MACRON

Des paroles et des actes...

Modérateur: Guardian

MACRON

Messagepar coriolan » 02 Avr 2017 11:59

Emmanuel Macron aurait omis plus des trois quarts de son patrimoine dans sa déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

L’avocat Jean-Philippe Delsol, président de l’Institut économique et fiscal, apporte aujourd’hui un élément factuel nouveau, juridiquement incontestable qui démontre qu’Emmanuel Macron a commis une erreur grave – lui qui est censé être une personne compétente – qui peut le rendre passible d’une sanction d’interdiction d’exercer une fonction publique.

Cet élément nouveau va être porté à la Haute Autorité qui ne pourra pas dire qu’elle ne l’aura pas vu… (Bld Voltaire de ce jour)
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Il ne nous laisse pas le choix !

Messagepar coriolan » 03 Mai 2017 15:38

Décidément ce Macron est un phénomène culturel !

Sa profession de foi que j'ai sous les yeux, est sans ambiguïté pour qui sait lire ; je cite le dernier paragraphe :

" Alors, le 7 mai, votez pour remettre la France en marche ! Car face à l'extrême-droite, l'abstention n'est pas une option, le vote contre n'est pas une solution. Construire ensemble notre avenir doit être notre réponse. "

J'en conclus qu'il recommande de voter pour ! Pour l'extrême-droite évidemment !

Dans ma culture qui n'est pas celle de la Joliekacem, "face à" n'a jamais voulu dire "en opposition à" mais "vis-à-vis de"! Ainsi, je traduis pour que ce soit clair : vis-à-vis de Marine, pas d'abstention, pas de vote contre, donc un vote pour !

On se le tiendra pour dit.
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

L'ELU !

Messagepar coriolan » 08 Mai 2017 12:23

Le nouveau Messie est arrivé !

Mais dans quelles conditions ?

En dépit des résultats officiels qui affichent Macron vainqueur à 66% contre Marine à 34%, voyons la réalité des chiffres :

Inscrits : 47 569 000 soit, sur 100
Votants : 35 467 000, 74,56%
Abstentions : 12 102 000, 25,43%
Blancs et nuls : 4 070 000, 8,55%
Marine : 10 654 000, 22,40%
Macron : 20 754 000, 43,62%

25,43 + 8,55 + 22,40 + 43,62 = 100.

L'abstention, ce sont ceux qui ont méprisé le vote au motif qu'il est inutile : on ne choisit pas entre la peste et le choléra ;
Les 'blancs' et 'nuls' ce sont ceux qui, pour les mêmes raisons que les précédents, ont en outre exprimé leur colère ;
Les 'Marine' ce sont les 'purs et durs' secondés par ceux qui n'ont pas voulu de Macron ;
Les 'Macron' ce sont les 'purs et durs' secondés par ceux qui n'ont pas voulu de Marine.

Marine étant, pour l'instant, la plus mal aimée du grand public, l'aide apportée à Macron par son rejet est supérieure à l'aide qu'elle a reçue elle-même des anti-Macron. Les 43,62% de voix macronistes comprennent les voix des Mélanchon, Fillon et autres Hamon, c'est-à-dire que dans la minute qui a suivi les résultats ces voix-là sont immédiatement entrées dans l'opposition.

Mais avant même d'envisager le recours de ces nouveaux résistants, à la seule vue des chiffres bruts, Macron a contre lui (100 - 43,62) 56,38 % des électeurs soit 3 électeurs sur 5 !

Il a du souci à se faire, l'élu !
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: MACRON

Messagepar coriolan » 08 Mai 2017 20:42

Le bonheur n'est pas dans le contentement de ce qu'on a, mais dans notre capacité à vouloir l'inéluctable. En conséquence, c'est dit, ce soir je vote Macron ! :D
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Aucune expérience militaire... non plus !

Messagepar coriolan » 09 Mai 2017 16:22

Selon le journal L'OPINION de ce jour :

Emmanuel Macron n’a pas fait son service national. Né le 21 décembre 1977, il sera ainsi le premier chef des armées de la Ve République sans aucune expérience militaire.

Emmanuel Macron appartient pourtant aux toutes dernières classes d’âge encore soumises à l’obligation de la conscription, puisque celle-ci a été suspendue, en 1996, pour « tous les Français nés après le 31 décembre 1978 ». En pratique, seule une poignée de jeunes nés en 1977 ont réellement été incorporés, à la fin de la période de transition vers l’armée professionnelle. Les derniers appelés (pas plus de 4380...) ont quitté leur caserne en novembre 2001.

Emmanuel Macron aurait toutefois pu se porter volontaire, au cours de ses études et avant d’intégrer l’ENA en 2002. Il ne pensait sans doute pas alors que, quinze ans plus tard, il serait le chef des armées...
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Une page d'Histoire de la 'pauvre' France.

Messagepar coriolan » 09 Mai 2017 17:13

Sur Boulevard Voltaire de ce jour : un papier signé Christian Vanneste, qui est une véritable page d'Histoire.
A ARCHIVER ET A CONSERVER PRÉCIEUSEMENT !

Panurge a donc gagné. Les moutons sont allés à la mer. Qui est Panurge ? Ce n’est pas le Président élu. C’est celui qui achève son lamentable mandat par un coup de maître en faisant gagner son dauphin. Le gain est triple.

D’abord, le bilan a été passé par pertes et profits puisque le sortant n’était pas candidat. Celui-ci était un « homme neuf », qui l’avait accompagné plus de deux ans comme secrétaire adjoint de l’Élysée et sur une durée équivalente comme ministre de l’Économie, soit pendant la quasi-totalité d’un quinquennat calamiteux.

Le taureau Valls, croyant son heure arrivée, fonce et se fait cueillir dans l’arène socialiste par le dernier carré des socialistes marxistes. Les autres, les amis de Hollande, sont déjà « en marche ». Celui-ci annonce son retrait, la larme à l’œil. Le faux mutin et véritable héritier doit jouer sur sa jeunesse, son apparente nouveauté, son ambiguïté politique. Il affrontera un candidat républicain qui sera toujours un homme du passé, vieux et sec comme Juppé, battu déjà et chargé de multiples casseroles comme Sarkozy, et si c’était Fillon, un homme contre qui on a un dossier. La machination est prête pour coincer l’ancien Premier ministre si fier de n’avoir jamais été mis en examen. Il le sera en pleine campagne grâce à la complicité des médias et d’une justice d’exception créée par Mme Taubira lors de l’affaire Cahuzac. Lhomme et Davet seront, comme par hasard, aux premières loges des informations destinées à faire mousser l’affaire et plomber la campagne. Pendant que Fillon, totalement surpris par la manœuvre, s’enlise, Marine Le Pen reste peu attaquée. Les faits divers apportent de l’eau à son moulin. Ce serait une bénédiction qu’elle soit présente au second tour…

L’espoir naît donc d’atteindre un deuxième objectif : maintenir le système et ses prébendiers. C’est Hollande, avec un meilleur carnet d’adresses et enfin libéré de la phraséologie de la lutte des classes.

Les Français méprisaient leur Président. Ils ont élu le successeur qu’il souhaitait. Ils sont rétifs au monde de la finance et ils ont voté pour un banquier d’affaires qui a mis la main, dans le privé comme dans son court ministère, à des transactions discutables. Beaucoup de Français sont inquiets d’une immigration excessive, d’une progression galopante de l’islam, malheureusement accompagnée d’une radicalisation favorable au terrorisme. Ils font néanmoins entrer à l’Élysée celui qui soutient la politique d’Angela Merkel, qui promet de faciliter l’immigration en provenance d’Afrique, qui a reçu le soutien de l’UOIF et qui est allé dénigrer son pays en Algérie. Les Français sont profondément attachés à la paix. Ils ont maintenant un chef des armées qui n’exclut pas une intervention contre l’État syrien, c’est-à-dire contre la Russie de Vladimir Poutine.
Enfin, le troisième but était le plus difficile : l’élargissement de la gauche en « grand parti du milieu », ce projet que Giscard n’avait pas réalisé au profit de la droite. C’est fait en grande partie. La droite pouvait gagner en plaçant les questions du terrorisme, de l’insécurité, de l’immigration et de l’identité au premier plan. Cette stratégie, malheureusement abandonnée par Sarkozy au pouvoir, lui avait réussi en campagne. Le FN défend, sur ces points, des positions valables, mais il est toujours, pour beaucoup d’électeurs, le repoussoir qu’entretiennent les médias. Il fallait donc que les « républicains » mettent au premier plan ces sujets en les accompagnant d’un programme économique solide. Fillon a mis l’économie en avant, avec l’approbation du MEDEF, qui voyait en Macron un deuxième fer au feu avec peut-être un moindre risque de résistance sociale. Fillon n’a renversé la vapeur qu’après l’attentat des Champs-Élysées, beaucoup trop tard. Les législatives sont loin d’être gagnées par l’opposition d’hier, si tant est qu’elle existe encore.

Hollande et Macron peuvent sabrer le champagne. Ils ont roulé les Français dans la farine. Les bobos des grandes villes et leur puissance de feu médiatique ont écrasé la France périphérique.
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Re: MACRON

Messagepar coriolan » 23 Juin 2018 12:53

Le temps passe, les opinions s'affinent.

https://ripostelaique.com/apres-la-vais ... acron.html

(article de Josiane Filio sur "Ripote Laique", ce 23 juin 2018.)
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25

Danse, enculé de ta mère !

Messagepar coriolan » 01 Juil 2018 17:41

Enfin des paroles dignes de 'Manu', le remonteur de bretelles, entendues à l'Elysée lors de la fête de la musique 2018, cuvée spéciale :

“Ne t’assieds pas, salope”, “Suce ma bite et lèche mes boules”, “Danse, enculé de ta mère”.

Espérons qu'un esprit éclairé ne va pas les immortaliser en les incorporant dans la Marseillaise ! Pour moi, désormais tout est à craindre.

Indignation partagée de notre ami Jacques Guillemain (R.L. du 30 juin 2018) : https://ripostelaique.com/a-lelysee-on- ... oules.html
"Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part." (Désiré Joseph Mercier)
Avatar de l’utilisateur
coriolan
Administrateur
 
Messages: 5881
Inscription: 24 Sep 2007 20:25


Retourner vers POLITIQUE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron