sur ce sujet avec Cécile ! :bom:
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5868
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Valérie TRIERWEILER

Messagepar coriolan » 04 Jan 2013 18:45

Valérie Trierweiler est-elle coupable de complicité de détournement de fonds publics ?

Voici une question pertinente.

L’Etat a-t-il le droit d’entretenir la concubine du Président ? Valérie Trierweiler est-elle coupable de complicité de détournement de fonds publics ?

Le Président n’a pas hésité à profiter du vide constitutionnel qui pèse sur ce sujet atypique, François Mitterrand ayant été plus secret dans la prise en charge par nos impôts de sa double vie.

Valérie Massonneau, épouse Trierweiler, ne jouit d’aucun statut juridique au côté de François Hollande, le PACS n’ayant pas encore été étendu aux copines. Et puis François Hollande l’a déclaré, il est contre le mariage (sauf pour les homosexuels).

Dès lors, Mme Trierweiler ne dispose d’aucun droit à bénéficier d’avantages tels que ceux qui viennent de lui être octroyés : un directeur de cabinet et plusieurs membres de « cabinet », payés non pas par l’Etat, qui n’a pas d’argent, mais par les contribuables.

Cela vaut bien entendu pour Patrice Biancone. L’ancien journaliste de RFI a été nommé directeur de cabinet de Valérie Trierweiler.

C’est un ami de longue date de Valérie Trierweiler, journaliste de Direct 8 et Paris Match, et le couple présidentiel a passé une partie de ses vacances d’été 2011 à Hossegor (Landes) où il possède une maison.

Le journaliste a précisé que le cabinet de Mme Trierweiler compterait 4 à 6 personnes.

Les premières dames ont souvent eu par le passé, un secrétariat ou un cabinet à l’Elysée, pour gérer notamment leur courrier, les interviews, etc. C’était le cas pour Bernadette Chirac et Carla Bruni-Sarkozy, des épouses légitimes. Mais la première petite amie ?

Que dit le code pénal ?


Article 432-15, modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 – art.3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002 :
« Le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public, un comptable public, un dépositaire public ou l’un de ses subordonnés, de détruire, détourner ou soustraire un acte ou un titre, ou des fonds publics ou privés, ou effets, pièces ou titres en tenant lieu, ou tout autre objet qui lui a été remis en raison de ses fonctions ou de sa mission, est puni de dix ans d’emprisonnement et de 150.000 euros d’amende »

Valérie Trierweiler serait dépositaire de l’autorité publique sans que nous en ayons été informés ? Est-elle chargée d’une mission de service public ? Elle a embauché un ami intime du couple, à moins que François Hollande ai trempé dans la combine ?

La tentative de délit, prévu à l’alinéa qui précède, est punie des mêmes peines.

Pouvez-vous, Madame Taubira, Garde des Sceaux, éclairer notre lanterne ? Car dans un an, lorsque la Cour des comptes aura présenté la facture aux Français, il sera trop tard pour pleurer.

Valérie Trierweiler nous la joue causette avec son métier de journaliste qu’elle doit conserver pour nourrir ses enfants (par ailleurs actionnaires de banque), et elle embauche six personnes – six salaires – pour continuer à aller à Paris Match ?

il était impératif que soit soulevée cette question autour de ce problème de risque d’abus de bien public et de détournements que peut poser Mme Trierweiler dans son statut de copine en chef.

Est-ce que M. Trierweiler, dont Valérie est toujours l’épouse officiellement, n’aurait pas droit à toucher une indemnité comme époux légitime de la copine du président?

M. F.Hollande aide aussi, avec une belle promotion si elle est élue, son Ex (Ségolène), mère de 4 de ses 5 enfants mais aussi très probablement, Anne Hidalgo, mère de sa 5 ème fille.

Valérie n’est que « la favorite » actuelle. Donc, 3 de ses maîtresses (connues pour l’instant) vont pouvoir vivre aux crochets des Français.

Elle n’est pas belle la vie ?

Reproduction autorisée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Henry Flecher, adaptation Jean-Patrick Grumberg pour http://www.Dreuz.info
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5868
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Valérie TRIERWEILER

Messagepar coriolan » 20 Mar 2013 18:23

Dans le Figaro de ce matin au sujet de Valérie Trierweiler qui poursuit ses biographes pour «atteinte à la vie privée».

"Mme Trierweiler avait dans la foulée déposé une seconde plainte en diffamation, créant une certaine confusion. D'autant que son compagnon avait jugé utile de joindre au dossier une attestation en sa faveur, sur papier libre, à titre privé. Il avait été imité par Manuel Valls qui, lui, avait utilisé l'en-tête du ministère de l'Intérieur. Ces deux missives signées par deux éminents responsables de l'exécutif - dont le président de la République, garant de l'indépendance des magistrats - ont certainement été du meilleur effet aux yeux des juges appelés à examiner l'affaire."

Dans la tirade des "moi", je vois 2 "moi" qui tremblotent !

Moi, président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante [...]

Moi, président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire.


cf. http://www.dailymotion.com/video/xqjs09 ... -etre_news

No comment. Là, en principe, la censure du Figaro devrait être conciliante. Non ? Rhôôô !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5868
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Valérie TRIERWEILER

Messagepar coriolan » 29 Mar 2013 18:34

"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5868
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Valérie TRIERWEILER

Messagepar coriolan » 27 Nov 2013 13:29

Dans ma BaL ce matin...
AFFAIRE KEMLIN-TRIERWEILER

L’article qui suit, signé de Frédéric Paillat, a été publié aujourd’hui, 16 novembre, dans le « Progrès » sous le titre : « Xavier Kemlin va obliger la justice à définir le statut de 1ère Dame de France. » Si la presse régionale se met à parler de l’affaire qui fait déjà grand bruit sur Internet, il va peut-être bien falloir que les grands médias « nationaux » finissent par en parler. Car jusqu’à présent, leur silence est assourdissant !...

Pour Me Buffard, qui défend les intérêts de l’homme d’affaires stéphanois, « l’affaire Kemlin-Trierweiler est devenue très embarrassante pour la justice et l’État ». En déposant une plainte devant le doyen des juges d’instruction à Paris contre la concubine du chef de l’État pour recel de détournement de fonds publics, Xavier Kemlin, le descendant de Geoffroy Guichard, n’imaginait pas mettre la Justice dans l’embarras et titiller à ce point les plus hautes instances de l’État !

Jeudi, Xavier Kemlin, accompagné de son conseil, Me André Buffard, du Barreau de Saint-Étienne, était justement convoqué chez le doyen des juges d’instruction qui souhaitait l’entendre pour connaître ses arguments, alors que le Parquet avait demandé qu’il n’y ait pas de poursuite.

En effet, selon Me Buffard, « le Parquet estime que l’infraction de recel de détournement de fonds publics n’est pas caractérisée car, s’il n’y a pas de statut juridique de 1ère Dame de France, la situation de Mme Trierweiler est connue de tous. Une fonction qui implique un certain nombre de missions, ce qui équivaut à un service public ».

Désormais, le juge d’instruction a deux possibilités : soit engager une enquête, soit refuser de poursuivre, en suivant l’avis du Parquet, estimant qu’il n’y a pas d’infraction, ordonnance susceptible d’appel.

Mais dans ce cas , la chambre d’instruction devant la cour d’appel de Paris, sera alors obligée de dire quel est le statut juridique de la 1ère Dame de France et si ce rôle constitue un service public et quelle administration contrôle ses dépenses.

Me Buffard ne se fait guère d’illusion sur d’éventuelles poursuites mais savoure le fait de voir la justice obligée de répondre à ces questions fondamentales alors que jamais personne ne s’était intéressé à ce sujet…

La décision du juge d’instruction devrait être rendue très rapidement. Mais si le doyen des juges d’instruction décidait de ne pas poursuivre, Me Buffard prévient qu’il ferait appel : « On ira jusqu’à la cassation s’il le faut », affirme-t-il.

Et on peut faire confiance à Xavier Kemlin, plus déterminé que jamais. « Si la chambre de l’instruction venait à confirmer que M. Hollande et Mme Trierweiler sont en concubinage notoire, cette décision aurait alors des incidences fiscales puisqu’ils auraient dû faire une déclaration commune de patrimoine », remarque Me Buffard, ce qui pourrait alors avoir une incidence sur l’élection de François Hollande, qui s’était présenté comme candidat célibataire.
Posté par Xavier Kemlin
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5868
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Valérie TRIERWEILER

Messagepar Aphrodite » 27 Nov 2013 23:07

coriolan a écrit:
Me Buffard ne se fait guère d’illusion sur d’éventuelles poursuites mais savoure le fait de voir la justice obligée de répondre à ces questions fondamentales alors que jamais personne ne s’était intéressé à ce sujet…

Ah bon! Lors de la visite de François Hollande ici, Valérie s'est rendue à une école primaire. Entre autres questions qui lui ont été posées par les élèves, sa relation avec Hollande. Si je me rappelle bien, c'était en ces termes : Que représente-t-il pour vous ? Valérie a pris le temps d'expliquer, qu'ils s'aiment tout simplement. L'élève a poursuivi : Est-il au moins gentil ? Façon de dire, mérite-t-il une telle compromission ?
Mais d'après ce que tu rapportes, c'est plus tôt lui qui est en train de se compromettre :(
Tu sais, nous c'est pire, notre président n'est même pas marié :lol:
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: Valérie TRIERWEILER

Messagepar DD » 28 Nov 2013 23:23

Qu'est-ce qu'on peut se compliquer avec des histoires de politique politicienne. Il n'y a qu'à définir un statut de "première dame de France" et pis c'est tout

qu''est-ce qu'on en a à foutre qu'ils soient mariés à la mairie, à l'église, à la colle ou dans une chambre de bonne ?

Font chier.

Si sa meuf fait correctement son boulot de première dame çà me suffit. De toute façon, l'autre a bien besoin de çà parce que lui, oh là là............
Ni bombes, ni roquettes. Foutez VOUS la paix !
Avatar de l’utilisateur
DD
 
Messages: 1528
Inscription: 30 Sep 2007 22:44
Localisation: Bourg Saint Andeol, Ardèche, entre Montelimar et Orange

Re: Valérie TRIERWEILER

Messagepar coriolan » 29 Nov 2013 19:32

DD a écrit:qu''est-ce qu'on en a à foutre qu'ils soient mariés à la mairie, à l'église, à la colle ou dans une chambre de bonne ?

Ecoute DD, on nous cherche des poux dans la tête pour un oui et pour un non et à longueur de temps, tu ne voudrais tout de même pas, pour une fois, qu'on ne se donne pas du bon temps quand l'occasion s'en présente ! Donc en ce qui me concerne, tout à fait d'accord avec l'avocat Me Buffard : " Si la chambre de l’instruction venait à confirmer que M. Hollande et Mme Trierweiler sont en concubinage notoire, cette décision aurait alors des incidences fiscales puisqu’ils auraient dû faire une déclaration commune de patrimoine », ce qui pourrait alors avoir en plus une incidence sur l’élection de François Hollande, qui s’était présenté comme candidat célibataire.

On n'est plus dans le domaine des promesses électorales, il y a tromperie avérée ! Chacun son tour et pour son grade : Ca me venge de ma facture de menuiserie refusée par les services fiscaux : viewtopic.php?f=102&t=1866&hilit=Ruffec#p25449

Tu ne voudrais pas que je laisse tomber ça ! Merde alors ! :D
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5868
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: Valérie TRIERWEILER

Messagepar Aphrodite » 01 Déc 2013 10:38

coriolan a écrit: ce qui pourrait alors avoir en plus une incidence sur l’élection de François Hollande, qui s’était présenté comme candidat célibataire.

Tu ne voudrais pas que je laisse tomber ça ! Merde alors ! :D


M'est avis que l'incidence était déjà là lorsque la foudre a frappé son avion en partance pour l'Allemagne :lol:
Mais toi et les messages du ciel, cela fait DEUX :wink:
Ne laisse rien tomber, il y'en a qui te suivent et auxquels tu donnes du punch de bon matin :D
Avatar de l’utilisateur
Aphrodite
 
Messages: 1459
Inscription: 18 Mar 2008 11:23
Localisation: Algérie Alger

Re: Valérie TRIERWEILER

Messagepar coriolan » 01 Déc 2013 13:45

Aphrodite a écrit:Ne laisse rien tomber, il y en a qui te suivent et auxquels tu donnes du punch de bon matin :D

Je ne sais pas si tu plaisantes, mais cré vain dieux ! aujourd'hui, c'est toi qui m'en donnes ! Et je t'assure que j'en ai bien besoin... Merci !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5868
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers POLITIQUE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron